Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Cobra King F6 Baffler: La révélation du PGA Show au départ du Masters

Lancé ou plutôt relancé à l’occasion du Masters d’Augusta, le King F6 Baffler, un « Utility » a pour vocation de remettre Cobra au centre du jeu ou plutôt vos coups au centre du fairway. Conçu à l’origine par le fondateur de la marque, l’australien Tom Crow, le Baffler avait déjà pour première mission de littéralement « débusquer » les balles du rough pour les remettre sur la bonne voie ! Découvrez la particularité, et même l’originalité de ce club que nous avions pu photographier à l’occasion du dernier PGA Merchandise Show d’Orlando.

Le Baffler : Un bois de parcours Atypique

La signature typique du Baffler se trouve sous la semelle, et matérialisée par deux rails parallèles à la trajectoire de frappe.

Plus précisément, les deux rails sont situés dans l’axe entre la cible et la balle.

Pour Tom Crow, il s’agissait de proposer un club facile à jouer depuis n’importe quel lie.

Clairement, dans la segmentation très bipartite du matériel de golf entre clubs « Player » et clubs « Improvment », le Baffler a toujours été du côté des golfeurs à la recherche d’un coup de pouce.

Au fil des années, le Baffler et son signe distinctif ont évolué. Cependant, à chaque nouvel opus, l’idée conductrice et la vision de Crow sont restés.

Le baffler était typiquement un des produits qui avait conduit Cobra à occuper la première place mondiale dans les ventes de clubs de golf dans les années 80.

Si depuis, il y a eu plusieurs versions, et que l’idée est même tombée un peu dans l’oubli, noyée dans l’immensité des sorties de produits qui arrivent chaque année sur le marché, qu’est-ce qui pourrait faire du Baffler version 2016, un club marquant ?

L'origine du club : un besoin très précis

Le King F6 Baffler est encore un parfait exemple de la relation étroite entre joueur professionnel, coach, et marque.

Selon Butch Harmon, actuel coach de Rickie Fowler, l’un des cinq meilleurs golfeurs de la planète, ce dernier avait besoin pour améliorer son jeu, d’un bois de parcours qui pourrait lancer la balle selon une trajectoire plus élevée.

Il y a bien des situations où nous pouvons avoir l'utilité d’un club qui porte la balle plus haute, même si en contrepartie, cela peut avoir pour effet de réduire la roule.

L’angle d’atterrissage de la balle étant forcément plus élevé à l’inverse d’une trajectoire de balle plus tendue.

En fait, et c’est là le rapport avec le Masters d’Augusta, Harmon et Fowler avait un trou bien précis en tête : le numéro 15 du parcours de l’Augusta National.

Comme quoi au plus haut niveau, c’est surtout une affaire de détail entre le fait de se retrouver le dimanche à Augusta en vue de se battre pour la Veste verte ou terminer dans les cinq premiers !

C’est de cela dont il s’agit !

Fowler cherche un deuxième coup de bois qui pourra se poser en douceur sur le fairway.

Pour répondre à cette demande ultra-précise, Cobra est sorti du mode de réalisation habituel d’un club de golf, et n’a pas particulièrement utilisé la modélisation 3D.

Au contraire, le développement du produit sortant des sentiers battus ou des habitudes, les ingénieurs sont allés directement en atelier.

De là, ils savaient que pour faire monter l’angle de lancement, il faudrait une répartition du poids de la tête plus élevée sous la semelle, ce qui collait très bien avec le principe de conception initial du Baffler.

Ceci étant, ce n’était pas le plus gros challenge que les ingénieurs allaient devoir résoudre.

Comme les amateurs, les pros jouent bien les clubs qu’ils aiment ! Comment définir le caractère subjectif du type « j’aime » ou « je n’aime pas » au seul jugé de l’esthétisme d’un club ?

Vaste question qui revient à traiter des goûts et des couleurs.

Toujours est-il que même un pro comme Fowler a besoin d’apprécier visuellement le club qu’il va jouer, et ce, sans prendre seulement en considération la notion de performance.

Il faut admettre que l’aisance du joueur avec un club qu’il apprécie contribue à cette même performance.

Si vous aimez taper un club bleu. Il y a plus de chances que votre smash factor soit plus élevé avec un club bleu, selon un aspect plus psychologique que mathématique.

