Bois 3 Callaway Mavrik : Un rapport qualité/prix imbattable ?

Callaway lance un nouveau bois de parcours MAVRIK pour remplacer le modèle ROGUE. La marque américaine prétend réinventer la distance, et notamment à base d’intelligence artificielle. J’ai eu l’occasion de tester ce bois 3 monté sur un manche Aldila Rogue White 130 MSI, lancé lui-aussi très récemment sur le marché, et considéré comme un shaft haut de gamme. Le bois de parcours MAVRIK est proposé à 349 euros, alors que le manche à lui seul, vaut entre 330 et 375 euros ! Est-ce l’affaire de la décennie ?

Oui, vous avez bien lu, le nouveau bois de parcours Callaway MAVRIK est proposé au prix de 349 euros, ce qui le place légèrement au-dessus du prix marché constaté fin 2020, et notamment impacté par les fins de séries.

Le prix de vente en magasin d’un bois de parcours tourne entre 250 et 330 euros, selon les modèles, les marques, et la récence.

Une fois n’est pas coutume, j’attaque la rédaction d’un sujet consacré à un nouveau club de golf, par le prix, car la valeur de 349 euros est inférieure aux composants mis ensembles.

Si le prix de revient d’un grip est inférieur à 1 euro (vendu dans le commerce parfois plus de 13 euros), le bois de parcours Callaway MAVRIK qui promet beaucoup, est muni d’un grip Golf Pride Align Tour Velvet qui dans le commerce se trouve entre 7 et 10 euros, prix public.

Avec sa nouvelle tête, Callaway semble décider à sortir le grand jeu, et notamment dans le choix des manches avec en premier choix Aldila, UST Mamiya et Project X.

Je vais me focaliser sur le shaft Aldila Rogue White 130 MSI, car c’est l’exemplaire reçu au studio pour essai.

Si vous vous rendez sur le site du fabricant, Aldila, filiale de Mitsubishi Chemical, vous verrez que le prix de vente public de ce seul shaft est de 350 dollars.

Quelle est la valeur de la tête MAVRIK quand déjà le prix du grip et du manche cumulé dépasse le prix public conseillé du bois 3 assemblé ?

Bien entendu, Callaway doit réaliser des achats en masses sur ce bois tête collée, et bénéficie de prix d’achats, sans comparaisons avec un golfeur amateur.

Cela étant, c’est révélateur de la détermination de la marque à offrir un produit haut de gamme, dans un niveau de prix finalement assez contenu.

Sans faire trop de mystère, je considère que le rapport qualité/prix de ce produit est probablement l’un des meilleurs qu’il m’ait été donné d’évaluer ces dernières années.

Le rapport est bon, parce que les performances sont au-delà de ce qui j’imaginais possible pour un bois 3.

C’est finalement prévisible quand le manche est bien plus qualitatif que le standard offert, et qui les années précédentes était souvent cantonné à des modèles, dont les prix de revient n’excédaient pas 15 dollars.

Clairement, Callaway a mis le paquet avec ce bois de parcours.

Bien entendu, la marque argumente peu sur les manches, pour se concentrer, comme à chaque fois sur les incroyables innovations de la tête, ce qu’elle fabrique vraiment.

Le MAVRIK serait tout simplement le bois de parcours le plus rapide jamais conçu par les ingénieurs de la marque.

D’abord la face Flash SS20 en acier maraging forgé C300 élaborée à partir de l’intervention de l’intelligence artificielle optimiserait la vitesse de balle.

C’est l’argument le plus difficile à vérifier, compte tenu de la législation en cours, et la limitation du coefficient de restitution. 

Toujours chez Callaway, Jailbreak, Face Cup et couronne en carbone T2C sont censées favoriser la tolérance, et un meilleur smash factor, à savoir un rapport vitesse de swing, vitesse de balle plus élevé.

Le leading edge, la partie située entre la face et sous la semelle, le bord d’attaque du club en premier en contact avec le sol a été dessiné de manière différente, selon les numéros, et pour faciliter le fait de lever la balle.

Un poids unique a été placé à l’arrière de la tête, pour augmenter le moment d’inertie, et donc la stabilité du club à l’impact, ce qui joue encore sur le smash factor.

Si le poids est unique, dans le cadre d’un fitting, vous pouvez le faire ajuster, selon différents grammages, pour faire notamment varier le taux de spin.

