Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Comparatif drivers Cleveland 588 Custom vs Callaway Big Bertha Alpha

Plus qu’un test, nous vous proposons un nouveau match comparatif entre deux très beaux drivers de golf pour la saison 2014 ! Le 588 Custom se veut l’héritier du Classic Custom XL, la bonne surprise de l’année 2013 chez Cleveland, alors que le Big Bertha Alpha, le club pointu de la série veut faire revivre un mythe chez Callaway.

Test comparatif entre le Cleveland 588 Custom et le Callaway Big Bertha Alpha

Découvrez l'offre US GOLF pour votre prochain driver de golf, cliquez ici

Préambule du test drivers

Pour ce test réalisé au sein du magasin US Golf de Champagne au Mont d’Or, sous le contrôle de notre consultant matériel, Clément Morelle, qui a mis à notre disposition un simulateur trackman, nous avons testé un driver Cleveland 588 Custom en 9° réglé square neutre, monté sur un shaft Matrix OZIK 6Q3 en stiff contre un driver Callaway Big Bertha Alpha de loft 9° réglé en normal standard monté sur un shaft Mitsubishi Rayon Fubuki ZT60x5SCT en stiff.

Précisons que le trackman a été réglé pour des conditions estivales (température de l’air et dureté du sol).

Le test a été mené par un golfeur amateur masculin d’index 18 disposant d’une vitesse moyenne de swing au driver de 92,5 mph.

Pour cet essai, nous lui avons demandé de taper alternativement dix balles avec les deux drivers.

Pour statuer sur ce match, les questions qu’il convient de se poser sont :

  • Quel est le driver le plus tolérant ?
  • Quel est le driver le plus puissant ?
  • Quel est le meilleur driver pour la distance ?
  • Quel est le meilleur driver pour la précision ?

Concernant la dernière question, nous allons prendre comme indicateurs à la fois le smash factor (coefficient de restitution entre la vitesse du swing du golfeur, et la vitesse de la balle après l’impact), le degré d’efficacité (coefficient calculé entre la vitesse de swing et la distance produite au carry), la distance totale, et la dispersion.

Un mot sur le Cleveland 588 Custom :

Dans la suite du Classic XL Custom, un des plus beaux drivers de la saison passée, le Custom vise les meilleurs handicaps.

Par rapport à l’an passé, Cleveland a décidé de séparer son offre de drivers en deux produits : le Custom pour les golfeurs experts, et le modèle Altitude pour les golfeurs amateurs.

Côté look, il nous semble que le modèle 2014 se veut légèrement plus sobre que la version 2013. Dommage, car le risque pris sur le Classic XL en avait fait un club à part.

Retrouvez notre page spéciale : www.jeudegolf.org/Choisir-son-driver/driver-cleveland-588-custom-avis-et-infos.html

Un mot sur le Callaway Big Bertha Alpha :

Produit phare de la gamme 2014, Callaway réutilise un nom mythique pour marquer les esprits.

Le driver Big Bertha Alpha se distingue du modèle Alpha simple par un système de déplacement du poids qui se trouve au centre de la tête, et appelé « Gravity Core » - littéralement, le noyau de gravité.

Pour Alan Hocknell, responsable produits chez Callaway « le gravity core découple la relation conflictuelle entre angle de lancement et taux de spin. »

Retrouvez notre page spéciale : www.jeudegolf.org/Choisir-son-driver/driver-callaway-big-bertha-big-bertha-alpha-avis-et-infos.html

En résumé, ces deux drivers ont pour ambition de détrôner TaylorMade, et son fameux SLDR dans la catégorie des gros frappeurs. Voyons si ils y parviennent…

Quel est le driver le plus tolérant ?

Tolérance

Veuillez cliquer sur le tableau pour l'agrandir

Testés le même jour, les balles frappées avec les deux drivers par notre testeur-cobaye 18 d’index donnent un écart sensible en termes de vitesse de swing en faveur du Callaway Big Bertha Alpha (1,8 mph).

De fait, cet écart se retrouve en termes de vitesse de balle générée après l’impact.

La véritable mesure comparative est donc le smash factor (rapport entre la vitesse de swing et la vitesse de balle).

