Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Un contenu unique, utile, et passionnant! Pour le 1er abonnement 12 mois! 1 boîte de 12 balles Srixon Z-Star ou Z-Star XV au choix offertes et envoyées chez vous!

Vinaora Nivo Slider

Putters Cleveland TFI 2135 Satin: La guerre des étoiles !

L’offre de putters Cleveland TFI 2135 annonce la couleur, notamment avec le modèle RHO illustré ci-dessus en visuel, dont la forme rappelle étrangement le Snowspeeder aperçu dans l’épisode « L’empire contre-attaque » au cours de la bataille de Hoth ! Tout un programme de cinéma si vous mettez ce putter dans votre sac ! Au-delà de la référence à l’œuvre de Georges Lucas, c’est toute une gamme qui a été entièrement revue, et avec un argument technique en particulier qui mérite d'être relevé.

Une nouvelle version de putters Cleveland 2135 à prendre en considération...

En l’espace de deux ans, on pourrait faussement croire qu’entre la première version de putters Cleveland TFI 2135, et celle présentée pour cette fin d’année 2017, la marque s’est contentée d’une finition satin !

Un autre argument a retenu mon attention en parcourant le book remis à la presse par Cleveland : l’Optimized Milling Pattern !

Comprenez le dessin usiné de la face, qui n’est pour le coup pas lisse, mais dentelé.

Depuis quelques temps, plusieurs marques dont Odyssey, TaylorMade, et Cleveland notamment, se sont lancées dans le fait de proposer une rupture par rapport aux inserts traditionnels et lisses que nous connaissions jusqu’à présent.

Une question me taraudait : Quel réel intérêt technique ?

Peut-on espérer un bénéfice dans la qualité du contact ? A quoi ça sert ? Est-ce un gadget marketing ?

Dans les années 2000, Odyssey a marqué des gros points avec le White-Hot 2 balls, et pas seulement pour la trouvaille des deux balles dessinées sur la tête par Dave Pelz, mais aussi pour la qualité de l’insert.

Il y a beaucoup de choses qui rentrent en ligne de compte au putting comme la longueur du manche, la taille du grip, la forme de la tête, le coude du shaft, etc.

Mais bien entendu, la face est un élément clé.

Ma question était donc toujours un peu en suspens, quand j’ai écouté la présentation de Nicolas Marchand, Cleveland Golf, et parcouru le book de présentation des putters.

Cleveland a réalisé une étude d’impact concernant la face usinée d’un putter versus une face sans insert.

Le résultat de cette étude statue sur le fait que pour un putter avec une face lisse, si la balle est tapée au centre de la face, vous obtenez le maximum de vitesse de balle. Le rendement est optimum.

Par contre, quand vous manquez le centre de la face, vous perdez immédiatement en vitesse de balle, ce qui peut expliquer pourquoi pour une même amplitude, parfois, on reste court du trou.

La distance d’un putt est directement en lien avec le centre de gravité du putter, et son moment d’inertie.

Selon la marque, le fait d’optimiser la face avec un usinage complet permet au contraire de normaliser la vitesse de balle en sortie de face, quel que soit le point de contact !

Vous manquez le centre de la face ? Pas de problème, la vitesse de balle ne sera pas altérée !

C’est un argument vraiment intéressant, car pour avoir mené des tests de putters avec un zenio, évidemment, pour un golfeur amateur, prendre avec régularité le centre de la face est une grande utopie !

Pour ma part, j’ai déjà observé un écart type d’un demi centimètre entre 6 à 7 putts tapés à la suite. Parfois, c’est mieux… parfois, c’est moins bien, mais ce n’est jamais parfait.

Autre constat, pour m’entraîner avec un tapis welling-putt, je peux assez bien calibrer l’amplitude de mon putt. Pourtant, il peut arriver que d’un putt à l’autre, la balle ne parcoure pas du tout la même distance.

Avec ce type de tapis, tout le but du jeu est pourtant de contrôler la profondeur des putts à 3 ou 4 mètres, et vous y êtes aidé par des repères.

C’est donc bien le centre de la face du putter qui influe sur une forme d’irrégularité.

Réduire cette irrégularité paraît donc importante, quand on sait que le putting pèse pour près de 50% du score sur le parcours.

Résultat, je sais désormais quoi tester concernant les putters Cleveland TFI 2135 ! Dans un prochain sujet, je me concentrerai sur la mesure effective de cette régularité de distance par putt versus une face lisse.

