Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Hybride Cobra King F8 One Length

Un seul swing pour tous les coups de golf possibles ! Tel est le crédo de Cobra depuis la signature de Bryson DeChambeau dans le staff de la marque basée à Carlsbad en Californie. Marque typée senior dans les années 80/90, elle se veut aujourd’hui la marque la plus « cool », et celle qui prend aussi le plus de risque concernant le matériel. En 2018, un tout nouvel hybride One Length va faire son apparition dans les racks de magasins. Que vaut-il ? Quel intérêt de jouer un hybride au manche plus court ?

Un nouvel hybride Cobra King F8 One Length

Sur une série traditionnelle, un certain nombre de paramètres influent sur le swing de golf.

C’est d’autant plus vrai quand on passe des fers « courts » aux clubs les plus longs, et notamment les hybrides.

Du fait de la longueur du manche, le golfeur doit nécessairement ajuster sa posture par rapport à la balle, et son plan de swing a tendance à s’aplanir.

Pour Bryson DeChambeau, c’est une source d’erreur potentielle.

En adoptant un set-up unique pour un seul swing quel que soit le coup à jouer, DeChambeau considère qu’il simplifie le jeu de golf.

Il veut avoir autant confiance dans son fer 5 qu’avec son fer 7 !

En 2017, Cobra a rapidement proposé sa première série de fers One Length.

Le concept a fait le buzz.

En 2018, il semble que la marque a enregistré un certain nombre de retours clients pour apporter des modifications à la série désormais appelée F8, et donc ajouté un hybride.

Quand on parle de swing plus simple, derrière, il faut comprendre qu’il y a deux enjeux : Améliorer l’écart entre chaque club pour définir la meilleure stratégie possible sur le parcours, et surtout réduire la dispersion.

Il est avéré que plus le manche s’allonge, et plus la dispersion augmente.

En proposant un premier hybride de la longueur d’un fer 7, Cobra casse les codes.

En contrepartie, il lui faut présenter une tête de club avec un centre de gravité abaissé, et un moment d’inertie plus élevé.

Pour que le club présente un intérêt, il ne faut pas seulement qu’il offre l’opportunité de réduire la dispersion, il doit aussi trouver sa place dans le sac, en proposant une cohérence de distance par rapport aux autres clubs.

Selon les ingénieurs de la marque dont Tom Olsavsky, ce nouvel hybride va produire des trajectoires plus hautes avec une vitesse de balle accrue par rapport à un fer 5 ou 6 en One Length.

Effectivement, l’an passé, au cours de nos tests, nous avions constaté chez tous nos testeurs, une certaine tendance à plafonner en distance entre le fer 6 et le fer 5.

La question pouvait se poser d’emmener un hybride à la place du fer 5, tout simplement parce que ce dernier ne donnait pas assez de distance.

Chez Cobra, on aime dire que nos tests n’influencent pas 100% des golfeurs amateurs, et c’est vrai.

Cependant, force est de constater que nous n’avons pas dû être les seuls à faire cette remontée d’information.

Fallait-il pour autant un hybride One Length à la place d’un hybride classique ?

Selon le schéma présenté par Cobra sur son site Internet, entre le King F8 classique et le King F8 One Length, en distance, le résultat est finalement similaire.

Ce qui change, c’est essentiellement la trajectoire qui est plus haute avec le One Length.

Quelque part, Cobra revient à ses premiers amours : les seniors et/ou les golfeurs qui ont besoin de lancer plus haut.

Sur le papier, ce One Length a beaucoup d’arguments pour séduire. D’autant qu’il faut reconnaître à Cobra une forme d’excellence sur les bois de parcours.

La marque place régulièrement ses produits parmi les meilleurs de l’année pour la tolérance des drivers, bois de parcours et hybrides.

Et sans révéler encore notre classement des meilleurs produits de la saison 2018, la série King F8 ne nous a pas déçu.

Alors oui, Cobra pousse le concept jusqu’à proposer un hybride d’une seule longueur, celle du fer 7 pour enfoncer son idée d’un golf différent et plus simple jusqu’au bout.

La tête du F8 en longueur standard ou en One Length est identique au niveau de la conception (acier inoxydable 17-4. On notera seulement des différences de coloris entre les deux têtes.

