Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Drivers Cobra King F8 et F8+ connectés

Avant de pouvoir publié le moindre sujet sur les nouveaux drivers Cobra KING F8 et F8+, je voulais au moins les avoir touché au moins une fois, et vue de près. A l’occasion du PGA Show d’Orlando, j’ai pu prendre un certain nombre de clichés originaux, et surtout interviewer en exclusivité leur concepteur, Tom Olsavsky, ingénieur et vice-président de la Recherche et du Développement pour Cobra, afin de comprendre l'origine et la particularité de ces nouveaux drivers.

Comment se démarquer avec un nouveau driver ?

En tant que consommateur en même temps que journaliste, comme vous, sans doute, je suis confronté à la question récurrente : Est-ce que les marques de matériel peuvent réellement améliorer les clubs au fil du temps ?

C’est vrai que c’est une question récurrente concernant le matériel de golf, car la performance est au cœur du jeu.

Pour les marques, prétendre augmenter la performance du joueur est un puissant moteur commercial.

De mon expérience, et des tests que nous menons depuis six ans, je constate que certains paramètres sont difficiles à faire évoluer (la vitesse de balle qui est normée à 1.50 fois la vitesse du club par les législateurs) alors que le spin et l’angle de lancement évoluent sensiblement.

Entre mon driver de 2013 et un driver de 2018, oui, je pense qu’il y a des progrès marginaux, mais réels sur le matériel, et en particulier les drivers.

C’est moins évident sur les fers, cependant, les marques proposent des produits différents pour contourner le problème, et par exemple, des clubs avec des semelles plus larges, et des lofts plus fermés. Il reste alors à arbitrer la question du contrôle de profondeur par rapport à la distance.

Si on fait un parallèle avec l’industrie automobile. Personne ne s’inquiète que les voitures n’aillent pas plus vites, et pourtant, les marques sortent des nouveaux modèles chaque année.

Pourquoi l’industrie du golf ne pourrait pas en faire autant ?

En réalité, ce qui est surtout important, c’est que la marque soit capable de proposer une histoire et une innovation qui suscite de l’intérêt.

S’agissant des nouveaux drivers F8 et F8+, après les F6 en 2016 et les F7 en 2017, par ailleurs de très bons drivers pour la tolérance, quelle histoire peut nous interpeller en 2018 ?

La principale innovation des drivers Cobra en 2018 est industrielle !

Avant de vous énumérer les différents points techniques proposés par la marque, un argument a retenu mon attention dans le discours de Tom Olsavsky : Le nouveau processus de fabrication de la face.

L’ingénieur américain m’a fait part d’une réflexion que l’on a tendance à ne pas imaginer quand on est consommateur : l’augmentation du coût de la main d’œuvre en Chine, et les nouvelles aspirations des travailleurs chinois.

La croissance en Chine, estimée à 6,7% en 2017, en légère baisse depuis 2010, reste forte et permet de plus en plus aux ouvriers chinois de choisir leurs emplois, et notamment privilégier les fabricants d’électroniques en salles blanches propres, et avec beaucoup de confort, aux forges bruyantes, peu confortables et salissantes.

Pour la première fois, une marque – Cobra - reconnaît que ses sous-traitants peuvent potentiellement rencontrer un nouveau problème : la difficulté de conserver une main d’œuvre qualifié à coût modéré.

Pour contrer cette nouvelle problématique, Tom a eu l’idée de développer une face avec un nouveau procédé de fabrication, pour justement rendre la production moins fastidieuse, plus confortable pour les sous-traitants, et aussi moins dépendante du facteur humain.

La toute nouvelle face est donc entièrement usinée en utilisant un modèle de fraisage CNC multidirectionnel unique qui, selon le fabricant, offre le plus haut niveau de précision pour des performances inégalées.

Comparé aux drivers traditionnels polis à la main, le fraisage de précision CNC leur a permis d'obtenir une épaisseur de face précise, et de meilleures tolérances pour une courbure de la face améliorée.

Toujours selon le fabricant, la face est aussi 3% plus fine et 10% plus légère pour un maximum de vitesse de balle et de précision.

Pour ma part, c’est là où je dois me mettre en réserve.

Alors que mes confrères britanniques ou américains ont eu les produits depuis novembre 2017, je n’ai pas eu encore cette opportunité. J’ai temporisé le plus longtemps possible avant d’écrire cet article en février 2018, conscient que le produit va bientôt arriver en magasins.

Sur la vitesse de balle, il est très difficile d’apprécier un gain de performance, justement là où la réglementation des faces contraint les marques.

Si on fait un petit saut dans le passé, les F6 et les F7 étaient déjà parmi les meilleurs drivers du marché avec les taux de smash factor les plus élevés, et proches du maximum possible, surtout à la faveur d’un design idéalement conçu dans cette optique.

En clair, Cobra est déjà au « maximum».

Sans avoir essayé le F8, il paraît donc difficile d’augmenter un produit qui est déjà au maximum de la performance possible.

A Cobra de me faire mentir et de me prendre en défaut.

Je peux simplement attester que la nouvelle face usinée est très belle, et va distinguer Cobra cette année sur le marché.

Ce nouveau procédé de fabrication méritait d’être souligné, au moins pour l’intelligence mise en œuvre pour contourner une réalité industrielle et humaine.

Cette nouvelle face pourrait donc marquer un tournant dans le processus de fabrication des drivers.

Comment générer de la performance avec un driver ?

