Wedges Mizuno T20 : Les rois des défilés de modes ?

La mode est un éternel recommencement. Le matériel de golf semble suivre cette même logique. Le nouveau wedge T20 marque le retour de la série T de Mizuno, déclinée en trois finitions, dont la superbe Blue Ion présentée ci-dessus en photo, pour en faire certainement l’un des plus beaux clubs du marché. Les wedges sont souvent les plus « travaillés » d’un point de vue esthétique. Que vaut cette série T20 en dehors des podiums ?

Mizuno : Une qualité ou une réputation sous-estimée par les golfeurs ?

Réputé pour la qualité de sa forge, le fabricant japonais continue son chemin de croix pour redevenir une marque majeure du golf business.

Dominante sur le Tour dans les années 80, souvent déclarée en « off » comme la marque que les professionnels pourraient le plus facilement jouer en dehors des aspects contractuels et de sponsorings, Mizuno reste pourtant boudée par les golfeurs français.

Début 2019, sa part de marché en matière de ventes de wedges avait chuté à un niveau très bas, et même inquiétant (peut-être moins de 2%).

D’une année sur l’autre, les ventes de la marque nippone font le yo-yo, et peut-être au gré des sorties produits.

La présence sur le circuit professionnel n’est sans doute pas la seule explication, surtout que Mizuno peut compter sur un ambassadeur de choix avec le sympathique Eddie Pepperell, ou toujours le vénérable Luke Donald, référence européenne en matière de petit-jeu.

Pour avoir joué un temps dans mon sac, les excellents Mizuno S18, la qualité des wedges ne pouvait pas être franchement mise en doute.

On en revient donc toujours à la diminution de la présence de la marque sur le sol français, et une image qui peine à prendre auprès des golfeurs classés au-dessus de 10 d’index.

Un nouveau dessin pour un toucher ultime ?

Avec les nouveaux T20, Mizuno veut pourtant nous promettre une performance ultime en matière de toucher autour du green.

Les T20 reviennent avec un profil classique et singulier (Teardrop), en forme de larme, et forgés dans un acier carbone 1025 E, pour un toucher le plus pure possible.

Quand Cleveland parle de tolérance avec les nouveaux CBX 2, que TaylorMade vante le fait de placer des rainures plus hautes sur la face avec le Hi-Toe, pour augmenter les chances de donner du spin, Mizuno reste sur une vision traditionnelle, parle de toucher, et finalement, s’adresse à une portion toujours réduite de golfeurs, et de golfeuses.

Comme les autres marques, TaylorMade, Callaway, Cleveland en tête, il y a une nouvelle génération de rainures, dite cette année HydroFlow Micro Grooves, qui ont été creusées de manière verticale, pour mieux évacuer l’humidité, et donner du spin à l’impact.

Chaque T20 a été construit autour du spin avec une masse placée minutieusement sur une lame plus stable sur les coups décentrés.

Plus stable sur les coups décentrés ? Est-ce que c’est seulement démontrable ?

Pour plus de régularité dans la « scoring zone », chaque tête a été produite avec une machine CNC (pour les rainures), et usinée mécaniquement.

Comme TaylorMade, Mizuno met en avant la précision de la production industrielle et mécanique, que l’on pourrait finalement opposer à la production artisanale, et pratiquement manuelle d’un wedge, procédé qui tend de toute façon à disparaître.

Si en Europe, Mizuno a la réputation d’être un fabricant de qualité, au Japon, cela reste une multinationale majeure et multisport qui ne peut pas raconter la même histoire qu’un Miura ou un Seven… C’est d’ailleurs peut-être l’ornière dans laquelle la marque se trouve actuellement, entre perception et réalité.

Toujours sur la qualité et la durabilité, Mizuno met encore en avant l’introduction du BORON qui rendrait les rainures plus durables, et plus performantes.

Sur les lofts les plus élevés, le T20 présente des rainures moins profondes, et plus larges (selon le fabricant) pour faciliter les coups autour du green. Sur les lofts plus petits, les rainures sont plus étroites et plus profondes pour les pleins coups.

Test des wedges T20

Dans les faits, j’ai pu tester deux nouveaux wedges T20 avec des lofts de 54 et 58 degrés.

