Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Test driver Callaway FT Optiforce

Parmi les premiers à avoir eu ce club en main, nous vous proposons le test du driver FT Optiforce mis sur le marché par Callaway mi-juillet 2013. Un club conçu pour générer plus de vitesse, mais produira-t-il plus de distance, et avec quelles conséquences sur la dispersion ? Nos réponses…

Nouveau driver FT Optiforce Callaway

Découvrez l'offre US GOLF pour votre prochain driver de golf, cliquez ici

L’organisation du test

Comme pour nos essais précédents, nous avons réalisé nos mesures à l’aide d’un trackman au sein du magasin US Golf de Champagne-Au-Mont-d’Or, sous le contrôle de notre consultant matériel, Clément Morelle.

Pour étalonner le test du driver FT Optiforce Callaway, nous avons demandé à notre testeur d’index 15 de comparer ses frappes avec son driver Titleist 913 D2, dont nous avions déjà les mesures pour vérifier les données mesurées au Trackman, et s’assurer que les performances du driver ne sont pas à pondérées par les propres performances du testeur en cas de sur ou sous-performance au moment du test.

Pour le Callaway FT Optiforce, nous avons utilisé un driver tête 10,5° sans toucher aux réglages standards de lofts et de lies. Le shaft était un graphite regular Project X Velocity 43, soit 43 grammes, un des shafts les plus légers jamais monté sur un Callaway.

A noter, le shaft mesure 46 inches, soit un inch de plus que la moyenne des shafts montés sur les drivers du marché, et déjà un premier élément à prendre en compte au moment de parler de vitesse de club (un club allongé génère automatiquement

Résumé du test :

La prise en main a été plutôt difficile dans les premières minutes, ce qui s’est traduit par des balles pas très bien frappés pendant l’échauffement.

A ce stade, on ne peut pas incriminer le club. Cela permet simplement de constater qu’il ne s’agit pas d’un club « plug and play », à savoir qu’il s’agit d’un club qui demande un petit temps d’adaptation.

Passé ce moment de découverte, les sensations ont été relativement bonnes. Le touché ne semblant pas mauvais, pourtant, et pour rentrer dans le vif du sujet, le smash factor observé avec ce club se révélera assez bas, et même l’un des plus bas de la saison pour notre testeur.

Cela ne remet pas en cause la qualité du driver, mais simplement, cela illustre que le modèle standard n’a pas parfaitement convenu au testeur, et qu’il aurait été nécessaire de changer quelques paramètres pour réellement optimiser cet indicateur de la qualité de frappe.

D’un point de vue look, les avis sont partagés !

semelle du driver Callaway FT Optiforce

D’une part, la couronne du club est très esthétique avec un aspect noir brillant, marqué par des petits repères rouges sur les côtés.

D’autre part, la semelle en profilé aérodynamique ne rend pas un bel aspect, et même déplait visuellement.

Ce n’est ni classique comme sur le G25, ni intriguant comme sur le R1…on préférera largement la très belle semelle du driver Callaway RAZR X FIT Xtreme, l’un des plus beaux drivers de la saison 2013.

Toujours concernant le look, la forme de la tête n’est pas sans rappeler celle du Mizuno JPX 825 avec un aspect très profilé.

Sans doute utile en matière d’aérodynamisme pour la performance du club, cela enlève de la confiance au goût de notre testeur, plus à l’aise avec une tête plus imposante comme celles du Titleist 913 D2 ou du Cleveland Classic XL

En termes de performance, comme on va le détailler ci-dessous, il est indéniable que comme l’annonce Callaway, le FT Optiforce est un driver « rapide ».

Avec la plus grosse vitesse de club observé en 2013, soit 93,6 mph (près de 150 kmh), le driver Optiforce est 2mph plus rapide que n’importe quel autre driver du marché !

Par contre la vitesse de balle générée rentre dans le rang, puisque notre testeur a été chronométré à 132,4 mph, soit seulement 1mph de plus que la moyenne 2013, et légèrement moins que le Callaway X Hot à 132,8 mph.

Cependant cette vitesse de balle avec un smash factor très moyen suffit à produire des balles longues distances.

Comme on le verra ci-après le FT Optiforce produit une moyenne de distance supérieure à la moyenne de près de 5 mètres, et a permis à notre testeur de battre son record de distance sur un coup à 229 mètres.

En revanche, certains moins bons coups font qu’à la moyenne des distances, d’autres clubs ont un meilleur rendement global comme par exemple le TaylorMade R1, le PING G25 ou le Titleist 913 D2.

