Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Un contenu unique, utile, et passionnant! Pour le 1er abonnement 12 mois! 1 boîte de 12 balles Srixon Z-Star ou Z-Star XV au choix offertes et envoyées chez vous!

Vinaora Nivo Slider

Bois de parcours Callaway Steelhead

Juillet 2017, Callaway ressuscite un de ses anciens succès, le bois de parcours Stealhead, un ajout à sa gamme de fers du même nom. Callaway n’est pas la seule marque à tenter de revitaliser un succès du passé combiné à des technologies d’aujourd’hui. Ceci étant, après la résurgence des Big Bertha, l’humeur d’Alan Hocknell, patron de la R et D Callaway et ses collègues ingénieurs semble être à la nostalgie…

Toute l’histoire des nouveaux bois de parcours Callaway XR Steelhead tourne autour du mariage d’un look très classique avec l’ajout des dernières technologies mises au point par la marque, pour nous promettre plus de tolérance, et par conséquence, plus de distance.

Par rapport aux anciens bois de parcours, il y a tout de même quelque chose qui sera difficile à réanimer : les shafts en aciers !

Le graphite s’est depuis plusieurs années largement imposer sur les bois. Cela n’aurait plus aucun sens, sauf à ce que Callaway pousse sa logique de réanimation jusqu’à produire des clubs de collections.

Certaines grandes marques d’aujourd’hui ont commencé par dessiner, et concevoir des répliques de vieux clubs !

Avec le manche graphite Mitsubishi Tensei CK Blue graphite en standard, la marque de Carlsbad mise au contraire sur l’ajout de vitesse de swing. Le hosel du club est fixe. Pas de possibilité d’ajuster le loft comme sur un EPIC.

Au-delà du marketing, la partie intéressante de ce nouveau club 2017 concerne la conception de la tête en quatre pièces avec des matériaux distincts : la couronne, la face, la semelle, et le corps.

Comme souvent sur les bois de parcours, la couronne a subi une cure d’amaigrissement, toujours dans l’objectif de déplacer de la masse, et donc le centre de gravité vers la semelle.

Des conditions recherchées pour augmenter l’angle de lancement à l’impact pour plus de portée…

La couronne n’a pas été réalisée dans le fameux carbone triaxial déjà vu sur les bois Fusion, mais avec un nouveau carbone dit J-36, qui ne pèse que 6 grammes, et permet une réduction de poids de près de 20 grammes par rapport à la couronne du précédent bois de parcours Callaway XR.

Autre bénéfice d’une couronne plus légère, cela devrait permettre une réduction du spin donné à la balle.

Cette nouvelle couronne confère au club un look très classieux.

Pour avoir possédé dans les années 2000, un bois de parcours Hawkeye, on retrouve des similitudes avec le nouveau Steelhead XR, notamment au niveau de la forme générale.

Comme c’est une combinaison entre passé et présent, la face est issue de la technologie Hyper Speed Face Cup déjà vue sur les précédents produits Callaway.

Objectif : Augmenter la vitesse de balle à l’impact.

C’est sans doute un des éléments qui a le plus évolué en 20 ans, à la remarque près que la législation a considérablement freiné les progrès qu’auraient pu accomplir les marques dans ce domaine.

Toujours dans ce but, la Speed step est toujours présente sur le dessus de la couronne.

Un élément tout de même très marginal dans un éventuel gain de vitesse de swing !

Mariage de l’ancien et du nouveau oblige, les lignes dessinées sur la face rappellent clairement la première génération de Steelhead.

Petite curiosité, le chevron de Callaway n’est semble-t-il pas exactement aligné avec les lignes tracées sur la face. Les ingénieurs auraient-ils conçus un club pour favoriser un alignement générant un swing intérieur-extérieur-intérieur propre à faire du draw ?

N’ayant pas encore pu en discuter avec Evan Gibbs, l’ingénieur Callaway en charge des bois de parcours, cette question restera pour l’instant en suspens.

Pour son boss, Alan Hocknell, le vice-président Recherche et Développement chez Callaway « Nous avons amélioré ce qui était déjà un modèle assez iconique en rendant la tête encore plus tolérante et facile à manier. Nous avons redessiné la semelle pour la rendre encore plus facile à jouer dans toutes les conditions de lie en comparaison à l’ancien Steelhead. »

N’ayant pas encore testé ce produit, difficile de porter un jugement de valeur crédible à ce stade.

Par sa composition, il semblerait que le Steelhead XR s’éloigne du Fusion, un bois de parcours auquel je reprochais un considérable manque de restitution dans les mains.

Bien que le Steelhead XR soit un club « revival », il s’adresse peut-être moins au senior que le Fusion, considéré extrêmement tolérant. Callaway veut peut-être renouer avec les golfeurs plus athlétiques avec ce club ?

Pour conclure, sans loft ajustable, le bois 3 Callaway Steelhead XR est proposé dans de nombreux lofts du 3+ pris en photo ci-haut à 13,5 degrés jusqu’au bois 9 avec un loft de 24 degrés.

Callaway considère que son club peut très bien fonctionner dans toutes les conditions. Un bois 4+ de loft 16 degrés avec un shaft en 42,5 inches (idem bois 5) mais avec un lie 2 degrés plus flat serait en fait une très bonne solution dans ce cas de figure…

S’agissant des derniers bois de parcours testés chez Callaway, pour ma part, le précédent XR 16 m’a semblé être largement le meilleur dans une configuration sur shaft graphite regular relativement légère (50 grammes) et long de 43,25 inches (GBB EPIC et Fusion aussi testés sur graphite regular)

Pour le prochain Steelhead XR, c’est le XR 16 qui servira donc de référence à dépasser…notamment dans le cadre de notre prochain test.

Si pour le spin, le XR 16 fonctionnait bien. Il y a peut-être une petite marge du côté de l’angle de lancement...

D'un point de vue look, avant de parler de performance, le nouveau Steelhead XR présente une tête, et notamment une semelle beaucoup plus attractive.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

A chacun sa balle Srixon !

Découvrez nos formules d'abonnements

US Golf présente la nouvelle collection Jack Nicklaus