Les ingénieurs Cobra ont donc travaillé sur l’intégration des rails du Baffler en pensant au goût de Rickie Fowler.

Du prototype au produit de série...: La renaissance d'un mythe ?

Après plusieurs essais, et on imagine plusieurs échecs, Cobra a mené différentes itérations à partir du bois de parcours Bio Cell +, un modèle précédent déjà équipé de rails soudés sous la semelle pour arriver à ce nouveau club.

D'abord sous la forme d'un prototype, puis à l'état de club fini dans le sac de Rickie Fowler à l'occasion du Masters d'Augusta, quelques jours seulement avant sa mise sur le marché pour l'ensemble des amateurs intéressés.

Pour autant, peu de chances que beaucoup d’acquéreurs puissent aller le tester sur le trou numéro 15 à Augusta!

Ce qui est assez amusant concernant les bois de parcours atypiques, c’est qu’ils finissent toujours par avoir un surnom en rapport avec Frankenstein.

Souvenez-vous du Phrankenwood de Callaway ?

Un bois 3 spécialement conçu pour Phil Mickelson, et qui a participé à sa dernière victoire en majeur, lors du British Open 2013.

Les pros seraient-ils superstitieux ou particulièrement sensibles à la mythologie ?

De fait le King Baffler F6 revendique ce caractère un peu « hybride » et tout du moins « hors les sentiers battus ».

Comme écrit plus haut, ce bois a été réalisé à partir d’un châssis de BioCell +. Le Baffler lui emprunte la même forme pour au final un bois de parcours parmi les plus compacts du marché.

A titre de comparaison, le Baffler est difficile à classer de manière conventionnelle. Ce n’est pas vraiment un hybride (plus gros), et pas non plus un bois de parcours classique (plus petit).

De même, la longueur du shaft est aussi un peu plus courte qu’à l’accoutumée (41.75 inches).

Ce n’est pas la première fois que Cobra propose des bois plus courts que la moyenne du marché. Nous avions interrogé un responsable commercial en France à ce sujet, et sa réponse avait été limpide : Les joueurs pros préfèrent sacrifier un peu de vitesse de swing au profit de plus de contrôle.

Finalement, ce Baffler ne mériterait-il pas de tout simplement remplacer un bois 5 ?

Dans les faits, chez Cobra, on parle plutôt d’un bois de parcours 4/5 qui peut être ajusté au niveau du hosel de 16 à 19 degrés.

Complétés par des réglages en draw de 16.5, 17.5 et 18.5 degrés.

Cette plage de réglage peut présenter un intérêt pour les golfeurs qui ne veulent pas incorporer dans leurs sacs plus qu’un seul bois de parcours.

Rappelons toutefois qu’en compétition, vous n’êtes pas autorisé à changer le loft de vos clubs…

Pour fournir toujours plus de solutions envers tous les swings possibles, le Baffler reprend à son compte un trait de caractère de la nouvelle ligne de bois F6 sorti début 2016, à savoir les poids ajustables de 15 et 3 grammes.

L’objectif est toujours le même !

Promouvoir une trajectoire plus haute en déplaçant plus de poids vers l’arrière, et inversement, rechercher une trajectoire plus pénétrante avec le poids placé sur l’avant.

A l’occasion du PGA Merchandise Show d’Orlando, nous avions pu en parler avec Tom Olsavsky.

De son propre aveu, ce Baffler est idéal pour être joué depuis le rough, parlant de « parfaite solution pour s’échapper ».

Tenant compte du fait que les amateurs peuvent effectivement être régulièrement confrontés au problème du rough, ce club de « niche » d’un point de vue commercial pourrait être au contraire un club à considérer impérativement dans la répartition des 14 clubs du sac.

Sur ce point, nous nous engagerons plus quand Cobra nous aura proposé le club de démo à tester sur le parcours, ce qui ne serait plus tarder.

En attentant, nous verrons bien si Fowler parvient à ses fins ce week-end de Masters, alors que club sera en magasin à compter du 1 er mai pour droitier seulement.

Annoncé au prix de 239 dollars, monté sur un shaft standard Matrix Red Tie Q4, le Baffler sera décliné en light, regular, stiff et extra-stiff.

A voir si ce sera l’attraction de l’année 2016 du côté des clubs de golf ?

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.