Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

A quelle distance maximum pouvez-vous réellement porter vos drives ?

A quelle distance maximum pouvez-vous réellement espérer porter vos drives ?

Au golf, la question est plus souvent combien que comment, et le driving est un des sujets qui provoque le plus d’attentes de la part des golfeurs. Depuis que j’enseigne, j’ai toujours été frappé par le nombre d’amateurs qui surestiment leurs capacités concernant la distance de leurs drives, et sans tenir compte de leurs vitesses de swings. Désacralisons la question !

Découvrez nos formules d'abonnements

Je vous propose de vous démontrer à quelle distance vous pouvez réellement espérer porter vos balles, à partir d’études menées au trackman, et comprenant des données précises sur la vitesse de swing, l’angle d’attaque, la vitesse de balle, l’angle de lancement, et le taux de spin.

Sommaire de l'article dédié à la distance réelle au drive pour les amateurs

  1. Distance pour les vitesses de swing entre 75 et 95 mph sur terrain sec
  2. Les cas particuliers liés à des circonstances externes
  3. Ce qu’il faut faire pour driver à 200 mètres carry
  4. Distance pour les vitesses de swing entre 100 et 120 mph sur terrain sec
  5. Distance pour les vitesses de swing entre 75 et 95 mph sur terrain souple
  6. Distance pour les vitesses de swing entre 100 et 120 mph sur terrain souple
  7. Conclusion

Quand je suis en leçon, et que je demande à un élève à quelle distance, il porte la balle au drive, et à quelle distance incluant la roule, il pense qu’elle termine son chemin, la réponse est très souvent imprécise, et surestimée dans 90% des cas.

De nos jours, nous pouvons compter sur de nouveaux outils technologiques tels que des radars dopplers (Trackman ou Flightscope) pour appréhender avec précision les distances que parcourent les balles de golf en fonction des clubs utilisés.

En m’appuyant sur un radar, je vais pouvoir vous illustrer à quelle distance une balle peut-être portée sur un fairway très bien préparé, comme par exemple sur un parcours de golf de championnat, et comparable au niveau de préparation d’un tournoi comme l’Open de France au Golf National.

Les résultats vont très certainement vous surprendre, et vous allez rapidement constater que très peu de golfeurs sont réellement capables de dépasser les 270 mètres sans l’aide de circonstances extérieures très particulières.

Pour procéder à ma démonstration, je vais séparer les golfeurs en deux catégories de vitesse de swing au driver :

  • Les amateurs qui ont une vitesse de swing comprise entre 75 et 95 mph (soit 85% des amateurs)
  • Les amateurs qui ont une vitesse de swing comprise entre 100et 120 mph (soit 15% des amateurs)

Nous nous intéresserons à la distance sur des terrains de championnats ou très secs, et ensuite, à la distance sur des terrains plus souples que nous rencontrons plus souvent le dimanche.

Distance au carry pour les golfeurs ayant une vitesse de swing comprise entre 75 et 95 mph sur terrain sec


Ce premier tableau, issue de mesures types enregistrées au trackman, radar Doppler de mesure des données balistiques, illustre les différents paramètres de plusieurs type de drives.

En fonction de cinq vitesses de swings moyennes (75, 80, 85, 90, et 95 mph), vous allez pouvoir constater la distance au carry (exprimée en yards dans le tableau), tenant compte des autres paramètres qui influent sur le vol de la balle, en plus de la vitesse que vous générez pour arriver à l’impact (la vitesse de swing).

Dans cette étude, nous allons volontairement retenir trois angles d’attaques (négatif, neutre et positif).

Négatif, au downswing, le club pointe vers le sol à l’impact. C’est-à-dire que la tête de club va encore chercher la balle au moment de l’impact, alors que positif, la tête de club commence à remonter au downswing.

La vitesse de balle est bien sûr le résultat de la vitesse de swing, et du centrage de la balle au plus près du sweet spot pour une accélération maximale.

L’angle de lancement est l’angle de décollage réel de la balle à l’impact, et va influer sur la trajectoire, et la portance de la balle dans l’air.

Enfin, le taux de spin, ou taux de rotation sur elle-même de la balle de golf, exprimé en tours par minute va aussi déterminer le temps de vol, et la capacité de freinage de la balle en l’air, et au sol.

Tous ces paramètres combinés expliquent la distance réelle que parcoure une balle de golf au drive au moment de tomber au sol, puis de rouler.

Seuls les professionnels ont la capacité de dépasser les 300 mètres au drive

Première constatation, ne rêvez pas de driver à 230 mètres au carry si déjà votre vitesse de swing ne dépasse pas les 100 mph, et ce, dans une journée sans vent arrière, et sans un fairway en pente.

Car, il y a bien la théorie, exprimée dans les tableaux que je vous présente, et la pratique, avec ces fameuses circonstances qui peuvent vous faire croire que c’est vous qui avez réalisé un petit miracle sur la base de vos seules compétences.

Les cas particuliers liés à des circonstances externes

Pour ma part, à mon âge, (61 ans) je ne drive malheureusement plus à 100 mph comme dans mes jeunes années. Pourtant, assez récemment, j’ai tapé un drive à 265 mètres distance totale avec une balle premium sur un parcours très bien préparé, et avec vent arrière, et une légère inclinaison du fairway par rapport au backtee.

