Posté par le dans Matériel de Golf, fabricants et test

Avec les putters M-Craft 2021, Mizuno s’installe sur la scène des putters ajustables

La plupart des golfeurs associent Mizuno à ses fers. Cela a du sens, car pendant des décennies, Mizuno a fabriqué des fers forgés de qualité, et qui ont fait leurs preuves principalement au niveau du PGA Tour et auprès de golfeurs passionnés. Absent du rayon putter depuis quelques années, la marque japonaise a décidé d’y faire son retour en 2020, mais crise du COVID oblige, c’est un peu passé sous le radar. En cette fin d’année, la marque nous fait une piqûre de rappel avec la gamme M-Craft 2021…

Auparavant, Mizuno n'était pourtant pas totalement étranger au marché du putter.

Scotty Cameron aurait fabriqué une ligne de putters Mizuno au début des années 1990, et Bob Bettinardi a noué un partenariat avec l'entreprise entre 2005 et 2008.

Chaque gamme a été considérée comme un succès technique par certains experts du milieu, mais n'a jamais eu de réussite commerciale auprès des amateurs, ou n'a jamais été acceptée, comme Mizuno l'avait espéré.

Scotty Cameron est passé avec Titleist pour devenir le mastodonte qu'il est aujourd'hui, et Bettinardi a franchi le pas en se développant avec succès sous sa propre marque.

Tous étaient d'excellents produits, mais Mizuno a estimé que le moment était venu de se relancer à fond dans la création d'une ligne classique de putters, pour répondre aux demandes des « Mizuno Player ».

« Les golfeurs nous demandaient toujours quand nous reviendrons avec un putter », explique Chris Voshall, responsable marketing golf chez Mizuno. « Ils étaient devenus des objets de collection. Mais nous ne voulions pas sortir quelque chose qui ne répondrait pas aux normes associées à notre marque ».

Début 2020, et pour la première fois depuis longtemps, Mizuno offrait aux golfeurs la possibilité de jouer avec un équipement Mizuno complet, avec la réintroduction d'une ligne de putter, les Mizuno M-Craft.

Les trois modèles : I, II et III, se sont avérés populaires auprès des golfeurs, y compris de quelques joueurs professionnels qui les ont mis en jeu sur l'European Tour.

Dans la foulée du lancement initial des putters Mizuno M.Craft, qui comprenaient trois modèles, l'équipementier japonais a annoncé une extension de la gamme avec trois nouveaux putters, disponibles à partir du 4 février 2021.

Les nouveaux M.Craft IV, M.Craft V et M.Craft VI, s'appuieront sur la même plate-forme technologique que les modèles 2020, mais avec des profils légèrement plus grands et un moment d’inertie plus important.

Les nouveaux putters M-Craft seront forgés à partir d'un acier au carbone doux 1025, qui sera ensuite fraisé CNC, pour une mise en forme et un alignement plus précis.

Il est dit que le fraisage en profondeur sur la face contribuera à une sensation plus douce et à un meilleur roulement.

La gamme de putters Mizuno M-Craft comprendra trois modèles différents, une lame et deux maillets, chacun adapté aux préférences et aux strokes de putter des différents golfeurs.

Ils existeront en trois finitions différentes : White Satin, Blue Ion ou Black Iron.

Les têtes M.Craft IV et V pèseront 355 grammes, tandis que la tête M.Craft VI pèsera 371 grammes.

Il y a une possibilité de réglage des poids de la tête, et c'est quelque chose qui tient à cœur à Mizuno, car contrairement à d'autres fabricants de putters, le kit de réglage M-Craft sera livré avec n'importe quel putter.

Cela donnera au golfeur la possibilité d'ajuster le poids de la tête.

Ils sont donc livrés avec un kit de poids supplémentaire, comprenant des poids de 3 grammes et 13 grammes, qui peuvent être interchangés avec les poids de 8 grammes déjà situés sous les semelles, pour les adapter à une variété de conditions de putting.

Sans aucun doute, la fourniture sans supplément de prix de ce kit de réglage, pourra séduire les golfeurs à la recherche du « petit plus » technique, dans le choix de leur putter.

