Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Driver Titleist TS4: Une tête 430 cc pour réduire le spin à tout prix?

Quelques semaines après avoir annoncé le nouveau driver TS1, Titleist n’entend pas s’arrêter en si bon chemin, et propose en plus, un quatrième driver, le TS4, une tête avec un volume de seulement 430 cc, et donc très différents des autres modèles. Pourquoi un quatrième driver cette année, et quel intérêt technique ?

On l’a déjà écrit. C’est une répétition mais depuis quelques mois, Titleist est certainement la marque qui a réussi la meilleure campagne marketing, et le meilleur lancement pour ses derniers drivers du Titleist Speed Project, les TS2 et TS3.

En France, dans les ventes, le résultat se fait encore un peu attendre, cependant aux USA, et en particulier auprès des bons joueurs, le succès d’estime est indéniable.

Sur les circuits professionnels, Titleist a largement repris la première place des drivers les plus joués, et notamment avec le TS3, le plus ajustable de la gamme.

Sur des tournois réunissant pas moins de 130 joueurs, ils sont le plus souvent une trentaine à utiliser chaque semaine un driver TS, ce qui positionne Titleist nettement devant TaylorMade, Callaway ou PING.

Ce résultat est autant lié au fait que Titleist est largement la marque qui équipe le plus de golfeurs sur les circuits PGA et European Tour, mais aussi le fruit d’une réelle bonne performance de sa dernière gamme.

C’est clairement ce que l’on peut appeler une cuvée réussie, et Titleist en avait bien besoin à mesure qu’elle commençait à ne plus être considérée comme une marque dominante sur ce sujet, pris en défaut par TaylorMade, Callaway, Ping ou encore Cobra.

Il y a encore du chemin pour en refaire la marque numéro un pour la qualité des drivers, et notamment dans l’inconscient collectif des golfeurs, cependant, avec la gamme TS, Titleist semble sur la bonne voie.

Avec le TS4, Titleist entend proposer un driver ultra low spin tout en essayant de maintenir la vitesse de balle déjà obtenue avec les modèles TS2 et TS3.

Sur le papier, cela semble une équation difficile à atteindre.

Avec un profil de tête de seulement 430cc versus les 460cc des drivers TS2 et TS3, sur la question du smash factor, le TS4 part déjà avec un déficit de volume.

Clairement, ce driver ne s’adresse donc qu’aux très bons joueurs, probablement classés moins de 5 d’index ou capable de driver à plus de 100 mp/h de vitesse de swing.

Surtout, au-delà de la vitesse de swing, il faudra particulièrement bien centrer la balle dans la face !

A la différence du TS2 ou du TS3, la tolérance sur les coups décentrés sera forcément moindre. Il faut donc bien entre les lignes des déclarations du fabricant. La vitesse de balle sera préservée pour ceux qui sont capables de centrer la balle parfaitement.

On est quand même à la limite de compétences qui sépare les golfeurs professionnels des très bons amateurs.

Une tête qui propose vraiment moins de spin, pourquoi pas ? Cependant, attention, au driving, on a tout de même besoin de spin pour correctement faire voler la balle, et surtout le plus loin possible.

En réalité, c’est une combinaison à trouver entre pas assez, et la balle tombe comme une pierre, et trop, la balle « ballonne » et monte trop avec pour effet de perdre de la distance.

Le fait de disposer désormais de quatre têtes distinctes va surtout permettre à Titleist de renforcer concrètement son image de marques de fitting.

Quand les autres marques proposent deux ou trois têtes, Titleist pousse jusqu’ à quatre, histoire de vous assurer d’avoir la solution pour chaque swing !

Attention, la vérité n’est pas forcément dans les extrêmes… Nous verrons bien si d’un côté la TS1 ou de l’autre, la TS4 apportent un vrai choix supplémentaire.

Le TS4 a déjà été mis en jeu sur le PGA Tour, et à l’occasion du Valero Texas Open.

Max Homa a déjà remporté un tournoi, le Wells Fargo Championship avec ce driver.

Pour Josh Talge « Les drivers TS ont dépassé nos attentes sur les deux circuits professionnels et de même auprès des golfeurs amateurs du monde entier. Quand il s’agit de performances au drive, la gamme TS a largement prouvé qu’elle pouvait entrer dans la danse. »

Il justifie pourtant la création de la gamme TS4 par le fait que certains golfeurs, une part faible en pourcentage, ont émis le souhait de réduire drastiquement le spin.

Selon l’ingénieur, si vous avez du mal à contrôler le spin depuis le tee de départ, le TS4 est fait pour vous !

Sur ce driver, vous retrouvez dans un profil plus petit toujours les mêmes technologies issues de la gamme TS avec la couronne en titane ultrafine. Pour rappel, elle est annoncée pour être plus fine de 20% par rapport à la précédente ligne 917.

Ce poids économisé permet de le redistribué plus bas et en avant, justement pour baisser le taux de spin.

A nouveau, choisir un driver avec un faible niveau de spin sous-entend que vous jouez aussi une balle adaptée. Choisir ce driver, sans se soucier de la balle revient à ne faire que la moitié des choses.

La face est plus fine pour produire plus de vitesse de balle. Titleist revendique le principe Radia VFT (épaisseur de face variable) pour délivrer une vitesse de balle importante.

Comme chez TaylorMade ou Callaway, l’argument majeur de 2019, c’est que les marques vérifient désormais 100% de leur production pour garantir le meilleur niveau de qualité et de régularité de production…Pas certain que cet argument contente tous les acheteurs de drivers des années précédentes !

En revanche, une chose est certaine, avec un profil de seulement 430cc, Titleist peut effectivement annoncer une réduction de la trainée. S’agissant de l’impact sur la vitesse de swing, je resterais plus prudent…

Il ne fait pas de doute que le centre de gravité est déplacé vers l’avant, ce qui a tendance à naturellement faire tomber le taux de spin. Le poids SureFit Flight placé vers l’avant laisse penser que le centre de gravité est déplacé de 5 millimètres en avant par rapport au TS2.

Enfin, vous retrouvez le SureFit Hosel qui permet d’ajuster le loft et le lie selon 16 combinaisons possibles, plutôt un atout des drivers Titleist.

Pas trop de mystère sur la clientèle susceptible de s’intéresser à ce driver, il sera seulement proposé entre 8,5 et 10,5 degrés, et pas tous les lofts en gaucher.

Pas de 11,5 ou 12,5 degrés pour des golfeurs qui auraient des vitesses de swings plus lentes.

Point très appréciable, Titleist propose de séries les très performants shafts Project X HZRDUS Yellow et Black, sachant que le Black est déjà un manche censé proposer moins de spin !

Vous pourrez découvrir ce driver en fitting à partir de fin juin, alors qu’il sera réellement commercialisé fin juillet.

Restez informé

Recevez notre newsletter
(Note moyenne de 0 sur votes)

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.