Sur ce point, le smash factor, indicateur de la tolérance et de la restitution d’un club est légèrement favorable au modèle Callaway.

Toutefois, notre habitude des tests nous autorise à relativiser un écart de 0,01 pour conclure à une forme de statu quo.

Précisons que sur notre panel de tests, les résultats de smash factor pour des drivers montés sur des shafts stiffs, est de 1,42.

La palme revenant au TaylorMade JetSpeed à 1,45, suivi de près par le Mizuno JPX-EZ à 1,44

Quel est le driver le plus puissant ?

Puissance

Veuillez cliquer sur le tableau pour l'agrandir

Le degré d’efficacité détermine le rapport entre la vitesse nécessaire pour propulser la balle, et la distance justement produite.

Plus ce ratio est élevé, et plus cela signifie que le club favorise la puissance.

Autant pour la tolérance, le match était serré, autant pour la puissance, le Callaway Big Bertha Alpha prend l’avantage 2,20 contre 2,12 pour le Cleveland.

A titre de comparaison, la moyenne de notre panel pour les drivers sur shafts stiff est de 2,16.

Rappelons que pour cette statistique du degré d'efficacité, l'actuel leader de notre panel de tests est le Mizuno JPX-EZ à 2,25.

NB : Sur le tableau ci-dessus, nous pouvons constater que le Callaway donne près de 300 tours de moins en termes de spin par rapport au Cleveland, un élément qui joue en faveur du premier cité.

Toutefois, le test révèle que les deux clubs sont plutôt sur des valeurs de spins élevés dans leurs catégories.

La moyenne avec un shaft stiff étant plutôt de 3200 tours.

Bilan ? Au carry, le Callaway Big Bertha Alpha pose la balle à 184 mètres en moyenne contre 176 mètres avec le Cleveland 588 Custom.

Quelle est le meilleur driver pour la distance ?

Puissance

Veuillez cliquer sur le tableau pour l'agrandir

En moyenne, le testeur a atteint une distance de 213 mètres avec le Callaway contre 203 pour le Cleveland.

Ecart de distance qui se matérialise essentiellement au carry plus que sur la roule où l’écart n’est pas significatif.

Quel est le meilleur driver pour la précision ?

Comparaison de la dispersion

  • Axe des abscisses : dispersion latérale à partir du centre du fairway (de -25 m à gauche à +25 m à droite)
  • Axe des ordonnées : régularité de précision entre la balle la plus courte, et la plus longue (de 210 à 230 m)

Attention de bien interpréter ce graphique qui croise les balles les plus longues, et les moins longues avec la moyenne des dispersions latérales.

Nous retrouvons ci-dessus la propension du Big Bertha Alpha à produire des balles plus longues, mais comme les balles les moins longues sont très comparables, la plage d’imprécision du Big Bertha est plus grande, soit près de 33 mètres d’écart !

A l’inverse, le Cleveland propose un écart plus réduit, et donc une plus grande précision.

S’agissant de la moyenne de dispersion, léger avantage au Callaway avec une moyenne de 12 mètres à droite contre 15 mètres pour le Cleveland. Donnée à relativiser car fortement dépendante du testeur.

Bilan du test :

Comparaison du smash factor et du degré d'efficacité

  • Axe des abscisses : smash factor de 1,30 à 1,50 = tolérance (performance de la face)
  • Axe des ordonnées : degré d'efficacité de 2,20 à 2,65 = puissance (performance de la tête et du shaft)

Pour ce match, l’avantage revient au Callaway Big Bertha Alpha qui en version shaft stiff est en fait l’un des clubs les plus longs que nous ayons testé en 2014.

Nous précisons le shaft, car ce n’est pas anodin dans le résultat.

Ainsi, si nous prenons les résultats du test du Cleveland 588 Custom pour un shaft regular, nous mesurons des données très similaires, et même identiques avec le Big Bertha Alpha.

Dispersion comparée entre le Big Bertha Alpha en stiff et le 588 Custom en regular

Pour un golfeur d’index intermédiaire, le choix du regular est souvent plus indiqué, ce qui rend le choix entre les deux drivers plus compliqués car très proches, en revanche, en version stiff, l’avantage est donc bien en faveur du Callaway.

Bilan du match Big Bertha Alpha contre 588 Custom

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.