Posté par le dans Mieux jouer au golf - Nos conseils techniques

Les 4 facteurs pouvant influencer la direction initiale de votre balle

Lors d’une partie de golf, je pars du postulat que nous voulons, la plupart du temps, réussir à faire des balles droites en direction de la cible ou tout du moins, nous voulons lancer la balle en direction de notre cible. Cependant, plusieurs facteurs peuvent influencer votre résultat. A l’occasion d’un stage de golf à Marrakech avec un enseignant, Michel Teichet, se tenant début Janvier, j’ai eu l’occasion de participer à un cours présentant ces différents éléments. Découvrez le nouveau récit de notre journaliste Yannick Baduel...

Découvrez nos formules d'abonnements

Pendant longtemps, il était établi que la direction initiale de votre balle était donnée par le chemin de votre club, et l’effet donné à votre balle par l’ouverture de la face vis à vis de ce chemin..

Avec l'apparition des radars dopplers tels le Trackman ou le Flightscope, la connaissance du vol d’une balle a totalement changé.

Désormais, on sait que la direction d’une balle est d’abord influencée par l’ouverture de la face à l’impact, et que c’est le rapport du chemin à cette ouverture qui donnera ensuite l’effet donné à la balle.

Pour les fers, cette influence de la face conditionne 75% de la direction initiale, 90% pour un driver.

Si vous voulez que la balle démarre à droite de la cible, il faut donc que la face de club soit orientée vers la droite de la cible à l’impact et vice-versa.

Ceci établi, qu’est ce qui va influencer la manière dont vous allez présenter votre face à l’impact?

Ci-après les enseignements que j'ai retiré de mon stage avec l'enseignant.

Facteur N°1: le grip

Le premier facteur qui peut influencer la direction de votre balle est votre grip, en particulier celui de la main droite.

A toute chose constante, si la paume de votre main droite est ouverte vers le ciel, votre balle aura plus de chance de partir vers la gauche.

Inversement, si la paume de votre main regarde vers le sol, votre balle aura plus de chance de partir vers la droite.

En effet, lors de votre swing, votre main va avoir tendance à changer d’orientation pour venir donner une “claque” à la balle, ainsi une main droite très ouverte vers le ciel va venir se refermer, et de fait, elle va provoquer une fermeture de la face de votre club.

Si vous avez une grande rotation de hanche à l'impact, cela ne devrait pas poser de difficultés, mais c’est malheureusement rarement le cas chez la plupart des amateurs.

Inversement une main trop “par dessus", également appelée “faible” va s’ouvrir en allant vers l’impact, provoquant une ouverture de la face du club.

Aussi est-il raisonnable de garder un grip “plutôt neutre” et de poser sa main droite (pour un droitier) comme si l’on donnait une claque à son shaft.

Si vos balles sortent trop à droite ou trop à gauche, renforcer ou affaiblir votre grip peut potentiellement vous aider à retrouver une balle qui sorte conformément à votre intention. C'est en tout cas le propos tenu pendant le stage. 

Facteur N°2: la position de la balle

Le deuxième facteur pouvant influencer la direction de votre balle est la position de votre balle dans le stance.

Plus la balle sera vers votre pied arrière, plus elle sera susceptible de sortir vers la droite.

Plus la balle sera vers votre pied avant, plus elle sera susceptible de sortir vers la gauche.

Cela est en relation avec l’arc de swing de votre geste.

En effet, le plan de votre arc de swing fonctionne dans un plan oblique lié au fait que vous déplacez le club autour de vous.

Ci-dessous une image issue de l’application Zepp qui a notamment pour but de représenter la forme de votre swing.

Le plan de swing étant incliné et non vertical, si votre face reste square tout au long de votre swing, la face de votre club va arriver ouverte par rapport à votre cible, revenir square lors de l’impact, et se fermer après l’impact.

Cette phrase, ce point, est très important, et très souvent sous-estimé ou mal conceptualisé. 

C'est pourquoi, j'insiste avec le visuel ci-dessous...

Dans ce schéma, la ligne noire est la direction vers la cible, et l’arc rouge, l’arc de votre swing pour contacter la balle.

Avec ce petit dessin, on comprend facilement que déplacer la balle vers l’arrière va provoquer un contact avec une face ouverte, faisant sortir la balle vers la droite, et inversement si on la déplace vers l’avant cela va provoquer un contact avec une face fermée, faisant sortir la balle vers la gauche.

La question du bon placement de la balle dans le stance est rendue d’autant plus compliquée par le fait que chaque club est différent, et présente un angle tête/shaft différent.

Ainsi, la zone “neutre” est différente pour chaque club.

Chaque joueur déplaçant le club dans l’espace différemment, il n’existe pas de position universelle, même si tout le monde s’accorde que ce point “neutre” permettant de faire sortir la balle droite est plus vers l’arrière pour un club ouvert, et plus vers l’avant pour un club fermé.

Néanmoins, si parfois vous avez du mal à contacter votre balle ou que votre trajectoire n’est pas aussi droite que souhaitée, expérimentez en déplaçant votre balle un peu plus à droite, ou ou un peu plus à gauche... cela suffit parfois à retrouver son jeu.

Facteur N°3: l’alignement

L’alignement de votre corps est un point évidemment central dans la direction possible de votre balle.

Si votre corps, c'est-à-dire les lignes de vos pieds, hanches et épaules, sont tournées vers la droite de votre cible - on dit également fermé à la cible - , la balle ira plus naturellement vers la droite.

Si votre corps est aligné vers la gauche - on dit également ouvert à la cible -, la balle ira plus naturellement vers la gauche.

