Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

TaylorMade GAPR: Réduire les écarts de distance sur le jeu long ?

A l’occasion de The Open à Carnoustie, TaylorMade en a profité pour mettre sur la table un problème qui concerne beaucoup de golfeurs, à savoir, des écarts inconstants, et pas assez marqués avec les clubs les plus longs du sac. Il n’y a pas à chercher très loin le nouveau nom de cette ligne de produits à part dans le catalogue du fabricant : GAPR pour réduire les écarts. En quoi est-ce un enjeu, et comment ces nouveaux clubs inclassables peuvent apporter la réponse ? Si c’est possible…

C’est quoi le problème docteur ?

Le constat fait par TaylorMade est juste, mais c’est aussi quelque part le fabricant comme d’autres qui a contribué à créer le problème. C’est l’histoire du pompier pyromane.

Depuis plusieurs saisons, la tendance est à promettre plus de distance aux golfeurs.

Comme les marques ne peuvent pas donner des leçons de techniques ou aller dans une salle de sport à la place de golfeurs, elles ont commencé à modifier les clubs, et notamment fermer les lofts.

Conjointement, en augmentant la taille des semelles, les nouveaux fers ont commencé à tendre les trajectoires, et effectivement proposer des gains de distances.

Un fer 7 est en fait devenu un fer 5, et vous avez sur le moment pensé gagner de la distance.

Le revers de la médaille a été la perte de qualité dans le contrôle des trajectoires puisqu’en contrepartie, le spin a baissé, et l’angle de descente de la balle a baissé, augmentant sensiblement la roule de la balle au sol.

Les professionnels n’utilisent pas ce type de clubs.

Toujours adeptes des lames, ce principe ne s’est donc pas vu à la télévision, mais seulement dans les clubs de golf, et sur les parcours des amateurs.

Cela dit, comme beaucoup d’amateurs ont des difficultés à taper des coups longues distances, l’inconvénient a été largement effacé par le bénéfice, en tout cas jusqu’à un certain niveau.

Pour rester cohérent sur une série complète, vous ne pouvez pas diminuer le loft d’un fer 7 à seulement 29 degrés, ce qui pouvait correspondre à un fer 5 en version lame, et ne pas faire la même chose avec un fer 3 descendu à moins de 23 degrés de loft, ce qui constitue en fait la limite à laquelle un golfeur amateur va vraiment avoir du mal à lever la balle.

Si le fait de fermer les lofts n’avaient pas de contreparties, les golfeurs n’hésiteraient pas à le faire.

Plus les marques ont musclé les clubs intermédiaires, et les plus usités par les amateurs, et plus les longs fers sont devenus difficiles à jouer, avec une conséquence, les écarts de distances sont devenus plus aléatoires, moins marqués, et en fait, moins performants d’un point de vue du score final.

Quand vous vous retrouvez sur le parcours avec une distance de 170, 180 ou 190 mètres à produire, pour combler cette distance selon votre vitesse de swing, et votre habileté, vous pouvez utiliser un large éventail de clubs du bois 3 aux hybrides jusqu’aux longs fers 3, 4 ou 5 pour les plus longs frappeurs.

Mais entre votre fer 4 et votre fer 3 survitaminé, quel est l’écart réel de distance en moyenne ou entre chaque coup ?

Si vous ne le vérifiez pas d’une manière ou d’une autre, vous pourriez être surpris de constater parfois moins de 2 ou 3 mètres. Il peut même arriver de taper plus loin avec le fer 4 par rapport au fer 3 !

Encore une fois, pour la même raison, si le loft est trop fermé, malgré la vitesse de swing qui augmente entre le fer 4 et le fer 3 par la longueur du manche qui s’allonge progressivement, cette augmentation n’est peut-être pas suffisante pour contrer l’effet problématique du loft.

En conséquence, il n’est vraiment pas rare d’avoir dans son sac plusieurs clubs qui ne se distinguent pas assez en matière de distance, et donc d’intervalles ou écarts.

Entre le bois 3, l’hybride 3, 4 ou 5, et un long fer 3 ou 4, il convient de s’assurer que tous ces clubs sont bien utiles les uns par rapport aux autres.

Il y a aussi une autre manière de raisonner

Se dire que des coups à 180 mètres sont de toute façon ou moins fréquents ou trop difficiles, et au contraire, privilégier un écartement plus précis avec les wedges.

