Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Test driver Callaway XR

Test du driver Callaway XR

Le driver 2015 de Callaway est une petite bombe ! En tout cas, c’est ce que nous annonce la marque avec un enjeu : Gagner 5 mph de vitesse de balle à l’impact par rapport aux drivers de la génération précédente ! Nous avons voulu vérifier cette information, et avons procédé au test du Callaway XR pour en avoir le cœur net.

Préambule de notre essai consacré au driver Callaway XR

Pour ce test réalisé au sein du magasin US Golf de Champagne au Mont d’Or, sous le contrôle de notre consultant matériel, Clément Morelle, qui a mis à notre disposition un simulateur trackman, nous avons testé un driver Callaway XR 10,5° monté sur deux shafts graphite regular différents :

  • Un project X LZ 5.5
  • Un Fujikura Speeder 565

Dans les deux cas, il s’agit de shaft légers pesant respectivement 54 et 56 grammes.

Nous vous invitons à relire notre article consacré au XR.

Ce qu’il faut savoir sur le XR

Alors que nous osons parler d’évolution plus que de révolution, Alan Hocknell, l’ingénieur en chef chez Callaway prétend qu’au contraire, pour ce nouveau club, lui et son équipe, sont repartis de feuille blanche.

Pour concevoir le driver le plus générateur de vitesse de l’histoire de la marque, Callaway a combiné une couronne aérodynamique (Speed Step) avec une face ultra-ine R Moto.

Le tout associé aux options Optifit (pour ajuster le loft et le lie) et à un shaft Project X LZ qui selon les tests réalisés par la marque en interne produit une hausse de vitesse de balle à l’impact de 5 mph par rapport à un driver 2012 !

Les conditions du test

Pour les tests de clubs de golf, nous veillons à utiliser le même type de balle, afin de ne pas fausser les mesures entre les différents produits essayés.

Nous avons donc testé plusieurs drivers avec une balle Srixon Z-Star.

L’essai a été mené par un golfeur amateur masculin d’1m83, disposant d’une vitesse moyenne de swing avec un driver de 92 mph (148 kmh).

Nous lui avons demandé de taper une dizaine de balles avec ce driver pour comparer les données avec les autres clubs de notre panel.

Notre radar de mesure a été réglé pour des conditions normales (température de l’air et dureté du sol).

Pour statuer sur ce test, les questions qu’il convient de se poser sont :

  • Est-ce que ce club est tolérant ?
  • Est-ce que ce club est puissant ?
  • Est-ce que ce club donne une meilleure précision entre la dispersion, et la plage d’atterrissage

- Tolérance ?

Précisons que pour nos tests, nous n’avons pas fitté les club ou changé les shafts, mais bien testé le club sorti du rayon, comme vous pourriez le faire au moment d’un éventuel achat.

Pour déterminer la tolérance d’un club de golf, nous utilisons la mesure du smash factor, qui est le rapport entre la vitesse de swing du golfeur, et la vitesse de balle générée après l’impact.

Ce ratio peut aussi bien témoigner de la tolérance du club que de la restitution d’énergie de la face.

Il s’agit d’une note de maniabilité.Grille efficience des drivers Callaway

Pour ce test, nous avons eu l’idée de comparer les performances du XR avec les précédents clubs que nous avions testés avec des shafts de poids compris entre 54 et 66 grammes, pour vous livrer un comparatif par rapport au X2 Hot, au X Hot, et au RAZR Fit Xtreme.

Sur le graphique ci-dessus, vous retrouvez les ratios des drivers Callaway que nous avons testé sur shaft graphite regular

Entre les deux shafts testés, nous avons une nette préférence pour le Project X LZ 5.5 proposé par Callaway en standard.

Avec ce shaft, notre testeur a trouvé une moyenne de smash factor de 1,44 avec des pointes à 1,48 pour les meilleures balles.

La différence avec le Fujikura s’est en fait construite sur la régularité, dans la mesure où avec le Fujikura, le testeur est aussi monté à 1,48 mais moins souvent !

Par rapport aux précédentes têtes Callaway, le gain n’est pas évident. Ceci étant dit, ce n’est pas ce ratio qui peut révéler une amélioration sensible du club.

Simplement, cela nous conforte dans le fait que ce club est tout à fait adapté à un amateur de golf classé autour de 18 qui va chercher à optimiser sa vitesse de swing.

- Puissance ?

La puissance est un facteur que nous corrélons fortement à la distance générée avec un club de golf.

Comme nous vous l’indiquons très souvent, en matière de clubs de golf, il n’y a pas de recettes miracles…C’est plutôt une affaire de compromis.

Et dans ce contexte, en plus de la vitesse de balle, le taux de spin, et plus globalement le degré d’efficacité du couple golfeur-club peuvent expliquer des écarts de distance.

Classement des drivers Callaway série X

Le tableau ci-dessus illustre tous les drivers testés, et classés par degrés d’efficacités décroissants.

