Posté par le dans Matériel de Golf, fabricants et test

Pyramid Putters AZ-1 et AZ-2 : Est-il possible d’importer le Gear effect sur des putters ?

Pyramid Putters est un nouvel acteur dans l’industrie du golf depuis 2017. Cette nouvelle marque qui a déjà eu l’occasion de se présenter au PGA Show, a surpris le monde du golf avec un concept jamais déployé sur des putters, et pourtant inspiré des drivers. Trouvaille géniale ou futur flop, Pyramid Putters a au moins réussi un premier pari : Se faire remarquer. En trois ans, la marque prétend déjà avoir vendu pour 2 millions de dollars de putters, principalement aux Etats-Unis. C’est aussi un exemple de plus en plus fréquent de ventes directes du fabricant au consommateur, et via son site Internet.

Pyramid a repris le concept de face des drivers apportant une correction pour les frappes décentrées, et l'a appliqué aux faces de putter, soit le Gear Effect.

Le Gear Effect est un très vieux concept déjà employé depuis de nombreuses années sur les drivers. Une balle tapée en pointe revient en hook vers le centre, et à l’inverse, une balle tapée en talon revient en slice vers le centre…

Toute la question, c’est de trouver le bon équilibre, et encore avec deux autres paramètres mécaniques, le chemin du club, et la position de la face à l’impact, entre ouverte, fermée ou square.

Pyramid Putters prétend ainsi avoir mis au point une technologie qui permettrait aux frappes décentrées d’aller quand même relativement droites… On va plutôt parler d’une réduction de la dispersion, si cela fonctionne…

La promesse, c’est donc censé être un putter qui permet de jouer des putts plus droits qu’avec les autres putters.

Mirage ou miracle ?

Le point fort où Pyramid prétend se distinguer des autres marques, c’est donc par cette technologie conçue avec la tolérance en première obsession, et cela dès le moment du processus de conception.

Sur le site du fabricant, vous pourrez lire la phrase suivante, qui bien entendu, sonne comme une forte affirmation « Si vous manquez le centre de la face sur un putt de seulement quelques millimètres, votre putt à trois mètres du trou pourrait manquer sa cible ».

Les ingénieurs de la marque Pyramid affirment qu’au contraire qu’avec le Gear Effect, votre putt pourrait néanmoins rester droit, sur la ligne désirée, et même quand le putt est décentré !

Les putters Pyramid présentés en détails

Le putter AZ-1 Pyramid est disponible à la fois avec une tête « lame » classique et une autre option de forme maillet, les deux ayant en commun un « look » également assez classique.

Jusque-là, difficile d’imaginer un putter franchement différent des autres…

Le putter AZ-1 Blade style lame est donc assez traditionnel dans son style, comparable à un ANSER.

Ce style Anser a été tellement copié que l’on pourrait imaginer qu’il se trouve dans au moins un sac de golfeur sur deux, dans le monde.

Le putter AZ-2 Maillet est un maillet de taille moyenne, avec un aspect sobre et des lignes assez lisses.

La position du manche a été placée pour correspondre au swing d’une majorité de golfeurs qui utilisent un arc de swing, pendant le putt.

La décision de proposer un col incliné est un peu plus rare pour une petite entreprise, car on pourrait faussement penser qu’elle choisirait la solution de facilité, et s’approvisionnerait seulement en shaft droit…

Pour le reste de la tête, une finition noir brillant donne au club un peu de piquant.

Le dessus mat en opposition au fond brillant procure un contraste qui donne sa « personnalité » à ce putter.

De loin, ça a l'air plutôt esthétique, mais en regardant de plus près, il y a quelques petites imperfections dans la finition générale, et pour lesquelles une gamme de putter vendue aux alentours de 400 euros aurait du mal à justifier, et par exemple, Scotty Cameron.

Là, pour environ 200 euros, si vous êtes convaincu par l’argument technique principal, peut-être serez-vous un peu moins regardant.