Sous la semelle, vous retrouvez les deux rails type « Baffler » qui varient en hauteur selon le loft. Ils sont plus larges et plus proches pour être encore plus maniables dans le rough, et garder le club en ligne malgré le contact avec le gazon.

La face est forgée en acier 455 haute résistance et présente des lignes pleines pour aider à l’alignement.

Enfin, sur le grip, vous avez de mon point de vue, le plus gros point fort des clubs Cobra versus la concurrence, le système Arccos est directement intégré au club, sans jouer sur la longueur du manche.

Avec ce système de capteurs, vous pouvez tracker en temps réel tous vos coups sur le parcours, et surveiller vos points de progrès.

Le shaft standard est un Aldila Rogue de longueur 37,5 inches. Cet hybride peut se décliner en 19, 22 et 25 degrés de loft sur un hosel fixe.

Toujours pour pousser le débat avec un fer 5, le lie a été fixé à 62,5 degrés et le swing weight en D0 doit vous assurer d’un club très maniable.

Premier essai d'un hybride plus court

Pour la première fois depuis l’ouverture de notre nouveau studio dédié au test des clubs, j’ai mis en application un test qui me tenait à cœur : tester un hybride sur un lie normal et sur un rough.

Grâce à la société Garden Grass, qui nous a installé le gazon synthétique dans le studio, nous pouvons désormais reproduire ces deux types de conditions, tout en utilisant le Trackman pour contrôler les distances et les trajectoires.

Pour commencer ce premier test avec l’hybride King F8 One Length, j’ai fait une première erreur… Je l’ai tapé comme n’importe quel hybride classique, pris par l’habitude de jouer ce type de clubs avec la balle plutôt vers le pied gauche !

Or, ce n’est pas le but ! Cet hybride implique d’adopter le même stance que pour un fer 7, j’ai donc reproduit le test.

Pour un hybride 4 de 22 degrés sur un manche standard d’une longueur de 40,25 inches, en moyenne, ma vitesse de swing approche les 82 mph.

Avec cette vitesse de swing, j’arrive en général à produire une vitesse de balle de 122 mph, ce qui signifie un smash factor d’environ 1.40 pour une distance totale d’environ 178 mètres.

Avec le manche franchement plus court du One Length (37,5 inches), inévitablement, ma vitesse de swing a chuté de 4 mph (6,4 kmh).

En considérant que j’ai centré convenablement la balle dans la face par rapport à mes compétences d’amateur (1.41), la vitesse de balle a forcément décrue à 110 mph (177 kmh).

Concrètement, au lieu de porter la balle sur une distance totale de 178 mètres, je n’ai porté la balle qu’à 169 mètres en moyenne.

A ce stade, en utilisant l’hybride One Length comme un hybride normal sur un lie normal, je perds 9 mètres.

En termes de consistance, sur le graphique ci-dessus, on peut constater deux groupes de frappes : les bonnes et les moins bonnes.

C’est que ne dit pas une moyenne.

Il y a effectivement des coups tapés à 180 mètres en poussant le club dans ses retranchements. En clair, en swinguant à 100/110% de mes compétences.

D’autre part, je note que j’ai lancé en moyenne selon un angle de lancement de 18° degrés, soit 2 de plus que ma moyenne usuelle avec un hybride 4…ce qui tend à confirmer le propos de Cobra sur la hauteur de balle.

Conscient de ne pas avoir utilisé cet hybride comme il le faudrait, j’ai recommencé le test avec la balle au milieu de mon stance.

Sans chercher à biaiser le test, bien au contraire, je perds à nouveau 4 mph de vitesse de swing. Par contre, la perte en vitesse de balle est limitée à seulement 2 mph.

En fait, j’ai amélioré le centrage de la balle dans la face avec un smash factor très élevé pour moi avec un hybride (1.46).

Je suis remonté sur 4 ans, et je n’ai pas trouvé trace d’un smash factor aussi élevé avec un hybride.

Clairement, le manche plus court amène cette qualité de centrage de balle dans la face.

Ceci dit, ce n’est pas au bénéfice de la distance. L’équilibre n’est pas trouvé entre distance et centrage…

Dans ce cas, je perds encore 8 mètres, à seulement 161 mètres de moyenne pour un hybride 4 que je pourrai pourtant prétendre à envoyer à 178 mètres dans une configuration normale.