Touché et aide à l'alignement : Deux points clés pour un putter

En attendant, de ce que j’ai déjà pu voir, ces nouveaux putters présentent un insert TPU en polymère doux pour atténuer les vibrations à l’impact, et améliorer la sensation au touché.

Pour Nicolas Marchand : "Nous sommes la seule marque du marché à avoir notre insert derrière la face de contact avec la balle. C'est une véritable réflexion!
Celle de dire qu'un insert devant peu vieillir, être irrégulier sur le contact. Le fait de conserver un face en aluminium créer un contact franc et solide alors que l'insert derrière la face réduit la propagation des vibrations sur tout le reste de la tête du putter, ce qui contribue à un toucher le plus "pure" possible. "Pure" étant un qualificatif le plus souvent comparable à un putter blade touché en plein hotspot..."

Cleveland va jusqu’à revendiquer un des touchés les plus doux du marché !

Pour y parvenir, Cleveland a revu sa copie, et à priori, approfondi par trois fois son dessin des rainures sur la face.

Alors que TaylorMade passe du temps à alterner du blanc au rouge concernant ces putters Spider inspirés du tour, Cleveland mise sur un fort contraste entre l’acier et le noir sur la tête.

Plus que la couleur, les ingénieurs de la marque avancent que c’est le contraste qui est une aide à l’alignement.

La transition est toute trouvée avec la principale propriété du TFI, à savoir l’aide à l’alignement sur le principe 2135.

Pour rappel, si vos yeux ne sont pas correctement alignés avec le putter, vous pouvez faire une erreur de visée.

Selon une étude menée par Cleveland, 80% des golfeurs font cette erreur. J’en fais sans doute partie.

Jusqu’à une leçon prise avec Olivier Raynal, je ne me rendais d’ailleurs pas compte à quel point je pouvais viser de travers par rapport à la cible…

Selon Cleveland, avec le principe 2135 ou 21,25 millimètres, rayon d’une balle de golf, quand vous placez la ligne d’alignement parfaitement au centre, vous pouvez justement réaliser l’alignement parfait.

Un argument sur lequel jusqu’à présent, je reconnais ne pas m’être assez investi, notamment sur la version précédente. Il faudra que j’essaie de déterminer si effectivement, cela fonctionne, tout comme l’usinage de la face cité plus haut.

En réalité, les putters Cleveland TFI 2135 ont finalement beaucoup de choses à raconter, si on y prête attention.

D’autant qu’il y a un large choix de têtes, du modèle lame 1.0, 8.0, au modèle High MOI type ELEVADO ou demi-lune CERO sans oublier le modèle « Guerre des Etoiles », le RHO, qui comme vous l’aurez compris m’interpelle le plus pour sa forme non-conventionnelle.

Pour ma part, le seul bémol de la gamme de putters Cleveland vient des grips.

Non pas que l’offre ne soit pas complète, du Lamkin TFI 2135, au Oversized ou Couterbalanced, mais fan et habitué des grips type Superstroke, j’aurai préféré avoir ce choix.

Ceci dit, ce commentaire est en fait valable pour toutes les marques.

Il ne serait pas inintéressant que les marques proposent les putters sans les grips, de sorte que l’on puisse monter son propre grip préférentiel.

Les Putters Cleveland TF1 2135 sont proposés en 33, 34 et 35 inches dans la plupart des cas, pour un lie de 70 degrés, et un loft de 3 degrés.

En dehors de la forme, entre chaque tête, c’est principalement le poids qui va varier.

Pour une lame 1.0, comptez 345 grammes en tête contre 405 grammes pour l’ELEVADO.

A noter, seule la lame 1.0 est proposée en gaucher, tous les autres modèles sont uniquement pour droitiers.

A la fin de ma revue des putters Cleveland, je suis obligé de me demander si cette gamme n’est pas la plus sous-évaluée pour sa qualité et son offre technique, sous prétexte qu’elle n’est pas logotée Scotty Cameron ou Odyssey…

Ceci étant, à en juger par l'évolution des ventes depuis le début de l'année, la marque progresse nettement dans la hiérarchie des marques de putters les plus vendues en France, avec en juillet 2017, la deuxième place du marché devant TaylorMade et Ping.

Comme quoi, vous considérez de plus en plus les arguments mis en avant par cette marque...

Restez informé

Recevez notre newsletter

Découvrez la nouvelle gamme XXIO10

Découvrez nos formules d'abonnements