Posté par le dans Qu'est-ce que le golf ?

Pourquoi autant d’obstacles d’eau sur les parcours de golf, et comment les aborder ?

Si vous jouez souvent au golf, vous avez probablement dû faire plonger plus d’une fois votre balle dans un obstacle d'eau. Si vous êtes un récidiviste, vous vous êtes peut-être même demandé pourquoi les concepteurs de parcours insistaient pour incorporer autant d'eau ! Oui, de nombreux parcours de golf finissent par alléger les sacs des golfeurs du poids de trois ou quatre balles de golf, mais finalement ce sont souvent des circonstances de jeu très amusantes.

Découvrez nos formules d'abonnements

L'histoire des obstacles d'eau sur les parcours de golf remonte aux origines mêmes du jeu de golf telles que l'on les trouve encore sur les fairways sacrés des parcours écossais.

De petits ruisseaux serpentaient tout au long de ces parcours alors qu'ils traçaient leur chemin vers la mer, et l'eau a depuis joué un rôle clé dans les configurations des parcours de golf modernes.

Alors que l'implantation généralisée d'étangs de golf artificiellement construits et d'autres obstacles d'eau n'a commencé que peu de temps après la Seconde Guerre mondiale, lorsque des engins de terrassement modernes sont devenus disponibles, ils sont rapidement devenus de rigueur alors que les golfeurs recherchaient l'attrait de paysages « naturels » spectaculaires, intégrant forêt, prairies, plans d’eau, rivières, et vues magnifiques. 

Les obstacles d’eau on leurs raisons d’être, ils sont même indispensables

Si les composants spécifiques de la conception des parcours de golf ont changé au cours des dernières décennies, les éléments de base sont restés les mêmes. Peu importe où ils se trouvent, la plupart des conceptions de parcours de golf intègrent des éléments aquatiques.

Lorsqu'elles sont bien utilisées, les caractéristiques de l'eau influencent la stratégie du golf, prévoient des réservoirs d'irrigation, des enceintes de drainage et des zones de rétention des inondations, tout en offrant aux golfeurs une valeur esthétique.

La construction d'étangs de golf et de lacs sur des paysages particulièrement plats peut même fournir de la terre de remblayage bon marché pour la construction de buttes ou d'autres caractéristiques de relief souhaitables.

Dans le monde d’aujourd’hui, alors que la conservation de l’environnement occupe une place centrale, l’utilisation et la réutilisation appropriée de l’eau sur les parcours de golf sont devenues de plus en plus importantes.

Les municipalités locales exigent que les parcours de golf produisent leur propre eau pour l'irrigation, et remplissent une double fonction de zones de contrôle des inondations et de filtres environnementaux.

Les golfeurs d'aujourd'hui exigent également une meilleure irrigation et un meilleur drainage que par le passé, où l’on acceptait plus facilement de marcher dans la boue en hiver ou après de fortes pluies.

En conséquence, pratiquement chaque parcours de golf comprend un grand réservoir d'irrigation doublé au minimum d'une membrane imperméable.

Un avantage environnemental supplémentaire à l'installation de plusieurs étangs, lacs et autres éléments aquatiques sur un parcours de golf soigneusement entretenu est l'habitat qui est fourni à la faune locale.

En fait, les parcours de golf bien gérés offrent de meilleurs habitats que certains étangs de fermes ou de parcs.

Alors qu’un parcours de golf moyen ne comprend qu'environ 30% de surface jouable, les lacs, les forêts et autres zones naturelles serpentant à travers et autour des parcours de golf offrent une quantité surprenante de zones non perturbées facilitant le développement de la vie animale.

En fait, les chercheurs ont découvert que les parcours de golf se sont révélés plus précieux d'un point de vue écologique que certains des parcs régionaux et réserves naturelles.

Que l'objectif ultime du concepteur de parcours de golf soit l'esthétique, la stratégie ou la conservation de l'environnement, le fait est que s’ils peuvent être quelque peu perturbants pour les golfeurs, les obstacles d'eau sont certainement là pour rester encore longtemps.

L'adoption plus large de ces pratiques de l’exploitation de l’eau sur les parcours de golf peut permettre à des régions de garantir un approvisionnement en eau suffisant, et de continuer à récolter les avantages économiques du développement des parcours de golf pour les années à venir, tout en leur donnant une meilleure image.

C’est une bonne nouvelle pour les populations locales, les gestionnaires des ressources en eau, et naturellement pour les golfeurs.

L'eau sur le parcours de golf vous fait peur ?

N’ayez pas honte, vous pouvez l'admettre. Vous ne seriez certainement pas seul dans ce cas, car les obstacles d'eau ont une capacité à intimider même les golfeurs accomplis.

Il faut donc faire avec, et si chaque golfeur redoute les obstacles sur le parcours de golf, et qu’il peut être difficile de s'en éloigner, alors on peut aussi bien apprendre à les utiliser à notre avantage.

Il y a quelque chose d’un peu stressant de regarder par dessus une longue étendue d'eau la cible que vous espérez atteindre, ce qui peut vous faire réfléchir à deux fois avant d’effectuer votre swing.