A force de travailler sur le centre de gravité et la répartition des masses pour contourner le problème de la limitation des vitesses de balles, effectivement, Cobra arrive à améliorer l’efficacité de ses drivers, et j’imagine que ce sera encore le cas avec le F8.

La réduction du taux de spin est patente depuis 5 ans. Entre le F7 et le F6, Cobra était déjà parvenu à ce type d’amélioration.

Le driver KING F8 dispose d'un profil Oversize surdimensionné pour augmenter en théorie le moment d’inertie et fournir plus de distance, et de tolérance sur les coups décentrés.

Sur un point, j’ai un doute qui ne pourra se vérifier qu’en test, et qui pourra faire la différence : L’amélioration de la vitesse de swing.

D’une part, c’est une variable qui dépend fortement du joueur, et d’autre part, c’est très difficile à appréhender pour déterminer ce qui permet un gain de vitesse.

Avec le principe 360° Aero Technology™, COBRA prétend incorporer un système innovant d’ailettes aérodynamiques stratégiquement positionnées autour du périmètre de la face, pour améliorer la réduction de la traînée lors du downswing, le tout pour une augmentation de la vitesse de la tête de club.

Un principe déjà vu chez PING avec le G30… Un principe générateur de ventes car c’était une technologie visible par le consommateur.

Tom Olsavsky et son équipe ont utilisé un matériau polymère. Une couronne ultralégère en fibre de carbone à 5 plis a économisé du poids pour déplacer le centre de gravité vers le bas.

Sur les précédents drivers Cobra, je n’ai pas vérifié jusqu'à présent de gain de vitesse de swing.

Si la vitesse de balle ne peut pas franchement progresser, effectivement, un gain de vitesse de swing pourrait générer un gain de distance.

Ce sera à vérifier, mais comment faire la part du joueur, et du club…

Pour l’utilisateur, finalement peu importe, ce qui compte, c’est le résultat.

Le gros plus : l'analyse des données en temps réel

Reste un argument très important concernant les drivers KING F8 et F8+, ils sont connectés.

J’ai déjà eu l’occasion d’exprimer tout mon optimisme à ce sujet.

Dans un environnement technologique contraint, ce type d’innovation apporte quelque chose de supplémentaire, et de vraiment utile.

Bien entendu, la condition primordiale sera la fiabilité et la facilité d’utilisation.

Gros avantage avec les F8 et F8+, les capteurs sont directement connectés dans le grip.

Un utilisateur n’aura pas à ajouter un capteur au bout de son club, ce qui le rallonge d’un demi inch, sauf à couper le manche, ce que personnellement j’ai fait, étant « addict » au système ARCCOS.

Système qui restitue toutes vos données sur votre jeu sur le parcours combiné à l'usage de l’application ARCCOS sur votre mobile.

Pour le coup, c’est un vrai bénéfice pour le jeu.

F8 ou F8+ ?

Entre F8 et F8+, ce qui distinguera les deux drivers, sera une nouvelle fois, les possibilités d'ajustements : Un système de poids réglable offrira deux réglages de centre de gravité sur le F8+, dont un à l'arrière pour une portée de balle théoriquement plus élevée et un autre dans le talon pour fournir plus de draw.

Au chapitre de la continuité, on retrouvera la technologie MyFly8® avec Smart Pad® qui vous offre le choix entre huit réglages de lofts (9,0°, 9,5°, 9,5°, 10,5°, 10,5°, 11,5°, 11,5° et 12°) pour affiner les conditions de jeu tandis que le Smart Pad® maintiendra la tête de club square à l'adresse.

C'est plutôt un point fort de la part de Cobra.

Le driver KING F8 sera disponible en deux coloris, un Nardo Grey ou un Black.

Le driver sera livré avec un grip Lamber REL 360 (Tour Taper, COBRA CONNECT) en gris nardo ou noir (pour correspondre à la couleur de la tête de club) et un choix de trois shafts : MRC Tensei CK Blue 50g (lite et regular); Aldila NV 2KXV Blue 60 (regular ou stiff) ou un Aldila NV 2KXV Green 65 ( en stiff).

Conçu avec une forme de tête de club plus traditionnelle et moins de loft (8°, 8.5°, 8.5D°, 9.0°, 9.5D°, 10°, 10.5D° et 11°), le driver F8 + utilisera les mêmes technologies que le driver F8 - y compris une face E9™ fraisée CNC, la technologie Aero 360°, une couronne en fibre de carbone et le MyFly8.

Avec des trajectoires plus basses que celles du F8, le F8 + sera équipé de deux réglages de centre de gravité, l'un à l'avant, pour une portée de balle plus tendue et l'autre à l'arrière pour une portée plus haute.

La version Plus sera proposée avec un grip Lamber Crossline 360 (COBRA CONNECT) en gris nardo ou en noir avec trois options de shaft premium : Aldila NV 2KXV Blue 60 (stiff et regular), Aldila NV 2KXV Green 65 (stiff et x-stiff) et Projet X HZRDUS Yellow 75 (stiff, x-stiff) en gaucher et droitier.

Le F8 + sera également disponible en gris et noir.

Depuis au moins deux saisons, Cobra est largement au niveau de TaylorMade et Callaway pour la performance des drivers. Sans avoir encore testé les F8 et F8+, je serai surpris qu’ils ne soient pas dans le top-5 de la saison 2018.

Mi-février, je devrais avoir l’occasion de le confirmer avec le premier test prévu de ces nouveaux clubs... connectés.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.