Le degré d’efficacité est le ratio entre énergie déployée (vitesse de swing), et le rendu final du tandem joueur-club (distance au carry).

La moyenne de ce ratio sur notre panel est actuellement de 2.12 pour des drivers Callaway, et 2.28 pour l’ensemble des drivers que nous avons déjà testés dans toutes les marques.

Précisons qu’un driver peut générer une grande distance sans être efficace…Simplement, cela traduira une sous-utilisation du potentiel du joueur ou du club.

Toute la question posée par ce test est donc de constater si oui ou non, le XR propose un gain de vitesse de balle par rapport aux modèles précédents.

Roulements de tambour…comme vous pouvez le constater, effectivement, nous trouvons un écart positif pouvant aller jusqu’à 5 mph de vitesse de balle à l’impact par rapport aux X2 Hot, et X Hot.

Le gain s’explique d’une part par une augmentation de la vitesse de swing de notre testeur (au fil du temps, il s’améliore…), mais même en nuançant ce point, et en admettant que le gain de vitesse de swing n’est pas imputable au club, on trouve un gain substantiel en vitesse de balle à l’impact, au bénéfice de la face du nouveau XR.

Prenons l’exemple du driver X Hot (testé en 2013), et dont le smash factor était très bon (1.45), le gain de swing speed est de 4mph et le gain de ball speed est aussi de 4mph, cependant s’ajoute à cela un taux de spin beaucoup plus bas de 2600 tours pour le XR contre 3400 pour le X Hot !

On peut tourner le problème dans tous les sens. Le XR donne un meilleur degré d’efficacité que le X Hot ou le X2 Hot.

Rappelons encore une fois, qu’il ne s’agit pas d’une balle bien tapée, mais d’une moyenne sur dix balles !

Trajectoires

Les ingénieurs qui conçoivent les drivers ont récemment admis que l’angle de lancement idéal d’un driver était de 17° combiné avec un taux de spin avoisinant les 2700 tours par minute, pour obtenir une courbure, et une trajectoire de balle idéale pour un maximum de distance.

Selon ces paramètres, le Callaway XR avec un shaft Project X LZ donne un résultat parfait, et ce, même pour un testeur d’un handicap avoisinant les 18.

Résultat :

En termes de distance au carry (portée de la balle avant la roule), le XR a permis d’atteindre une distance de 205 mètres en version Project X LZ.

Si on ajoute la roule, cette moyenne monte à 218 mètres avec des pointes à 227,5 mètres.

Classement 2015 des drivers pour la distance au carry

Dans le registre de la distance, le XR se classe au deuxième rang provisoire de notre classement 2015, juste derrière le R15 (207,8 mètres au carry), et légèrement devant le rival de la catégorie, le TaylorMade Aeroburner (202 mètres).

- Précision et dispersion ?

Quelle est la part de performance imputable au testeur, quelle est la part imputable au club ?

Les résultats publiés ci-dessus peuvent être différents pour d’autres joueurs de golf.

De manière objective, nous prenons en considération deux paramètres : la dispersion latérale, et l’écart entre la balle la plus courte, et la plus longue.

Pour ne pas tomber dans le piège des moyennes entre un coup tapé 10 mètres à gauche, et un coup tapé 10 mètres à droite qui donne une moyenne…au centre !

Nous prenons en compte le nombre de balles tapées le plus près du centre du fairway, soit dans le cas présent, et au total des deux configurations 14 sur 20, un résultat satisfaisant alors que seulement 3 balles s’écartent franchement du centre du fairway.

Dispersion et précision

Concernant la régularité des frappes, et la plage d’écart entre la balle la plus courte, et la plus longue, nous constatons ici un rayon d’actions de 31 mètres pour la version sur shaft Project X, ce qui est presque dans la moyenne de notre testeur.

Pour notre panel de test, cette mesure est en moyenne à 28 mètres.

Bilan du test :

Le Callaway XR est un des hits de la saison 2015, et avant de retester le Big Bertha en version regular (nous l’avions testé en version stiff), il nous semble bien plus performant pour un golfeur d’index médian.

Maniable, rapide, tolérant avec un petit look bien à lui, le XR est dans notre top-5 de l’année avec les TaylorMade R15 et Aeroburner, le Titleist 915 D2, et le Srixon Z545.

Seul point qui le défavorise, la roule (seulement 13 mètres en moyenne contre 20 mètres de moyenne pour le panel des drivers de loft 10.5° sur shaft graphite regular).

Bilan du test

Dans notre précédent sujet consacré à ce driver, nous annoncions que pour respecter l’annonce faite par Callaway de produire 5 mph de mieux en termes de vitesse de balle, nous devions trouver une vitesse de 136 mph par rapport au 131 mph que nous avions déjà avec un X2 Hot.

Pari gagné pour la marque, nous avons trouvé 137,8 mph devant de 0,8 mph son plus proche concurrent, le driver Aeroburner.

A TaylorMade, les drivers qui donnent le moins de spin du marché ! A Callaway, les drivers qui donnent les vitesses de balles les plus élevées…

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.