Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Driver KING LTD Cobra

Pour son retour prévu début 2016, le nouveau driver King Cobra va miser sur les technologies de l’espace ! Développé en partenariat avec la station spatiale internationale, ce nouveau driver sera construit avec un tout nouveau matériau : le Textrem Carbon ! Comme toujours en la matière, il est question d’économiser du poids, et de mieux le répartir pour moins de spin, et….

Les technologies qui viennent de l’espace…

Le Textrem qui recouvre toute la couronne de la tête du driver King Ltd est plus léger de 20% que tout autre fibre carbone, mais ce n’est pas son seul avantage.

Ce nouveau matériau offre deux autres avantages : plus de résistance à l’impact, et un contact plus doux.

L’enjeu pour la marque est de pouvoir déplacer le centre de gravité de la tête du driver pour optimiser au maximum les conditions de lancement de la balle. A savoir, réduire le taux de spin à l’extrême, et augmenter l’angle de lancement réel de la balle pour augmenter la distance parcourue par la balle après l’impact.

La structure de ce nouveau matériau diffère par rapport à la structure d’un carbone conventionnel, ce qui permet de créer des plaques plus fines.

Comme les fibres sont plus resserrées, cela renforce l’ensemble du composite.

Mais là n’est pas la seule, et principale innovation présentée par Cobra pour le retour de son produit légendaire.

Le King Cobra étant l’appellation utilisée dans les années 70 et 80, du temps de la domination de Cobra, et de Greg Norman sur le tour.

En plus d’utiliser un tout nouveau matériau, Cobra a mis à profit le travail effectué dans l’espace pour mettre au point, ce qu’ils appellent le « spaceport ».

C’est d’ailleurs l’élément le plus frappant concernant ce driver.

Vous pourrez littéralement ouvrir votre driver, et voir ce qui se passe à l’intérieur. C’est d’ailleurs une volonté affiché par Cobra.

Bien entendu, ce système ne se borne pas à cela, et trouve une véritable utilité par rapport à un problème concret rencontré par toutes les marques, et tous les clubmakers : au moment de fixer la tête, il se trouve toujours un moment pour que de petits débris ou de la colle se retrouvent piégés dans la tête.

Avec le spaceport, étant donné que cette fenêtre se détache, vous pourrez vous assurer que rien ne viendra perturber l’équilibre de la tête.

Le spaceport a aussi pour fonction de vous donner accès au système de réglage interne des poids en tungstène qui se règlent de 0 à 14 grammes, pour justement modifier l’équilibre du club.

Selon Cobra, cela permet de sauver 4 grammes de poids en trop.

Il y a fort à parier que rien que pour cet argument, les golfeurs soient en majorité curieux à propos de ce nouveau driver.

Pourtant, ce système qui se visse sur la tête pourrait poser des problèmes ! Le fait justement de visser un objet sous la semelle du driver peut avoir en théorie deux inconvénients : cela peut se dévisser, et se perdre en plein swing, ou au contraire, par l’effet des vibrations, se visser tout seul !

Cobra y a pensé, et a imaginé un système de vissage Spiralock qui évitera que le spaceport ne se détache en plein vol, ou qu’il subisse les contraintes liées aux vibrations.

De l’aveu de la marque, ce système a aussi permis d’économiser 6 grammes, et s’intègre parfaitement à l’aérodynamique du club.

Les technologies qui ne viennent pas de l’espace…

Sur le prochain driver KING LTD, tout n’a pas été imaginé depuis l’espace ! C’est le cas du hosel ajustable qui était déjà l’un des plus légers du marché sur les précédents drivers de la marque.

A priori, en travaillant encore sur le design du hosel, Cobra a économisé un gramme supplémentaire, tout en assurant que cela ne modifiera pas le système d’arrimage des shafts que vous pourriez avoir achetés pour équiper vos précédents drivers Cobra.

Pour les adeptes des drivers Cobra, la marque conservera sur son nouveau bijou, son système E9 Zoning, dont l’objet est de réduire la perte de vitesse sur les coups décentrés.

Les ingénieurs vont proposer une nouvelle face encore plus fine (811 Ti) pour augmenter la vitesse de balle à l’impact.

Pour le directeur marketing de Cobra USA « Ce driver est notre voiture de course. Tout ce qui peut accroître la distance a été ajouté. Tout ce qui n’y contribue pas a été enlevé. »

A l’image du travail déjà effectué par TaylorMade, Cobra reprend à son compte les mêmes principes technologiques.

Déplacer le centre de gravité de la tête de club vers l’arrière pour augmenter le moment d’inertie.

