Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Matériel de Golf, fabricants et test

Drivers Ben Hogan GS53: Une question de prix!

Ben Hogan Golf présente la première gamme de drivers et bois de la société depuis plus de 10 ans avec la nouvelle gamme GS53. La terminaison 53 venant rappeler la saison 1953 de Ben Hogan « The Hawk », au cours de laquelle il remporta le Masters, l’U.S. Open, et le British Open. Le driver de 445 cc présente une forme traditionnelle et un hosel ajustable. Ben Hogan semble miser sur la simplicité et l'efficacité, un peu moins sur le marketing, le tour, et les innovations, mais à un atout choc dans sa besace : Le prix. Est-ce que cela sera suffisant pour vous convaincre ?

« Ben Hogan était célèbre pour son approche irréprochable de son jeu et de son activité », a souligné Scott White, président de Ben Hogan Golf Equipment Company. 

« Nous travaillons depuis longtemps sur le projet GS53, dans le seul objectif de fournir des drivers exceptionnellement beaux et des bois de fairways offrant des performances parfaites. Pas de battage publicitaire ridicule, technologies, matériaux ou graphismes inutiles, et naturellement, sur les étiquettes pas de prix fous ».

Avec des drivers qui dépassent allègrement les 500 euros, beaucoup de golfeurs se ruent moins souvent dans les magasins pour en changer régulièrement. Ben Hogan a compris ce phénomène, et cherche à se repositionner en prenant le contre-pied de cette tendance inflationniste.

Cependant l’existence d’équipements plus chers ne signifie pas pour autant que les alternatives moins chères cessent d’exister, bien au contraire, elles se développent bien que le marketing ou l'influence du tour domine encore le classement des meilleures ventes.

Les choix ne manquent pas avec les modèles Wilson Staff D7, Cleveland Launcher HB, et Tour Edge EXS. Maintenant, vous pouvez ajouter un autre concurrent sur ce segment de prix abordable : le nouveau Ben Hogan GS53.

« Nous n’allons tout simplement pas proposer un driver à 550 ou 600 euros », a déclaré Scott White. « Pour nous, c’est presque irresponsable. Nous essayons de rendre le jeu de golf aussi abordable que possible, et d’offrir du matériel de golf de qualité supérieure à un prix raisonnable ».

Alors que de nombreux autres drivers ont opté pour un composite de carbone léger ou un titane moulé uniquement dans la couronne pour gagner du poids, le driver Ben Hogan GS53 présente une construction entièrement en titane avec une face forgée en titane 6-4.

Le GS53 ne comporte ni fibre de carbone ni poids ajustable. Ben Hogan a considéré que si la fibre de carbone permet d'économiser du poids, le système des poids ajustable inversement est lui même générateur de poids.

La face 6-4 en titane forgé est soudée au laser sur le corps de la tête, et comporte ce que Hogan appelle « Face Flex Technology ».

C’est un concept de face mince et d'épaisseur variable que pratiquement tous les constructeurs utilisent pour réduire la perte de distance sur les impacts décentrés.

La face à épaisseur variable crée différentes épaisseurs de la pointe au talon et de la couronne à la semelle, afin de créer une « zone de frappe efficace plus large ». Notez qu'il ne parle pas de sweet spot élargi, ce qui est un abus de langage. On sent dans le discours de la marque, une plus grande forme de modestie, comme si elle marchait sur des oeufs, et voulait vraiment prendre un positionnement à l'inverse des leaders actuels.

La théorie est que le Face Flex assure une distance maximale sur les coups frappés au centre de la face du club, et minimise la perte de distance sur les coups décentrés. Ceci étant, ce n'est pas non plus une innovation, ni même une révolution.

Dans le même temps, les rainures sont fraisées avec précision dans la face forgée à des profondeurs exactes et constantes.

En réalité, La société de golf Ben Hogan continue de décliner son nouveau modèle économique, en développant son modèle de vente directe au consommateur, à commencer par ses fers, ensuite par les wedge, puis par les putters, et maintenant le driver. C'est somme toute logique.

Le prix de vente final tient donc compte d'une marge en moins à laisser au distributeur, ce qui explique comment elle peut facilement baisser son prix, sans trop d'effort sur les coûts de productions, mais plutôt sur les coûts de distributions.

La nouvelle gamme est portée par le driver GS53 doté de la technologie Flight Control. Proposé en 9 et à 10,5 degrés, le Flight Control « contrôleur de vol » permet aux golfeurs de modifier le loft du driver de deux degrés par rapport au loft de base, soit un degré supérieur ou un degré inférieur.

