Posté par le dans Matériel de Golf, fabricants et test

Putter Cobra King Supersport-35 : Une première impression 3D, en édition limitée

Cela faisait bien longtemps que l’on avait pas vu un putter estampillé Cobra ! Pour son retour, Cobra frappe fort, et annonce une innovation vraiment étonnante : Son premier putter réalisé à l’aide de l’impression 3D, le nouveau King Supersport-35 ! Ce n’est pas seulement une nouvelle version de putter, c'est plutôt une nouvelle façon de concevoir et de fabriquer des putters, et sans doute ensuite tous les clubs de golf. Après avoir été la première marque à intégrer des capteurs dans ses clubs, Cobra continue à creuser son sillon de marque ultra-innovante… une question demeure peut-on mieux jouer ?

La fabrication d'un putter, comme d’un fer implique l'utilisation de l'une des deux techniques de fabrication suivantes : soit mouler, en versant du métal liquide dans des moules, soit forger, en surchauffant une barre de métal, et en la forgeant sous haute pression, jusqu’à la forme souhaitée.

Jusqu’à présent les putters sont, soit moulés comme un fer, soit fraisés, un processus différent qui implique un ordinateur contrôlant un outil à rotation rapide qui passe d'avant en arrière sur le métal.

L’outil coupe de minces rubans de matériau, l'un après l'autre, jusqu'à ce que la forme souhaitée soit enfin atteinte.

Avec la sortie du putter King Supersport-35 en édition limitée, Cobra s'est associé à HP pour fabriquer un putter en utilisant une nouvelle méthode, l'impression 3D métal.

Le putter Cobra King Supersport-35 est donc le résultat de ce nouveau partenariat de Cobra avec HP fabricant de l'imprimante 3D MetalJet, et Paramtech, qui a conçu des pièces médicales et industrielles de haute technologie à partir de poudre.

Le processus d'impression 3D implique un ordinateur recevant des instructions détaillées sur une structure, avant que le système ajoute couche après couche du matériau pour recréer l'objet.

Les avantages de l'impression 3D métal permettent la réalisation d’une pièce complexe, et la possibilité de répéter cette complexité de manière plus rapide et plus rentable.

En utilisant la technologie d’impression 3D Metal Jet de HP, les concepteurs de Cobra ont pu créer des formes et des structures qui ne pouvaient pas être fabriquées par moulage ou forgeage.

Des objets, qui auraient nécessité des combinaisons compliquées de plusieurs matériaux ou des structures détaillées trop difficiles à couler, peuvent être fabriqués maintenant plus simplement et plus rapidement.

D'autres constructeurs ont fabriqué des putters imprimés en 3D dans le passé, mais en grande partie à titre expérimental. Ping a introduit un putter imprimé en 3D « expérience VIP » il y a cinq ans et le petit fabricant EV3D golf a vanté les éléments artistiques de ses conceptions imprimées en 3D ces dernières années.

L'équipe de Cobra affirme que le King Supersport-35 est le premier putter commercialisable imprimé en 3D. La conception est le résultat de dizaines d'itérations et de milliers de modèles de test, sur un processus de développement de près de deux ans.

Le KING Supersport-35 est ainsi le premier club de golf imprimé en 3D à être commercialisé par une grande marque, membre des fameux OEM (Original Equipment Manufacturer) qui regroupe les dix plus grandes marques américaines et japonaises.

Ce putter a une forme assez reconnaissable avec une lame surdimensionnée. Un corps et une conception en treillis imprimés en 3D optimisent la pondération pour fournir le moment d’inertie le plus élevé pour une forme de lame,

Le King Supersport-35 est imprimé en acier inoxydable 315, y compris la zone en treillis complexe sombre à l'arrière de la tête, et qui permettrait une pondération périmétrique accrue, sans l'utilisation de matériaux ou de poids supplémentaires.