Plus le centre de gravité se trouve reculé par rapport à l’axe central ou neutre de la tête (imaginez une ligne qui partirait de manière perpendiculaire de la face du club vers l’arrière), et plus la relation entre vitesse de balle, angle de lancement, et spin augmente.

En matière de driver, et contrairement à ce que chante les marques, c’est toujours une affaire de compromis entre tolérance, et distance.

Obtenir les deux est extrêmement compliqué !

Selon Tom Olsavsky, l’ingénieur en chef de Cobra, ce nouveau driver sera le produit à battre en 2016 !

Conscient de la pression lié au retour du King Cobra, il se devait de construire un club hors norme.

Et c’est ce qu’il pense avoir atteint avec un club qui aura autant de MOI que le PING G30 LS TEC ou le Titleist 915 D2, tout en proposant un des clubs les moins spinnants du marché.

Et Cobra veut se démarquer de TaylorMade avec un argument consistant à dire que vous n’aurez pas à renoncer à un angle de lancement élevé pour faire peu de spin.

Cet argument est en fait totalement faux !

TaylorMade revendique le fait de viser les conditions de lancement optimal pour un vol de balle, à savoir 17° de lancement et 2700 tours par minute de spin.

Cobra et TaylorMade recherchent bien la même chose. Et c’est d’ailleurs ce qui est le plus difficile à atteindre !

Obnubilé par le fait de redevenir la marque à la mode pour les drivers, Cobra va lancer en complément de ce premier produit, un autre driver pour les meilleurs amateurs, et les pros.

Soit le driver King Ltd Pro qui aura une tête comparable en design et en taille, en revanche, comme le loft du club sera plus fermé, le centre de gravité sera encore plus abaissé dans la tête.

Cobra revendique le fait d’être la seule marque à pouvoir obtenir un centre de gravité aussi bas, et appelle cela la « ZERO CG technology ».

Soit disant, cela n’affecterai pas le MOI du club, mais réduirait drastiquement le spin pour des trajectoires de balles moins hautes qu’avec le modèle standard.

Pour ceux qui s’inquiéteraient du fait que ces drivers ne donnerait tout simplement pas assez de spin. Cobra répond que le King Ltd standard ajusté à 12° de loft devrait permettre d’optimiser les conditions de lancement de la balle, insistant sur le fait que la majorité des joueurs vont tout de même bénéficier de la réduction du spin.

Le King Ltd sera proposé en début d’année 2016 à un prix autour de 450 euros, ajustable en loft 9 à 12° par incrémentation d’un demi-loft.

  • L’option draw sera disponible sur les lofts 9.5, 10.5 et 11.5
  • Le shaft standard proposé sera un Aldila Rogue Black.

Le King Ltd Pro sera proposé au même prix, et à la même date, ajustable de 7 à 10° de loft.

  • L’option de fade sera disponible sur les lofts 7.5, 8.5 et 9.5.
  • Enfin, le shaft standard sera aussi un Aldila Rogue Black.

L’avis de la rédaction :

Cobra annonce clairement la couleur, et a pour ambition de chasser sur les terres de TaylorMade ! L’argumentation technologique construite autour de l’espace a le mérite d’être très alléchante, et devrait susciter beaucoup de curiosité.

Le spaceport, la technologie la plus visible sur ce driver est une véritable innovation jamais vue pour un driver.

Concernant le matériau employé, c'est la confirmation que les marques cherchent toutes dans cette direction pour se différencier. Mizuno et Ping ont dégainé les premières, Cobra mise le Textrem Carbone.

En revanche, le gros bémol viendra du fait que comme souvent, la marque a tout investi sur la tête en nous expliquant à quel point, elle est plus tolérante, et plus performante, mais oublie de fournir plus qu’un seul shaft en standard !

Or, le shaft est l’élément prépondérant s’agissant de la performance, et du fitting aux différents joueurs qui pourraient utiliser ce club.

Ceci dit, cela peut s’expliquer par le prix de ce driver qui est très élevé, et qui ne laissait sans doute plus beaucoup de marge pour proposer différentes options de shafts.

Curieux, cet oubli quand vous avez autant investi sur la tête, et que vous n’allez pas jusqu’au bout du process !

Encore une preuve qu’un driver est toujours une affaire de compromis…vous ne pourrez pas régler alternativement la tête en draw ou en fade comme sur le Mizuno JPX-850.

Chaque marque voit bien midi à sa porte…

En résumé, les fans de la marque seront sous le charme du nouveau concept. Les plus sceptiques se diront que c’est très cher payé pour quelques mètres en plus au drive…

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.