Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Driver Callaway Big Bertha Alpha 816 Double Black Diamond

Considérant que le Big Bertha Alpha 815 Double Black Diamond a bien fonctionné auprès des golfeurs du tour, Callaway sort une mise à jour 2016 de son produit haut de gamme à destination des meilleurs golfeurs.

Un driver haute performance pour golfeurs avertis

Après le 815, place au 816, un driver dont la mission sera d’augmenter la vitesse de balle, et de favoriser des trajectoires de coups variés.

Ce nouveau driver proposera un nouveau système Dual Gravity core pour permettre aux joueurs de régler à volonté la répartition des masses de leur club.

Avis aux golfeurs capables de se muer en metteur au point, un peu à l’image des pilotes d’essais en formule un !

Si le réglage d’un driver n’est pas votre tasse de thé, passez votre chemin, et optez plutôt pour le Great Big Bertha.

En revanche, si vous considérez justement qu’un petit degré d’écart peut faire une grande différence, ce nouveau driver devrait vous intéresser, surtout que Callaway semble avoir légèrement revu son approche technologique.

En effet, avec ce nouveau driver, Callaway affirme pleinement qu’un centre de gravité plus bas additionné avec une face plus profonde aura pour effet de réduire le spin, et d’augmenter la vitesse de balle à l’impact.

Elément tout à fait exact !

Si nous reprenons notre test du 815, nous pouvons constater que quand nous ne touchons pas au gravity core, effectivement, nous n’optimisons pas la performance du driver.


Ce qui, et nous insistons, confirme bien qu’il faut régler finement ce driver, et ne pas se contenter de le prendre en rayon pour aller taper sans avoir vérifié au préalable le bon set up…avec un radar de swing.

A l’aide des données ci-dessus, vous pouvez constater que le taux de spin du 815 est encore assez élevé (2900 tours par minute), ce qui comprime la performance pourtant très forte de la face (smash factor dans les plus élevés que nous ayons mesuré en 2015 à 1,484).

Autrement dit, un bon metteur au point pourra trouver des performances très intéressantes, se basant sur la qualité de la face, restera à trouver le bon set up au niveau du spin.

Ce tableau illustre aussi qu’un golfeur qui choisirait un driver Callaway XR avec le bon shaft n’aurait pas nécessairement besoin de passer beaucoup de temps à faire des réglages pour trouver une performance équivalente….sachant que le XR est un driver moins coûteux…

La principale évolution entre le 815 et le 816

Pour mémoire, jusqu’à présent, Callaway n’offrait qu’une seule chambre de réglage pour son « gravity core », sorte de noyau modifiant la position du centre de gravité du club.

En doublant ce système, Callaway veut doubler les possibilités.

Si vous cherchez une position neutre ou draw pour votre trajectoire de balle, tout en augmentant le contrôle, optez pour la chambre de gauche.

Ensuite, il ne vous restera plus qu’à positionner le noyau en haut ou en bas, en fonction de l’endroit où vous tapez la balle dans la face. Plutôt en haut ou plutôt en bas !

L’objectif étant d’optimiser vos conditions de lancement en fonction de votre swing.

Petit commentaire de notre part sur ce point qui mérite que nous vous interpelions.

Remonter le centre de gravité d’un club vers le haut n’a pas d’intérêt particulier sauf pour les golfeurs qui ont fortement tendance à prendre la balle très haut dans la face.

Pour ceux qui suivent nos tests, un de nos meilleurs testeurs, qui dispose d’une vitesse de swing au drive de 107,7 mph, une vitesse très proche des moins bons drivers sur le PGA Tour, a tendance à projeter la balle avec un angle de lancement assez bas, en moyenne 11,2 degrés.

Dans son cas, plus que de faire monter le centre de gravité du driver, il aurait plutôt besoin de remonter le loft de son driver de 10,5° à 12°.

Son angle d’attaque de la balle est pourtant négatif (en moyenne autour de -2°), mais pour ajouter de la distance, considérant ce qui est observé sur le PGA Tour, la recette gagnante serait plutôt + d’angle de lancement et – de spin. Et pas l’inverse….

En résumé, nous vous conseillons de placer le gravity core vers le bas dans 95% des cas pour réduire le spin, tout en augmentant le loft si nécessaire.

Pour être tout à fait complet sur le sujet, nous vous reproduisons ci-dessous l’argumentation de Callaway concernant le Gravity Core qui diffère de la nôtre.

« Le Gravity Core peut facilement être utilisé comme un turbo pour augmenter la vitesse de balle. Adaptez votre Dual Distance Chamber pour un réglage draw ou neutre. Changez ensuite le Gravity Core vers le haut ou vers le bas, en fonction de votre point d’impact habituel sur la face. Placez le Gravity core vers le haut pour des impacts au-dessus du centre, ou en bas pour des impacts en dessous ou au centre de la face. En faisant ceci, vous obtiendrez la trajectoire de balle que vous recherchez avec une vitesse de balle maximisée et adaptée à votre impact. »

Nous aurons sans doute l’occasion d’en reparler avec les équipes techniques Callaway.

Sur ce point, comme vous l’aurez compris, nous ne sommes pas convaincus, et attendons que la marque nous fournisse des datas qui illustrent que nous avons mal compris le produit, ce en quoi, et si tel était le cas, nous produirions une autre argumentation.

A ce double système de répartition des masses s’ajoutent tout comme le modèle Great Big Bertha, une face R MOTO, et un système d’ajustement Optifit pour huit possibilités de lies et de lofts.

La technologie R Moto signifie que Callaway a travaillé pour affiner la face de son driver, ce qui a un effet évident sur la vitesse de balle générée à l’impact, et que nous avons illustré avec le tableau résumant nos tests de drivers Callaway.

Clairement, sur cet argument, Callaway semble en légère avance sur bons nombres de concurrents.

Et comme Callaway se plaît à le rappeler, c’est argument est surtout intéressant sur les coups décentrés où les pertes de vitesses sont en théorie les plus fortes.

Ce nouveau driver sera disponible à partir du 18 septembre 2015, et proposé en deux lofts : 9 et 10.5° avec en standard un shaft Aldila Rogue I/O 60.

Shaft que nous ne connaissons pas encore, ceci dit, et c’est très appréciable, Callaway va vous proposer une très grande liste de shafts sans frais supplémentaires pour monter le driver parfait pour vous.

L’avis de la rédaction :

Hâte de tester ce nouveau driver pour comprendre enfin comment tirer le meilleur parti, de la face, et du centre de gravité pour à la fois, propulser des balles plus vites, et réduire le taux de spin.

Ce sera tout l’enjeu de notre prochain test. Sachant que TaylorMade propose déjà un driver qui permet de tourner sous la barre des 2500 tours par minute, cedriver Big Bertha Alpha 816 Double Black Diamond pourra-t-il en faire autant ?

Si telle était le cas, la face R MOTO pourrait alors procurer un avantage non-négligeable…

Crédit photo : Callaway golf

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.