Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Driver XXIO9: Ce que le Japon peut offrir de mieux ?

Pour XXIO, le nouveau driver XXIO9 présenté au cours du PGA Merchandise Show d’Orlando et mis sur le marché depuis quelques semaines, est tout simplement l’incarnation de la nouvelle génération des clubs ultra-légers. Intégralement construit en titane, un des matériaux les plus légers et les plus stables qui puissent être utilisés pour un tel driver. Une question ? Est-ce que c’est que le Japon peut proposer de mieux ?

XXIO9 : La neuvième génération !

A en croire les premiers résultats commerciaux, justement les japonais peuvent visiblement se réjouir !

Après une semaine de vente au pays du soleil levant, et selon les chiffres d’un panel indépendant (Yano Research), le nouveau driver XXIO9 s’est immédiatement placé en tête des ventes.

Pour la marque, il s’agit d’un record qui confirme la main mise sur le marché intérieur, et une prise de part de marché supérieure à 30% pour les bois, et même 25% pour les fers.

Du jamais vu pour une marque qui, il faut le rappeler, opère sur le marché du ultra haut de gamme.

Imaginez Ferrari se placer au sommet des ventes de voitures en volume, devant Peugeot et Renault en France !

Impensable ? Et pourtant, cela s’explique sans doute par plusieurs raisons :

Le pouvoir d’achat des golfeurs japonais est sans doute supérieur à celui connu en Europe.

Le cycle de vie des produits est plus long. Le renouvellement moins fréquent, et plus favorable à l’achat d’investissement.

Les japonais sont les champions de la préférence nationale, et préfèrent nettement leurs marques aux produits américains. XXIO, Srixon et Mizuno, les véritables marques japonaises, et réellement fabriquées au Japon sont ultra-majoritaires dans les ventes.

Rappelons qu’il s’agit du deuxième plus grand marché mondial avec 9 millions de fanatiques de golf.

Et enfin, XXIO a réussi la prouesse de se placer en dix ans au sommet de la hiérarchie de valeur dans un pays très exigeant, alors que Mizuno qui est la plus ancienne marque de matériel aurait peut-être plus de légitimité, et d’ancienneté pour le faire.

Toutefois, même chez XXIO, personne ne veut fanfaronner. En matière d’équipement de golf, les leaders d’hier peuvent rapidement devenir les suiveurs de demain…Le consommateur sait redistribuer les cartes.

De l’aveu des représentants du groupe en France, ce résultat est le fait d’une politique technique tournée vers la véritable innovation.

Aucun produit ne sort tant qu’il n’est pas meilleur que le précédent.

C’est un discours qui s’entend de la plupart des marques…

La performance commerciale de XXIO est sans doute plus un tout (positionnement original, marque japonaise, un produit luxe qui valorise son client, et une sorte de prime à la nouveauté, sans oublier une distribution maîtrisée à la perfection).

Un tout parfaitement orchestré d’un point de vue stratégique par le groupe Sumitomo aussi propriétaire de Cleveland, Srixon et Miayazaki.

Pourquoi est-ce que ce serait le meilleur driver XXIO ?

La neuvième série de cette marque lancée en l’an 2000 a pour objet de diminuer le moment d’inertie du swing pour créer un club plus facile, plus confortable, et qui augmente la vitesse du club avec une énergie identique.

Ce dernier point est particulièrement intéressant.

Pour nos lecteurs qui suivent nos tests, vous aurez sans doute noté que nous sommes les seuls à utiliser une notion : le degré d’efficacité !

Notion qui justement met en rapport la vitesse de swing avec la distance générée au carry !

Exactement ce que met en avant XXIO !

Et de notre point de vue, c’est le véritable élément qui permet de comparer la performance d’un club puisque que demandons-nous à un club de golf ?

Qu’il soit plus performant à vitesse constante ! C’est-à-dire plus performant sans que l’utilisateur soit franchement meilleur.

Petite anecdote à ce sujet…

Au lancement de la série XXIO7, un journaliste japonais interroge le patron de la marque, et lui dit « je ne vais pas plus loin avec votre driver qu’avec le précédent ! »

Ce journaliste avait au moment de l’interview une bonne soixantaine d’années.

