Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Qu’est-ce que le score au golf révèle de notre niveau de jeu ?

Qu’est-ce que le score au golf révèle de notre niveau de jeu ?

Qu’est-ce que bien jouer au golf ? Cette question pour revenir à un point fondamental du jeu de golf, de son apprentissage, et du plaisir que l’on peut en retirer. Chacun aura bien entendu sa définition. Beaucoup d’aspects du jeu peuvent être cités. Dans ce sujet en trois parties, en tant que simple amateur, j’ai voulu revenir sur une forme de définition du jeu qui me parait évidente suite à une expérience récente. Une définition qui ne saute pourtant pas aux yeux…ou qui n’est pas toujours bien mise en avant, et pourtant…

Découvrez nos formules d'abonnements

Définir ce que signifie bien jouer au golf

Pour scorer, vous aurez d’emblée ceux qui vous parleront de plus de 65% du jeu : les approches et le putting.

Effectivement, au golf, un coup sur deux est censé être un putt sur le green.

Effectivement aussi, pour beaucoup d’amateurs, et l’immense majorité joue plus de 15 d’index, soit plus fréquemment au-dessus de 90, les approches permettent de minimiser le score, parfois même en réussissant cette fameuse approche-putt qui sauve un coup.

Oui, mais vous en conviendrez, pour bien scorer et bien jouer au golf, il faut déjà atteindre le green.

Je n’ai pas envie de commencer ma définition du bien jouer ou bien scorer en commençant par expliquer qu’il faut déjà bien sauver sur et autour des greens.

Notre premier problème à résoudre pour beaucoup d’amateurs, et même ceux qui jouent moins de 80, c’est d’atteindre les greens en régulation.

Jusque-là, rien de nouveau sous le soleil…

De mon expérience de joueur, et de mon expérience de l’enseignement en tant qu’élève, j’ai bientôt 41 ans, et j’ai commencé le golf à l’adolescence, je ne crois pas me souvenir qu’aucun de mes enseignants ne m’ai résumé le golf à la maîtrise de 3 paramètres essentiels qui pourtant résument très simplement le golf :

Fais la distance ! Tiens la cible ! Contrôle la profondeur !

C’est surtout le troisième paramètre qui m’interpelle, et qui ne m'a pas toujours été expliqué.

Oui, le golf est un sport où il faut d’abord faire la distance. Oui, le golf est un sport où il faut être précis.

Mais vous a-t-on déjà parlé de contrôle de profondeur ?

Pour ma part, en presque vingt-cinq ans de golf, la première fois que j’ai entendu parlé de cette notion, ce fut lors de l’interview de Renaud Gris, entraîneur des équipes de France

Quand je lui demandais sur quel élément technique il travaillait avec son joueur Clément Sordet. Il m’a parlé de contrôle de profondeur, et comme si pour lui, c’était quelque chose de totalement évident…

Vous allez me croire ingénu, mais j’ai joué au golf pendant longtemps, en me contentant d’essayer de gérer les deux premiers paramètres : distance et dispersion.

Je n’avais pas suffisamment incorporé dans ma réflexion sur le jeu : le fait que l’on pouvait contrôler la profondeur, même au niveau amateur !

Pourquoi le contrôle de profondeur n'est pas selon moi la distance ?

Atteindre une cible à 150 mètres est une chose.

Arrêter la balle sur une distance courte en est une autre.

Envoyer dix balles dans un même périmètre est encore une autre facette du contrôle de profondeur, qui ne peut pas être réduite à la seule distance.

La balle, le type de club, et bien entendu le coup permettent d’influer sur le fait de faire beaucoup ou peu rouler la balle après l’impact.

Comme l’explique Christian Cevaer, donner du spin à la balle n’est pas seulement à la portée des pros.

Il faut déjà utiliser les bons ingrédients (une balle premium), un coup joué avec un angle d’atterrissage plus prononcé (un fer 8 plutôt qu’un hybride), et enfin, un coup à minimum maîtrisé pour faire voler la balle jusqu’à la cible.

S’agissant du contrôle de profondeur, Renaud Gris a surtout voulu parler de taper le plus souvent le même coup à la même distance.

Par exemple, tapez dix fers 7 entre 145 et 150 mètres ! C’est cela le contrôle de profondeur…

Un jeu à trois dimensions : distance, dispersion et profondeur

Si on revient sur la question du comment bien scorer au golf ? Si on admet que la première des choses consiste à toucher les greens le plus souvent dans le nombre de coups impartis, quand une cible est à 150 mètres, il faut non seulement choisir le bon club, et surtout réaliser le bon coup au bon moment, pour plus ou moins faire cette distance.

Pour avoir joué avec beaucoup de bons joueurs, et des joueurs classés moins de dix d’index, j’ai pu voir à quel point tout le monde peut être concerné par ce que je vais argumenter : Sortir le bon coup au bon moment !

Toujours concernant notre cible à 150 mètres, et notre capacité à plus ou moins bien juger la distance, s’ajoute la question de la latéralité de la cible.

A savoir, va-t-on envoyer la balle sur la cible ou à dix, quinze, vingt mètres à droite ou à gauche ?

Enfin, la question du contrôle de profondeur, à savoir, votre balle va-t-elle s’arrêter, avant, après ou à la cible, et avec quel écart, ne joue pas seulement un rôle clé dans le score du pro, mais bien entendu, pour tous les golfeurs.

Ce que le score révèle sur notre jeu, avant de minimiser ce problème par la qualité du petit jeu et du putting, c’est justement notre capacité à maîtriser ces trois dimensions : distance, dispersion, profondeur.

Si, désormais avant chaque shot, vous appréhendez votre coup à jouer selon ces trois dimensions, vous êtes dans la seule réflexion qui vaille.

Les questions d’influences du vent, de la portée de l’air ou des pentes étant des questions secondaires inhérentes aux trois dimensions citées, ce qui ne veut pas dire que je les minore.

Alors, partant de ce constat de ce que nous devons produire pour bien jouer (faire la distance, réduire la dispersion et contrôler la profondeur) que peut-on travailler pour améliorer notre jeu ?

Dans un article à suivre, je vous ferai part d’une expérience que j’ai menée à ce sujet…

La bonne définition du score au golf

Schématiquement, la bonne définition de bien jouer et bien scorer, consiste à réduire, réduire, et réduire encore le cercle que l’on peut tracer autour d’une dizaine de balles tapées vers une cible à une distance donnée.

Plus que le nombre de coups au-dessus du par, c’est le diamètre du cercle de précision qui est défini par nos cartes de scores.

Plus de 20 d’index, nous mettons souvent nos balles plus ou moins à 20 mètres du drapeau aussi bien en distance, en profondeur et en dispersion avec un fer à 140 mètres du drapeau.

Moins de 10 d’index, nous mettons nos balles plus ou moins à 10 mètres du drapeau, aussi bien en distance, en profondeur, et en dispersion dans les mêmes circonstances.

A la suite de ce premier sujet, je vous propose une expérience personnelle menée dans le but de réduire cet arc de cercle.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.