Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Mike Bradley nous présente les nouveaux putters Scotty Cameron Select & Futura 2017

Pour l’événement, exceptionnellement, je me suis rendu à la Scotty Cameron Gallery à Encinidas en Californie, puis j’ai rencontré Mike Bradley, directeur marketing de la marque, pour qu’il me parle en exclusivité pour jeudegolf.org, des nouveaux putters Scotty Cameron Select et Futura, lancés à l’occasion du PGA Merchandise Show 2017, et bientôt en France (Mars 2017).

A la rencontre de Mike Bradley, directeur marketing Scotty Cameron

Le lancement d’une nouvelle gamme de Scotty Cameron est toujours un petit événement dans le monde des putters.

Scotty Cameron revendique fièrement une fabrication Californienne pour les têtes.

Pour s’en rendre compte, il suffit de visiter son workshop en bord de mer, dans une petite station balnéaire plus habituée aux surfeurs qu’aux golfeurs. Qu’importe, de là, il conçoit des putters avec la fierté de faire travailler des locaux, notamment pour l’assemblage.

Pas de révolution, mais d’année en année une évolution, et toujours une grande passion pour cet objet si particulier dans le sac de golf.

Après avoir fait un petit tour dans la petite station de surfeurs située à Encinidas à quelques kilomètres de Carlsbad, j’ai retrouvé Mike Bradley au siège du groupe.

Mike est un passionné de musique à l’origine, qui a tourné son enthousiasme vers le golf.

Professionnel du marketing depuis 15 ans, il a rejoint le groupe Acushnet en 2015 pour s’occuper du développement de la marque Scotty Cameron.

J’en ai profité pour lui poser LA question : Quel est le modèle de putter préféré par le maestro ?

Scotty Cameron a visiblement du mal à faire un choix entre ses petits, bien qu’il admette une petite préférence pour le Newport 3.

Il emmène régulièrement plusieurs putters différents sur le parcours, pour les jouer alternativement. En voilà un qui ne doit pas beaucoup s’embêter avec la limitation des clubs dans un sac.

Tout juste papa, le jeune directeur marketing de la marque tenait absolument à être présent pour me rencontrer au cours mon périple californien.

Enthousiaste, Mike m’a présenté la nouvelle gamme avec passion, commençant par m’expliquer les différentes segmentations de produits entre Select, Golo et Futura.

La ligne Select étant la plus classique, essentiellement composée de lames et de demi-lunes, parmi laquelle il m’a présenté le nouveau modèle Newport 3.

La ligne Golo, intermédiaire chez Scotty Cameron est majoritairement composée de demi-lunes, alors que la Futura, pour l’occasion redessinée en 2017, présente les modèles les plus futuristes, et techniquement ceux qui présentent le plus fort taux de MOI, à savoir la plus grande tolérance pour un putter.

Une ligne considérée comme beaucoup plus expérimentale, avec ses fameuses « wings » à l’arrière…

Première annonce majeure, à partir de cette année, Scotty Cameron va uniquement se concentrer sur les gammes Select et Futura. La ligne Golo devrait être petit à petit intégrée dans les deux lignes restantes.

Scotty Cameron considère que tous les éléments importants pour des putters ont été traités avec seulement ces deux familles de produits, que ce soit les formes de têtes ou le degré de tolérance.

En 2016, le master craftsman des putters a reçu des demandes récurrentes des joueur du tour pour des formes plus classiques, similaires au putter joué par Charley Hoffman, le putter Red X.

Il a donc repris la forme des demi-lunes et ajouté la technologie multi-matière déjà développée sur les précédents Futura.

La face poursuit son extension jusque sous la semelle avec un aluminium tiré de l’industrie aéronautique, tandis que la couronne, la partie supérieure, est réalisée en acier inoxydable 303.

Entre les deux matières, l’artisan a installé une matière pour absorber les vibrations à l’impact, et qui fonctionnerait comme une sorte d’amortisseur pour améliorer le feeling.

Ci-dessous, la teneur de notre échange avec Mike Bradley…

Quel est l’intérêt de la technologie multi-matière ? Cosmétique ou Technologique ?

Au premier abord, c’est un intérêt technologique, car l’intérêt de l’aluminium est d’être beaucoup plus léger par rapport à l’acier inoxydable 303.

Comme les putters de la gamme Futura sont plus gros, cela permet à Scotty de déplacer beaucoup plus de poids depuis la face vers les autres parties de la tête, et ce, pour augmenter le MOI (la tolérance).

Comme les têtes de putters sont plus larges, elles peuvent aussi mieux résister au phénomène de poignets qui vrillent à l’impact, pour offrir des shots plus stables.