Passé cette mise en garde par rapport à l’exception qui confirme la règle, ce qui nous intéresse ici, est de vous aider à bien comprendre ce que vous pouvez espérer à partir de votre swing du moment, et dans 90% des cas.

La pire chose qui puisse arriver à un golfeur, c’est d’arriver sur un parcours en pensant qu’il drive à 250 mètres, quand en réalité, il ne peut dépasser les 210 mètres, et qu’il utilise une fausse information pour construire sa stratégie.

C’est bien cela l’enjeu de cet article. A savoir, prendre de bonnes décisions sur la base d’informations réalistes.

Ce qu’il faut faire pour driver à 200 mètres carry

A l’aide de ce premier tableau, vous pouvez constater que pour porter sa balle à 200 mètres (218 yards) sur terrain sec, il faut donc au moins une vitesse de 95 mph, un angle d’attaque positif de 5°, une vitesse de balle de 141 mph, un angle de lancement d’au moins 13°, et un taux de spin d’environ 2000 rpm.

Maintenant, si vous êtes dans le cas d’être insatisfait par la distance de vos drives, les données que je vous montre à l’aide des tableaux, vous permettent de voir ce qu’il vous faut accomplir pour gagner en distance.

Et la bonne nouvelle, c’est qu’il est tout à fait possible d’optimiser la distance de ses drives sans toutefois être obligé d’augmenter sa vitesse de swing, ce qui demande un travail à la fois technique, et physique très important, et très long.

Deux choses peuvent donc être faites pour augmenter rapidement sa distance :

  • Premièrement, améliorer le centrage de balle à l’impact (Sur ce point, il faut un peu travailler sa technique)
  • Deuxièmement, un angle d’attaque trop bas ou négatif produit des conditions moins propices au vol de balle idéale. Attention, je ne parle pas du loft de votre driver mais bien de la façon dont arrive la tête à l’impact sous l’effet de votre swing.

Dans les deux cas, remarquez que je ne vous parle pas de puissance !

Distance au carry pour les golfeurs ayant une vitesse de swing comprise entre 100 et 120 mph sur terrain sec


A l’aide de ce deuxième tableau, vous pouvez constater que seuls les golfeurs qui dépassent les 110 mph de vitesse de swing avec un angle d’attaque neutre, et un angle de lancement d’au moins 8,7° peuvent prétendre envoyer la balle au carry plus la roule à plus de 270 mètres au drive sans circonstances extérieures !

La toute dernière ligne du tableau illustrant les propriétés balistiques d’une balle envoyée à plus de 300 mètres !

Maintenant que vous avez saisi ce qui construit réellement la distance d’un drive, je vous laisse voir dans le tableau à quelle distance vous pouvez porter votre balle, tenant compte de votre vitesse de swing (suppose que vous la connaissiez), votre angle d’attaque, et votre angle de lancement.

Distance au carry pour les golfeurs ayant une vitesse de swing comprise entre 75 et 95 mph sur terrain souple


En France, les parcours de la majorité centre et nord du pays ont souvent des fairways souples, et en tout cas moins roulant que des fairways très secs que l’on peut trouver au sud de l’Espagne.

Dans ce cas, je vous propose ci-joint des données trackman qui correspondent à l’optimisation du carry et de la roule pour des terrains plus souples, à savoir privilégiant le carry, et un angle de lancement plus élevé.

Remarquez qu’à vitesse de swing équivalente, les angles de lancement sont plus importants justement en réglant un driver ajustable sur une position de loft plus élevée (augmenter d’un degré devrait suffire).

Pour une vitesse de swing de 95 mph et un angle d’attaque de 5°, l’angle de lancement réel théorique est de 15,7° contre 13° pour les mêmes caractéristiques en prévision de jouer sur un fairway très roulant.

Toutefois, un angle de lancement plus élevé signifiera automatiquement plus de spin (dans ce cas, +600 tours) et donc logiquement, moins de roulement, mais le gain au carry pourra être de 7 mètres (8 yards).

En théorie, par contre, la distance totale pourra être diminuée de 18 mètres par rapport à un fairway très sec, et une roule plus faible.

Distance au carry pour les golfeurs ayant une vitesse de swing comprise entre 100 et 120 mph sur terrain souple


Conclusion

Prenez bien en compte le type de fairway que vous allez jouer.

Ne rêvez pas d’un drive à 220 mètres avec roule sur un terrain souple quand vous drivez à 215 mètres sur un terrain sec !

Optimisez vos conditions de lancement avant de chercher à gagner de la vitesse de swing.

Mais surtout, soyez conscient des caractéristiques réelles de vos drives.

A savoir, votre vitesse de swing, votre angle d’attaque, votre angle de lancement, et enfin la vitesse de balle, et le taux de spin généré par le couple driver-balle que vous utilisez généralement.

La maîtrise de ces paramètres de votre driving vont vous permettre d'en tirer un grand bénéfice pour votre jeu, et vous placer dans une situation réaliste par rapport à ce que vous pouvez faire ou ne pas faire avec un driver en main...

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.