Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Un contenu unique, utile, et passionnant! Pour le 1er abonnement 12 mois! 1 boîte de 12 balles Srixon Z-Star ou Z-Star XV au choix offertes et envoyées chez vous!

Vinaora Nivo Slider

Hybride Mizuno CLK

Depuis quelques années, les hybrides évoluent au gré des modes entre petit bois de parcours, et longs fers. Avec le CLK, Mizuno entend combler l’écart entre votre dernier bois de parcours, et votre plus long fer, en proposant justement la possibilité d’ajuster le loft de + ou - 2 degrés, et en tout jusqu’à 8 réglages possibles. Surtout, il affirme toujours plus le principe de « semelle à vague profonde » déjà vu sur les modèles précédents pour optimiser l’angle de lancement.

Un hybride qui s'adapte à beaucoup de golfeurs ?

Avec un système d’ajustement très complet au niveau du hosel, si vous partez sur un hybride 4 en 22 degrés de loft, vous pourrez retrancher jusqu’à 2 degrés, ou au contraire, ajouter 2 degrés à votre club ou changer le lie dans deux positions supplémentaires par un simple clic de clé…

Le nom de CLK fait en fait référence à un vieux nom d’un long fer appelé Cleek, et non pas au clic que l’on entend quand on met le dernier coup de vis au shaft.

Ce produit a été imaginé dans un processus intégré de fitting avec les spécialistes de la marque.

A savoir, ils peuvent déterminer le shaft qui vous est le plus adapté à travers un outil intégré au chariot de fitting, le Swing DNA Analysis.

Ce système est régulièrement utilisé par les fitters Mizuno qui peuvent déterminer via un boîtier monté sur un manche, la vitesse de votre swing à +/- 2 mph par rapport à un Trackman, le « kickpoint », le « kick angle », le « toe down », et le « tempo » pour comprendre comment vous déplacez votre shaft dans l’espace.

Derrière, ils peuvent restreindre le choix de shaft à seulement trois produits, et ils n’ont plus qu’à vous proposer la tête de club la plus adaptée.

Le principe du Swing DNA consiste aussi à déduire et suggérer le bon shaft pour votre hybride, tout en tenant compte des shafts que vous utilisez sur vos fers.

Le système n’est pas propre à un hybride ou à un bois de parcours. C’est en fait d’abord et pour l’instant, un outil imaginé pour le choix du shaft d’une série de fers.

D’origine, sur le CLK, c’est un manche Fujikura Speeder Evolution HB qui est monté, et c’est d’ailleurs celui que nous avons reçu pour notre test.

Toutefois, s’agissant d’un stiff HB 75 de 77 grammes, nous ne pouvons pas le comparer à tout le reste de notre panel en regular, et en particulier le JPX-850, dernier hybride Mizuno testé par nos soins.

S’agissant de la tête, la couronne bleue a été remplacée par un gris acier d’un très bel effet, même si le bleu était assurément le plus bel hybride du marché en 2015.

Cette fois, le gris acier est plutôt élégant, et bien plus agréable que le gris fade et triste qui avait été choisi pour les couronnes de JPX-EZ, la gamme de clubs imaginés par Mizuno pour séduire les index plus élevés que la moyenne des clients de la marque.

A en juger par la stratégie développée en 2017-2018, cette idée a été abandonnée.

Mizuno semble renoncer à communiquer fortement pour convaincre la majorité des golfeurs qu’ils font des clubs pour tous les index. La marque japonaise n’arrive pas à se départir de son image.

Cependant, le CLK n’a rien d’un hybride exclusivement pour bon joueur.

La tête est un petit peu plus arrondie que sur le JPX-850, et l’idée de la couronne gris acier semble coller à la volonté marketing de la marque de vraiment suggérer que l’hybride est dans le prolongement d’une série de fers.

D’ailleurs, selon nos informations, le CLK sera désormais le seul hybride de la marque, et même après l’arrivée en février 2018 des nouveaux drivers et bois de parcours ST ou GT.

Toujours au sujet de la forme de la tête de cet hybride CLK, elle varie selon les lofts proposés.

Avec le 19 degrés (hybride 2), vous avez la tête la plus arrondie alors que sur les modèles suivants, la tête se rétrécit sur sa profondeur.

Attention, en-dehors de l’aspect esthétique, cela joue sur l’aérodynamisme, mais aussi sur le moment d’inertie.

Si la tête de l’hybride 5 est moins profonde, cela veut dire que les ingénieurs ont estimé que le centre de gravité avait moins besoin d’être reculé…

C’est un peu surprenant car du coup c’est un peu à l’inverse de la réflexion qui préside dans le domaine de la conception des clubs où à mesure que l’on monte les lofts, on élargit les clubs pour lancer la balle plus haute.

Cependant, est-ce qu’il y aura beaucoup d’amateurs pour jouer un hybride 2, et aussi large ?

Cette forme de tête plus réduite est une nouvelle fois dans le sens de rapprocher l’hybride CLK d’un long fer, et l’éloigner d’un petit bois de parcours.

On peut concevoir que Mizuno cherche plutôt à vous dissuader d’utiliser un fer 3 plutôt que d’un bois 5.

Ce que vous n’aurez pas sur un fer, ce sera pourtant la semelle « shockwave », un élément qui distingue fortement les clubs Mizuno depuis la série JPX-850.

