Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Un contenu unique, utile, et passionnant! Pour le 1er abonnement 12 mois! 1 boîte de 12 balles Srixon Z-Star ou Z-Star XV au choix offertes et envoyées chez vous!

Vinaora Nivo Slider

A quelle distance devriez-vous envoyer vos balles de golf par rapport à un pro?


La distance que l’on doit produire avec chaque club de golf est une question qui obsède tous les golfeurs. D’une part, le golf est bien un sport de distance. D’autre part, la distance produite par club est la meilleure façon d’évaluer la qualité d’un swing. Au bénéfice des outils de mesures comme les launch monitors (Trackman, FlightScope, Foresight), on peut désormais connaître la distance des joueurs professionnels avec n’importe quel club, ce qui sert de valeur étalon, même pour les amateurs. A quelle distance par club raisonnablement se comparer quand on est amateur ?

Découvrez nos formules d'abonnements

De quelle distance parle-t-on ?

En matière de distance, il faut savoir si on parle de distance au carry, à savoir au point de chute de la balle avant qu’elle ne roule, ou si on parle de distance totale, à savoir au carry plus la roule combinée.

Trop souvent, en tant qu’amateur, sans avoir accès aux technologies du tour, comme par exemple, le système shotlink, on raisonne en distance totale, sans pouvoir réellement prendre en compte le carry.

Taper un coup de golf à 150 mètres ne permet pas facilement de voir si la balle roule un, deux, cinq mètres ou plus.

Pourtant, selon l’angle de descente de la balle, le taux de spin donné, la pression atmosphérique et surtout la fermeté du sol, la roule peut grandement varier d’un coup à un autre avec le même club.

Pour un amateur, l’une des plus grandes difficultés est de pouvoir donner la même distance avec le même club, coup après coup.

Alors que les professionnels cherchent la consistance, des coups qui parcourent pratiquement toujours la même distance pour pouvoir scorer sur le parcours, même un amateur qui swingue à une bonne vitesse peut connaître un écart de 10, 20 ou 30 mètres selon les coups avec un fer 5 par exemple.

Le problème n’est pas seulement de manquer éventuellement de distance, mais en fait, de ne pas connaître le carry exact par rapport à la roule, et de ne pas répéter régulièrement une distance par club.

A cela s’ajoute le fait que les marques jouent avec les lofts pour fermer un fer 7 au niveau d’un fer 5.

Donc, si vous vous demandez quelle distance vous devriez atteindre par club, allez jusqu’au bout de la question : Quelle distance par club au carry ? Quel écartement maximum entre un bon et un mauvais coup ?

Non seulement vous devrez travailler votre swing dans le but d’atteindre la distance que vous considérerez comme idéale ou atteignable par club, mais en plus réduire l’écartement entre une mauvaise et une bonne balle.

Pour Richard Hurvitz, pro au golf de Lyon-Salvagny, « A l’adresse, on ne s’organise pas pour taper un coup moyen ! On se prépare pour taper un bon coup. »

C’est effectivement la limite d’une moyenne quand on parle de distance.

Si vous tapez un fer 7 en moyenne à 130 mètres avec des coups à 120 mètres, et des coups à 140 mètres, quel club choisir sur le parcours ?

Réduire l’écartement de profondeur est la véritable clé pour baisser son index sur le parcours. C’est aussi plus facile à dire qu’à faire.

Les facteurs clés de la distance

Sans outils de mesures, il est déjà difficile de connaître avec exactitude sa propre vitesse de swing par club.

La distance est la résultante de plusieurs éléments.

En premier lieu, la vitesse de swing et la qualité du centrage de la balle dans la face (smash factor) permet d’optimiser la vitesse de balle.

En relation avec le centrage, on trouve le spin donné à la balle.

Trop de spin, la balle « ballonne » et perd en distance. Pas assez de spin, la balle « tombe » trop vite.

Pour connaître votre distance par club, et surtout évaluer la qualité de votre swing à travers cet argument, il faut donc connaître votre vitesse par club.

Le cas du driver et les données des joueurs du tour

S’agissant du driver, sur le tour professionnel, la moyenne des professionnels est comprise entre 112 et 113 mph. Le numéro un mondial, Dustin Johnson monte au-dessus de 121 mph.

Distance sur le tour en 2017

Ce n’est d’ailleurs pas le plus rapide en 2017. Ils sont en réalité une centaine sur le PGA Tour a dépassé les 113 mph de moyenne au drive.

La vitesse de swing peut être très forte, mais si la balle n’est pas bien centrée dans la face, le smash factor peut rapidement décroître.

Selon les données du PGA TOUR pour 2017, on peut constater que Dustin Johnson swingue en moyenne à 121,17 mph pour une vitesse de balle de 180,06 mph, soit un smash factor de 1.49.

