Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Un rêve de golfeur : vite, facile, sans stress…

Un rêve de golfeur : vite, facile, sans stress…

Devenir un bon joueur de golf rapidement… C’est un peu le même rêve que : « je veux devenir riche rapidement ». Pourtant, le golf est un jeu imparfait. Réflexions sur ce qui constitue vraiment le marqueur d'une progression, au-delà la seule technique du golfeur.

Pourtant au golf, l’apprentissage ne se fait pas rapidement

Les compétences que demande le golf ne s’acquièrent pas en 30 minutes de practice ou de leçon.

Les compétences pour bien jouer au golf doivent êtres durables et permettre de pouvoir s’adapter aux circonstances les plus imprévisibles.

Pour les joueurs de golf, nous avons besoin de compétences qui soient suffisamment installées pour tenir sous le stress et la pression, et suffisamment souples pour s’adapter à tous les défis potentiels que nous pouvons rencontrer sur un parcours de golf.

Quand vous jouez au golf, vous allez faire face à la pression, et le parcours de golf ne va pas être indulgent avec vous.

Vous aurez besoin par exemple d’avoir la capacité de frapper une balle mal placée sous un arbre avec un fer 5, ou bien de sortir un coup magique pour vous dégager d’une lèvre de bunker.

Les difficultés et les erreurs font partie du processus d'apprentissage

Pour construire les attributs de base pour bien jouer au golf, il est nécessaire d'évoluer dans un environnement d'apprentissage sain, et de comprendre et admettre que les difficultés et les erreurs font partie du processus d'apprentissage.

Si vous voulez apprendre et vraiment progresser, votre pratique du golf doit être difficile.

Et quand les choses deviendront difficiles, ce qui est le plus probable, vous commettrez des erreurs et connaîtrez des échecs.

Vos résultats temporaires et vos échecs lors de la pratique du golf ne signifient que vous n’apprenez pas, bien au contraire…

À titre d’exemple, combien de fois avez-vous ressentie des sensations parfaites au practice, avant de rejoindre le premier tee de départ sur le parcours ?

Mais vous quand vous entrez sur le parcours, toutes ces sensations se sont envolées.

Vice-versa, combien de fois avez-vous fait une séance de practice épouvantable juste avant de retrouver un jeu extraordinaire sur le parcours ?

Les concepts de base, pour progresser et prendre plaisir à jouer au golf :

  • Accepter que le golf est vraiment un défi.
  • Admettre que les difficultés et les erreurs sont une partie saine du processus d'apprentissage.
  • Prendre conscience qu’une croissance soutenue et à long terme est beaucoup plus excitante que toute pseudo solution rapide.
  • Renforcer les compétences qui sont à la fois évolutives et durables.

Chaque fois que nous allons sur un parcours de golf, c’est un nouveau défi.

Le golf est un jeu fait d'erreurs et de résultats imprévisibles. Si ce n’était pas le cas, aucun joueur ne pourrait jamais manquer un green ou un putt.

En plus de cela, il n'y aurait pas de soudaines rafales de vent, pas de rebonds malheureux, aucune imperfection sur le fairway.

Chaque balle irait exactement là où l’on veut qu’elle aille, et le score du vainqueur dans un tournoi de golf serait quelque chose comme 50 coups pour faire 18 trous.

Si vous aimez vraiment le golf, vous devez apprécier le fait que personne ne joue 50, et que le golf est un jeu fondamentalement imparfait.

Si vous passez votre temps à lutter contre le fait que le golf est un jeu d'erreurs et essayez d’en faire un jeu où ne se succèdent que des coups parfaits, on ne pourra pas dire que vous aimez vraiment le golf.

Personne n’a jamais vraiment joué parfaitement au golf, que ce soit Ben Hogan, Tiger Woods, pas plus qu’Annika Sorenstam ou Inbee Park. Et personne ne le fera jamais…

Les golfeurs qui comprennent et aiment ce jeu l’acceptent plutôt qu’ils ne le combattre. Ils se rendent compte que l'essence même du golf est faite de bien d’erreurs et de malchances inévitables.

La plus grande fierté pour un joueur de golf n’est sans doute pas d’avoir un contrôle complet de la balle, mais sans aucun doute dans le contrôle de ses réactions face aux difficultés.

Passer du practice au parcours avec la même réussite

Que l’on soit un golfeur professionnel ou un débutant avec un handicap élevé, l'un des plus grands défis des joueurs de golf est de conserver un soi-disant bon jeu au practice jusqu’au parcours.

Beaucoup de joueurs peuvent très bien frapper la balle au practice et enquiller les putts sur le putting green, mais quand ils arrivent sur le parcours, ils deviennent alors un joueur différent.

Ces joueurs n’arrivent pas à jouer avec confiance, et ils ne peuvent jouer au niveau qu'ils sont capables de jouer réellement.

Qu’est-ce qui a mystérieusement changé entre le moment où tout allait bien au practice et le départ du trou N°1 ? Presque rien. Juste l’état d’esprit et l’attitude…

Frapper une balle sur un tee de départ n’est plus aussi simple que frapper une balle au practice, il y a une cible, et un seul coup pour l’atteindre.

La pression monte, et l’on se concentre davantage sur le résultat que sur la façon de réussir le coup à jouer.

Ce que l’on appelle la pression au golf, finalement n’est ce pas plus simplement de la peur ?

Pour nombre d’entre nous, entrer sur un parcours de golf avec d’autres golfeurs, c’est un peu comme entrer dans l’arène avec d’autres gladiateurs.

Le parcours de golf devient une arène où l’on doit prouver ses capacités et gagner le respect des autres.

Le jeu de golf se transforme alors en une sorte d’égo-protection, la vie ou la mort par le jeu.

La peur de l'échec et l'anxiété provoquent chez de nombreux golfeurs des attitudes qui rendent impossibles toute chance de réaliser un bon swing.

La peur vient sous plusieurs formes différentes : la peur de l'échec, la peur de paraître stupide, la peur de perdre, l'embarras.

Comment les autres joueurs vont nous évaluer ?

De nombreux golfeurs deviennent intimidés sur le parcours parce qu’ils vont trop se soucier de la façon dont les autres les perçoivent.

On nous apprend très tôt dans notre vie, qu'il est important de gagner le respect des autres, être aimé par d'autres, et obtenir l'admiration de nos pairs.

Et cette croyance porte aussi dans les sports que nous pratiquons, le golf ne fait pas exception.

Il devient très difficile de se concentrer sur le simple fait de frapper de bons coups, lorsque vous êtes préoccupé par ce que les autres pensent de vous et de la façon dont vous jouez.

Le golf est un jeu, mais pas un jeu du cirque où les gladiateurs mettaient leur vie en jeu.

Commencer par changer votre état d'esprit lorsque vous allez vous entraîner au practice, et vous prendrez conscience des compétences que vous avez réellement et que vous retiendrez sur le parcours.

Adoptez un plan de croissance à long terme, et ne vous laissez pas distraire par la prochaine "solution rapide et miracle" sortie du chapeau des fabricants de matériel de golf, pas plus que vous ne devez vous mettre dans la peau du gladiateur risquant sa vie, ce n’est qu’un jeu…

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.