Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Test comparatif driver PING i25 vs PING i20

Au cours de notre présentation du i25 à sa sortie en février 2014, nous avions insisté sur trois paramètres : le smash factor plutôt élevé des drivers PING, le taux de spin réduit, et les changements apportés à la tête par rapport au précédent modèle, le i20, pour justement augmenter le mouvement d’inertie du club de plus de 8%.

Test comparatif drivers PING i25 vs i20

Découvrez l'offre US GOLF pour votre prochain driver de golf, cliquez ici

Au cours de cet essai comparatif, nous avons pu effectivement vérifier ces paramètres propres à un driver, et obtenir de véritables réponses sur le niveau de performance de ce nouveau driver PING i25.

Préambule

Pour ce test réalisé au sein du magasin US Golf de Champagne au Mont d’Or, sous le contrôle de notre consultant matériel, Clément Morelle, qui a mis à notre disposition un simulateur trackman, nous avons testé un driver PING i25 prêté par la direction de PING France, à savoir un 10,5 degré en shaft regular.

Ce driver a pour principales caractéristiques une longueur de 45,25 inches, un lie de 58 degré, une taille de tête de 460 cc, et un swing weight en D3.

Pour le shaft, le modèle que nous avons testé un graphite PING PWR 65 de 59 grammes avec un torque de 5°, et un point de flexion considéré comme moyen haut.

Concernant le driver i20, les caractéristiques de bases sont identiques au i25, à savoir la longueur du shaft, le lie, la taille de la tête, et le swing weight.

Pour le shaft, nous avons testé le produit le plus communément installé de base, à savoir un TFC 707D en regular avec un torque de 3,8° d’un poids de 58 grammes, ayant un point de flexion moyen.

Précisons que le trackman a été réglé pour des conditions estivales (température de l’air et dureté du sol).

Pour ce test, nous avons toujours utilisé la même balle, à savoir une MIZUNO JPX.

Le test a été mené par un golfeur professionnel masculin sénior (60 ans) disposant d’une vitesse moyenne de swing au driver de 90 mph.

Pour cet essai, nous lui avons demandé de taper alternativement dix balles avec les deux drivers.

Pour statuer sur ce match, les questions qu’il convient de se poser sont :

  • Quel est le driver le plus tolérant ?
  • Quel est le driver le plus puissant ?
  • Quel est le meilleur pour la distance ?
  • Quel est le meilleur driver pour la précision ?

Concernant la dernière question, nous allons prendre comme indicateurs à la fois le smash factor (coefficient de restitution entre la vitesse du swing du golfeur, et la vitesse de la balle après l’impact), le degré d’efficacité (coefficient calculé entre la vitesse de swing et la distance produite au carry), la distance totale, et la dispersion.

Un mot sur le PING i25

Comme pour chaque nouveau club, il s’agit plus d’une évolution que d’une révolution. Déjà au niveau visuel, le i25 est très proche de l’esprit du i20 avec une semelle qui rappelle son prédécesseur.

Un look sympa pour le nouveau i25

En mains, nous avons réellement l’impression d’avoir les deux mêmes clubs à la remarque près que la couronne du i25 est plus jolie, notamment avec sa fameuse bande d’alignement racing qui lui donne un look plus agressif.

Toujours en mains, le club inspire confiance, et les sensations à l’impact sont plutôt bonnes, mais le test chiffré va le confirmer.

En réalité, technologiquement parlant, la grande différence réside dans le MOI plus élevé de 8% par rapport au i20. Elément que nous avions expliqué dans notre précédent sujet consacré à ce club.

Comme c’est la tendance en 2014, PING a travaillé sur la réduction du taux de spin pour gagner quelques mètres de distance.

Retrouvez notre page spéciale : Choisir-son-driver/driver-ping-i25-avis-et-infos.html

Quel est le driver le plus tolérant ?

Mesure de la tolérancePour ce test, nous avons eu la chance d’avoir le concours d’un golfeur professionnel senior, ce qui a pour avantage de donner des résultats très réguliers au niveau de la frappe de balle.

Ainsi, la vitesse de club mesurée a été très similaire entre les deux clubs (entre 90,5 et 90,9 mph), et c’est là toute la compétence d’un golfeur pro par rapport à un amateur.