A contrario, Rory McIlroy swingue un peu moins vite en moyenne (120,03 mph). En revanche, sa vitesse de balle est supérieure (180,12 mph) pour un smash factor supérieur, soit 1.50.

Vitesse de swing, vitesse de balle et spin contribuent à la distance.

S’agissant du spin, sur 190 joueurs du PGA Tour en 2017, la moyenne de tous les drives donne 2576 tours. La moyenne basse donne même 1734 tours quand on ne retient que les drives les moins spinnant par joueurs.

A ce titre, un golfeur tel que Brooks Koepka a beau drivé à une vitesse de swing de 124 mph, son smash factor « n’est » que 1.45 pour un taux de spin moyen de 2533 tours (84eme).

Quatrième pour la vitesse de swing, il « recule » finalement au septième rang pour la distance totale... à cause du spin, et du smash factor de seulement 1.45 contre 1.50 pour McIlroy, bien meilleur centreur de balle.

McIlroy n’est que dix-huitième pour la vitesse de swing, il est pourtant premier en distance totale avec une vitesse de balle élevée, et un taux de spin bas (317 yards).

Pour être complet avec le driver, il faudrait encore ajouter l’angle de lancement, qui selon d’autres données collectées par Trackman, serait de 10,9 degrés en moyenne pour l'ensemble des pros sur le tour.

Si vous voulez vous comparer aux professionnels… ils drivent à 275 yards au carry (251 mètres), et bien plus pour les meilleurs.

données trackman des joueurs du tour

Un enseignant américain Jaacob Bowden a mené une étude en 2013 pour déterminer la distance par clubs, du driver au pitch, en se basant sur la vitesse de swing au driver.

Les distances par clubs, et par vitesses de swings

Ci-dessous, les distances en mètres qu’il a consigné pour chaque club, et chaque vitesse de swing théorique.

Précisons bien qu’il s’agit d’une synthèse très théorique.

Driver à 90mph pour une distance au carry de 198 mètres ne signifie pas pour autant qu’un golfeur va systématiquement swinguer le fer 7 à une distance de 126 mètres au carry, comme indiqué dans ce tableau.

Le calcul paraît cohérent. Cependant, un amateur peut tout aussi bien mieux swinguer le fer 7 plutôt que le fer 8, et générer des écarts inconstants entre les différents clubs.

En matière de distance, sur un même club, vous pouvez non seulement expérimenter des écarts plus ou moins importants, mais l’étalonnage de chaque club peut aussi présenter des écarts, pas toujours parfaitement « réglés ».

La majorité des amateurs seniors se situent dans les colonnes 60 et 70 mph au driver. Beaucoup d’amateurs swinguent le driver entre 80, 90 et 100 mph.

Cette base vous permettra de situer théoriquement vos distances au carry par clubs.

Se comparer à un golfeur professionnel n’est bien entendu pas raisonnable. Quand un pro tape un fer 7 à 168 mètres au carry, un amateur doit pouvoir envoyer son même fer 7 entre 99 et 141 mètres au carry, selon sa vitesse de swing, et le loft du club.

Dans le précédent tableau fourni par Trackman, on peut noter qu’un fer 7 tapé par un pro donne une moyenne de 7000 tours de spin, et un angle d’atterrissage de 50 degrés.

Tapée à une vitesse de 90 mph, avec une balle premium vers un green du tour, toutes les conditions sont réunies pour que la balle prenne du backspin.

Spin et angle d’atterrissage n’apparaissent pas dans le tableau de Bowden. Ces deux éléments manquent pour complètement comprendre à quelle distance vous devriez envoyer vos balles.

Un fer 7 utilisé sur le tour est généralement proposé dans un loft entre 34 et 35 degrés.

Les fers 7 vendus sur les séries « improvment » ou même oversized peuvent descendre jusqu’à 28,5 degrés.

Par conséquence, le spin peut descendre sous la barre des 5000 tours, alors que l’angle d’atterrissage pourrait aussi descendre sous les 45 degrés.

Non seulement, l’amateur ne donne pas de backspin, ne jouant pas régulièrement sur des greens préparés pour le tour, et avec des balles Pro V1, mais il ne donne tout simplement pas assez de spin pour arrêter la balle rapidement.

Au contraire, elle peut rouler sur plusieurs mètres, et parfois plus de dix.

La distance ne doit pas être toujours considérée comme une donnée à maximiser. S’agissant des fers, au contraire, la roule doit être contenue.

En conclusion, vous avez ici une indication de la distance au carry que vous pourriez raisonnablement obtenir selon votre vitesse de swing.

Vous devriez aussi prendre en compte les clubs que vous utilisez, notamment en termes de lofts, pour soit gagner légèrement en distance, soit en spin et en angle d’atterrissage sur les fers.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.