J’ai pu les comparer aux Mizuno S18, T7 et T5 que j’avais encore au studio, et j’en profite pour remercier vivement Mizuno, de me permettre de tester leurs produits dans le temps.

Bonne nouvelle avec les T20, je n’ai pas trouvé de moins performances par rapports aux anciens modèles !

A contrario, je n’ai pas réellement trouvé des performances supplémentaires ! C’est même très équivalent entre T20, S18, T7 et T5. Comment pourrait-il en être autrement ?

Vitesse de balle, spin, hauteur de balle, contrôle de profondeur, sur les principaux critères de choix d’un wedge et sur des pleins coups, les T20 répondent parfaitement à ce que l’on peut attendre d’eux.

Pas moins ou pas plus que des wedges Cleveland RTX-4, Callaway MD5 Jaws…les wedges Mizuno sont largement dans le coup pour la performance. Ce n’est pas là l’explication de ventes inférieures en France.

Pour la marque, les nouveaux T20 avaient aussi pour but de remplacer les S18 pour les professionnels. Il semblerait que les nouveaux wedges aient remplacé très vite les précédents dans les sacs des pros, ce qui peut s’interpréter de deux manières, une positive pour le nouveau modèle et une négative pour l’ancien…

Si pour ma part, le test avec des pleins coups n’a rien décelé de particulier, un autre test en situation de chipping, en bord de green, sur un terrain humide et gras, m’a permis de noter un comportement plus particulier des T20.

Comme je l’écris souvent, j’ai beaucoup de mal à faire des commentaires ou observations sur des différences de toucher.

Malgré les milliers de balles tapées dans une année, je ne m’estime pas assez bon golfeur pour détecter des choses notables, surtout par opposition, je doute aussi que cela soit à ce point marqué entre des marques, et des clubs qui utilisent tous et toutes des procédés de fabrications, de plus en plus standardisés et similaires, et avec des matériaux semblables…

Néanmoins, la forme particulière des T20 (Teardrop) a peut-être un effet réel sur le rebond du club dans le sol, qui m’est apparu plus marqué, plus net, qu’avec d’autres wedges testés dans la même situation.

Je me risque à opposer notablement les wedges Callaway MD5 Jaws avec les Mizuno T20.

Si les Callaway présentent un contact très « clean » comme une caresse, avec les Mizuno T20, on sent vraiment le club s’enfoncer un peu plus dans sol, puis remonter, et même rebondir. Le coup est alors plus franc, et surtout pour l’instant, je n’ai pas fait véritablement de grattes avec !

Pourtant, il ne s’agit pas vraiment d’un wedge à cavité comme un CBX-2 !

A l’inverse, le contact du sol avec le Callaway me paraît tellement fin, qu’il y a un plus grand risque de gratte pour un joueur amateur tel que moi.

En quelque sorte, et je ne sais pas si c’est une définition volontaire que Mizuno pourrait accepter, le T20 me paraît plus proche d’un Cleveland CBX2 que d’un Callaway MD5 Jaws ou d’un TaylorMade Milled Grind 2.

Le T20 est de ce point de vue plutôt une bonne surprise.

Quand je parle de contact avec le sol, je ne parle pas de toucher entre la face, et la balle. Le contact avec le sol est quelque chose qu’un golfeur amateur peut plus facilement ressentir.

Bilan

Dans sa finition Blue Ion, c’est certainement le plus wedge du marché actuellement. Cette forme TearDrop est aussi très singulière.

L’effet ressenti de rebond à l’impact est un peu déstabilisant, en tout cas sur un terrain gras et humide, mais sans véritables conséquences sur une gratte ou un top.

Au niveau des performances, je ne détecte pas de supériorité ou d’infériorité particulière, et en comparaison des autres acteurs majeurs du marché.

Le prix de 169 euros me paraît un peu élevé toujours en comparaison des leaders comme le Cleveland RTX-4 ou le Titleist SM7 plutôt autour de 149 euros.

Il semble que ce soit le prix de l’esthétique plutôt que d’une performance supplémentaire.

Si vous devez choisir un wedge, c’est pourtant bien sur l’esthétique que vous avez le plus de chances d’avoir un véritable critère de choix objectif…, et bien plus que sur le seul argument du spin.

Restez informé

Recevez notre newsletter
(Note moyenne de 0 sur votes)

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.