En plus des explications fournies par Callaway concernant le soin apporté à l’aérodynamisme, la longueur du shaft rallongé…le gain de distance s’explique par des balles portées plus haut que la moyenne, et un temps de vol beaucoup plus élevé que la moyenne des autres drivers.Toe du driver Callaway FT Optiforce

Enfin, la question qui peut vous titiller est si ce driver va plus haut, plus longtemps et plus loin, qu’en-est-il de la dispersion ?

Sur ce point très important au driving, le bilan est mitigé.

En dispersion latérale, le FT Optiforce est dans la moyenne supérieure, voir même très bon.

En revanche, concernant la régularité des distances faites avec ce driver, les résultat sont beaucoup plus aléatoires avec même 46 mètres d’écarts entre la moins bonne balle, et la meilleure…un des résultats les plus élevés de la saison.

Pour caricaturer : « Avec ce driver, vous n’en mettrez pas partout à gauche ou à droite, en revanche, vous pourrez avoir de gros écarts entre une bonne et une mauvaise balle en termes de distances. »

Les résultats statistiques du test mené au Trackman* :

Données mesurées au trackman concernant le driver Callaway FT Optiforce

Comme nous avions déjà testé, les drivers Callaway RAZR FIT Xtreme et X Hot, nous vous affichons ci-dessus une comparaison avec les prédécesseurs du FT Optiforce en plus de notre panel complet.

Pour la vitesse de club, pas de contradiction avec le discours officiel de la marque, la vitesse de club est bien nettement supérieure à toutes celles observées, à commencer avec les autres drivers Callaway 2013 !

En revanche, cela ne se traduit pas par une vitesse de balle après l’impact plus élevée par rapport au X Hot Pro, qui reste chez Callaway, le club qui propose la vitesse de balle la plus importante.

Sur ce critère, les drivers Callaway sont régulièrement au-dessus de la moyenne de notre panel driver.

Pour le smash factor, l’indicateur de la qualité de la frappe, le FT Optiforce a été très en retrait par rapport aux autres drivers Callaway, et aussi par rapport au panel.

Un point qui n’est pas encore trop négatif mais qui demande soit un fitting, soit une confirmation en testant d’autres shafts….A surveiller.

En termes de spin, le FT Optiforce se situe au milieu entre le RAZR FIT Xtreme et le X Hot.

En réglage standard, il donne plus de spin que la moyenne de notre panel (3274 tours/min contre 2970 tours/min pour le panel).

En optimisant ce critère, on peut donc encore augmenter les gains de distances potentiels de ce nouveau driver, pas si facile à manier qu’il pourrait y paraître, notamment pour la cible de clientèle, à savoir les handicapes entre 15 et 30.

Données sur le vol de balle avec le driver FT Optiforce

Au carry, les résultats mesurés au trackman pour le FT Optiforce sont très nettement supérieurs aux mesures des autres drivers Callaway, et même l’ensemble du panel avec des écarts de 10 à 14 mètres.

L’Optiforce est donc un club plus rapide que la moyenne, et qui porte la balle plus loin !

Une des raisons tient dans le temps de vol très important (6 secondes 35) avec des trajectoires très hautes, et un angle d’atterrissage très prononcé.

Trajectoire comparée entre le 913 D2 et le Optiforce pour le même testeur

Ci-dessus, en blanc les trajectoires du FT Optiforce comparées aux trajectoires réalisées avec un Titleist 913 D2, servant d'étalon.

Le loft dynamique pour ce driver réglé en 10.5° est le plus important de tous les drivers que nous avons testé avec un écart de cinq degrés avec les autres drivers Callaway, et trois degrés en moyenne avec le panel.

Il est amusant de constater que le club qui se rapproche le plus du Optiforce en termes de loft dynamique et angle d’atterrissage, est l’autre driver de forme profilé que nous avons testé…le Mizuno JPX 825 avec un loft dynamique de 18.8°, et un angle d’atterrissage de 40.5°.

Concernant la dispersion latérale, en moyenne, l’Optiforce a été bien mieux utilisé par notre testeur que la plupart des autres clubs, mis à part le Titleist 913 D2.

A ce stade de nos mesures, et mis à part un smash factor décevant, l’Optiforce présente des statistiques éloquentes.

Distance avec le driver FT Optiforce

Fort logiquement par rapport aux éléments décrits précédemment, le FT Optiforce permet pour un golfeur d’index 15 de trouver des distances plus longues en moyenne de cinq mètres par rapport à notre panel.

Un nouveau bémol est à glisser concernant la plus mauvaise balle qui est vraiment mauvaise, et l’écart important de distances entre une bonne et justement une mauvaise balle.

