Driver Callaway Epic Flash Star: Le match ne fait que commencer

La sortie du nouveau driver Callaway Epic Flash Star est révélatrice de l’évolution du marché du golf, de la pyramide des âges, et des comportements d’achats pour de l’équipement. Depuis plusieurs années, Callaway bataille avec TaylorMade pour le titre de plus gros vendeur de driver mondial. Le PGA Tour ou l’European Tour servent principalement de vitrines pour que des golfeurs bodybuildés rivalisent de force, pour parcourir des distances inimaginables pour le commun des golfeurs. Après des années de cette stratégie, de cette logique, la donne a changé.

Découvrez nos formules d'abonnements

Les parts de marchés de XXIO en France font rêver les marques américaines. Au milieu des années 2010, les PLV des marques, et notamment TaylorMade vantaient des yards gagnés sur le fairway.

C’était la course aux armements.

Cinq ans plus tard, beaucoup de choses ont changé. La majorité des golfeurs ont vieilli de cinq ans ! C’est tout simplement le résultat logique d’une forme de stagnation des effectifs, et un faible renouvellement.

Les mêmes golfeurs qui composent le cœur des acheteurs de matériel avaient 55-60 ans en 2015. Ils auront 60-65 ans en 2020, et leurs aspirations ont beaucoup changé dans ce laps de temps.

Ils regardent le PGA Tour et les tournois sans les regarder vraiment.

C’est loin pour eux. Loin du quotidien du club à Bondoufle, Seignosse, Mougins ou Saint-Malo, loin de ce qu’ils imaginent…

Le tour ne fait plus rêver parce qu’il parait tout simplement irréel, inaccessible, comme un autre sport.

Les golfeurs seniors voient des vidéos de jeunes golfeurs qui soulèvent de la fonte, tapent dans des sacs, pratiquent des exercices pour augmenter les fibres musculaires rapides.

Jamais une seconde, dans leur pratique loisir du golf, ils se voient se livrer aux mêmes exercices pour gagner 2,

Ils vous reste 90% de l'article à lire...

Contenu exclusif JeudeGolf.org

Le reste de l'article est protégé, connectez-vous pour lire 100% de toutes nos pages.

Si vous êtes déjà abonné, identifiez-vous.

Paiement sécurisé

Restez informé

Recevez notre newsletter
(Note moyenne de 5 sur 1 votes)

Commentaires   

golfnswing@gmail.com
-1 #1 Paroles, paroles, paroles...golfnswing@gmail.com 22-09-2019 18:37
A une époque, le must technologique, c'était la position du centre de gravité, maintenant c'est le poids. Allons pour le poids, cela avait déjà, il y a plusieurs années, été mis en avant par Cleveland sans , semble-t-il que le monde du driver en ait été révolutionné. Ca ira bien pour quelque golfeurs, et ça sera catastrophique pour d'autres. Quant au centre de gravité, revenons y, on ne peut guère le faire bouger qu'à l'intérieur d'un cube virtuel de la largeur égal à la longueur... d'une mini carte Sim ! Et l'effet su le spin peut aller jusqu'à...environ 100 rpm. Alors qque si l'on frappe la balle sur le haut de la face plutôt qu'au centre, la variation du spin peut atteindre 1000 rpm !
Les marques grand public se nourrissent de l'ignorance totale des réalités balistiques par la très grande majorité des golfeurs.
En fait, pour toute vitesse de frappe, il existe un couple spin/angle d'envol qui optimise la distance, et quand on en sort, la perte est très importante. Alors le driver magique, tel qu'évoqué par Alan Hocknel, et qui conduirait à cette optimisation pour tous, il n'est pas près de voir le jour.
Et que dire de l'optimisation des faces grâce à l'IA ? Evidemment, cela ne permettra pas de faire des faces au COR plus élevé que ce qui est autorisé, n'est-ce pas ? Quant au fait que le niveau du COR sur toute la face serait plus constant, on se demande bien pourquoi Callaway ne donne aucun chiffre, et ne communique aucun graphique à ce sujet, ce que cette marque ne manquerait pas de faire immédiatement si cela était exact, non ?

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.