Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Mieux jouer au golf - Nos conseils techniques

Votre driver de golf est-il efficace? Comment choisir le bon?

Vous êtes-vous déjà demandé si vous drivez à la distance à laquelle vous devriez ou plutôt la distance que votre vitesse de club devrait vous permettre ? Swing, driver, quels sont les éléments qui entrent en ligne de compte ? Révélations…

Mesure de l'efficacité au driver

Découvrez nos formules d'abonnements

Depuis que des professionnels de golf, des spécialistes du fitting, des coachs se servent d’outils de mesures tels que le trackman ou le flightscope, on apprend de plus en plus de choses sur le swing de golf.

Rien de réellement révolutionnaire, mais plutôt des données que l’on peut enfin exploiter pour approfondir l’analyse du swing.

Dans cet article, nous allons justement vous parler de l’analyse du rapport entre la vitesse de la tête de club, et la distance produite par la balle après un impact avec le driver.

Précisons que l’efficacité au drive se mesure entre la distance parcourue par votre balle (carry+roule) et la vitesse de la tête de club.

Selon les données du trackman, on estime que le rapport idéal se situe 2,78 yards par mph. (soit 2,54 m pour 1,61 km/h), le tout sans vent, et sans aucune autre forme d’aide pour faire de la distance.

Un driver efficace n’est pas performant sur une balle, mais en moyenne sur toutes les balles tapées !

Toutes les marques auront beau dire…ce qui produit de la distance, c’est la vitesse que vous arrivez à donner à votre swing !

Cependant, d’autres paramètres peuvent entrer en jeu pour plus ou moins améliorer cette donnée de base, et en particulier, le centrage de la balle.

Par exemple, on a déjà constaté au cours de nos tests de drivers, que certains clubs étaient plus difficiles que d’autres, notamment sur cette question du centrage en plein milieu du sweet spot.

Pour être précis, un club peut ici nous servir d’exemple.

Le driver RAZR XTREME FIT de Callaway est probablement le driver le plus puissant mis sur le marché en 2013.

C’est avec ce club que nos testeurs ont battu des records de distances….mais sur une seule balle !

Et à l’inverse, ce club ne s’est pas très bien classé sur la distance moyenne, car dès que la balle n’était pas prise en plein milieu du sweet spot, nous avons observé une grande perte de distance.

Ange ou démon, le RAZR Fit Xtreme a fait son choix, et nous l’avons catalogué « driver pour excellent mais vraiment excellent golfeur ».

Plus de vitesse ? Plus de distance ? En théorie oui ! Mais...

Un driver efficace n’est pas nécessairement le driver qui permet la plus grande vitesse de swing

Encore un autre exemple emprunté à Callaway, et pourtant nous n’avons rien contre cette marque.

Cet été, les ingénieurs Callaway se rendent compte que le driver RAZR FIT Xtreme est trop difficile à jouer pour de simples amateurs.

Peu avant, le British Open, ils sortent avec beaucoup de bon sens, un nouveau driver Optiforce, dont le principal argument est la vitesse.

Effectivement, il se classe rapidement parmi les drivers chronométrés avec un moyenne de vitesse de tête parmi les plus rapides.

Callaway aurait pu penser avoir trouvé la solution miracle, le tout sans faire de révolution technologique, mais en allongeant le shaft du club, ce qui effectivement créé une accélération supplémentaire.

En effet, n’importe quel club rallongé va créer de la vitesse en plus. Toutefois, attention à ne pas accentuer la dispersion…

De ce point de vue, rien à reprocher à Callaway, l’Optiforce va donc plus vite,….et plus loin pour notre testeur d’index 15, ayant une vitesse moyenne légèrement inférieur à 100mph.

Concrètement avec ce driver, il gagne 2 mph de moyenne au drive par rapport aux autres drivers du marché.

Pourtant, en moyenne de distance totale, il ne gagne que 2 mètres par rapport à sa moyenne, et surtout l’Optiforce est loin d’être le club le plus long qu’il est tapé.

Pourquoi ?

Le rapport d’efficacité est en fait assez faible à seulement 2.43, soit dans la moyenne de ce que peut faire un amateur, et même un peu moins que ce qu’il sait faire, à savoir 2.47 en moyenne.

L’Optiforce est plus rapide, mais ce gain n’est pas utilisé efficacement, et au final, tout le bénéfice n’est pas pleinement restitué en termes de distance.

La mesure idéale d’efficacité au drive ?