On retrouve là les caractéristiques du driver RAZR FIT Xtreme qui lors du test nous était apparu comme un driver difficile à jouer, mis à part pour quelques très bas handicaps.

Sur la distance, on peut retenir le fait que Callaway propose des drivers longues distances, mais pas forcément réguliers ou faciles à jouer, pour répéter les bonnes performances.

Or, au drive, 40 mètres de différences entre deux coups, c’est plus de trois clubs de différences sur le coup suivant à jouer.

Dispersion comparée entre le 913 D2 et le Optiforce pour le même testeur

Ci-dessus, en blanc les dispersions du FT Optiforce comparées aux trajectoires réalisées avec un Titleist 913 D2, servant d'étalon.

*Explications sur les principales mesures réalisées au trackman

  • le « club speed » (vitesse du club pendant le swing),
  • le « ball speed » (vitesse de la balle à l’impact),
  • le « smash factor » (une mesure de l’efficacité entre la transmission de la vitesse de club vers la vitesse de la balle, qui indique à quel degré vous prenez bien la balle),
  • le « spin rate » (nombre de rotations que la balle effectue sur elle-même pendant le vol), le « carry » (portée de la balle en vol exprimé en mètres),

Bilan du test X Hot Pro vs RAZR-X

Notes et évaluations concernant le driver FT Optiforce Callaway

Le système de notation que nous avons adopté sert surtout à vous fournir des points de repères, pour illustrer quel club représente le meilleur compromis.

  • Les notes de look et de confiance sont subjectives.
  • La note de toucher est basé sur le smashfactor plutôt que sur un ressenti.
  • Les notes de puissance et de précision sont basées sur les mesures statistiques de distance, de dispersion, et de régularité.

Sur cinq critères (le look, la confiance, le touché, la puissance, et la précision), nous attribuons au FT Optiforce une note globale de 14,50 sur 20, pile dans la moyenne du panel, et au-dessus des deux autres drivers Callaway.

La note globale ne sert que de point de repères.

Le choix d’un driver est toujours un compromis entre plusieurs critères, dont certains comme le prix qui ne sont pas exprimés dans le tableau ci-dessus.

Ensuite, un fitting peut complètement changer les données techniques observées ci-dessus.

Le Ft Optiforce marque indéniablement des points sur les critères objectifs de puissance et précision, permettant à Callaway de refaire une partie de son retard par rapport à ses concurrents.

Face speed frame

Si le driver X Hot Pro a bien fonctionné en magasin, et dans les ventes, il le doit plus à son positionnement prix, et son plan de communication que réellement à ses performances intrinsèques, car c’est un club plutôt quelconque.

A l’inverse, le RAZR Fit Xtreme est un superbe driver pour qui sait bien le manier, soit en théorie très peu de joueurs.

Dans ce contexte, Callaway avait besoin de sortir rapidement un driver performant et « vendable ».

C’est chose faite, maintenant, ce n’est pas non plus le meilleur driver de l’année, il rentre dans le top-7 au global, car il est pénalisé par son look un peu quelconque au niveau de la semelle, et sa forme qui ne favorise pas la confiance à l’adresse, ce qui peut avoir pour effet, le smash factor assez bas que nous avons relevé.

En se servant de cette nouvelle référence, on peut imaginer que début 2014, Callaway sortira l’un des meilleurs drivers du marché, car, ils n’auront plus qu’à trouver une finition et un look plus stylé pour faire de l’Optiforce, le prototype d’un nouveau best-seller à venir.

On retiendra de ce produit :

  • un aérodynamisme certain au détriment du look,
  • une grande vitesse de club,
  • un smash factor bas,
  • des écarts de distances importants entre un bon et un mauvais coup,
  • le test a révélé de très nets gains de portées et de distances,

L’avis de la rédaction :

Dommage que le look ne soit pas au rendez-vous ! Un très bon driver qui laisse perplexe car très performant en distance et en dispersion latérale, soit l’essentiel pour un driver, mais un smash factor bas, et un club pas si facile à prendre en main nous amène à relativiser notre jugement.

Les mesures de performances auraient dû lui donner un bien meilleur classement que la 7ème place de notre panel provisoire. Le look « prototype » et les écarts de distances entre un bon et au mauvais coup relativisent notre appréciation générale de ce club.

Vivement 2014, car Callaway semble enfin sur le bon chemin…

Clement Morelle

A propos des auteurs :

Clement Morelle, consultant matériel pour le site jeudegolf.org, responsable du magasin US Golf de Champagne-au-Mont-d'Or (69), et Laurent Agostini, directeur publication du site jeudegolf.org.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.