Il semble que sur le CLK, Mizuno a encore approfondi la « tranchée » sous la semelle, de sorte qu’elle occupe pratiquement la moitié de la hauteur de la face !

D’un point de vue technique, il semble que cela déplace le centre de gravité de la tête plus proche de la face pour baisser le spin.

C’est aussi probablement un compromis qui a permis de dessiner des têtes d’hybrides 4 et 5 plus réduites, et donc moins profondes, comme évoqué plus haut, dans le but de tout de même lancer assez haut.

La face en acier maraging devrait vous proposer une hausse de la vitesse de balle de l’ordre de 1,6 à 3,2 kmh. J’y reviendrai plus bas.

Pour éviter de gratter votre coup sur le fairway, le « leading edge » ou bord d’attaque situé sous la face et à la jointure avec la semelle du club a été décalé du reste de la semelle vers le haut. C’est plutôt astucieux.

Premier avis

Ci-dessus, la liste des derniers hybrides testés par nos soins dont le CLK. Il s’agit des clubs proposés par Mizuno.

Nous ne pourrons pas complètement comparer le CLK aux modèles précédents, car leur dernier envoi concerne un stiff alors que nous utilisons habituellement du regular.

On peut simplement constater que de « base », le CLK en loft 22 degrés propose un lie de 57,5 degrés alors que les modèles précédents oscillaient entre 59 et 59,5. Toutefois, on peut monter le lie d’un degré à l’aide du système Quick Switch proposé sur le hosel.

Si on prend les données de test du pro Xavier Bretin, le profil qui pourra être certainement le moins « sensible » à la cette question de variation de shaft puisqu’il a swingué dans sa moyenne usuelle, le smash factor proposé par le CLK a été plutôt bon à 1.47 alors qu’en moyenne, et sur du regular, il tombe à 1.45. C’est donc plutôt un bon point pour le Mizuno CLK, et confirme un léger gain de vitesse de balle annoncé par la marque avec l’emploi d’une face en acier maraging.

Toutefois, sauf à comparer exactement avec un manche regular, d’autres clubs et notamment le Cobra King F6 ou le Callaway Epic donnaient des résultats aussi bons.

Si la vitesse de balle paraît effectivement assez flateuse, en contrepartie, le taux de spin produit par la configuration testée pourrait paraître un peu haute.

Ce n’est pas extrêmement choquant, mais cela diminue un peu la portée de balle, et la performance de la face.

Avec le loft 22 degrés, Xavier produit un angle de lancement de 12,4 degrés (plutôt bas et tendu), toutefois, l’angle d’atterrissage est de 42,6 degrés en moyenne, soit une trajectoire relativement bombée et appréciable pour un hybride.

Avec 200 ou 300 tours de spin en moins, le pro aurait bu obtenir une de ses meilleures distances de l’année, signe du potentiel du club.

Xavier ajoute « Au-delà du nom qui fait référence au coupé sportif de chez Mercedes, j’ai eu de bonnes sensations avec ce club. Les trajectoires sont hautes. Les balles montent bien pour tomber de haut, et c’est tout ce que je demande à un hybride. Le CLK répond bien à ma demande. Ce n’est pas la Révolution de l’hybride, mais il marche bien. Je ne suis pas certain que l’on ait besoin de tous les réglages sur le hosel, mais au global, c’est un bon hybride. »

A ce stade, nous ne vous soumettons pas les résultats du test effectué par notre testeur senior. Du fait du manche stiff versus regular, le smash factor est tombé d’une moyenne de 1.29 à 1.22, signe d’une réelle inadéquation du manche avec ce profil. D’autant, que le shaft Fujkura Speeder Evolution HB 75 est un vrai shaft « stiff »

Le poids de 77 grammes pénalise une vitesse de swing trop lente.

Pour ma part, et en prenant toujours des pincettes par rapport à la question du manche stiff, je n’ai pas vraiment trouvé une augmentation de la vitesse de balle, notamment par rapport au JPX-850.

Surtout, comme pour Xavier, le taux de spin me paraît un peu élevé pour optimiser complètement la distance. Le manche est certainement en cause.

Pour répondre à l’interrogation du pro sur l’utilité des réglages du loft sur le hosel, j’ai poursuivi le test en modifiant le loft à 20 et 24 degrés, soit -2 et +2 degrés par rapport au standard 22 degrés.

L’angle de lancement varie de 15, 16 et 17 degrés plus on monte le loft.

Avec un angle de seulement 20 degrés, j’ai monté la distance totale à 179 mètres contre 176 mètres en standard. Le smash factor s’est retrouvé amélioré, mais conjointement le spin est monté de 600 tours.

Inversement avec le loft à 24 degrés, le spin est resté plus constant. C’est essentiellement la trajectoire de balle qui s’est bombée avec un angle d’atterrissage plus prononcé à 43,7 degrés au lieu de 40,9.

Si la portée au carry est restée relativement similaire, ce réglage a arrêté la balle 2 mètres plus courte en moyenne.

Toute la question est donc de savoir comment vous voulez utiliser votre hybride. Vous rapprochez des distances d’un bois de parcours ou du contrôle d’un long fer…

Restez informé

Recevez notre newsletter

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

A chacun sa balle Srixon !

Découvrez nos formules d'abonnements

US Golf présente la nouvelle collection Jack Nicklaus