Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Mieux jouer au golf - Nos conseils techniques

Jouer au golf quand il pleut: bien peu de golfeurs apprécient…

Jouer au golf quand il pleut: bien peu de golfeurs apprécient…

Aucun golfeur n’aime jouer au golf sous la pluie. Pourtant quelquefois nous n’avons pas le choix. Soit parce qu’une averse survient au cours d’un parcours qui s’annonçait plutôt clément, ou bien pour ne pas décevoir nos partenaires de jeu habituels qui quoi qu’il en soit veulent faire cette partie amicale, ou encore parce que vous êtes engagé dans une compétition de club, ou bien encore parce que l’envie de jouer est plus forte que votre aversion pour le mauvais temps.

Découvrez nos formules d'abonnements

Bien entendu cela dépend de la région où vous vous trouvez, et également aussi de la température et de l’importance des précipitations. Si les greens et les fairways sont inondés en plein hiver, il n’y a aucun plaisir à attendre d’une partie de golf dans de telles conditions. À l’opposé, une brève averse tropicale sous 40° au soleil, peut être un simple aléa ponctuant un moment agréable.

L’équipement minimum pour se protéger de la pluie « Swinging In The Rain »

Quand la météo est prévisible, bien entendu on aura pris soins de s’équiper en conséquence, veste ou blouson de pluie, parapluie, etc. Pour le parapluie, privilégier un modèle 2 pièces qui laissera le vent passer à travers sans vous l’arracher des mains.

Toutes les chaussures de golf sont censées êtres étanches, pourtant nous sommes nombreux à avoir fini un parcours avec les pieds mouillés dans ces magnifiques chaussures vendues comme imperméables…

En fait, toutes les chaussures de golf sont prévues pour protéger nos pieds de l’humidité, dans l’absolu elles le font plus ou moins, mais en fonctions de contraintes (pluie fine, averse, flaques) certaines se comportent mieux que d’autres, et il faut être conscient que la bonne paire va sans doute coûter un plus cher.

Avec ou sans gants pour la pluie ?

Les classiques gants de golf en cuir ne sont pas conçus pour la pluie. Si vous êtes surpris par la pluie pendant un parcours, mieux vaut ranger au sec votre joli gant blanc en cuir fin.

Par contre si vous avez dans votre sac un gant spécialement conçu pour les conditions humides, il est temps de l’enfiler. Toutefois si vous ne possédez pas ce type de gant, exceptionnellement il vaut peut-être mieux jouer sans gant. Le cuir humide peut piéger l’eau entre votre main et le grip de votre club, provoquant une mauvaise prise et des glissements inappropriés.

Essayez dans la mesure du possible de garder vos clubs au sec entre chaque coup, et utilisez une serviette sèche pour essuyer le grip avant de prendre le club en main.

Encore plus qu’en condition normale, attachez une attention particulière au maintien constant de la pression de vos mains sur le grip tout au long du swing, sous peine de voir le club vous échapper…

Gardez des gants de rechange au sec, bien à l’abri dans des sacs en plastique et dans votre sac de golf. Il vous faudra gérer leur changement en fonction du nombre de gants de rechange dont vous disposez, et du temps restant pour finir le parcours, ou du retour du soleil…

Tout comme pour les gants de rechange, conservez plusieurs serviettes sèches dans votre sac, parce que celle que vous avez l'extérieur de votre sac sera trop mouillée tôt ou tard pour vous être utile.

Majoritairement les sacs de golf sont livrés avec une capuche pour recouvrir les têtes de clubs. Gardez-la toujours dans votre sac, de façon à pouvoir l’utiliser à tout moment si la pluie vient à arriver. Sans cette capuche, la pluie va pénétrer à l’intérieur de votre sac, couler le long des manches de vos clubs et en mouiller les grips.

Enfin, c’est vraiment laid, mais… Une housse de protection de pluie pour votre sac de golf vous aidera à garder vos clubs au sec. Ces housses en plastique sont hélas généralement assez fragiles, essayez d’en choisir une permettant un accès facile aux principales poches de votre sac, et surtout à vos clubs.

Le vol de la balle : gardez vos distances…

Par temps humide, la balle ne se comporte pas de la même façon que par temps sec. Son vol sera moins haut et la distance parcourue plus courte. Tenez en compte avant de choisir le club que vous allez utiliser.

Vous ne pourrez pas sans doute physiquement donner autant d’énergie à votre geste, les vêtements mouillés ou ceux destinés à vous protéger de la pluie auront également pour effet de limiter l’ampleur de votre mouvement.

Le vent, la pluie, diminuent nos capacités d’équilibre, adaptez les limites de la puissance et de la vitesse de votre swing en vous concentrant davantage sur votre stabilité.

Généralement il convient de prendre un club de plus que d'habitude pour assurer de meilleurs coups. Cela vous permettra également de faire un swing mieux contrôlé et équilibré, pour éviter de glisser.

Vol de la balle, équilibre, le choix du club devra tenir compte de ces limitations pour atteindre votre objectif par conditions de pluie.

Elle roule moins, cette petite balle blanche…

Par une journée pluvieuse, les greens seront plus lents. Dosez vos putts plus énergiquement que vous ne le faites quand le soleil brille, et rappelez vous que la balle prendra moins les courbes que par temps sec.

Quand il pleut sur la balle, les alvéoles se remplissent d’eau, ne vous permettant pas d’avoir avec votre putter un contact aussi net que par temps sec. Plus que jamais, avant de putter, marquez votre balle, essuyez-la, et ne la reposez à sa place qu’à l’instant d’effectuer votre put.

Sur le fairway humide également, la balle roule moins. Le bon côté de la chose, c’est que ces fairways deviennent plus réceptifs et plus doux, et le rebond de la balle étant amoindri, il y a moins de chance de la voir s’échapper dans un buisson suite à un mauvais rebond.

Les pieds dans le sable…

Pour les amateurs, envoyer sa balle dans un bunker est toujours une source d’inquiétude pour le coup à y jouer ensuite, pourtant les bons golfeurs considèrent souvent que c’est un coup finalement plus facile que certains coups dans le rough autour des greens.

Sortir une balle du sable mouillé et compact peut cependant être un coup de golf bien moins délicat que quand le sable est sec. Quand un bunker a été durcie par la pluie, la balle de golf va sortir plus loin et s’arrêter plus rapidement sur le green.

Vous devez prendre moins de sable que d’habitude au risque de voir votre club se planter dans le sable (pour ce coup, un sandwedge de 60° vous aidera à mieux « couper » le sable et également de lever la balle plus en hauteur).

Au fond, jouer au golf sous la pluie, cela peut avoir du bon…

Finalement, si vous aimez vraiment jouer au golf, vous considérez que jouer au golf quand il pleut, n’est qu’un défi supplémentaire, est qu’il sera bon de le surmonter. Le fait d’avoir à adapter votre jeu à d’autres conditions est certainement profitable à votre technique, mais surtout à votre capacité à vous organiser dans votre jeu, votre routine, et à gérer des évènements extérieurs venant perturber vos habitudes.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.