Sur les deux modèles, s’il y a quelque chose qui interpelle tout de suite, ce sont les grips surdimensionnés et les caches putter plutôt élégants.

Le grip semble également très sobre. Sa couleur principale est le noir, il est cependant recouvert de petits points gris qui sont en fait un plastique très adhérant.

Bien que ce ne soit pas une caractéristique unique à la marque, la prise en main du putter se présente comme pour un cône inversé.

Cela signifie que le haut du grip est plus petit que le bas. Ce cône est très peu prononcé, mais légèrement perceptible néanmoins.

La principale technologie utilisée dans le Pyramid Putter n'est pas nouvelle, avec les rainures dessinées sur la face.

Au niveau théorique du « sweetspot » qui peut-être le plus souvent défini comme le centre de la tête du club, les rainures sont parallèles au sol.

Cette technologie ou procédé technique a été introduit au début des années 2000.

Le concept imaginé dès l’origine, et poursuivi encore aujourd'hui, était que les rainures peuvent aider à faire rouler la balle plus rapidement, et donc à limiter l’effet de « skidding », moment où la balle saute du putter après l’impact, et avant de rouler.

L'idée derrière les putters Pyramid est « sur le papier » assez astucieuse, étant donné l’exemple pertinent de nos drivers qui utilisent la même notion de correction des frappes décentrées, à savoir le Gear effect introduit par des faces légèrement bombées.

Tous les putts ont tendance à glisser au commencement du lancement de la balle (skid), donc, en théorie, plus vite vous pouvez faire rouler la balle, plus le golfeur pourrait avoir de contrôle sur la distance.

Plus la balle roulera selon une vitesse régulière, plus la distance que la balle parcourra sera prévisible.

Depuis le putter YES d’Adams Golf, presque tous les fabricants ont ajouté à leur gamme une sorte de modèle de putter à face rainurée.

Ce qui rend le putter Pyramid différent, ce ne sont pas les rainures en elles-mêmes, mais plutôt la façon dont elles sont disposées.

Les rainures sont parallèles au sol, mais à côté de ces rainures parallèles se trouvent des rainures placées à un angle de 45 degrés en forme de pyramide.

Ces rainures avec un angle de 45 degrés, selon Pyramid Putters, aident à optimiser des putts décentrés.

L'idée étant que ces rainures peuvent aider à garder une roule constante, même si vous ne frappez pas la balle toujours au même endroit, ce que nous, les golfeurs amateurs faisons de temps en temps, mais systématiquement.

De tous les tests réalisés avec des radars comme le Zenio, jamais une balle n’est tapée deux fois au même endroit dans la face du putter.

Cependant, avec les putters Pyramid, le style de fraisage sur la face sera une caractéristique de conception inhabituelle, et que certains golfeurs pourraient ne pas aimer.

Ce sera pourtant le facteur crucial de cette marque de putters.

Un autre élément technique est à relever concernant ces putters, bien que moins caractéristique, c’est la petite pyramide sur le dessus du putter, elle et destinée à aider à l’alignement.

Les ingénieurs de Pyramid Putter définissent cela, comme la capacité d'aligner votre regard sur la balle, et de façon que la plus petite pyramide sur le dessus du putter s'aligne avec la ligne sur la partie basse ou inférieure du putter.

Capillotracté ? Oui, cela semblerait bien… mais l’industrie n’est pas à cela près.

Cette configuration d'alignement sur l'AZ-2 est assez unique, avec son système d'aide pyramidale « Pyramid » que la société appelle la « ligne de suivi ».

La partie la plus large de la pyramide étant en fait du côté de la balle et se rétrécissant vers le trailing edge du putter (partie arrière).

Les concepteurs prétendent que l'alignement de ces deux éléments permet de savoir si votre tête est correctement alignée sur la balle.