Mike ajoute que ces nouveaux putters sont beaucoup plus « face balanced ».

Le modèle 6m est le putter qui présente le plus cette caractéristique d’équilibre sur toute la longueur de la face, de la pointe au talon.

Quel est le principal bénéfice d’un putter face balanced ?

C’est un avantage pour les golfeurs qui ont du mal à bien rythmer leur stroke de putting, entre avant et après l’impact, notamment pour amener la face plus square à l’impact, et plus stable.

A l’inverse, un putter comme le Newport 3 va permettre d’ouvrir et de fermer énormément la face pendant le coup. C’est un putter demandé par un certain type de golfeurs, et notamment des professionnels.

Pour quelle raison la face continue jusque sous la semelle ?

Cela correspond encore à une demande du tour. A l’adresse, et comme Scotty est une personne très visuelle, le fait que l’insert soit intégré dans la face gênait visuellement, ou plutôt représentait une distraction.

En faisant continuer la face en aluminium jusque sous la semelle, on enlève la perturbation visuelle.

Désormais, à l’adresse, l’insert du putter ne fait plus qu’un avec le green. Il n’y a plus de distraction.

Quel pro collabore le plus avec Scotty Cameron ? Charley Hoffman ? Rickie Fowler ? Hideki Matsuyama ? Tiger ?

Oui, il travaille aussi beaucoup avec Jordan Spieth, et ce depuis longtemps (même à l’adolescence) mais aussi Adam Scott qui était dans nos bureaux la semaine passée.

Il travaille avec beaucoup de grands joueurs sur le tour. Sa méthode de fitting est basée sur les caméras à haute vitesse.

Son studio est équipé de 9 caméras hautes vitesses pour voir comment le joueur interagit avec le putter, et la balle.

Il regarde en particulier comment le putter peut affecter le roulement de la balle, l’alignement, ou même la position de la balle.

La façon dont il conçoit les putters résulte vraiment de ce qu’il a vu en travaillant avec les meilleurs golfeurs du monde.

Est-il vrai qu’en quittant la face du putter, une balle a tendance à d’abord prendre du backspin avant de commencer à prendre du frontspin, phase durant laquelle, il peut y avoir de l’instabilité ?

En réalité, elle ne prend pas vraiment du backspin.

Dans ce cas, ce que Scotty veut faire, c’est de favoriser le fait que la balle roule le plus rapidement possible. Sur les vidéos, nous ne voyons pas réellement de backspin.

S'agissant des pros avec la meilleure technique possible, le loft du putter soulève la balle très légèrement à l'impact avec aucun spin initial.

La balle se déplace vers l'avant et dès que la balle commence à perdre de la vitesse, ce qui est très rapide, c'est là qu'on constate du spin vers l'avant (forward spin). La combinaison d'un léger spin vers l'avant et de la balle se posant sur l'herbe crée les conditions d'un roulement parfait.

Le back spin est la résultante d'un excès de loft du putter. Quand la balle touche le sol, elle "bounce" rebondit vers l'avant. La technique joue beaucoup dans ce résultat.

Mike reprend alors la présentation de la nouvelle gamme…

Les putters MB sont des muscleback, alors que les CB sont des cavity back. Dans les deux cas, Scotty a simplement placé une petite aide à l’alignement. Le choix se fait surtout sur une préférence visuelle.

Il s’agissait de reprendre les codes des putters GOLO et Red X pour apporter le feeling d’un putter mi-maillet, comme par exemple avec le Golo 5.

En comparaison avec ce qui existe sur le marché, ces putters sont plutôt uniques.

Les différents modèles de têtes existent pour convenir à un maximum de joueurs.

Par exemple, l'an passé, Justin Thomas jouait un Newport 2 assez traditionnel, style putter lame avec seulement une ligne sur la topline. Cette année, il a changé pour un maillet Futura X5 qui présente plus d'angles et plus d'aides à l'alignement dans sa configuration d'origine.

Les joueurs changent…

Autre exemple, Adam Scott aime avoir beaucoup de lignes pour s’aligner alors que certains joueurs qui vont utiliser le Newport 3 ne veulent pas en avoir beaucoup.

Le club le plus proche du prototype qu’utilise Adam sera le 6m. M pour MOI, ce qui signifie que ce putter sera celui qui offrira le plus de tolérance dans notre gamme.

Pour Adam Scott, nous avons réalisé au moins 11 prototypes différents, et aujourd’hui, il utilise la dixième version.

La version 6m est certainement celle qui sera la plus adaptée à la plupart des golfeurs.