Beaucoup de fautes de trajectoires sur le parcours sont simplement liées à des erreurs d’alignement.

En effet, sur un tapis, aidé par le rectangle du tapis, il est bien plus simple de trouver un ajustement qui soit juste.

Il est compliqué d’amener une balle à la cible, quand le corps n’est pas aligné vers cette cible (sauf à vouloir volontairement imprimer un effet).

Face à une erreur d’alignement, votre corps n’aura que deux choix; envoyer la balle vers là où vous êtes aligné, ou essayer de compenser avec toutes les incertitudes qui vont avec.

Cette situation est rendue d’autant plus compliquée que la ligne balle-cible et la ligne définie par l’orientation de notre corps sont parallèles, ainsi, en regardant la cible on regarde en biais.

Cela va fausser votre perception.

Vous allez percevoir votre cible comme étant à gauche de là où est positionnée la face de votre club.

Pour mieux comprendre cela, je vous invite à un petit exercice qui peut être assez perturbant...

Au practice, plantez une baguette dans la terre quelques mètres devant votre tapis, et en direction de votre cible.

Prenez votre alignement pour aligner la face de votre club sur la ligne formée entre la balle, la baguette et la cible.

Organisez-vous en conséquence devant votre balle et parallèlement à cette ligne.

Vous allez découvrir que votre cible est désormais à gauche de votre cible.

Difficile alors de blâmer un joueur faisant des fades ou des slices…

En effet, en réalisant un geste destiné à aller vers la cible, vous allez de par votre perception, faire un geste vers la gauche, donc extérieur-intérieur, et votre face va se trouver ouverte à ce chemin de par son alignement initial.

Balle coupée ou slicée garantie…

Et plus le club est grand, plus cette perception sera accentuée: le corps est plus loin de la balle au driver qu’avec un sandwedge.

Comment lutter contre cette perception erronée?

Ayez une intention vers la droite de la cible, ainsi votre club va arriver avec un chemin plus neutre, et plus proche de la ligne balle cible.

Mettez une baguette devant vous au practice dans l’axe balle cible, et entraînez-vous à sortir des balles à droite de la baguette. 

Facteur N°4: les pentes

Si sur un tapis ou sur une aire de départ, nous sommes à plat, cette situation est souvent très différente sur le parcours.

Il est commun d’avoir la balle sous les pieds ou au-dessus des pieds, en pente montante ou en pente descendante, et les situations peuvent se combiner pour de plus grands challenges.

Une balle dans une pente représente un premier challenge: Réussir à bien la taper.

Mais au-delà des conseils détaillés sur ce sujet que vous pouvez trouver dans un article précédent, ces situations ont un impact sur la direction que va prendre votre balle.

Balle au-dessus des pieds : Votre plan de frappe étant redressé par la pente, votre balle va avoir tendance à sortir à gauche, plus la pente est forte, plus l’effet de ce plan redressé va jouer.

Alignez-vous vers la droite de la cible. N’hésitez pas à bien vous grandir devant la balle.

Balle dans une pente montante vers la cible : La balle va avoir tendance à sortir vers la gauche.

Cela est lié à l’équilibre général du swing, dans ces positions, le corps à tendance à rester en arrière favorisant une sortie de club vers la gauche et donc une face fermée.

Ici, il s’agit de bien pousser sur les jambes, et vers l’avant, pour lutter contre la gravité qui vous ramène en arrière.

Se positionner de telle sorte à placer la balle légèrement en arrière de votre stance peut également vous aider.

Balle en-dessous des pieds: Votre plan de frappe étant accentué vers le bas par la pente, votre balle va avoir tendance à sortir à droite, plus la pente est forte, plus l’effet de ce plan redressé va jouer.

Alignez-vous vers la gauche de la cible, et surtout gardez bien le buste penché vers la balle pour éviter de toper votre balle.

Balle dans une pente descendante vers la cible: La balle va avoir tendance à sortir vers la droite.

Ici encore, il s’agit d’un problème d’équilibre.

En déséquilibre vers l'avant, on prend le risque de taper la balle dans l’arc descendant du swing, un moment où la face est ouverte.

Déplacez la balle légèrement vers votre pied avant, tout en gardant bien vos épaules dans le sens de la pente.

Bilan

Le golf est une accumulation de détails, parfois il suffit de quelques réglages pour retrouver le sens du jeu, et des balles droites en direction de la cible visée.

On a vite tendance à remettre en question tout notre swing en oubliant que la manière dont on tient le club et notre organisation devant la balle sont les premiers points sur lesquels il nous faut porter notre attention.

Nous passons certainement trop de temps à nous entraîner sur tapis à fignoler notre swing, et pas assez à s'entraîner sur des situations de jeu sur le parcours.

Lors de votre prochaine partie, essayez de transformer vos objectifs.

Ne tapez pas la balle depuis l’aire de départ, mais depuis une pente à proximité.

Au lieu de jouer 4, 5 ou 6 coups pour finir le trou, concentrez ces coups depuis différentes positions à différentes distances du green, dans différents lies, avec différentes pentes.

Donnez-vous un barème de points pour chaque situation de jeu réussie.

Recommencez la fois d’après, depuis ces mêmes situations, et appréciez vos progrès.

Ainsi, vous allez étoffer votre boîte à outil de coups à utiliser sur le parcours, et vous serez mieux préparé à jouer des situations difficiles, ou à corriger une tendance du jour qui vous pose problème.

Toutes ces recommandations sont le fruit ou le contenu de ce que j'ai appris du stage réalisé avec le moniteur de golf.

Restez informé

Recevez notre newsletter

(Note moyenne de 5 sur 1 votes)

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.