Les putters M.Craft sont déjà utilisés par Adrien Saddier et David Dixon, qui jouent tous les deux sur le Tour européen.

Mizuno M.Craft IV

Le M.Craft IV aura une forme de tête carrée profonde avec un hosel oblique et un angle d’attaque modéré, et selon Mizuno, il sera destiné aux golfeurs ayant un léger arc de putting.

Mizuno M.Craft V

Le putter M.Craft V de Mizuno présentera une forme de tête de maillet avec un hosel oblique, qui selon Mizuno, sera conçu pour un stroke en un arc plus fortement marqué.

Mizuno M.Craft VI

Le putter M.Craft VI sera un « maillet en aile » à face équilibrée, et selon Mizuno, qui sera fait pour les golfeurs qui ont un stroke plus rectiligne, en offrant un peu plus de poids et de stabilité pour les golfeurs ayant une remontée droite.

Ces putters ne comporteront pas d'insert, ce qui pourra décourager certains golfeurs.

Il y aura tout de même un motif fraisé sur la face, ce qui se traduira par une sensation plus ferme que celle à laquelle vous êtes peut-être habitué, et avec un son relativement étouffé.

Les putters M.Craft seront montés un manche KBS Tour, un grip Lamkin Deep Etched Full Blue, et seront livrés avec un capuchon M.Craft dans les couleurs classiques de Mizuno.

Les putters d'origine M.Craft 2020, reviendront également en 2021, ce qui ferra une offre de putter assez complète.

Les nouveaux putters Mizuno M.Craft seront disponibles à partir du 4 février 2021, pour un prix indicatif de 299 €.

Ce sera peut-être le seul hic, le prix ! Actuellement, Odyssey réalise une belle année avec la première place du marché pour les ventes de putters en France.

En réalité, deux gammes ont rencontré un certain succès, celle d’Odyssey avec le Triple Track, et le concurrent direct TaylorMade, avec la gamme Spider X.

Le prix moyen d’un putter leader sur le marché se situe donc entre 245 et 290 euros.

A bien y regarder, le prix moyen d’un putter en France se situe lui-même dans une fourchette entre 240 et 260 euros.

Avec un prix de 299 euros, sans mésestimer la technologie et la valeur ajoutée des putters Mizuno, la marque Japonaise se place au-dessus du prix moyen marché, alors que la marque n’a aucune part de marché, ni même image de marque dans ce segment particulier, le putting.

Peut-être plus que pour les fers et les bois, le marketing du Tour semble prépondérant pour dicter les ventes.

La relative moindre visibilité de ces putters sur le circuit ne devrait donc pas les aider…et le look risque de ne pas suffire à convaincre des golfeurs qui, malgré les apparences, restent majoritairement dans des niveaux de prix convenus.

Actuellement, il n’y a guère que Scotty Cameron, pour arriver à vendre des putters à des prix beaucoup plus élevés (plus de 350 euros), mais cela reste tout de même moins de dix pour cent du marché.

Et Scotty Cameron n’a jamais quitté le marché, et finalement constitué une clientèle à travers le temps.

Dans le cas de Mizuno, il faudra beaucoup d’investissement en communication, et de la persévérance, pour espérer grapiller quelques parts de marché.

Ce prix de 299 euros est plus un positionnement de leader que de challenger, or, Mizuno aurait pu être inspirée d’appâter les clients par un prix encore plus attractif.

C’est toujours la question pour un nouvel entrant : « Quelle est la valeur différenciatrice ou la plus-value ? »

L’ajustement du poids sous la semelle n’est pas en soi une innovation propre à Mizuno, même si elle présente beaucoup d’intérêt.

Le véritable intérêt de l’offre Mizuno, c’est bien de fournir le kit d’ajustement. Cependant, il faudra que le golfeur soit bien au fait des liens de causes à effets des changements qu’il pourra opérer. C’est la véritable question posée par cette offre…

Restez informé

Recevez notre newsletter

(Note moyenne de 0 sur votes)

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.