Là-encore, c'est sobre, mais on ne peut pas dire qu'au-delà des mots savants, il y a là une révolution jamais vue auparavant...

Le hosel permet également aux golfeurs de changer l’angle du lie et l’angle de la face, de square vers un autre angle plus ouvert ou plus fermé, ce qui pour le coup est vraiment très utile pour parfaitement ajuster le club à son swing.

Plutôt que de parler de technologie invérifiable, au moins, sur des éléments cruciaux et utiles, Ben Hogan répond à la demande. C'est un point intéressant.

Comme pour tous les drivers réglables modernes, ces réglages peuvent être réalisés rapidement et facilement à l'aide d'une clé, mais ce qui distingue le GS53 de nombreux drivers est que le shaft et la poignée ne changent pas de position, ce qui signifie que vous pouvez modifier vos réglages à votre guise sans vous soucier du changement de l'alignement de votre shaft. 

Les formes de têtes sont traditionnelles et dite en forme de poire. La construction est en deux parties : un corps en acier inoxydable relié à une plaque frontale forgée en acier C455 maraging pour la face.

Cette conception multi-matériaux a aidé les ingénieurs à positionner avec précision le poids, afin d'optimiser le MOI et d’optimiser la vitesse de balle à l'extrême.

Alors que la plupart des équipementiers optent pour la fibre de carbone, quelques-uns ne le font pas, notamment Titleist et PING. « Il reste encore beaucoup à faire avec le titane et d’autres matériaux », déclare Scott White. « Nous l'avons envisagé, mais nous n'allons pas encore dans cette voie ».

Le Speed Slot (fente de vitesse) Ben Hogan :

Un driver Ben Hogan sans son Speed Slot ne peut pas être un driver Ben Hogan…

« Nous ne l’avons pas collé là juste après coup », dit Scott White. « Nous recherchons l’aérodynamisme. Ce n’est pas juste une entaille dans la pointe du club ».

Pendant des décennies, le Speed Slot a été la caractéristique distinctive du design des bois Persimmon de Ben Hogan.

Scott White a expliqué que Hogan avait effectué des tests en soufflerie pour vérifier les avantages aérodynamiques apportés par l’implantation de cette fente de vitesse, l’avantage qui en découle est l'augmentation de la vitesse de balle à l'impact.

Cet argument a été défendu par TaylorMade ou Titleist. Malheureusement, il n'a jamais été prouvé de manière irréfutable que c'était réellement déterminant dans la performance d'un driver, au-delà des déclarations des marques...

Hogan a également veillé à ce que le GS53 sonne comme un driver.

« Cela ne ressemble pas à un coup de feu, dit Scott White. « Ce n’est pas très fort, mais ce n’est pas un bruit sourd comme on l’entend avec beaucoup de drivers en composite de carbone. Dans l’ensemble, nous avons constaté que la majorité des gens n’aimaient pas ce son ».

Après des années très difficiles, Ben Hogan essaie de trouver sa voie sur un modèle plus petit, en continuant à capitaliser sur son nom iconique, mais sans trop de marketing et en fait de moyens financiers.. La société a trouvé son créneau sur le marché des fers et des wedges, avec des clubs destinés aux joueurs aspirant à devenir meilleurs (les gammes Improvment).

Elle dot surtout faire ses preuves sur la qualité de ses produits. Le pari semble difficile en se coupant d'une part des distributeurs, et d'autre part des clubfitters. Jusqu'à présent, aucune marque n'a vraiment réussi sur ce créneau...

Ben Hogan sous-traite l'essentiel de sa R&D, peut fournir des équipements à prix compétitifs, mais d'un autre côté, quelle sa réelle valeur ajoutée, ou son ADN à part son nom ?

Initialement proposé uniquement pour droitiers, le driver GS53 est vendu au prix de 300 dollars (269 euros). C'est finalement le prix qui répond à la question précédente. Il est assez attractif grâce au modèle de vente directe au consommateur;

Le driver GS53 est disponible sur BenHoganGolf.com avec un choix de trois shafts haut de gamme, en fonction de votre trajectoire préférentielle : le Project X HZRDUS Black Smoke (bas), le Tensei CK Blue (moyen) et l’UST Mamiya Helium (haut).

Restez informé

Recevez notre newsletter
(Note moyenne de 0 sur votes)

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.