Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Bois de parcours Mizuno JPX-EZ version 2016

Depuis 2014, la marque japonaise Mizuno a mise sur le marché un nouveau type d’offres dans son catalogue produits. Avec la gamme JPX-EZ dont les deux dernières lettres sont une abréviation de « Easy », Mizuno cherche à démontrer qu’elle ne fabrique pas que des clubs pour l’élite des golfeurs. En 2016, à l’occasion de la sortie d’une nouvelle version, les ingénieurs, Chris Voshall en tête ont retravaillé de fond en comble ce bois de parcours qui du coup ne ressemble pas vraiment à son devancier. Sera-t-il encore plus tolérant ?

Si vous comparez un JPX-EZ de 2014 avec le modèle 2016, vous ne trouverez pas beaucoup de similitudes. A la rigueur, le JPX-EZ new look aura plus à voir avec le dernier JPX-850, le club phare de Mizuno en matière de bois de parcours.

Principal point commun et surtout principal argument technique pour Mizuno, la « shockwave » située sous la semelle, et dont la fonction est de légèrement se déformer à l’impact pour propulser la balle avec une plus grande vitesse.

A ceci près que sur le JPX-EZ, Mizuno a forcé le trait avec une « shockwave » sorte de vagues successives plus marquées par rapport au JPX-850, dans le but évident de permettre de lancer plus haut, et de donner un boost de distance aux golfeurs qui en ont le plus besoin.

Autre différence significative, la « shockwave » est aussi plus profonde et plus lourde pour déplacer plus de masse, et donc de centre de gravité vers la semelle pour là-aussi favoriser un angle de lancement plus élevé.

Avec la JPX-EZ, Mizuno n’a pas hésité à miser sur une tête très large qui justement apporte pas mal de confiance aux golfeurs amateurs.

En comparaison, la version 2014 fait toute petite.

Seul bémol, alors que le JPX-850 présente un bleu roi particulièrement magnifique, et sans doute le plus beau du marché actuel, le choix du gris sur la JPX-EZ est un peu triste, et ne valorise pas assez le produit.

Soit dit en passant, ce n’est pas cela qui altère le sentiment de confiance proposé aux joueurs avec une tête particulièrement large.

Sans doute que le choix du gris apportait justement visuellement plus de « masse » par rapport à une couleur noir classique.

D’un point de vue performance, entre le JPX-EZ de 2014 et la version 2016, étant donné qu’à part le nom, ces deux clubs n’ont plus grand-chose en commun, la différence est assez spectaculaire.

En ayant testé les deux clubs à deux ans d’intervalles, le taux de spin chute dramatiquement, et dans le cas d’un de nos testeurs de plus de 1300 tpm.

Effectivement, le JPX-EZ 2016 lance plus haut, mais surtout il est beaucoup plus tolérant, et cela s’est vu au niveau du smash factor qui a bondi de 0.04 points toujours pour le même joueur, faisant du modèle 2016, un des clubs les plus faciles à manier de la saison.

En revanche, pour un golfeur n’ayant pas de problème de vitesse de swing, le JPX-850 est néanmoins nettement plus efficace, avec encore moins de spin, une trajectoire plus pénétrante, et un meilleur rendement.

De ce point de vue, nous considérons toujours que le JPX-850 fait partie des meilleurs bois du marché.

A l’inverse, pour un senior, le JPX-EZ sera beaucoup plus adapté. Nous l’avons bien vu avec l’appréciation de notre testeur qui a d’ailleurs conservé ce club dans son sac personnel tant il l’a apprécié, et obtenu de réels gains de distances par rapport à d’autres bois concurrents.

Alors qu’en 2014, le premier JPX-EZ était très sommaire au niveau des réglages pour ne pas dire inexistant, cette fois, Mizuno a permis le fait de régler le loft au niveau du hosel de + ou – 2° sur des têtes de 15, 18 et 21 degrés.

Ainsi, sur un bois 3 de 15°, vous pourrez monter à 17° ou sur un bois 5 à 18, vous pourrez descendre à 17 degrés ! Attention cela influe toutefois légèrement l’angle de la face, ce qui pourra expliquer de légères différences de sensations.

Les modifications de trajectoires restent pourtant très subtiles. Très peu de golfeurs arriveront réellement à percevoir les différences en fonction des réglages.

En matière de matériel, et quel que soit la marque, il faut des changements radicaux pour obtenir des modifications visibles.

Les options d’ajustements concernent surtout les professionnels qui eux cherchent la petite bête.

Mizuno propose quelque chose qui est très bien ! Le fait de choisir une tête collée plutôt que la tête ajustable ! Au moins, vous avez le choix, en plus d’économiser quelques euros entre les deux versions, et sachant que la plupart du temps, quand vous avez trouvé le loft qui vous convient, vous n’en changez plus.

Le fait de proposer ce choix est assez rare pour être souligné.

En conclusion, ce club porte bien son nom et identifie assez bien la cible de clientèle visée. Ce club easy pourra séduire des golfeurs justement en recherche de facilité, cependant à l’inverse, les bons joueurs n’y prêteront pas trop attention.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.