D’autre part, avec la balle au centre du stance, l’angle de lancement moyen s’abaisse à 15 degrés. On commence à perdre l’intérêt de la hauteur de trajectoire.

J’arrive néanmoins à envoyer encore 2 balles sur 10 environ à 180 mètres…

Autre phénomène notable, le spin monte de 400 tours en moyenne.

A ce stade, un hybride plus court apporte une balle franchement mieux centrée, mais une distance moyenne potentiellement beaucoup plus courte… Où est le bénéfice ?

C’est là où il faut s’intéresser au fer 5 King F8 One length pour éventuellement débattre de l’intérêt de l’hybride.

Ci-dessus, un résumé des frappes avec un fer 5 Cobra King F8 One length joué avec la balle au milieu des pieds.

Le fait de déplacer la balle au milieu du stance sur un fer 5 a eu pour conséquence de me faire ouvrir franchement la face à droite.

On peut le voir dans le dessin des trajectoires à droite, et l’angle de la face ouvert en moyenne à 5 degrés.

Pour avoir fait le test avec la balle dans un stance classique, la face n’était pas aussi à droite.

On peut le voir ci-dessus, elle était en moyenne à 0,9 degrés (pratiquement square).

Cet exemple me permet de faire deux commentaires : La balle pied gauche me donne plus de longueur (157 mètres en moyenne contre 149 mètres), mais beaucoup moins de précision qu’avec la balle au milieu des pieds.

Notez à quel point les balles sont concentrées dans la même zone avec la balle milieu des pieds sur le précédent graphique (rouge).

En termes de smash factor, l’usage du fer 5 One Length balle au milieu des pieds donne un smash factor de 1.33 contre 1.29 dans un usage plus classique.

Clairement, le fer 5 one Length apporte beaucoup de facilité à l’usage, et cela se retrouve effectivement dans une dispersion moindre.

Maintenant, si on en revient à la question hybride 4 ou fer 5 en One Length, alors oui, avantage à l’hybride pour la distance !

Je trouve 11 mètres d’écart en faveur de l’hybride.

Comme c’est un hybride versus un fer, il est moins performant sur la précision.

Si le fer 5 ne créé pas assez d’écart de distance avec le fer 6, alors l’hybride prend tout son intérêt.

Enseignement…

Cobra indique que la série One Length et l’hybride pourront convenir à des joueurs d’index 5 à 25.

Je ne vois pas un joueur 5 d’index faire ce choix. Il perd en distance alors qu’il doit jouer depuis les boules les plus éloignées. Il ne se facilite pas la vie.

Par contre, le principe des One Length prend tout son intérêt pour les nouveaux golfeurs, les débutants, et les golfeurs qui manquent de vitesses de swings, qui dispersent beaucoup, soit une large majorité de joueurs.

Je dirai que la cible des One Length est plutôt 15 à 35.

S’agissant du rough, comment fonctionne cet hybride ?

C’est là que le test du One Length présente un intérêt considérable, et m’a particulièrement surpris positivement.

Ci-dessous, le test du King F8 classique dans le rough …

On peut voir que le centrage chute dramatiquement (smash factor à seulement 1.33). Malgré une meilleure vitesse de swing, la vitesse de balle chute de près de 6 mph (102 mph au lieu de 108 mph).

Non seulement, je perds plus de 20 mètres en distance, mais en plus j’augmente l’imprécision et la dispersion.

Ci-dessous, le même exercice avec l’hybride King F8 en One Length…

Même si j’ai swingué 2 mph de moins, la vitesse de balle est excellente, et le smash factor frise le maximum possible (1.46).

En réalité, c’est l’angle d’attaque qui est plus pénétrant (-2,6 degrés contre -1,5 dans l’exemple précédent) qui favorise un meilleur contact de balle.

C’est le bénéfice du manche plus court.

Je regagne 7 mètres en longueur moyenne par rapport à la version classique, pourtant swingué plus vite !

Je cherchais un argument décisif pour l’hybride One Length, je l’ai trouvé dans le rough.

Dans ce cas, il est potentiellement plus facile à manier, et plus long qu’un hybride classique.

Ce que ne dit pas le smash factor élevé, c’est que dans les mains, c’est beaucoup plus plaisant de taper un club qui donne ce ratio. C’est ce que d’autres peuvent appeler le feeling.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.