Pour ce putter, Scotty a placé les poids comme des ailes indépendantes à l’arrière de la tête.

De cette façon, ils entrent mieux dans la ligne globale.

Notez que les lignes d’alignements à l’arrière ont été relevées par rapport au précédent modèle.

Simplement, Scotty a découvert qu’en fonction des lies, et des set-ups des joueurs, ces lignes pouvaient être un peu masquées par des ombres.

En les relevant, il les a rendu plus visibles dans toutes les conditions, même au coucher du soleil.

Quels sont les modèles qui pourront être les plus populaires ?

Sans doute le 6m, mais aussi les CB et MB, car ils sont très différents de ce qui existe aujourd’hui.

Une autre chose qui sera nouvelle cette année : les shafts droits ! Pendant de nombreuses années, Scotty Cameron n’a pas proposé ce type de shaft.

Comme l’an passé, sur le tour, les putters plus arrondis sont redevenus plus populaires. Les pros nous ont demandé plus de putters avec des shafts centrés par rapport à la tête.

Vous retrouverez ce principe sur le 5s.

S pour straight (droit). C’est un putter très similaire au 6m sans les poids externes à l’arrière.

D’une part, le shaft n’est pas tout à fait au centre de la tête, car Scotty considère que cela ne laisse pas assez de place visuelle pour les aides à l’alignement.

D’autre part, même si certains golfeurs ont besoin de beaucoup de stabilité pendant le putt, il faut néanmoins un minimum d’ouverture de la face pendant le geste.

En ne centrant pas outre-mesure le shaft, il laisse la possibilité d’avoir un petit espace pour ouvrir légèrement la face pendant le chemin du club à la balle.

Même quand vous manipulez le moins possible votre putter, il y a toujours un petit mouvement en forme d’arc de cercle.

Avec ce type de putters, l’idée, c’est de limiter l’instabilité, et favoriser un coup square, mais sans empêcher complètement le phénomène.

Le 5w est une mise à jour du précédent modèle, en particulier avec l’ajout du principe multi-matière.

C’est justement le type de putter avec lequel Justin Thomas a rendu une carte de 59 sur le PGA Tour cette année (X5) !

Pouvez-vous me parler des grips spécifiques Scotty Cameron ?

Tous les putters Scotty Cameron sont proposés avec un modèle de grip mid-size unique, le Matador.

Scotty croit que tous les grips devraient avoir au minimum une petite forme conique. Le matador a donc cette forme. Il préfère que le grip se marie le plus facilement possible visuellement avec le reste du shaft, à l’inverse des grips très cylindriques qui marquent une rupture visuelle.

Si vous voulez personnaliser votre grip, c’est possible. Nous avons un grip plus petit, et un plus gros, cependant Scotty considère que le mid-size peut convenir à tous les golfeurs.

Mike Bradley reprend alors la présentation de la gamme.

Nous avons aussi le 7m qui est un modèle 10% plus large que le 5m. Ce putter a récemment gagné le Maybank Championship avec Fabrizio Zanotti.

Il faut savoir que chez Scotty Cameron, le numéro symbolise la taille du putter (5, 6, 7… )

Plus le numéro augmente, plus la taille de la tête augmente…

Scotty est un fan de voitures. C’est un peu le même principe que la série 3, 5 ou 7. (rires).

C’est une façon assez simple de cranter les produits.

Dernier produit à présenter, le Newport 3 de la gamme Select qui n’a pas un principe « face balanced ».

Clairement, la pointe tombe vers le sol quand vous essayez d’équilibrer le club dans vos doigts, alors que les autres modèles sont plus équilibrés.

Ce n’est pas du tout un putter pour quelqu’un qui a des problèmes pour ramener la face du putter square à l’impact, ou qui a des problèmes de timing.

A l’inverse, il va plaire aux joueurs qui jouent beaucoup avec les mains : les « feel players ». C’est vraiment l’opposé des précédents modèles.

Cette forme de tête est pourtant devenue très populaire ces dernières saisons sur le tour.

Une chose très importante à savoir concernant nos têtes et nos shafts, nous pouvons changer les poids en tête en fonction de la longueur des manches.

A la commande ou après avoir reçu le putter ?

Effectivement, il faut préciser le poids en tête et la longueur du shaft à la commande. Simplement, pour beaucoup de compagnies, que vous commandiez un putter d’une longueur de shaft de 32 inches ou de 36 inches, le poids en tête sera toujours le même.

Ce qui veut dire que le swingweight va être considérablement changé si vous modifiez la longueur de votre shaft sans répercuter ce changement sur la tête.

Le feeling que vous aurez du shaft sera très différent.