Sur le tableau ci-dessus, vous pouvez constater que les vitesses de balles générées par notre testeur sont extrêmement proches (134,5 vs 135,2 mph), ce qui déjà témoigne du fait qu’il n’y a pas de grandes différences au niveau de la face du club concernant la qualité de l’impact.

Cela se retrouve dans le smash factor qui est finalement identique à 1,48, un niveau très élevé pour un driver. La note idéale se situant à 1,50.

Là-aussi, le concours d’un golfeur professionnel n’est pas étranger à une note de tolérance aussi élevée.

Conclusion, les deux drivers sont très proches en termes de tolérances.

En réalité, pour les distinguer, il faut plutôt se fier aux ressentis exprimés par le joueur qui a donné une légère préférence au i25.

Quel est le driver le plus puissant ?

Evaluation de la puissance des deux drivers

Autant pour le smash factor, la mesure a été très proche, autant pour le degré d’efficacité, et en plus à vitesse de swing égale, le i25 se détache du i20 et propose un gain moyen de 4 mètres au carry, et 7 mètres au carry plus la roule, soit la distance totale.

Ce gain s’explique en partie par une réduction notable du taux de spin de près de 400 tours !

Nous retrouvons bien les principes techniques évoqués par la marque au sujet de son nouveau driver, et le gain en termes de MOI.

PING n’est pas dans l’annonce spectaculaire, mais l’argument est vérifié !

A vitesse strictement égale, le degré d’efficacité du club est légèrement supérieur de 2,15 pour le i25 à 2,09 pour le i20…avantage au nouveau modèle !

Quelle est le meilleur driver pour la distance ?

Evaluation de la distance

En complément de ce qui a été écrit plus haut, quand nous nous intéressons aux balles les plus longues et les plus courtes, la plage d’écart est plus favorable au i25.

Avec le nouveau driver PING, notre testeur a atteint une distance maximale de 239 mètres pour une distance minimale de 223 mètres.

A l’inverse, avec le i20, cette plage presqu’identique en termes d’écarts (15 mètres) s’est situé entre 210 et 225 mètres, confirmant le net avantage du nouveau modèle par rapport à son devancier.

Clairement, le i25 est plus performant.

Quel est le meilleur driver pour la précision ?

Mesure de la précision moyenne des deux drivers

Comme vous pouvez le constater à l’aide du graphique ci-dessus qui reprend les moyennes des balles tapées avec les deux drivers, il n’y a pas un écart latéral très important entre les deux clubs.

Plus long, le i25 engendre logiquement une dispersion latérale légèrement plus importante, mais ce n’est pas significatif pour en déduire qu’il est plus dispersant.

Comme déjà écrit plus haut concernant les écarts de distances, les plages entre les balles les moins bien prises, et les meilleures sont pratiquement identiques, soit 15 mètres, ce qui fait que nous pouvons considérer un match nul à un bon niveau concernant la précision.

Bilan du test :

Indiscutablement, le vainqueur de ce comparatif est bien le nouveau driver i25 par rapport au i20.

Le gain de distance est tangible, et en termes de sensations, le ressenti en mains est en faveur du i25.

Dans le graphique ci-dessous, nous avons voulu ajouter un autre élément qui n’était pas révélé par les moyennes statistiques, mais très significatif concernant la réalité du test : les points d’arrivées exactes des balles tapées avec les deux drivers.

Dispersion réelle des balles avec les deux drivers PING

Comme vous pourrez le constater, le simple fait d’utiliser deux drivers différents pour un même golfeur engendre des résultats bien différents en termes de distances et de dispersions.

Le i25 est non seulement plus long, mais il a aussi permis une meilleure concentration des meilleures balles au centre du fairway.

Par rapport à la moyenne citée plus haut dans notre test, elle est en fait quelque peu faussée par une mauvaise balle tapée nettement moins bien à droite.

En conclusion, le driver i25 présente un look sympa pour un driver moderne, et ses performances sont tout à fait positives pour en faire une valeur sûre en 2014.

Seul bémol concernant PING, le choix des shafts est relativement limité de base, ce qui ne vous empêche pas de voir avec un clubfitter si vous pouvez en monter d’autres.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.