Les marques usent et abusent du mot technologie, utilisé à tout bout de champ. Les marques ou aides à l’alignement sont-elles des technologies ?

Certaines font pourtant l’objet de dépôt de brevet dans un univers réellement hyper concurrentiel.

D’autres s’apparentent plus à des « trucs ».

La société insiste sur le fait que la pyramide sur la ligne de dessus et la ligne unique et arrière derrière la face doivent être parfaitement alignées.

La seule façon de s'en assurer, c'est si vos yeux sont bien au dessus de la balle, ce qui induit un paramètre à bien mettre en place : La posture.

Grosso modo, toutes ces aides demandent un véritable ajustement du golfeur par rapport à son putter, et un peu moins de spontanéité. Dirons-nous… plus de réflexion et moins d’intuition…

Si vous adhérez à cette idée, cela peut en théorie bien fonctionner, sinon les deux aides à l'alignement ne s'imbriqueront pas, et dans ce cas, cela pourrait potentiellement provoquer une certaine hésitation d'alignement de la part des joueurs.

Au moment où nous avions présenté les nouveaux putters Triple Track d’Odyssey, notre consultant Rudy Olmos nous avait fait remarquer que cela pouvait être plus confusant d’aligner des lignes… avec des lignes.

Cette question des aides à l’alignement est loin d’être aussi simple qu’elle y paraît, ou en tout cas, sans se préoccuper de notions de neurosciences, et de fonctionnement de votre cerveau. Cela commence à aller loin pour décider d'acheter un simple putter.

Sans savoir si ce sera un nouveau succès ou une révolution, Pyramid a au moins réussi un premier pari : Se faire remarquer.

Cette gamme sera appréciée par des golfeurs à la recherche d’un putter d’aspect traditionnel, tout en cherchant un truc un peu unique, et pour l’instant très différenciant par rapport aux putters que l’on pourrait trouver dans d’autres sacs.

Cet argument peut paraître anodin, et moins axé sur la performance, pourtant, la différenciation, c’est un vrai moteur d’achat pour des clubs de golf.

S’agissant du plus important, quelle sera l’avenir de cette idée alors qu’elle n’avait encore jamais été expérimentée ? Trait de génie ou nouvelle mystification marketing ?

Première difficulté pour les consommateurs Français, Belges, Suisses, Luxembourgeois, et c’est un peu moins vrai pour nos lecteurs canadiens : Les trouver en magasin !

N’achetez pas encore ce putter pour le moment, même si ce premier article vous a peut-être interpelé.

En effet, nous avons décidé de commander en ligne un modèle au prix de 199 dollars plus 54 dollars de frais de livraison, pour le tester de manière plus poussée, à la fois avec notre radar Zenio, et le Trackman 4.

Il sera livré dans quelques semaines, et dès sa réception, nous vous proposerons un nouvel article original, avec un test maison unique, et sans concession.

Merci à Xavier Deshayes, notre abonné qui nous a demandé de nous focaliser sur ces putters pour les tester, et vous proposer un compte-rendu.

Le Gear effect se vérifie-t-il vraiment sur un putter ?

Restez informé

Recevez notre newsletter
(Note moyenne de 5 sur 2 votes)

Commentaires   

admin
0 #2 réponseadmin 11-06-2020 13:26
Bonjour,
Premier commentaire, et bien le putter n'est toujours pas arrivé après plus d'un mois de commande, ce n'est pas très rassurant...
Il est toujours en cours d'expédition. Espérons que cela ne tarde plus trop...
Dès qu'il arrive, je teste...et je publie.
francis.echave@gmail.com
+1 #1 Putter Pyramid essaifrancis.echave@gmail.com 11-06-2020 12:46
Bonjour .
Avez vous de nouvelles informations suite à votre article du 6 mai 2020 (sur les essais au radar Zenio et au Trackman 4 des Putters Pyramid)?
Bien cordialement.
Laurence Echavé

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.