Pour arriver à cette mesure parfaite d’utilisation de son driver à 2.78, il faut réunir trois paramètres :

  • Toujours frapper la balle parfaitement au centre du sweet spot.
  • Avoir un angle d’attaque de la balle croissant de +5° ou plus.
  • Disposer d’un driver parfaitement fitté pour les caractéristiques de votre swing.

Questions : A combien de reprises manquez-vous le centre de la face ? Et de combien ? Avez-vous un bon angle d’attaque ? Avez-vous déjà fait fitter votre driver ?

Pour connaitre votre propre efficacité au driver, il va vous falloir faire des tests avec un trackman, et répondre aux questions ci-dessus.

Pour comparaison, un swing mesuré à 80mph doit pouvoir générer une distance de 223 yards / 203 mètres, et à 100 mph, on doit trouver 278 yards / 254 mètres.

Conclusion, pour être efficace, un driver doit permettre une bonne vitesse de swing, mais proposer un sweet spot suffisamment large pour un amateur qui justement ne centre pas toutes ses balles au drive…d’où le besoin de s’en assurer à travers un fitting.

Pour un amateur, ne cherchez pas forcément à accroître votre vitesse de swing à tout prix, mais déjà estimez votre rapport d’efficacité, et évaluez avec votre pro ou votre magasin, comment vous allez pouvoir augmenter ce ratio pour le rapprocher de 2.78 au lieu de 2.20.

Travail qui devrait en fait vous permettre de gagner notablement de la distance sans pour autant vous faire jouer comme un professionnel !

Pour driver loin, il faut combiner vitesse et maîtrise

Qu’en est-il concernant les golfeurs professionnels ?

En réalité, la mesure de 2,78 yards par mph est très difficile à atteindre avec constance, y compris pour les meilleurs golfeurs de la planète.

Ci-dessous, on trouve un tableau synthétique des drives les plus efficaces réalisés par les pros du PGA Tour.

Justin Rose arrive en tête avec un ratio moyen de 2.66, soit 0.12 inférieur à la norme idéale.

Sur sa meilleure balle, il est effectivement monté à 2.867, soit plus 0.8 par rapport à la mesure idéale, néanmoins, cela peut s’expliquer par une balle qui a tapé une bute pour avoir un meilleur rebond, ou une balle prise dans un vent favorable.

Pour un amateur, il est peu probable que la mesure puisse être comparable, car sa vitesse de tête de club est chronométrée à 116 mph (186 kmh).

Mesure du ratio d'efficacité chez les pros

Pour un bon amateur, la vitesse de swing est certainement plus proche de 100 mph, et par rapport aux tests que nous avons déjà pu mener, le ratio moyen est plus proche de 2.20, ce qui indique que la plupart des golfeurs n’ont pas respecté une des trois règles nécessaires pour utiliser pleinement leur potentiel au driving.

Quels sont les drivers les plus efficaces du marché ?

Impossible de répondre à cette question ! Et tant mieux pour tout le monde, cela laisse la possibilité de choisir entre différentes marques, et justement de faire un fitting adapté et différent pour chaque golfeur.

Cependant, nous pouvons publier ci-dessous nos résultats pour deux de nos testeurs de drivers, et vous pourrez constater quelques grandes tendances.

Par exemple, pour un golfeur d’index 15, et avec une relativement bonne vitesse de swing, les drivers les plus efficaces sont systématiquement des PING !

Testeur index 15 - vitesse 90 mph

Le G25 (indice 2.54), le G20 (2.52) et l’ANSER (2.51) trustent les trois places du podium alors qu’en vitesse de swing, ces trois clubs ne sont pas dans la moyenne des clubs les plus rapides !

Ce classement ne révèle pas quel est le meilleur driver mais à quelle vitesse notre testeur trouve la meilleure efficacité et avec quel driver !

Dans le cas de notre second testeur qui est index 7 mais avec une vitesse de swing nettement plus rapide, le driver TaylorMade SLDR se détache avec un ratio de 2.67.

Testeur index 7 - vitesse 100 mph

Et comme pour le précédent testeur, nous nous rendons compte que les drivers qui sont les plus rapides, ne sont pas les plus efficaces.

Rappelez-vous ce slogan publicitaire, vieux d’une vingtaine d’années pour une célèbre marque de pneus « Sans maîtrise, la puissance n’est rien ! », c’est aussi vrai pour le golf.

Chaque golfeur peut potentiellement « swinguer » plus vite que ses capacités du moment lui permettent, mais selon ce qui est écrit et démontré ci-dessus, la plupart du temps, le gain de vitesse ne se transforme pas en gain de distance, et c’est même plutôt le contraire qui se produit…

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.