Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Test driver Cleveland CG Black

Test du driver Cleveland CG Black

Parmi les premiers à essayer le tout nouveau driver Cleveland CG Black au trackman, nous l’avons comparé à l’ensemble de notre panel de drivers de loft 10,5° montés sur shaft regular, tout en mettant particulièrement l’accent sur les précédents drivers de la marque, le Classic XL Custom, et le 588 Altitude.

Préambule sur le test du driver Cleveland CG Black

Pour ce test réalisé au sein du magasin US Golf de Champagne au Mont d’Or, sous le contrôle de notre consultant matériel, Clément Morelle, qui a mis à notre disposition un simulateur trackman, nous avons testé un driver Cleveland CG Black monté sur un shaft graphite Mitsubishi Rayon Bassara E-45 pesant 57 grammes.

Et premier constat, ce shaft est légèrement plus lourd que ceux montés sur le Classic XL Custom, et le 588 Altitude que nous avions précédemment testés chez Cleveland.

Comme vous allez le lire ci-dessous, Cleveland met en avant le fait que ce CG Black est le plus léger qu’il n’ait jamais mis sur le marché.

Cette information vaut donc pour la tête du club plus que le shaft.

Ce qu’il faut savoir sur le Cleveland CG Black

Le driver CG Black est donc le driver le plus léger conçu par Cleveland, avec pour objectif d’accroître la vitesse de la tête de club, et de la balle pour plus de distance.

Notez que tous les golfeurs ne doivent pas penser que c’est l’absolue solution.

Comme le dirait notre consultant fitting, Alexandre d’Incau, certains golfeurs seront plus performants avec des clubs plus lourds, et d’autres avec des clubs plus légers, et ce, à vitesse de swing égale.

Pour vous, la question est de savoir si un driver plus léger est la bonne solution.

Plus que n’importe quel discours, rien ne remplace à minima le test, et au mieux, un fitting adapté!

Disponible en version standard, et en version ajustable, les deux drivers procureront les mêmes bénéfices de performances, selon la marque.

Spécifiquement conçus pour les vitesses de swings modérés, le faible poids et le design favorisent plus de distance pour les vitesses de swing sous les 145km/h (90 mph), à la remarque près ci-haut de l’adaptation du joueur au poids du club.

Les drivers CG Black ont une technologie de face de club à épaisseurs variables, afin de réduire les pertes de distance sur les coups décentrés.

Ils ont aussi un centre de gravité plus bas afin de promouvoir un angle de décollage plus élevé pour plus de portée de balle et de distance.

Relire notre article dédié au CG Black

Les conditions du test

Pour les tests de clubs de golf, nous veillons à utiliser le même type de balle, afin de ne pas fausser les mesures entre les différents produits essayés.

Nous avons donc testé plusieurs drivers avec une balle Srixon Z-Star.

L’essai a été mené par un golfeur amateur masculin d’1m83, disposant d’une vitesse moyenne de swing avec un driver de 92 mph (148 kmh).

Nous lui avons demandé de taper une dizaine de balles avec ce driver pour comparer les données avec les autres clubs de notre panel.

Notre radar de mesure a été réglé pour des conditions normales (température de l’air et dureté du sol).

Pour illustrer la performance de ce driver, nous l’avons comparé à seulement quatre modèles testés dans les mêmes conditions : à savoir un loft de 10,5°, et un shaft graphite stiff.

Notez à ce stade que nous testons un driver conçu pour des golfeurs swinguant à moins de 90 mph, or notre panel est basé sur des golfeurs ayant une vitesse de swing légèrement plus élevée (92 mph).

Pour statuer sur ce test, les questions qu’il convient de se poser sont :

  • Est-ce que ce club est tolérant ?
  • Est-ce que ce club est puissant ?
  • Est-ce que ce club donne une meilleure précision entre la dispersion, et la plage d’atterrissage

- Tolérance ?

Précisons que pour nos tests, nous n’avons pas fitté les club ou changé les shafts, mais bien testé le club sorti du rayon, comme vous pourriez le faire au moment d’un éventuel achat.

Pour déterminer la tolérance d’un club de golf, nous utilisons la mesure du smash factor, qui est le rapport entre la vitesse de swing du golfeur, et la vitesse de balle générée après l’impact.

Ce ratio peut aussi bien témoigner de la tolérance du club que de la restitution d’énergie de la face.

Il s’agit d’une note de maniabilité.Efficacité et smash factor

Sur le graphique ci-dessus, vous retrouvez les ratios du CG Black, du Classic XL Custom, du 588 Altitude ainsi que le meilleur club du panel, le Srixon Z545, et la moyenne de notre panel.