Le patron de XXIO lui a répondu… « Vous en êtes sûr ? Swinguez-vous toujours à la même vitesse qu’il y a deux ou trois ans en arrière ? »

Cette anecdote a le mérite de la franchise et de bien rappeler qui sont les golfeurs ciblés par cette offre de produit premium : les seniors qui au fil du temps peuvent voir leurs vitesses de swing décroitre quelque peu avec le temps, surtout ceux qui sont les moins assidus à la salle de sport, ou qui ne jouent pas au golf tous les jours.

De mon expérience, XXIO se justifie pour des vitesses de swings allant de 60 à 75 mph. C’est sans doute le cœur de cible de cette offre.

Alors finalement comment XXIO arrive à se distinguer des autres marques, et de mon point de vue, ils ont un argument imparable, même si je ne suis pas dans la cible client (encore…) : ils ne fabriquent pas que la tête !

A la différence de l’immense majorité des autres marques, XXIO par l’intermédiaire de son groupe, SRI peut revendiquer la fabrication des têtes, et des shafts, et ne pas se contenter d’assembler têtes, et shafts achetés à d’autres, pour espérer que la configuration soit bonne ou qu’un fitting ajuste la performance.

Les shafts XXIO sont fabriqués en tenant compte du point d’équilibre idéal du club.

Un nouveau chemin vers la puissance ?

Pour Nicolas Marchand (responsable marketing de la marque en France), cette promesse de puissance est alimentée par un important travail de recherche.

« Notre volonté inépuisable de rechercher parmi les tout derniers matériaux disponibles nous a amenés à produire notre tout nouveau Wing Cup Face, qui propose un décalage des masses de la pointe au talon du club, pour une stabilité supérieure et encore moins de dispersion qu'auparavant. Le manche plus léger, qui fait appel aux compétences de Toray en matière de fibre de carbone ultralégère, permet d'accroître la vitesse. »

Et assez logiquement, XXIO aborde deux problématiques pour son produit : la vitesse de tête de club, et la vitesse de tête de balle.

Pour la tête, le manche plus léger, associé à un point d'équilibre surélevé, optimise le profil de rigidité près du grip. Cela modifie la trajectoire de la tête à la descente et accroît la vitesse de la tête et l'énergie cinétique.

Pour la balle, le poids accru à la tête augmente l'énergie cinétique.

A cela s’ajoute une zone de sweetspot élargie !

Des masses extrêmes sur le périmètre, apportées par le nouveau Wing Cup Face, permettent davantage de décalage des masses de la pointe au talon du club. Grâce à cela, on obtient davantage de stabilité et une vitesse de balle supérieure sur toute la face.

Un point est encore en cours d’homologation : l’évasement plus large de la pointe au talon !

Sinon, concernant les éléments déjà employés par XXIO sur ses drivers, vous retrouverez le principe d’un angle de départ élevé et de faible spin

Avoir repositionné la masse (orifice de masse intégré) vers l'arrière de la tête de club et optimisé l'épaisseur de la paroi de la tête donne un centre de gravité encore plus bas et plus profond.

Poids (intégré dans la plaque) déplacé de 15 millimètres vers l’arrière par rapport au modèle précédent (7 grammes).

Une conception de face roulée et un renflement à 6 points (ce qui signifie la gestion de l’épaisseur de face variable avec une dimension plus importante au centre pour maximiser la tolérance, pour ensuite partir dans six directions depuis le centre vers les extrémités de la face) qui contribuent à stabiliser les coups décentrés et à réduire la perte de portée.

Enfin, le Super-TIX® PLUS en titane ultra résistant, de faible densité, pour la face à coupelle roulée XXIO et la nervure sonore interne offrent à ce nouveau driver un son sympathique à l'impact.

Un cocktail qui réussit plutôt bien à XXIO puisque les ventes ont progressé de 60% sur la zone Europe du Sud, et 49% en France sur la période 2014-2015, des chiffres exclusifs que nous avons obtenu directement auprès de la direction commerciale de la marque.

Alors…oui, il semble bien que le driver XXIO9 se rapproche de l’optimum de proposition de la part d’une marque nippone.

A vous de juger…

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.