Des distances qui seraient faciles à atteindre pourraient soudainement devenir assez difficiles, simplement en raison de la présence d'un petit étang sur le côté du green.

Pour bien jouer sur un parcours de golf avec beaucoup d'eau, il faut trouver un bon équilibre entre peur et respect. Il est nécessaire de respecter les obstacles d'eau en termes de stratégie de jeu autour d'eux, mais vous ne devez pas non plus jouer avec la peur.

À mesure que vos compétences augmenteront, vous trouverez des moyens d'utiliser certains dangers à votre avantage, tandis que d'autres dangers seront inévitablement contre vous.

Les obstacles d'eau, comme les ruisseaux sinueux, les étangs et les cascades, améliorent non seulement la beauté naturelle du parcours de golf, mais ajoutent un défi intéressant au jeu.

Lorsque vous approchez d’un ruisseau, vous êtes souvent attiré par l’énergie de l’eau en mouvement et par le son de l’eau qui coule sur les rochers et serpente vers les étangs.

Ce moment de tranquillité est de courte durée lorsque vous faites face à la réalité que pour jouer votre jeu, vous devez faire passer votre balle autour du ruisseau ou au-dessus.

Cependant, cela ajoute un défi à votre jeu de golf. Vous pouvez devenir nerveux en sachant que votre balle doit voler au-dessus de l'eau. Si vous ratez votre coup, cela nuira à votre score, et ce n'est pas amusant.

Mais si vous jouez contre quelqu'un d'autre ou si vous participez à un tournoi, les obstacles d’eau ne sont pas seulement des obstacles pour vous, mais aussi pour votre adversaire.

Forcez votre esprit à penser positivement. Ne laissez pas l'eau vous sortir du jeu. N'oubliez pas, ce n'est qu'un coup parmi d’autres. Frappez avec le bon club et concentrez vous sur une cible spécifique et vous devriez être prêt à jouer ce coup. Même si votre coup n'est pas parfait, cela va aller.

Bien marquer sur des parcours de golf avec beaucoup d'eau se résume vraiment à choisir une stratégie intelligente et à avoir un état d'esprit solide.

Cela dit, voici trois stratégies pour bien jouer sur des parcours avec de nombreux obstacles d'eau. L'utilisation d'une combinaison de ces trois stratégies devrait vous mener au succès.

Choisissez le bon club :

La meilleure façon de rester hors de l'eau est d'utiliser des clubs qui ne peuvent tout simplement pas envoyer la balle dans l'eau qui est devant vous.

Par exemple, si vous savez que l'eau est à 180 mètres du tee de départ, vous pouvez choisir de frapper votre coup de départ avec un club qui n'enverra pas la balle aussi loin sur le fairway.

L'application de cette stratégie peut paraître simpliste, mais vous serez certain de ne pas envoyer votre balle dans l'eau, même si cela vous laissera ensuite des coups d'approche plus longs vers les greens.

Croyez-le ou non, c'est une stratégie qui est utilisée par un grand nombre de pros. Les golfeurs professionnels sont confiants dans leur capacité à frapper des coups d'approche longs, et ils savent que les coups de pénalité ne sont pas un moyen de gagner des tournois.

En utilisant des clubs qui mettent les obstacles d'eau hors de portée, vous pouvez faire des swings libres sans aucune crainte de perdre votre balle dans l’obstacle.

Cette stratégie ne sera pas valable dans toutes les situations, comme sur un trou bordé d'eau du tee au green, mais elle peut vous aider à éviter de vous mettre inutilement en danger.

Choisissez intelligemment vos cibles :

Dans de nombreux cas, il n'est pas nécessaire de « pester » après les obstacles d'eau qui sont placés sur le parcours. Ils sont souvent utilisés par les concepteurs de parcours pour contester votre prise de décision en quelque sorte, ils essaient de vous « inciter » à faire un mauvais choix, ou un mauvais swing, ou les deux.

Par exemple, imaginez un trou avec un obstacle d'eau protégeant le côté droit du green. Si le trou est situé sur la moitié droite de la surface de putting, vous pourriez décider de le viser dans l'espoir de faire un birdie. C'est très probablement une erreur.

Au lieu de jouer directement vers la cible, adoptez une trajectoire intelligente et visez le côté plus large, à gauche, pour plus de sécurité. Tant que vous faites un swing décent, vous devriez pouvoir mettre la balle sur le green et vous donner une bonne chance de faire deux putts pour le Par.

Bien sûr, cette stratégie ne vous rapportera pas beaucoup de birdies, mais elle vous éloignera des bogeys et des doubles bogeys.

En général, choisir des cibles intelligemment est un excellent moyen de jouer la majorité du temps sur le parcours. Surtout au début de votre parcours, jouez prudemment et visez loin de l'eau.

Plus tard dans la journée, cependant, si vous savez que vous avez besoin d'un birdie pour gagner votre match ou tournoi, et que vous vous sentez confiant dans votre swing ce jour-là, cela vaut peut être le risque de viser directement le drapeau, même si cela signifie prendre le risque d’aller dans l'eau.