Comme vous pouvez le constater, le CG Black est globalement plus performant que ces devanciers, pourtant, le smash factor est assez moyen (1,41), et un peu en-dessous de la moyenne de notre panel (1,43).

Moins tolérant que le Classic XL Custom, un driver qui nous avait agréablement surpris en 2013, le CG Black est toutefois au-dessus du 588 Altitude, un club dans le même positionnement, à savoir, club pour golfeurs à faible vitesse de swing.

- Puissance ?

La puissance est un facteur que nous corrélons fortement à la distance générée avec un club de golf.

Comme nous vous l’indiquons très souvent, en matière de clubs de golf, il n’y a pas de recettes miracles…C’est plutôt une affaire de compromis.

Et dans ce contexte, en plus de la vitesse de balle, le taux de spin, et plus globalement le degré d’efficacité du couple golfeur-club peuvent expliquer des écarts de distance.

Panel des drivers 10,5°

Le tableau ci-dessus illustre tous les drivers testés, et classés par degrés d’efficacités décroissants.

Le degré d’efficacité est le ratio entre énergie déployée (vitesse de swing), et le rendu final du tandem joueur-club (distance au carry).

La moyenne de ce ratio sur notre panel est de 2.22.

Précisons qu’un driver peut générer une grande distance sans être efficace…Simplement, cela traduira une sous-utilisation du potentiel du joueur ou du club.

A 2,24, le CG Black est légèrement au-dessus de la moyenne, et s’il ne doit pas ce ratio à la vitesse de balle générée par la face, c’est plutôt du côté du smash factor qu’il faut chercher ce léger gain.

Avec 200 tours par minute de moins que la moyenne de notre panel, le spin de ce driver est parfait, qui couplé avec un angle de lancement à 18°, permet d’atteindre 190 mètres au carry en moyenne.

Distance qui place ce drive au 10ème rang des clubs les plus longs de notre panel sur 26 clubs testés à configuration identique.

Trajectoire de balles

- Précision et dispersion ?

Quelle est la part de performance imputable au testeur, quelle est la part imputable au club ?

Les résultats publiés ci-dessus peuvent être différents pour d’autres joueurs de golf.

De manière objective, nous prenons en considération deux paramètres : la dispersion latérale, et l’écart entre la balle la plus courte, et la plus longue.

Pour ne pas tomber dans le piège des moyennes entre un coup tapé 10 mètres à gauche, et un coup tapé 10 mètres à droite qui donne une moyenne…au centre !

Nous prenons en compte le nombre de balles tapées le plus près du centre du fairway, soit dans le cas présent, 5 sur 10, un résultat convenable.

Sur le graphique ci-dessous, 8 balles sur 10 sont tout à fait acceptables, ce qui en fait un club peu dispersant.

Dispersion des balles tapées

Concernant la régularité des frappes, et la plage d’écart entre la balle la plus courte, et la plus longue, nous constatons ici un rayon d’actions de 26,4 mètres, ce qui est complètement dans la moyenne de notre panel de mesures.

Pour notre panel de test, cette mesure est en moyenne à 28,9 mètres.

Nous pouvons donc considérer que ce critère joue en faveur du Cleveland CG Black, ce qui signifie qu’avec ce club, notre testeur a été plutôt régulier et précis…

Bilan du test :

Si vous en avez assez d’aller chercher vos drives sur les bords externes du fairway, ce driver pourrait donc vous intéresser.

Si en revanche, vous cherchez pour la puissance pure, passez votre chemin.

Bilan du test CG Black

Pas de tromperie, ce club est bien conforme à ce qu’annonce la marque, à savoir, un driver pour golfeurs à faible vitesse de swing, qui chercheront à travers un taux de spin bas et un angle de décollage élevé, à gagner quelques mètres sans sacrifier à la précision.

Si le look du club est plutôt séduisant, le smash factor nous a un peu laissé sur notre faim, seul véritable bémol de ce club, confirmant que ce qui est sacrifié en poids pour favoriser la légèreté à un impact sur ce qu’un joueur peut « mettre » dans la balle à l’impact.

Donc pas de véritable gain de vitesse de swing, et de vitesse de balle pour un golfeur ayant une vitesse de swing légèrement supérieur à 90 mph !

Encore un exemple qu’en matière de driving, tout le monde n’a pas intérêt à jouer un shaft de poids inférieur à 60 grammes.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.