Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Matériel de Golf, fabricants et test

Driver Wilson Staff D300

Driver Wilson D300

Bien que le driver Triton ait enfin reçu son homologation USGA, et sera officiellement présenté au prochain PGA Merchandise Show, c’est une autre nouveauté qui a retenu notre attention en ce début d’année, le Wilson D300. La marque américaine est réputée pour proposer aux golfeurs, des produits étudiés pour obtenir un excellent rapport distance-prix. Le nouveau driver D300 ne déroge pas à cette règle, en offrant un intéressant concentré de technologie, à prix toujours contenu.

Découvrez nos formules d'abonnements

L’aspect de ce driver ne se distinguera pas par des formes ou des graphismes futuristes, seul le shaft d’un plus beau rouge vif lui confèrera un certain dynamisme, et sans doute qu'il représentera assez bien l’image de vitesse que Wilson veut mettre en avant pour son nouveau produit.

Comme toutes les autres marques concernant leurs drivers 2017, l’accent a été mis sur la vitesse de balle pendant la phase de développement.

La technologie développée par Wilson pour cette nouvelle gamme driver D300, bois de fairways et hybrides, répond au nom de Micro Vortex Generators.

Wilson affirme, que ce qui à première vue ressemble à des petites excroissances en forme de cloques ou de gouttes d’eau, est en fait est une véritable avancée aérodynamique, destinée à générer et à maintenir de la vitesse pour la tête de club.

Le bénéfice étant de maximiser la vitesse de balle, à l'image de ce que PING avait déjà dévoilé avec ses turbulettes sur le G30. Jusque-là, rien de nouveau sous le soleil...

Driver Wilson D300

Sur la photo ci-dessus, admettez que le concept semble assez semblable aux Turbulators de Ping, inspirés des industries aéronautiques et automobiles.

Cependant le positionnement des éléments du Micro Vortex Generators de Wilson, ainsi que leurs formes sont différents que ce qui a été initialement développé par Ping.

En fait, le principe du Micro Vortex Generators, est d’aider à accélérer le flux d’air tout en conservant ce flux appliqué à la tête du club, et plus particulièrement au niveau du bord d’attaque, tout comme pour une aile d’avion.

Wilson annonce une augmentation de 2,5 mph de la vitesse de la tête de club du D300 par rapport au modèle précédent le D200, grâce à l’amélioration de l’aérodynamique.

Cette amélioration promise est très importante.

Ceci étant, en 2015, les tests de drivers que nous avions mené, avaient déjà révélé une vitesse de swing en moyenne supérieure d'un mph pour le D200 par rapport à la moyenne du reste du panel. Par contre, en vitesse de balle, la tendance s'inversait dans une proportion quasi identique.

La vitesse de swing n'est donc pas tout...

Lorsque Wilson avait présenté le driver D200, il l’annonçait comme le driver réglable le plus léger du marché.

Un argument qui en théorie peut être plein de bon sens, en particulier pour les golfeurs qui ont du mal à produire de la vitesse de swing.

Sauf que nous avons déjà démontré que cet argument est purement théorique, et ne se vérifie pas dans 100% des cas. Ce qui est important, c'est que le swingweight du club soit adapté au joueur, ce qui milite pour un fitting dans la plupart des cas.

Un senior pourra très bien produire plus de distance avec plus de poids en tête. Cet argument de légèreté doit être vérifié avant l'achat. Cela peut fonctionner mais cela dépend surtout du golfeur, et tout cas, beaucoup plus que du club.

D'ailleurs, de nombreux golfeurs qui ont pris en main le D200, l’on trouvé trop léger, et ne l’ont donc pas vraiment adopté.

Avec le D300, Wilson pense satisfaire une majorité de joueurs de golf.

Ce sera toujours le driver le plus léger du marché, mais il bénéficiera d’une meilleure pondération et de nouvelles options d’ajustements.

Surtout que Cleveland a pour l'instant laissé le champ libre sur cet argument du driver ultra-léger, et ce, alors que la marque était justement la championne de l'innovation en la matière.

Dans l'histoire des ventes de drivers, l'argument de la légèreté n'a pas souvent fait recette...

Driver Wilson D300

Wilson a fait évoluer sa technologie Right Light en Super Light, et le driver D300 sera désormais livré avec un système de poids interchangeables situés à l’arrière de la semelle, permettant un réglage précis, alors que précédemment le D200 ne disposait pas de ce système de poids interchangeables.

Le driver D300 sera livré d’origine avec un poids interchangeable de 2 grammes, des poids de 7 et 12 grammes seront également disponibles.

La technologie Fast Fit sera en fait un des systèmes de réglages d'hosel le plus léger, le plus petit, le plus rapide et le plus facile à utiliser, avec six réglages possibles.

Le réglage jusqu’à 1° du loft pourra être fait sans avoir à extraire le shaft de la tête.

Driver Wilson D300

Le D300 sera livrable sans supplément de prix, avec un choix de deux types de shafts.

Le premier est un Matrix Speed Rulz A Type de 44 grammes, considéré comme « mid-launch », « mid-spin », et bien adapté pour les golfeurs avec des tempos de swing lents à modérés. Ceux qui souhaitent un shaft plus lourd pourront choisir le modèle de 65 grammes.

Le driver D300 sera disponible en lofts de 9, 10,5 et 13 degrés pour les droitiers, et 10,5 degrés uniquement, pour les gauchers. Ils seront livrés avec un grip Golf Pride Tour 25.

L’option permettant de choisir entre des shafts de 44 ou 65 grammes, permettra à ceux qui veulent un peu gagner en distance, et ceci sans faire trop de compromis sur la tolérance, de trouver un véritable avantage.

Équipé du shaft de 44 grammes, le D300 devrait procurer une sensation de légèreté, et cependant sans que cela ne soit désagréable. Les joueurs avec des swings plus lents pourront même préférer cette sensation, car dans certains cas, cela les aidera à mieux sentir la tête du club à travers leur swing.

Ce driver est conçu pour les joueurs qui peuvent avoir des difficulté à bien centrer la balle dans la face, et nombreux sont ceux qui seront heureux de trouver le centre du fairway, quitte à revoir un peu à la baisse leurs espoirs de records de distances.

Justement, sur ce point, Wilson veut contredire ce que nous avions illustré avec le test du D200, à savoir plus de vitesse de swing, mais pas plus de vitesse de balle.

En conclusion, le D300 sera sans aucun doute un driver à prix abordable, qui pourrait offrir aux joueurs débutants, moyens, ou plus âgés, un bon compromis ; vitesse de club optimisée et tolérance, en même temps qu'une meilleure vitesse de balle, ce qui finalement, est le plus important.

Rien n'est certain. Nous devrons tester pour constater les améliorations.

En revanche, une chose est pratiquement déjà certaine. En termes de rapport distance/prix, le Wilson D300, de par son positionnement prix beaucoup plus bas que le reste du marché, sera sans doute imbattable.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.