Bois de parcours XXIO Prime X 2019

Comme de coutume, le bois de parcours de la gamme Prime X 2019 accompagne le nouveau driver lancé début mars 2019. Même gamme, même credo, le bois de parcours mise sur la légèreté. Cependant, la logique de comparaison entre bois de parcours et drivers peut réserver des surprises, et des conclusions différentes. Après tout, les têtes sont de dimensions très différentes. Que peut-on vraiment retenir de ce nouveau bois de parcours XXIO Prime X ?

Bois XXIO Prime X : La prime à la vitesse ?

Si on s’arrête seulement aux caractéristiques fournies par le fabricant, on va retrouver les mêmes arguments entre le driver XXIO Prime X et le bois de parcours.

La face forgée en titane Super-Tix Plus, un alliage déclaré comme léger et résistant, un manche SP-1000 en fibre de carbone TORAYCA T1100G et résine NANOALLOY, solide et lui aussi très léger.

XXIO mise une nouvelle fois sur sa combinaison magique, moins de poids, plus de résistance.

Finalement, entre le driver et le bois de parcours, il n’y a que la forme de la tête qui diffère.

Que ?

Le bois 3, de loft 15 degrés, présente un volume de 188 cc pour un poids de 202 grammes.

Il est équilibré en D2 alors que comparativement le driver est équilibré en D3 avec une tête plus légère (seulement 185 grammes) pour un volume de 460 cc.

Résumons, une tête plus de deux fois moins volumineuse, et pourtant plus de 10% plus lourde, et bien entendu 4,5 degrés de loft en plus (driver 10,5 degrés).

Est-ce que l’on ne peut pas s’attendre légitimement à des résultats différents ?

Alors que le driver nous propose un manche qui sort franchement des standards pour la longueur (46,50 inches), s’agissant du bois 3, la longueur est déjà un peu plus près des usages (43,25 inches), ce qui reste un manche plus long que la moyenne, mais de seulement un quart de pouce (0.25 inches).

Test du bois 3 sur tee

Pour les besoins du test, XXIO a envoyé un manche graphite regular, et visiblement de même rigidité que le driver, à savoir un SP-1000 avec un International Flex Code de 2212, donc très peu rigide du butt jusqu’au tip (notes de rigidité allant de 1 à 9, du plus souple au plus raide).

Ci-dessus, un résumé des bois 3 sur manche regular tapés depuis deux saisons.

Testeur athlétique ou pas, la performance du bois 3 le situe à un niveau comparable aux autres clubs du marché.

Le bois 3 est en quelque sorte moins atypique que le driver, mais pas moins performant.

C’est à nouveau le produit le plus léger jamais testé.

Le gain de vitesse de swing est plus modéré (2 mp/h en moyenne, et encore, avec le G410, j’ai swingué plus vite).

La vitesse de balle (136 mp/h) est au maximum de ce que je peux faire actuellement avec un bois 3.

Etonnant, l’angle de décollage n’est pas particulièrement élevé. Les trajectoires de balles sont tendues. Même le niveau de spin n’est pas exubérant.

Résultat, et c’est un peu une surprise, la distance produite avec le Prime X est parmi les plus longues constatées avec un bois 3 sur manche regular.

Bémol, j’ai été un peu moins précis dans le contrôle de profondeur avec jusqu’à 33 mètres d’écarts entre la plus longue, et la moins longue des balles.

Comparativement au XXIO 10, le résultat du Prime X est nettement meilleur (moins de spin, plus de vitesse de balle, et plus de distance).

Autre comparaison, avec cette fois, le ZF85, nous avons là deux produits aux antipodes.

Le smash factor du Srixon est plus élevé, car la tête est parmi les plus lourdes. En théorie, elle est plus efficace à vitesse constante, mais finalement, cela revient plus ou moins au même.

Pour vous, il convient d’évaluer si vous préférez une tête plus légère pour accélérer davantage, ou une tête lourde, pour avoir un sentiment de contrôle et de puissance à l’impact plus important.

Plus que la performance pure, souvent équivalente, c’est les sensations qui peuvent vous guider dans votre choix.

Entre le driver et le bois 3 Prime X, les deux produits ont beau faire partie de la même gamme, il existe de véritables différences de rendements, même si le point commun est une tendance à un smash factor moindre, complètement lié à la légèreté de la tête.

Cependant, autant pour un joueur avec une vitesse plus importante, le driver peut paraître trop léger, ce sera un peu moins le cas avec le bois 3.

Test du bois 3 sans tee sur le fairway

Un bois 3 est majoritairement utilisé dans deux situations : Sur le tee, mais aussi directement sur le fairway, dans le cas d’un deuxième coup assez long, et par exemple, sur un par-5.

Sans le tee, avec tous les bois 3, on perd systématiquement en vitesse de swing.

Sur le tee, l’angle d’attaque peut être encore assez remontant.

Sur le fairway, l’angle d’attaque est plus descendant pour compresser la balle.

De fait, le smash factor est souvent moins élevé depuis le fairway, et donc les distances un peu moindre.

On peut perdre jusqu’à 15 mètres avec le même bois tapé sur tee ou sans tee.

Cela peut vous sembler paradoxal, mais sans le tee, l’angle de décollage de la balle avec le Prime X est légèrement supérieur par rapport à un usage sur tee.

En revanche, le niveau de spin peut être constant. La forme de la tête ne change pas.

Comparativement à d’autres bois 3, le XXIO Prime X se distingue toujours par un léger gain de vitesse de swing, mais pas nécessairement en vitesse de balle. J’ai déjà fait mieux avec un produit de la même maison, le Cleveland HB Launcher.

En matière de bois 3 tapé depuis le lie du fairway, la légèreté du manche ou sa longueur semblent ne pas être automatiquement des atouts.

Dans ces conditions, il semble que sauf cas extrême, tous les produits se valent, et la technique du joueur bien plus prépondérante que les caractéristiques des produits.

En termes de prix, le bois de parcours XXIO Prime X est annoncé à 649 euros, c’est bien entendu moins que le driver, mais tout de même toujours très au-dessus du prix moyen d’un bois 3 sur le marché.

Restez informé

Recevez notre newsletter
(Note moyenne de 0 sur votes)

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.