Ce ne sera pas nécessairement l’argument préféré de la marque.

Pourtant, d’un point de vue logique, et du score, il est plus utile d’emmener trois ou quatre wedges pour jouer 50% des coups à moins de 100 mètres, plutôt que de chercher le surarmement pour quelques coups très ou trop difficiles.

Cela étant, oui, TaylorMade peut faire le constat d’un problème d’intervalle sur le jeu long, et nous proposer sa solution.

Quezako ?

Alors, on ne sait pas très bien comment appeler ces clubs en dehors du nom GAPR. Est-ce qu’il s’agit d’hybrides ? de longs fers ? de faux bois ? de driving iron ?

Sur le segment des clubs longues distances, les marques sont de plus en plus créatives pour en fait réinventer le fer 2 !

GAPR va se matérialiser par l’avènement de trois clubs, tous munis d’un principe technologique dit SpeedFoam.

Dans son argumentaire, TaylorMade explique que les golfeurs ont du mal à utiliser des fers 3, 4 ou 5, et ne sont pas forcément plus à l’aise avec des bois 5,7 et 9.

C’est là que TaylorMade tel Zorro arrive avec la solution. Pour palier le problème, on nous propose une gamme qui va mêler distance, vol, et contrôle de balle nécessaire à la réduction des écarts.

Vous n’avez plus qu’à choisir la forme, trouver votre distance, et réduire les écarts.

Comme le souligne la marque, et à juste titre, la plupart des hybrides se sont transformés au fil des années en extension d’une série de fers ou alors en bois de parcours de petite taille.

A l’inverse, sur le circuit professionnel, la marque constate que de moins en moins de professionnels utilisent des hybrides pour plutôt utiliser des driving iron ou des utility.

Les pros cherchent plus de contrôle et de maniabilité, ce qui n’est pas un plébiscite des hybrides, car cela signifierait que les hybrides donnent en fait moins de contrôle et moins de maniabilité sur les coups longues distances.

SpeedFoam ?

Les trois clubs GAPR présentent la technologie SpeedFoam vue sur les derniers P790.

La mousse SpeedFoam poursuit deux objectifs : Donner plus de vitesse à la balle, et amortir les vibrations pour optimiser le son et le toucher.

Après avoir été injectée sous forme liquide dans la tête du club, la mousse SpeedFoam gonfle à l’intérieur du club pour venir renforcer la face, tout en conservant un son et un toucher doux mais fermes, suivant la préférence des golfeurs.

Chaque modèle GAPR possède un centre de gravité ultra bas pour un lancer plus réactif et plus haut, une distance prolongée et une maniabilité renforcée.

En réalité, il est quasiment impossible de faire la part de la performance obtenue par le P790 entre la fermeture du loft, et l’augmentation de la semelle par rapport à la technologie SpeedFoam.

Il faut croire le fabricant sur parole.

A la rigueur, cette mousse peut effectivement jouer sur les sensations.

Concernant l’augmentation de la vitesse de balle, c’est plus discutable, étant donné la réglementation en vigueur sur la restitution des faces.

Trois clubs, trois besoins distincts ?

Pour comprendre le crantage des trois clubs GAPR, TaylorMade a simplement choisi les mentions LO, Mid et HI que tout le monde pourra facilement repérer.

Concrètement, LO, sans doute pour low trajectory (trajectoire basse) sera le plus petit des hybrides TaylorMade.

Avec un centre de gravité abaissé et en avant, il devrait réduire le spin et permettre une trajectoire… basse ou tendue.

Vendu pour les golfeurs avec une forte vitesse de swing, on aurait pu penser que ce serait le contraire. Un bon joueur pourrait préférer une trajectoire plus bombée pour justement récupérer du contrôle. Ce sera un sujet à vérifier en test.

TaylorMade argumente « Sa forme inspirée d’un driving iron offre un style de jeu qui favorise le vol et la maniabilité, tandis que sa semelle semi-fine donne un maximum de performance et de polyvalence aux joueurs les plus forts. »

A l’occasion de The Open, Tiger Woods et d’autres joueurs ont effectivement mis en jeu un GAPR LO. Sur le parcours de Carnoustie, c’est une option qui peut s’entendre pour faire rouler la balle le plus longtemps possible. Sur d’autres parcours, ce ne sera peut-être pas la meilleure option.

