Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Wedges Callaway MD3

Sortis début septembre 2015, les nouveaux sandwedges Callaway en sont en fait à la troisième génération de Mack Daddy, des clubs conçus par Roger Cleveland et Phil Mickelson. Redevenu numéro des ventes pour les bois et les fers, le wedging semble être le dernier domaine qui résiste encore à Callaway. Quatrième en part de marché en France à la bagarre avec Ping et derrière Titleist et Cleveland, ces nouveaux wedges vont-ils créer l’effet rebond ?

La ligne MD3 a été créée dans le but d’offrir une très grande variété de clubs par rapport à la grande variété des besoins que pourraient exprimer les golfeurs, en termes de différences de swings, et de conditions de jeux.

Si vous suivez régulièrement nos écrits dans le domaine des wedges, vous avez sans doute notez que l’on parle de plus en plus de wedging system.

A savoir, il ne s’agit plus aujourd’hui de choisir un peu au hasard un ou deux wedges pour les mettre dans un coin du sac. Au contraire, il devient primordial de commencer à composer sa série en pensant à sa stratégie pour approcher à moins de 100 mètres.

Le wedging system consiste à prendre en compte plusieurs paramètres : distance, écartement entre chaque club, angle d’attaque du joueur par rapport à la balle, et enfin conditions du terrain (souple ou ferme).

En fonctions de tous ses paramètres, vous pouvez en fait choisir les bons wedges, et plutôt trois que deux pour faire face à 80% des situations de jeux que vous allez rencontrer dans une saison.

Récemment, nous vous avons parlé du nouveau système développé par Cleveland et Swingbyte pour analyser votre swing, et définir avec précision la semelle qui convient le mieux à votre jeu : fine, medium ou large.

Nous dirons qu’il faut déjà commencer par là car c’est une variable qui une fois connue ne varie justement plus beaucoup, au contraire des conditions de jeux.

Tout ceci pour vous expliquer pourquoi aujourd’hui les marques ne sortent plus un wedge, mais des gammes extrêmement vastes avec une grande profondeur de loft, de lie, et de bounces.

La MD3, c’est à elle seule près de 15 wedges différents ! Vous avez plus que l’embarras du choix avec trois semelles différentes, deux finitions, et une plage de lofts allant de 46 à 60 degrés.

Si vous choisissez un wedge peu lofté, moyennement lofté ou fortement lofté, vous pourrez constater que chaque club possède un dessin de rainures assez spécifique, et destiné à coller aux différents besoins techniques.

Pour cette gamme, Callaway a l’ambition de faire coller le maximum de produits au maximum de besoins.

Pour les puristes, le seul bémol de cette gamme sera en fait qu’elle est usinée plus que forgée. Ainsi, les têtes ne pourront pas réellement être personnalisées, gravées ou peintes comme cela commence à devenir la mode chez les joueurs du tour, et quelques amateurs passionnés.

En dehors de cette remarque, tous les golfeurs peuvent trouver un club qui correspondra à son attente, surtout quand on prend en compte la série W Grind, soit la semelle la plus large, pensée pour les amateurs en délicatesse avec les bunkers.

La véritable question au-delà du fait que Callaway a voulu se doter d’un arsenal complet pour répondre à la concurrence de Cleveland et Titleist, tourne autour de qu’est-ce qui a pu réellement être amélioré par rapport aux deux précédentes générations de wedges.

Surtout que la législation sur les rainures n’a pas franchement évolué sur ces trois dernières années !

Nous avons recensé au moins 5 éléments à prendre en considération avec les nouveaux MD3.

La répartition du poids

Chaque wedge MD3 présente quatre trous colorés à l’arrière de la cavité.

Il s’agit en fait d’enlever du poids dans ces zones pour que le dessin du club permette de déplacer le centre de gravité plus haut dans le but de générer un angle de lancement légèrement plus bas, et plus de spin. Soit ce que recherchent les meilleurs golfeurs !

Les rainures dessinées en fonction de chaque coup

La gamme MD3 offre trois dessins de rainures distincts pour optimiser les conditions de lancement et de spin tenant compte du loft du club.

Les pitchs et les gapwedges, les clubs de loft 46 à 52 degrés présentent la rainure 30V qui signifie des parois de 30 degrés plus adaptés pour les coups agressifs.

Pour les clubs médians comme les sandwedges de loft 54 à 56 degrés, vous trouverez des rainures 20V. Comprenez des rainures formés par des parois écartés de 20 degrés, parfaites pour jouer dans les bunkers, et sur les pleins coups.

Enfin, les lobwedges, les lofts compris entre 58 et 60 degrés présentent les rainures les plus étroites (5V) pour créer un maximum de spin sur les coups autour du green.

Autre grand intérêt de rainures assez étroites, le fait qu’elles dégagent remarquablement bien les débris et l’humidité au contact de la balle.

Trois semelles parfaitement distinctes

La gamme MD3 présente trois semelles bien distinctes : S, C et W.

La série S Grind est la plus « passe partout »…un peu comme un couteau suisse du wedging. On peut à peu près tout faire avec…

Vous pouvez aussi bien jouer des pleins coups sur des lies assez peu épais ou vous sortir d’un rough bien épais.

Cela devrait être la série la plus plébiscitée par les golfeurs.

La série C Grind présente plus de relief au niveau du dessin des extrémités (heel et toe) pour finalement une semelle plus fine qui sera parfaite sur les terrains les plus fermes.

Le dessin de cette série la rend facile à positionner à l’adresse, en particulier sur les coups où vous ouvrez la face du club.

Cette série intéressera les joueurs qui aiment varier les coups autour des greens.

La série W Grind est idéale pour le jeu dans le bunker, sur les lies un peu compliqués ou pour les joueurs qui ont des angles d’attaques un peu raides.

En réalité, il faut surtout essayer pour sentir quelle semelle vous conviendra le plus. Simplement, au moment d’essayer, nous vous suggérons de vous munir de l’applicatif développé par Cleveland et Swingbyte pour évaluer la relation parfaite entre votre swing, et la semelle du wedge.

Deux finitions

C’est un peu moins essentiel que les points cités ci-dessus. La MD3 vous permettra de choisir entre la finition Black Satin ou Chrome Satin. C’est vraiment une affaire de goût plus qu’autre chose…

Un look bien taillé

Par rapport aux versions précédentes, et pour chercher des micro-différences, la MD3 est en effet un poil mieux équilibré entre les lignes et les courbes…Le dessin de la tête est pratiquement parfait.

Concernant l’aspect de ces nouveaux wedges, il faut surtout retenir ces petits points derrière la cavité qui font leurs marques de fabriques. Vous aimerez ou pas…

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.