Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Putters Odyssey White Hot RX: Plus de douceur?

Conviés à une présentation produit organisée par la marque sur un golf en France, nous avons pu nous procurer des cut-outs (morceaux coupés) du nouvel insert en TPU désormais placé sur la face de la nouvelle ligne de putters Odyssey, la White Hot RX. La marque rêve de refaire un jour le coup du deux-balles ! Avec cette nouvelle gamme, elle a déjà souhaité mettre l’accent sur le touché à la faveur d'un insert censé être plus doux. Finalement, si le putting est une affaire de touché…est-ce que c’est toujours une affaire d’insert ?

Préambule : Comment refaire le coup du deux-balles ?

Véritable phénomène au début des années 90 quand Odyssey s’est imposée pour la première fois comme la marque de putters numéro 1 sur le tour, cette dernière a réussi son plus beau coup d’éclat quand elle a racheté à Dave Pelz, le concept du putter avec une aide à l’alignement en forme de deux balles situées juste derrière la face. Le white hot 2-ball était né !

A Pelz, elle avait offert deux possibilités, un gros chèque ou un intéressement sur la vente de chaque putter.

Le coach-concepteur avait finalement opté pour la première solution…Pas sûr que ce fut le meilleur choix possible pour son compte en banque.

Depuis la marque ne cesse de rêver au fait de recréer un succès et un engouement soudain et partagé par l’immense majorité des golfeurs !

Ces dernières années, bien que sa position se soit affirmée, elle a été assez contestée par ses concurrents dont Scotty Cameron, au point de perdre un temps son statut privilégié de marque de putter numéro un sur le tour.

Heureusement pour Odyssey, la nouvelle gamme Works l’a replacé au rang de putter numéro un sur le PGA Tour en 2015.

Rang qu’elle aime rappeler même jusque dans les travées du dernier PGA Merchandise Show d’Orlando.

Entre Scotty Cameron et Odyssey, les deux marques qui dominent les ventes de putters, il faut distinguer qu’elles se sont un peu partagées les rôles, sans doute un peu malgré elles…

Au-dessus de 300 euros de valeur, Scotty Cameron est plus souvent plébiscitée par les amateurs. En-dessous de ce prix psychologique, c’est plutôt Odyssey qui domine dans les ventes.

Cela tombe bien pour la marque ! La majorité des ventes de putters sont tout de même située entre 150 et 290 euros.

La genèse du nouveau putter White Hot RX

La gamme Odyssey Works a connu un beau succès d’estime à la faveur d’un insert qui présentait une maille d’acier par-dessus la star des faces de putters, la face White Hot que tous les golfeurs ont fini par connaître depuis maintenant plus de dix ans.

Objectif : Donner un son et un touché plus ferme.

A l’arrivée, et principalement sur le marché américain, qui rappelons le pèse plus de 20 millions de consommateurs, ce son légèrement plus ferme à l’impact n’a pas toujours convaincu la majorité.

Résultat, la marque a décidé d’enlever l’acier mais de garder l’idée de la maille avec l’insert en TPU pour créer la nouvelle ligne White Hot RX.

A l’origine, il faut savoir que ce matériau qui sert d’insert très doux avait été initialement pensé pour le business de la balle de golf.

A l’occasion d’une discussion entre ingénieurs cousins, ceux de Callaway, et ceux d’Odyssey, et alors qu’ils cherchaient en commun la meilleure combinaison face/balle, la technologie développée pour la balle a migré sur le putter.

Avant de parvenir au meilleur résultat, ils auraient tenté près de 17 configurations.

Finalement, quand ils sont enfin arrivés au résultat ultime, l’insert White Hot Rx était né avec une couverture ferme par-dessus un noyau souple pour donner la bonne dose de touché de balle.

C’est ce principe qui a conduit aujourd’hui à la création d’une maille de forme ovale pour l’insert White Hot RX, en plus couvert d’un revêtement texturé pour aider la face à « gripper » la balle, et la faire rouler plus rapidement, et plus longtemps sur la ligne.

