Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Driver Callaway Great Big Bertha: Le retour d’un Game Changer

Ressusciter un nom de légende pour dynamiser l'offre actuelle du marché des drivers de golf, telle est l’histoire du nouveau driver Great Big Bertha, un nom revisité à l’envie par Callaway depuis deux ans. Une stratégie payante puisque de nombreux golfeurs ont déjà été séduit par le concept.

Déjà une victoire sur le tour alors qu’il n’était qu’à l’état de prototype !

Mis en jeu sur le tour depuis seulement quelques jours, le tout dernier driver Callaway s’est déjà fait remarqué en permettant la victoire de Kiradech Aphibarnrat en Ecosse.

A l’occasion du Saltire Energy Paul Lawrie Match Play, le thaïlandais a notamment tapé un drive à plus de 340 mètres pour toucher un green en seulement un coup, et signer derrière un birdie décisif pour sa victoire en match-play !

De quoi valider le crédo commercial du numéro deux mondial, qui revendique la construction de drivers de plus en plus performants.

Face plus rapide, dessin de la tête plus efficace, le tout pour des drives plus longs, et plus droits.

En plus de ce leitmotiv, Callaway veut vous convaincre d’une nouvelle avancée technologique avec le nouveau driver Great Big Bertha, le club le plus rapide, le plus tolérant, et le plus favorable à la distance jamais proposé par ses soins.

Une promesse souvent entendue…et cette fois-ci justifiée par l’usage d’un nouveau châssis multi-matériau favorisant la création de vitesse pour un large échantillon de types de swings.

Argument intéressant, car très souvent les marques confondent performance sur le tour, et performances pour les amateurs.

Le fait de proposer une solution à tous types de swings sous-entend bien que les amateurs vont pouvoir tirer parti de cette technologie.

Driver à 350 mètres n’est pas donné à tout le monde. En revanche, il est certain que si vous constatez un gain de dix ou quinze mètres par rapport à votre driving actuel, vous pourriez être tenté.

Autre argument important, Callaway a revisité sa technologie R MOTO pour vous proposer une nouvelle face encore plus fine, ce qui effectivement conduit à des vitesses de balles plus importantes.

Cet argument n’est pas propre à Callaway.... Ping, TaylorMade, Srixon, et Mizuno ont toutes travaillé ces derniers mois sur une réduction de l’épaisseur de la face.

Et souvent, c’est le matériau employé qui explique le gain.

Intérêt ? Favoriser la vitesse de balle depuis le sweet spot, mais surtout depuis les zones décentrées, souvent trouvées par les amateurs.

La contrepartie de face plus fine, c’est qu’en théorie, elle peut rompre plus facilement. Il est déjà arrivé récemment que des pros cassent des faces de drivers en plein tournoi.

Ceci dit, pour vous rassurer, les nouveaux matériaux permettent justement de conserver la même résistance tout en réduisant l’épaisseur.

Et avant de casser une face, il faut déjà driver à plus de 130 mph !

Un virage technique assumé : pas de gravity core et retour à la réglette

En plus d’une face plus fine, Callaway va vous proposer un nouveau système d’ajustement du poids, à travers l’usage d’une réglette de 10 grammes pouvant glisser derrière la semelle du club.

Objectif ! Donner plus de stabilité au club, mais aussi plus de possibilité de créer des coups en draw ou en fade.

La piste de réglage est volontairement raccourcie pour donner plus de contrôle sur la dispersion, et plus de tolérance.

Tolérance, cela devrait être le maître mot de ce driver !

Callaway a renoncé à certaines options techniques concernant ce club pour justement privilégier la réglette arrière.

Il semblerait que la marque veuille marquer les esprits avec un club performant pour les amateurs, et pas forcément que pour les pros ou les très bons golfeurs.

Pour Chip Brewer, le pd-g du groupe « Le premier Big Bertha a été une véritable icone dans le domaine du matériel de golf. Ce nouveau driver devra laisser le même héritage. Il doit apporter de la performance à tous. »

Le patron a donc montré la voie à suivre, et fixé un certain niveau de pression à ses équipes techniques, et commerciales.

Aux techniciens, la responsabilité de sortir un club hors norme, aux commerciaux de l’expliquer aux revendeurs et aux golfeurs.

Concernant la partie technique, le gourou de la marque, Dr Alan Hocknell a pris les devants « La combinaison de plusieurs éléments techniques clés et l’ajustabilité la plus simple possible devrait déverrouiller la performance pour tous. Tous les golfeurs devraient gagner en distance sans perdre en maniabilité. »

Les mots sont forts. La promesse est forte. Reste à tester ce club pour en avoir le cœur net.

Plus d'options, et plus de choix...attention de choisir le bon driver

En attendant, nous savons déjà que le système de réglage Optifit fixé sur le hosel du driver donnera huit choix différents en termes de configurations du loft, du lie, et de l’angle de la face du Great Big Bertha.

Le Great Big Bertha sera proposé en trois versions de lofts distincts (9, 10.5 et 13.5 degrés) monté sur des shafts standards MRC Bassara de 43 grammes ou Mitsubishi Rayon Kuro Kage Black 50, et enfin Fujikura Evolution 665 Tour Spec.

De notre point de vue, le choix du shaft sera plus que déterminant par rapport à la performance recherchée avec cette nouvelle tête de driver.

Dans nos précédents tests, nous avons souvent constaté des résultats mitigés avec les shafts d’origines ou quand ils n’étaient pas correctement fittés à l’utilisateur.

Par exemple, il nous semble que le Bassara est sans doute trop léger pour des golfeurs dans la force de l’âge avec un swing rapide, alors qu’il pourra tout à fait convenir à un senior.

Si vous optez pour ce type de driver, attention, il vous reste à bien choisir le shaft.

Nous ne manquerons pas de le tester, et de le faire tester par un panel de golfeurs amateurs avec ses différents shafts pour justement étayer ce propos.

Ce driver déjà vainqueur sur le tour sera disponible à compter du 18 septembre 2015 en magasin.

Mais ce n’est pas tout !

Un peu à l’image de la publicité SFR où une vendeuse en magasin vous vante les services additionnels de l’opérateur, Callaway ne s’est pas contenté de revenir sur le marché avec un produit, mais avec deux !

Considérant que le Big Bertha Alpha 815 Double Black Diamond a bien fonctionné auprès des golfeurs du tour, Callaway sort une mise à jour 2016 de son produit haut de gamme à destination des meilleurs golfeurs.

Après le 815, place au 816, un driver dont la mission sera d’augmenter la vitesse de balle, et de favoriser des trajectoires de coups variés.

Article à suivre…

L'avis de la rédaction :

Par le passé, nous avons souvent été beaucoup plus positivement surpris par les drivers X Hot ou XR que par les produits Big Bertha.

Sans doute qu'au cours de nos tests, nous n'avons pas tiré partie de toutes les options, et les réglages proposés par Callaway.

Sans doute aussi, ce driver est un vrai produit de fitting que vous ne pouvez pas vraiment comparer à un produit standard, tant le réglage est fin.

Attention, plus le réglage sera complexe, et plus le golfeur pourra se trouver désemparé.

De notre point de vue, le Big Bertha s'adresse aux passionnés de la marque, et le Great devrait élargir cette base, à condition de démontrer une performance supplémentaire.

Un point nous paraît particulièrement intéressant : la liste élargie des shafts proposés, et notamment les Fujikura Speeder qui permettront justement une comparaison plus frontale avec les drivers TaylorMade.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.