Une bonne prise de décision au golf (dans tous les sports, en fait) se résume au score et à la situation.

Vous devez constamment évaluer votre position dans le cycle de votre partie, afin de pouvoir faire le meilleur choix en fonction des circonstances. Parfois, ce choix signifie aller chercher la cible malgré l'eau, mais généralement, cela signifie chercher la trajectoire la plus sûre.

Connaître la différence entre les piquets rouges et les jaunes :

Il y a une énorme différence entre l'eau marquée de piquets et de lignes rouges et l'eau délimitée de piquets et de lignes jaunes. Les dangers jaunes sont considérés comme des « dangers liés à l'eau », tandis que les piquets rouges désignent des « dangers latéraux ». 

Alors, quelle est la différence ?

Lorsque vous envoyez votre balle dans un obstacle jaune qui est un obstacle frontal, vous pouvez rejouer depuis l’origine de votre coup, vous pouvez aussi dropper aussi loin que vous le souhaitez derrière l'obstacle, sur une ligne droite en direction du trou. Souvent, cela signifie que vous vous éloignez de la cible.

Inversement, vous pouvez dropper à moins de deux longueurs de club du point d'entrée de la balle dans un obstacle rouge qui est un obstacle latéral, ce qui est généralement une pénalité moins sévère, car vous êtes moins pénalisé par la distance.

Lorsque vous essayez de décider de risquer d’aller dans un obstacle d'eau avec un coup agressif, vous devez tenir compte de la couleur délimitant l'obstacle.

Les obstacles jaunes sont souvent assez punitifs, tandis que les obstacles rouges ne sont pas toujours si pénalisants. Par exemple, imaginez que vous jouez un Par-5 avec de l'eau près du green, et que vous essayez de décider si vous voulez ou non aller sur le green en deux.

Si le l’obstacle est rouge, vous pourriez frapper la balle dans l'eau et avoir encore une bonne chance de vous récupérer, et ensuite de faire le Par après votre drop.

D'un autre côté, un obstacle jaune entraînerait probablement un coup beaucoup plus long après votre drop, et vous ferez très probablement un bogey.

En réfléchissant à l'avance aux couleurs des marques des obstacles, vous pouvez prendre de meilleures décisions.

Un parcours de golf protégé par une grande quantité d’obstacles d’eau n’est pas obligatoirement égal à un score élevé. Avec de bonnes décisions vous devriez pouvoir avancer sur ce type de parcours tout en affichant un bon score.

Même les joueurs professionnels ont connus des échecs cuisants à cause d’obstacles d’eau sur le parcours

The Barry Burn, le 18 e trou à Carnoustie :

Vous vous souvenez sans doute du sort qui a frappé le français Jean van de Velde sur le 18 e trou de Carnoustie lors de l'Open Championship 1999, et est toujours considéré comme l'un des plus grands effondrements de golf de tous les temps. Cela est et dû en grande partie à la menace du redouté Barry Burn.

Également connu sous le nom de Pitairlie Burn, le Barry Burn est un ruisseau qui serpente à travers le 18e trou à Carnoustie en Écosse.

Ce Burn est un facteur clé pour déterminer l'un des trous les plus difficiles pour terminer un parcours parmi tous les grands parcours d’Écosse, peut-être même du monde, et il entre en jeu à trois reprises. Il n'est donc pas surprenant que de nombreux joueurs aient eu du mal à mettre la touche finale à leur tour.

Island green, sur le 17 e trou du TPC Sawgrass :

Peu de trous sont plus célèbres dans le golf mondial que le 17 e trou au TPC Sawgrass à Ponte Vedra Beach, en Floride.

Tout en jouant un rôle déterminant dans la destination du trophée annuel du Players Championship, ce trou a détruit les espoirs de certains des meilleurs joueurs du monde grâce en grande partie à l'eau qui enveloppe Island green (l'île verte).

L'un de ces joueurs est Sergio Garcia, qui a mis deux balles dans l'eau lors d'une bataille passionnée avec Tiger Woods en 2013.

Pacific Ocean, le 18 e trou de Pebble Beach :

L'océan Pacifique entre en jeu sur de nombreux parcours de golf le long de la côte ouest des Etats-Unis, et sans doute le plus célèbre est Pebble Beach.

Le parcours cinq fois hôte de l’ U.S. Open possède de nombreux trous qui obligent les golfeurs à lutter avec le plus grand obstacle d'eau sur Terre.

Lors du Pro-Am national annuel AT&T Pebble Beach, le 18 e trou est l'un des trous de fermeture les plus intimidants du circuit de la PGA.

Ceux qui ont le courage d'essayer de toucher le green en deux sur ce Par-5, le font à leurs risques et périls. Les coups de départ et les coups d'approche longent le rivage, et la marge d'erreur est minuscule.

Lors de l' U.S. Open en 2010, Tiger Woods a frappé l'un des coups les plus audacieux et les plus impressionnants de sa carrière sur ce trou.

Restez informé

Recevez notre newsletter
(Note moyenne de 5 sur 1 votes)

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.