Si vous prenez un putter de 36 inches, et que vous le coupez à 32 sans modifier le poids de la tête, le shaft va vous paraître plus rigide. Quand cela se produit, les joueurs du tour vous affirment que vous perdez en contrôle de la distance.

Ce que nous faisons, pour chaque inch que nous coupons, consiste à ajouter 10 grammes de poids sur la tête.

Sur un putter de 35 inches, nous avons deux poids de 10 grammes de chaque côté, alors que sur un putter long de 34 inches, nous avons 15 grammes.

Pour un putter de 33 inches, nous mettons deux poids de 20 grammes.

C’est vraiment quelque chose d’unique fait par Scotty Cameron pour que tous les joueurs aient toujours la même sensation avec nos putters.

Vous pouvez toujours choisir votre propre personnalisation. Cependant, les réglages proposés par Scotty Cameron sont ceux que nous recommandons à la plupart des golfeurs.

Pouvez-vous expliquer le bénéfice d’un putter dual balanced ?

Ce type de putters s’adresse à ceux qui ont vraiment du mal à être consistant au putting, qui parfois souffrent de crises de yips, ou par le passé, étaient habitués à « ancrer » des longs putters.

Un putter Dual balanced propose du poids dans le bout du shaft et dans la tête.

Cependant, la façon dont vous tenez votre putter est très importante. Si vous tenez le manche au niveau du bout extrême et que vous ne laissez pas ce bout dépasser de vos mains vers votre ventre, vous en perdez tout le bénéfice.

Pour correctement utiliser un putter dual balanced, vous devez gripper plus bas, de sorte que le poids additionnel se balance après vos mains, et serve de contrepoids pour mieux rythmer votre coup. Bien utilisé, un putter dual balanced est vraiment très stable, et vous ralentit dans votre geste pour éviter les à-coups.

Ce n’est pas la plus grande partie de nos ventes. Il faut vraiment prendre le temps de les expliquer et les démontrer aux golfeurs. Quand vous avez le temps de le faire, la plupart du temps, ils adorent, et cela marche très bien.

Finalement, il existe un putter Scotty Cameron pour tous les types de golfeurs. Nous pouvons vous fitter le produit qui vous conviendra le mieux.

Dans 5 ans, où en serez-vous sur le marché ? Quelles sont les prochaines innovations à venir ?

Le but de Scotty est de faire les meilleurs putters pour les meilleurs joueurs. De toujours chercher les meilleurs matériaux, les meilleures solutions, et les meilleures innovations.

Cette année, nous avons décidé de revenir à deux familles principales, Select et Futura. Ce sera notre principal cheval de bataille pour les années à venir.

Select sera plus traditionnel, et Futura plus expérimental. En plus, nous avons une gamme saisonnière Cameron Crown qui viendra toujours s’intercaler dans notre offre entre le milieu et la fin de l’année.

Il s’agit de plus petites quantités, mais pas nécessairement des séries limitées.

Cette gamme est uniquement développée en 33 inches pour des joueurs qui ont besoin de cette longueur de shafts.

En plus de ces lignes, Scotty continuera à faire quelques séries limitées pour des occasions particulières.

Pourquoi êtes-vous installé en Californie ?

Tous ces putters sont usinés à quelques kilomètres du studio. Beaucoup de composants sont réalisés aux USA.

Scotty commence par dessiner sur une feuille, un napperon, tout ce qui lui tombe sur la main. Ensuite, il réalise un plan sur ordinateur, puis réalise un premier prototype qu’il teste et peut faire tester par un pro sur le tour.

Tout ce qui concerne le putter, du grip à la tête, en passant par le shaft ou l’aspect visuel, tout passe par Scotty.

Il est fier de pouvoir annoncer que toutes les têtes sont finies à la main.

Pour faire un putter, c’est beaucoup de temps personnel de Scotty et beaucoup de travail manuel de la part de son équipe.

Enfin, une des raisons qui pousse Scotty à être en Californie, est assurément la proximité très importante qu’il veut conserver avec ses sous-traitants.

Il veut conserver un contrôle très important sur tout ce qu’il fait. Il veut pouvoir revenir sur un design ou sur un composant, sans avoir à traverser l’océan ou aller encore plus loin.

Pour Scotty Cameron, la chose la plus importante concernant un putter est qu’il doit avoir un design parfait à l’adresse.

Beaucoup de gens essaient de faire des putters, c’est une chose d’en dessiner un, et d’en tenir un à l’adresse pour qu’il paraisse parfait au premier regard.

Quelle que soit la performance d’un putter, les golfeurs ne l’achèteront pas s’ils ne peuvent pas l’apprécier visuellement.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.