Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Mieux jouer au golf - Nos conseils techniques

Extension trop précoce et conséquences sur la qualité de votre swing de golf

Extension trop précoce et conséquences sur la qualité de votre swing de golf

Une extension trop précoce au moment du backswing peut engendrer des conséquences néfastes sur l’ensemble du reste de votre swing de golf. C’est probablement le geste parasitaire le plus gênant par rapport à une rotation correcte des hanches, et un release effectué correctement dans la zone d’impact.

Découvrez nos formules d'abonnements

Préambule

Dans un précédent sujet, j’avais abordé la question du slide qui représente un glissement des hanches vers l’arrière et vers l’avant au lieu d’une rotation exercée dans un cylindre.

Avec le slide, l’extension précoce est un autre mouvement parasite qui change non seulement le plan du swing, mais engendre toute une série de dysfonctionnements par la suite.

Comme je le répète très souvent à mes élèves, un mauvais backswing engendre un mauvais downswing.

Si on décompose un swing en quatre étapes : adresse, backswing, downswing, et finish…l’étape 1 conditionne l’étape 2 qui conditionne l’étape 3 puis le finish.

Vous l’aurez compris une extension précoce intervient au cours de la deuxième étape…avec des conséquences sur la suite.

Qu’est-ce que l’extension précoce ?

L’extension précoce qui se caractérise par une forme de redressement du haut du corps au moment du backswing au lieu de rester stable, engendre dans 100% des cas une faute dans la zone d’impact au downswing.

D’une part, parce que le golfeur a changé le plan de swing, et il est toujours plus difficile de revenir dans le plan en l’ayant quitté, et d’autre part, très souvent, le golfeur a tendance à ramener la face de club face à lui à l’impact ou en arrière, alors que pour réaliser un swing consistant, il faut impérativement que les mains passent avant la tête de club.

Et pour ce faire, c’est tout l’inverse de l’extension trop précoce, au contraire, le joueur tourne dans le plan par le biais d’une parfaite dissociation segmentaire entre le bas et le haut du corps, amenant le bassin face à la cible pratiquement avant de taper la balle.

Or, le golfeur qui réalise une extension précoce arrive la plupart du temps sur la balle à l’impact avec le bassin face à la balle, et non pas engagé et pivoté vers la cible.

Cette faute est typique des amateurs qui jouent plus avec le haut du corps qu’avec le bas.

Les problèmes posés par l’extension précoce

Par ce phénomène d’extension vers le haut, le bassin quitte sa position idéale.

Ainsi, le golfeur concerné perd sa posture, et pire encore, il perd de sa capacité à créer un effet de levier du fait d’une déconnection avec le sol.

Ainsi, le golfeur concerné perd sa posture, et pire encore, il perd de sa capacité à créer un effet de levier du fait d’une déconnection avec le sol.

Dans ces conditions, il devient évident que le golfeur est alors incapable de swinguer le club dans un arc de swing cohérent.

Toujours par enchaînement de conséquences, en portant le club plus haut que nécessaire, le golfeur déplace les mains plus hautes qu’elles ne le devraient au downswing.

Enfin, et c’est souvent au moment de l’impact que le golfeur concerné constate le problème à travers une grande inconsistance au contact avec un angle d’attaque de la balle inapproprié.

Le fait de générer une extension précoce par le fait de se lever plutôt que de tourner n’engendre rien de bon. Vous ne pouvez pas espérer gagner en distance, au contraire, cela va considérablement réduire votre distance, et votre précision.

Comment font les pros ?

Il est très instructif de visualiser image arrêté le swing de golfeur professionnel pour repérer les différences entre ce qui est produit, et ce qu’il faudrait produire pour réaliser un bon swing.

Si vous prêtez attention, vous pourrez voir à quel point il y a une différence marquée entre la partie basse du corps, et la partie haute du corps.

Ce mouvement est la clé au golf. Et c’est ce mouvement qui est le moins souvent bien exécuté par les amateurs, et le mieux exécuté par les pros.

Prenons l’exemple de Brendan Steele un golfeur pro sur le PGA Tour.

Séquence 1 : l'adresse

Séquence 2 : le backswing

Au sommet, Brendan Steele monte son club à 270° par rapport au sol. Il déplace ses hanches de 42° à la montée dans un tempo de 3.4 secondes au backswing pour une seconde au downswing. (données fournies par ZEPP Golf)

Séquence 3 : Le downswing

Regardez comment il conserve son bas du corps « sous sa tête» pour s’octroyer un maximum de liberté pour déplacer ses bras et son club à l’impact.

Séquence 4 : Le finish

Il peut parfaitement donner de la consistance à sa balle, car il maintient parfaitement sa posture tout au long de l’impact. Son chemin de club, et son angle d’attaque sont parfaits.

Vue de derrière

Séquence 1 : Départ du backswing

Séquence 2 : Sommet du backswing

Séquence 3 : Zone d'impact amont

Séquence 4 : Zone d'impact aval

Le trait noir doit vous aider à constater à quel point Brendan Steele pivote sans que ses fesses ne quittent jamais la ligne tracée.

C'est exactement ce que ne fait pas un golfeur qui connait une extension précoce !

Suggestions d’exercices pour contrer ce mouvement parasite

Si vous-même êtes confronté à ce type de problème, je vous suggère un petit exercice.

Essayez de taper quelques coups en fixant un bâton juste dans votre dos.

Commencez d’abord sans club, juste pour ressentir le mouvement. Puis enchaînez avec des demi coups, jusqu’à faire des pleins coups.

Le but de cet exercice est de vous aider à sentir votre corps en appui au sol, et notamment la partie basse restée sous vous à l’impact.

Un autre exercice que vous pouvez faire chez vous, et qui est très utile, consiste à se placer devant un mur, les fesses collées contre, pour simuler un swing de golf sans le club.

Ce type d’exercices va vous aider à ressentir la position qui permet de taper des coups plus consistants.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.