Comme souvent avec tous types de motifs sur la face d’un putter, cela procure un feeling plus doux du fait qu’il y a moins de points de contacts à l’impact.

Alors quand vous combinez ce principe avec celui du matériau employé pour l’insert White Hot, votre balle peut réellement être caressée plus fermement jusqu’au trou…Tout du moins en théorie…

Si l’insert White Hot RX que nous avons pu tester sur les greens du golf du Gouverneur peut paraître plus doux à l’impact, peut-être que certains golfeurs préféreront le son et le touché plus authentique d’un putter Works.

Par opposition, la maille d’acier ne semblait pas avoir un son comparable à celui d’un insert classique ou en métal.

Si vous préférez le feeling d’un insert plus métallique, vous devriez préférer le nouveau White Hot RX, surtout si vous jouez avec une balle de golf plutôt ferme par opposition à une balle très soft.

Pour information, le même jour, et sur le même parcours, nous n’avons testé que la Chrome Soft, la nouvelle balle premium de Callaway…

D’ailleurs, il sera intéressant de savoir combien de golfeurs vont combiner putter White Hot Rx et balles Callaway Chrome Soft ?

Combien de golfeurs vont en fait vouloir combiner une face plus ferme avec une balle plus douce ?

L'avis de la rédaction :

N’attendez pas de nous un avis ou une recommandation du type « J’aime » ou « J’aime pas ».

D’une part, quand on lit des articles de presse sur les putters, les journalistes trouvent toujours que les putters sont tous « formidables »…ce qui franchement n’apporte pas grand-chose, et surtout dans un domaine où si un putter rentrait franchement plus de balles qu’un autre, cela se saurait. Et d’autre part, c’est quand même essentiellement une affaire de feeling personnel.

Vous dire que oui l’impact avec ce nouvel insert est sympa ne vous avancera pas franchement à moins que vous essayez vous-même un putter muni d’un tel insert versus votre putter actuel.

Le tout, c’est de savoir ce que vous préférez en mains : un putter plus doux ou plus ferme.

De toute façon, pour optimiser le choix de son putter, il faudrait ajouter à la notion de feeling (plaisir) une notion de mesure quantitative de la performance d’alignement, et de roulement à travers la lecture d’outils précis comme un Sam Putt Lab ou un Zenio, des appareils de mesures dédiés aux putters.

A ce stade, sans ce test, nous ne pouvons parler que de feeling.

Concernant la forme et le design des têtes, Odyssey propose de nouveau un large éventail de formes avec en plus, pour nous occidentaux (par opposition au marché asiatique), une tête dite V-Line Fang, pourtant un nom évocateur de l’Asie.

Et en fait la raison tient dans le fait qu’il s’agit déjà d’un best-seller au Japon !

Bleu pour les hommes, rose pour les femmes, pas de jaloux, ce putter sera décliné en deux versions.

Peut-être que certains hommes préfèreront néanmoins le rose au bleu. Après tout, les goûts et les couleurs…

A ce modèle V-Line Fang s’ajoute un putter dans le style Anser #1 et des formes #7 et #9 avec des faces plus profondes.

Enfin, concernant les grips, et c’est très apprécié, Odyssey n’hésite plus à présenter en plus de son grip traditionnel, le Golf Pride Pistol, un grip Superstroke 3.0 looké Odyssey pour les hommes, et en rose pour les golfeuses.

Toutefois, le grip superstroke augmente légèrement le prix (une quinzaine d’euros)…Sur ce point, Odyssey aurait pu faire un effort !

Au final, Odyssey affirme avoir mis au point le putter avec l’insert le plus doux du marché. La question sera de savoir si cette technologie renouvellera l’effet « bœuf » créé par le passé par le White Hot…tout court !

En attendant, elle continue de faire vivre la légende, et en fait celle qui lui a permis de s’imposer comme la marque de putter numéro 1, l’insert…

D’une année sur l’autre, la marque oscille entre insert plus ferme et plus doux, au gré des attentes des consommateurs, et dans le but de satisfaire le public le plus large possible.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.