Le GAPR Mid sera légèrement plus grand que le GAPR LO. Il serait plus polyvalent par rapport au profil des golfeurs.

Selon TaylorMade « Son centre de gravité ultra bas et situé à l’avant offre une distance extrême et une trajectoire moyenne à haute. Inspirée des fers, la face du GAPR MID donne plus de confiance et facilite l’alignement, tandis que la semelle semi-large facilite le jeu et la polyvalence. »

Enfin, le GAPR HI, le plus grand des trois, est équipé d’un centre de gravité ultra-bas situé à l’arrière, pour un maximum de distance et une trajectoire élevée et pénétrante.

Le GAPR HI diffère des autres modèles par sa forme, plus moderne et inspirée du Rescue™ avec une pointe élevée et une tête en forme de cacahuète.

La couronne abaissée entraîne un centre de gravité encore plus bas et améliorerait l’alignement.

Pour un de ses concepteurs, Tomo Bystedt « De plus en plus de joueurs du Tour adoptent des clubs utility pour réduire les écarts entre leur fer le plus long et leur bois de parcours le plus court. GAPR propose des solutions innovantes pour permettre aux joueurs de frapper avec assurance une distance spécifique avec une trajectoire spécifique. Grâce aux technologies SpeedFoam, Loft Sleeve™ et Speed Pocket™, les golfeurs ont la performance et la possibilité d’affûter leur jeu long pour trouver la bonne combinaison de distance, de polyvalence et de précision. »

Ces nouveaux clubs seront proposés sur le marché à partir du 7 septembre à un prix de vente conseillé de 299 euros, ce qui est relativement élevé pour réinventer un hybride.

En standard, chaque modèle sera monté avec un manche KBS Hybrid 80x ou 80s ou 70r ou 60a selon les profils.

En matière de lofts, le GAPR Lo va se décliner de 17 à 22 degrés du numéro 2 au 4. Le GAPR Mid va se décliner de 18 à 21 degrés du 3 du 5. Enfin, le GAPR Hi va se décliner de 19 à 28 degrés du 3 au 6.

Précision importante, les 3 hybrides présentent des bagues d’ajustements au niveau du hosel. Il est donc possible d’ajuster les lofts.

Au final, il faut donc comprendre que TaylorMade vous repropose une dizaine d’hybrides distincts pour que vous choisissiez le bon.

Pour ma part, sur la base des arguments avancés, je trouve que l’argumentation de TaylorMade n’est pas encore assez précise.

Il manque une sorte de tableau de vitesse de swing qui indique des distances théoriques et moyennes par clubs, et comment intercaler un GAPR dans ces distances.

Par exemple, si avec un fer 4, on produit une distance moyenne de 170 mètres, et seulement 175 mètres avec un fer 3, est-ce qu’un GAPR va produire 180 mètres, pour remplacer le fer 3, et ainsi recréer l’écart naturel et idéal, à savoir entre 7 et 10 mètres par club.

En somme, il va falloir tester beaucoup de combinaisons avant d’être certain de trouver la meilleure pour soi.

Les vendeurs en magasins vont avoir pas mal de travail pour vous aider à trouver le bon modèle, ou surtout la bonne stratégie pour la composition de votre sac.

Il ne s’agit pas seulement d’acheter un club de plus, mais de l’intercaler entre plusieurs clubs, et lui trouver une réelle utilité.

De son côté, et à l’occasion de The Open à Carnoustie, Tiger Woods a visiblement trouvé le modèle qui lui conviendrait. Il s’agit d’un GAPR LO monté sur un manche Mitsubishi Tensei Orange.

Pour l’intégrer à son sac, il a enlevé l’utility Tour Preferred UDI 2 de TaylorMade, qui était en fait son plus ancien club du sac depuis qu’il a changé son putter Scotty Cameron Newport 2 GSS au Quicken Loans National.

D’autres pros ont décidé de mettre ce GAPR en jeu, comme le japonais Hideki Matsuyama, pourtant en contrat avec Srixon.

Il utilise un GAPR LO 2 sur un manche Graphite Design Tour AD-DI 115SX

Il semblerait que Rahm, Kaymer, et Haotong Li fassent de même à Carnoustie, alors que Tommy Fleetwood en a testé un, pendant une partie d’entraînement dimanche avant le tournoi.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.