Disponible en 3+ (13 degrés), mais aussi 3,4,5,6, et 7, ce bois promet donc comme chaque année, beaucoup, au point que beaucoup de golfeurs expérimentés sont blasés par cette mécanique de communication sur des gains permanents.

Ayant reçu un exemplaire au studio, et j’en remercie vivement la marque, j’ai pu prendre le temps de le tester, et sans trop savoir à quoi m’attendre.

A ce stade de mes différents tests, cela faisait bien longtemps que je n’avais pas testé un club aussi surprenant, et positivement.

C’est le problème des marques qui crient au loup tout le temps, au bout d’un moment, on n’y prête plus attention.

Callaway a donc envoyé une tête collée sur un manche Aldila Rogue 70S 130 MSI stiff de 73 grammes avec un torque déclaré low-mid (des trajectoires médianes) et un kickpoint « high ».

Plus le « kickpoint » est élevé, et plus le manche peut apporter du fouetté à l’impact, et donc favoriser la vitesse de swing, mais à condition de contrôler suffisamment la tête de club pour ne pas disperser outre mesure.

Cela étant, quand vous prenez le club dans les mains, et essayer de le secouer pour faire bouger la tête d’avant en arrière, vous constatez que le manche est quand même très rigide, et que cela ne bouge pas beaucoup au niveau du tipp du shaft.

En stiff 70 (73 grammes), c’est un manche vraiment ferme, et plutôt lourd.

Clairement, la configuration envoyée par Callaway s’adresse aux golfeurs avec une vitesse de swing élevée.

J’imagine que ce choix a été dicté par la parution de l’essai consacré à la gamme Epic Star, où mon test n’avait pas été très bon, car le produit pas adapté à mon profil, ce qui m’avait valu un échange avec la marque à ce sujet.

Au studio, avec le Trackman 4, j’ai commencé par tester ce club, en m’appliquant sur ma routine comme à chaque fois, en utilisant toujours la même balle, une Srixon Z-Star, et sur un tee.

Comme pour le driver, je suis actuellement en pleine progression dans ma vitesse de swing, qui en l’espace de seulement quelques mois est montée d’un grand coup, et donc de 95 à 99 mp/h avec un bois.

Ce n’est pas sans poser des problèmes pour les comparaisons avec les anciens modèles, en plus, de ne plus être tout à fait le reflet de Monsieur Tout Le Monde.

C’est pourquoi, j’ai réactivé une cellule de testeurs de profils plus variés, et plus dans la moyenne des golfeurs amateurs.

Ici, je vais donc témoigner d’une expérience réalisée à une vitesse très élevée.

Sur certaines balles au bois 3, j’ai swingué au-dessus de 100 mp/h.

J’ai néanmoins appris des choses qui vont être utiles à tous les lecteurs.

Comme l’an passé, je constate un niveau de smash factor facilement élevé à l’usage de ce bois Callaway.

La moyenne s’établit à 1.48.

Au-delà de la moyenne, c’est la constance de ce ratio sur plusieurs balles qui est positivement surprenante.

Autre paramètre clé, et qui tient principalement au shaft, mon loft dynamique baisse dramatiquement pour atteindre seulement 15.8 degrés (loft du club 15 degrés) et suffit à expliquer les performances que je vais révéler juste après.

En comparaison, avec des manches stiffs, sur les précédents tests de clubs TaylorMade M5 et M6, mon loft dynamique était plutôt de 18 degrés, signe qu’à l’impact, par le manche, mes mains déloftent le club, empêchent de pleinement taper au centre de la face.

Ce n’est pas sans effet sur la trajectoire qui est plus haute, la vitesse de balle plus basse, et le spin plus haut, ce qui tout ensemble fait baisser la distance.

Grâce au manche Aldila, je n’ai aucun de ces éléments perturbateurs, et parce que le torque, le poids, et le kickpoint du manche favorisent un loft dynamique plus bas, et une meilleure compression de la balle.

A ce jour, cet ajustement tête + manche me permet d’atteindre des distances jamais enregistrées auparavant !

Au lieu de porter le bois 3 entre 210 et 220 mètres, je passe un cap au-delà de 240 mètres !

Le gain est spectaculaire.

Dans la foulée, j’ai retapé le M5 et le M6, de même longueur de manche, et je suis redescendu dans ma moyenne habituelle, et à cause du loft dynamique, toujours plus élevé.

