Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Comment gagner en Match-play ?

Match-play par équipes

Presque tous les clubs de golf organisent un championnat du club en Match-play. Cette fois ce n’est pas avec un partenaire que vous allez jouer, mais contre un adversaire, ou deux adversaires si le match est par équipe. Commencez par évacuer la pression, nous somme là pour nous amuser et profiter du grand air en compagnie de personnes sympathiques.

Découvrez nos formules d'abonnements

La majorité des golfeurs ressentent une petite anxiété au moment d’aborder un Match-play, les règles sont différentes, l’approche et la stratégie également.

Contrairement au Stroke-play en vigueur pour nos habituelles compétitions de classement ou de club, et où l’on compte tous les coups joués sur chaque trou, c’est trou par trou que le match se joue.

On gagne ou perd le trou, ou bien encore on fait match nul et l’on partage le trou.

Chaque trou devient une compétition, celui qui fait le moins de coups gagne le trou, et le joueur qui gagne le plus de trous, gagne le match. Cela semble assez simple, pourtant il y des règles bien précises qui doivent être suivies.

Pour chaque trou à jouer et en fonction de chaque adversaire, c’est une situation différente qui se présente appelant une réponse unique, il est donc difficile de vouloir résumer en quelques tactiques celles qui permettent de l’emporter, cependant au fur et à mesure des expériences à tous les niveaux, certains principes se dégagent.

Alors que la plupart des compétitions internationales de golf ou de club se jouent en Stroke-play, dans les parties entre amis le Match-play rencontre un grand succès.

Le Match-play est un affrontement en tête-à-tête, sa stratégie est plus complexe que celle du Stroke-play. En plus de gérer votre jeu et le parcours, vous devez rester constamment en phase avec le match.

Sur chaque trou vous devez connaître et comprendre la situation de votre adversaire aussi clairement que vous la votre, puis adapter votre stratégie en conséquence.

L’approche psychologique particulière du Match-play

Ne vous laissez pas impressionner par votre adversaire, laissez lui jouer son jeu, et jouez le votre.

Ne déprimez pas si vous perdez un trou, votre adversaire va en perdre aussi, c’est l’essence même du Match-play, et l’élément le plus important est de garder votre sang froid jusqu’au bout de la compétition.

L’aspect psychologique est important, et ceci dès le départ et dès le premier trou, un des deux adversaires peut prendre un ascendant sur l’autre.

Et même si au niveau du gain du match, le premier trou n’a pas plus d’importance que le dernier, essayez dès ce premier trou de prendre cet avantage qui ferra peser la pression sur votre adversaire.

Mieux vaut également pendant les premiers trous rester concentré et ne pas trop copiner avec votre adversaire.

En Match-play ne pas copiner avec votre adversaire

Observez bien l’attitude votre adversaire si c’est un joueur que vous ne connaissez pas, et même si c’est un partenaire avec qui vous avez déjà partagé des parties.

Les conditions d’un Match-play sont particulières, et vous pouvez en observant son comportement, voir quelles sont ses forces et se faiblesses.

En le regardant attentivement vous pourriez apprendre quelque chose au début du match, qui vous servira plus tard.

Par contre ne vous laissez pas influencer par les choix de clubs de votre adversaire, par exemple si sur un par-3, vous avez l’habitude de jouer un bois 3 et que votre adversaire joue un fer 4, ne changez pas ce qui vous réussi le mieux.

Jouez à votre rythme habituel, ne laissez pas un joueur particulièrement rapide vous faire sortir de votre propre rythme.

Et si c’est un joueur particulièrement lent, ne vous agacez pas inutilement, profitez du temps d’attente pour préparer votre prochain coup.

Ne baissez jamais les bras, un trou n’est jamais perdu avant de l’avoir terminé, pas plus que le match n’est perdu avant sa conclusion.

Si vous mettez votre balle dans l’eau pendant que votre adversaire est lui sur le green, certes vous allez jouer avec un point de pénalité, mais rien ne garanti que votre adversaire va faire moins de deux ou trois putts, et vous pouvez encore gagner le trou, ou le partager.

En Match-play de nombreux trous sont gagnés avec un bogey.

En Match-play, battez vous jusqu'au bout

A l’inverse, si vous êtes à égalité avec un dernier trou à jouer et que votre adversaire a collé son approche à un mètre du drapeau, vous n’avez pas d'autre choix que de tenter de faire un birdie.

Si, au contraire, votre adversaire envoie son approche dans un plan d’eau bordant le green, la prudence sera de mise pour assurer votre coup.

Battez vous jusqu’au bout. Le golf rapporte de nombreuses histoires de joueurs qui sont revenus de situations qui semblaient perdues.

Tiger Woods a couronné sa carrière amateur en 1996 en revenant d’un handicap de cinq trous dans le dernier match pour remporter son troisième et consécutif US Open amateur.

Jouez chaque coup, comme si le match en dépendait

Ne vous relâchez pas non plus si c’est vous qui menez, continuez à jouer chaque coup comme si le match en dépendait. Il est dans la nature humaine de se relâcher quand on sent que le résultat est presque atteint, pourtant tant que ce n’est pas terminé votre adversaire peut vous déstabiliser et remonter puis vous dépasser.

Observez bien le parcours, c’est lui qui est votre principal adversaire.

Avant le départ imprégniez vous des conditions sur le terrain, du vent, de la vitesse des greens. Faites attention à la position des drapeaux.

Et le plus important, quand votre adversaire joue avant vous, regardez comment sa balle se comporte sur les fairways et les greens, cela pourra influencer votre choix de club quand ce serra à vous de jouer.

En Match-play, ne soyez pas influencé par le choix de club de votre adversaire

Jack Nicklaus affirme qu'il a remporté l’US Open amateur en 1959 parce qu'il a apporté une attention particulière à l’évolution du parcours.

Lors du dernier trou de la finale entre Nicklaus et Charlie Coe au Golf Club Broadmoor dans le Colorado, le parcours était devenu dur et sec.

Charlie Coe a frappé en premier, et joué une approche au fer 8 qui a atterri près du drapeau, mais est sortie du green.

Voyant cela, Nicklaus a frappé un fer 9, sa balle à roulée et c’est arrêté à 2,5 mètres du trou. Il a ensuite rentré le putt pour une victoire one-up.

Enfin, en Match-play la meilleure façon de mettre la pression sur votre adversaire est de garder votre balle en jeu.

Dans la majorité des compétitions en Match-play, la précision et la régularité sont plus importantes que la longueur des coups.

Un coup bien placé au milieu du fairway, vous laissera plus de chance de toucher le green sur le coup suivant, qu’une balle plus longue, mais dans le rough.

Laissez votre ego de côté

En Match-play, chaque joueur doit lutter contre son ego.

Si après un mauvais coup vous êtes tenté d’essayer pour vous rattraper d’improviser un coup spectaculaire, cela ne peut que vous amener à le rater, et à perdre le trou.

Plus souvent, la meilleure initiative sera de vous recentrer pour ensuite avoir un coup plus facile à exécuter et retourner dans le jeu. Au golf plus qu’ailleurs les illusions affectent le jeu, et les résultats.

La majorité des confrontations entre deux joueurs de golf pendant un Match-play, sont gagnés, non pas par le talent exceptionnel du vainqueur, mais par les erreurs du vaincu.

Soyez patient, et c’est peut-être votre adversaire qui va vous faire gagner le match.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.