La structure en treillis serait très solide mais utiliserait beaucoup moins d'acier, de sorte que le milieu du putter serait plus léger. Le poids économisé aurait été redistribué aux zones du talon et de la pointe de la tête, donnant au King Supersport-35 un poids périmétrique maximum, et plus de stabilité.

Une fois la tête imprimée, elle serait frittée, ce qui signifie qu'elle serait chauffée pour coller plus solidement l'impression, mais elle ne serait pas chauffée au point de faire fondre le métal. La tête serait ensuite fraisée avec précision pour une mise en forme finale précise.

Un examen attentif de l'acier chromé révèle de minuscules lignes créées par un processus de fraisage final qui donne au King Supersport-35 un look plus traditionnel.

Même si les fraiseuses sont contrôlées par un ordinateur, elles ne peuvent pas entrer dans les espaces restreints de la structure en treillis, ce qui la rend plus rugueuse et avec une couleur plus foncée.

La marque de putter bien connue SIK qui équipe notamment Bryson DeChambeau est associé à Cobra pour la production de ce King Supersport-35, pour présenter un insert facial plus doux au toucher, et surtout, qui utilise l’innovation à quatre segments de loft séparés, déposée par la société SIK Golf, ce qui au passage signifie « Study in Kinetics ».

Pour aider les golfeurs à obtenir un meilleur roulement (roll), Cobra a donc doté le King Supersport-35 de cet insert facial conçu par SIK, et appelé DLT.

DeChambeau se montre dithyrambique au sujet de son fournisseur.

« J'ai eu beaucoup de succès au fil des ans avec mon putter SIK, et j'étais vraiment ravi de travailler avec Cobra pour développer une nouvelle façon de concevoir ce nouveau putter », propos du champion de l’US Open relayés dans un communiqué de presse Cobra.

La technologie DLT a été repensée pour cet insert de face en aluminium.

Cet insert économise stratégiquement du poids de l'avant du putter pour être repositionné dans le talon et les pointes, et ajoute une sensation légèrement plus douce qu'une face de putter SIK traditionnelle tout en acier.

La zone de frappe est donc divisée en quatre surfaces planes qui ont des lofts différents. La partie supérieure a 4 degrés de loft, et chaque partie en dessous descend en loft de 1 degré, la zone la plus basse ayant seulement 1 degré de loft.

L'idée est que, quand le coup présente un léger angle d'attaque vers le bas ou un léger angle d'attaque vers le haut, la face du putter présentera le même loft à la balle à l'impact.

Au cours de la dernière étape du processus de fabrication, les surfaces du putter sont fraisées avec précision à l'aide d'une machine à commande numérique par ordinateur (CNC) pour assurer une mise en forme et des détails précis tout en ajoutant une touche cosmétique finale.

Le King Supersport-35 sera proposé dans une longueur standard de 34 pouces. Il sera disponible dans ce que la société définie comme « des quantités très limitées » sur cobragolf.com à 399 $.

Le putter King Supersport-35 sera équipé d’une poignée intelligente Lamkin Sinkfit avec Cobra Connect.

Des capteurs activés électroniquement sont intégrés dans la poignée, enregistrant automatiquement des données détaillées de putting, afin que les golfeurs puissent suivre leur amélioration après chaque partie, et donc toujours via le système Arccos.

Avec la présentation du putter Cobra King Supersport-35, et la mise en avant des nouvelles capacités d'impression 3D de Cobra, Cobra continue de nous impressionner pour sa capacité à créer de véritables innovations.

Une question demeure, est-ce que cela va faire mieux jouer ?

Grâce à son temps de traitement plus rapide et à sa plus grande liberté de conception, l'utilisation de l'impression 3D a permis à Cobra de concevoir, prototyper et tester plusieurs itérations, et de mettre le produit sur le marché beaucoup plus rapidement que les méthodes de fabrication traditionnelles.

Pour cette raison, Cobra prévoit de lancer deux produits supplémentaires dotés de la technologie d'impression 3D en 2021.

Restez informé

Recevez notre newsletter

(Note moyenne de 5 sur 1 votes)

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.