Ci-dessus, j’ai retesté le bois 3 TaylorMade M6 avec un manche de longueur équivalente, un Fujikura Atmos 6S.

Le gain me paraît surtout imputable au shaft, du fait des trajectoires plus tendues, et du spin plus bas avec le MAVRIK.

Sur le moment, je me suis demandé si Callaway ne m’avait pas envoyé un bois 2 déguisé en bois 3, puisque la clé de ce test se situe sur le loft dynamique plus bas, une vitesse de balle nettement améliorée (j’ai gagné plus d’un mph de vitesse de balle à vitesse de swing identique versus le M6), et un taux de spin vraiment plus bas (2600 tours) mesuré et pas calculé.

L’hypothèse du bois 2 m’est venue à cause du taux de spin inférieur à l’usage pour un bois 3 (entre 3000 et 3500 tours).

Objectivement, je ne penche pas finalement pour cette hypothèse, car trop périlleuse pour le fabricant.

Réalistement, il faut considérer que cet attelage tête + manche fait des merveilles.

De mon point de vue, Callaway va frapper un grand coup, et notamment par l’usage d’un manche dont le prix dépasse le prix du club assemblé !

Il est probable que Callaway ait réduit son taux de marge sur ce produit ou particulièrement bien négocié avec Aldila.

Les semaines à venir nous diront si les consommateurs se rendront compte du deal qui leur est mis dans les mains, et à condition d’être un golfeur avec une vitesse de swing élevée.

Pour les prochains tests, je vais demander à Callaway d’envoyer un modèle similaire, mais regular, pour le soumettre à des amateurs avec une vitesse moins rapide.

Si dans ce cas, les performance sont aussi spectaculaires, alors là, Callaway pourra allègrement se distinguer avec le meilleur bois de parcours du moment….

Dernier élément que les bons joueurs vont apprécier avec ce bois, il y a peu ou pas d’offset, ce qui permet de placer plus librement la tête par rapport au chemin du club, et créer des trajectoires.

Cette expérience légitime toujours plus le fitting... Un super shaft sur une bonne tête, et vous pouvez gagner en performance.

Restez informé

Recevez notre newsletter
(Note moyenne de 4 sur 2 votes)

Commentaires   

sylvainmazieres@hotmail.com
0 #4 Avec un shaft regular ?sylvainmazieres@hotmail.com 21-08-2020 17:16
Bonjour,
avez-vous pu tester ce shaft en regular avec des golfeurs ayant des vitesses de swing "moyennes" ?
si oui, observez-vous les mêmes résultats ?
cordialement
pybandet@free.fr
0 #3 Normal...pybandet@free.fr 29-03-2020 01:00
Les fabricants mettent en avant des réferences de shafts flatteuses mais qui ne sont pas les mêmes shafts qu'on peut acheter directement chez un clubmaker.
Par exemple les shafts Ventus qu'on peut trouver chez Taylor ou Tour Edge sont dépourvus de la technologique "Velocore" que l'on trouve sur les Ventus originaux.
Le Rogue qu'on trouve dans le Maverick n'est donc pas le Rogue que l'on achète chez Aldila, c'est un cousin proche. Il ne peut pas y avoir de miracle et on ne peut pas trouver un shaft à 300$ dans un driver à 329€ même avec des économies d'échelle.
Par exemple si vous souhaitez un Ventus dans un Cobra Speezone, l'option vous coûtera 200€.

Ca n'en fait pas pour autant du Rogue de série un mauvais shaft et encore moins un mauvais club.
C'est juste un peu limite en terme d’honnêteté.
admin
0 #2 réponseadmin 19-01-2020 18:55
Bonjour Monsieur Picot,
Je pense surtout que c'est un phénomène récent. Callaway et TaylorMade se marquent à la culotte.
A cette heure, j'attends encore le ventus stiff de Taylor pour me prononcer.
Par le passé, j'ai le souvenir d'avoir testé des manches bien médiocres, et certainement pas à plus de 300 dollars;
Merci de votre commentaire.
herve.picot@wanadoo.fr
0 #1 Bois3 maverickherve.picot@wanadoo.fr 19-01-2020 15:23
Bonjour
Lecteur assidu et passionne je suis surpris de vos commentaires
Taylormade monte des fujikura ventus sur ses bois shaft aussi haut de gamme que le aldila. Sous entendrez vous que certaines marques utilisent seulement le logo par rapport a d'autres ?
Cordialement
H. Picot

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.