Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Série de fers Mizuno JPX-900: Reportage exclusif au Golf National

Mi-juillet, quelques jours après la tenue de l’Open de France de golf 2016, Mizuno a convié une poignée de médias triés sur le volet, dont Jeudegolf.org, pour découvrir en avant-première les tous derniers fers Mizuno JPX-900, ainsi que la majorité des nouveautés à venir pour la saison 2016-2017. En attendant de recevoir les échantillons dévolus aux tests « trackman » que nous menons, nous avons déjà pu nous faire une première impression au practice.

Une première prise de contact au Golf National

Le 19 juillet dernier, ce n’était pas encore la canicule, mais à Paris, sur le parcours du Golf National, bien calme après le passage de la caravane de l’European Tour pour l’Open de France, le mercure était déjà au plus haut.

Dans le cadre de cette journée organisée par le staff britannique de Mizuno, nous avions pu interviewer deux joueuses, Ariane Provot et Marie Fourquier, qui elles-aussi profitaient de l’occasion pour se familiariser avec les derniers clubs de la marque japonaise.

Dans le centre de fitting du Golf National réquisitionné pour l’occasion, taper seulement une dizaine de balles engendrait vite des perles de sueurs sur le front.

Pourtant, quel que soit la marque, c’est toujours un exercice exaltant que de découvrir de nouveaux clubs, et en particulier, la série JPX-900 déclinée en trois versions.

Exaltant ? D’une part, parce que la version précédente, JPX-850 nous avait longtemps laissé une appréciation très positive, et d’autre part, parce qu’avec Mizuno, on est rarement déçu.

Après quelques minutes de briefing de la part de nos amis anglais, qui ont la fâcheuse tendance de parler très très vite, nous avons pu essayer les clubs.

Ceci étant, n’attendez pas dès cet article, un avis quantifié sur ce test…Pas d’outils de mesures mobiles à notre disposition pour cette journée ! Simplement des sensations !

Or sur Jeudegolf.org, l’appréciation des clubs est d’abord quantitative, et très peu subjective.

Les échantillons démos sont sur le point d’arrivée. Nous aurons donc l’occasion de compléter ce sujet avec des données, et des tests par plusieurs profils dont au moins un senior.

En attendant, qu’avons-nous appris à propos des JPX-900, à part que l’incrémentation Mizuno va de 50 en 50 année après année !

Pour la saison à venir, Mizuno s’est semble-t-il mis en tête de poursuivre sa voie de différenciation dans le domaine des matériaux.

Deux ans plus tôt, Adrien Peltier, directeur commercial France de la marque nippone nous avait avoué sa conviction dans l’évolution du matériel de golf sous le prisme des matériaux.

Dans cette logique, les nouveaux fers JPX sont présentés selon trois matériaux distincts.

Mizuno, une tradition de forge ?

Pour comprendre la logique, il faut remonter à l’origine de Mizuno dans le golf, et par conséquence, son positionnement de marque de lames forgées.

Mizuno a été fondée en 1906 à Osaka, et depuis cette date, la société n’a cessé d’essayer de "se forger" une image de fabricants de fines lames.

Son usine basée à Hiroshima est d’ailleurs souvent le théâtre de vidéos mise en scènes par la marque pour illustrer son savoir-faire, celui de la forge.

Au Japon, peut-être même plus qu’aux Etats-Unis, il y a une véritable culture de la lame.

D’autres marques moins connues en Europe, et plus comparables à des artisans comme par exemple Miura, poussent sans doute Mizuno, le géant du sport Nippon ou Dunlop/Srixon, l’autre géant, et leader du golf au pays du Soleil-Levant à aller dans ce sens.

Pour faire la différence, et exploiter pleinement cette compétence de « forgeron », Mizuno a mis au point un nouveau matériau, notamment pour la face de son dernier JPX-900 hot metal.

Il s’agit d’une sorte de fusion de son matériau emblématique, le boron, qui porte le nom abrupte de Chromoly 4140M. C’est bel et bien un matériau ultrafin mais parallèlement ultrarésistant.

Il ne faut pas beaucoup de temps pour interpréter cela comme une volonté d’augmenter la vitesse de balle à l’impact.

Ainsi, la série JPX-900 se décompose en trois versions : JPX-900 tour, JPX 900 Forged, et JPX 900 Hot metal.

Et selon nos interlocuteurs Mizuno dont Tony Scott, le nouveau directeur marketing pour l’Europe, chaque club va proposer des attributs de performances particulièrement distincts.

Le tout rendu possible justement par l’usage de variantes au niveau des matériaux…

JPX-900 Hot Metal

Le nouveau Chromoly 4140M sera introduit pour la première fois sur le JPX-900 hot metal qui va combiner une vitesse de balle accrue avec l’ajustabilité d’un fer forgé.

Pour les ingénieurs Mizuno, le secret de ce nouveau matériau est son incroyable polyvalence, qui a non seulement permis de produire une face encore plus fine pour améliorer la distance, mais aussi assez déformable au niveau du hosel pour pouvoir faciliter le travail du clubmaker pour ajuster avec précision l’angle de lie.

Au cours de cette journée de présentation, nous avons aussi pu découvrir les nouveaux wedges T7.

Et pour nos interlocuteurs, ces clubs ont aussi un matériau distinct, soit un acier X30 doux qui donne justement un toucher plus doux.

Chez Mizuno, tout est bien question de matériau…et de toucher. Ce sont les mots qui reviennent le plus souvent dans la bouche de nos interlocuteurs.

Pour la star de la conception de clubs chez la marque nipponne, Chris Voshall, « C’est génial pour un designer de club de pouvoir travailler avec un nouveau matériau tel que le Chromoly. Cela ouvre un monde immense de possibilité. Nous cherchions un matériau qui pourrait nous donner ce petit zest d’impact en plus en sortie de face, sans pour autant durcir ce qui nous empêche de tordre le club au moment d’un fitting. Le Chromoly a ouvert cette possibilité. »

JPX-900 Forged

Nous en avions déjà parlé sur Jeudegolf.org. Le JPX-900 Forgé est en fait le deuxième club Mizuno à utiliser du Boron dans sa conception.

C’est ce matériau qui semble-t-il permet un toucher adouci en même temps que d’augmenter la vitesse de balle à l’impact.

Alors que la première génération d’acier boron utilisée sur les JPX-850 permettait déjà d’augmenter la vitesse de balle, avec le JPX-900, on parle d’une face à multiple-épaisseur, et non plus, simple épaisseur.

A cela s’ajoute une petite "pocket" usinée à l’arrière de la cavité pour favoriser le transfert d’énergie sur une plus grande largeur de la face.

Et Mizuno d’insister sur le fait que cela ne remet pas en cause la qualité du toucher !

Le fait d’avoir élargi la cavité a permis en complément de déplacer 21.5 grammes d’acier aux extrémités pour ajouter en stabilité, et réduire les pertes de distances sur les coups moins bien centrés.

Vu par le passé, le design des clubs est variable pour inspirer confiance aux très bons joueurs avec les longs fers, tout en proposant une tête plus compacte pour plus de précision et de contrôle sur les clubs les plus courts.

Un club qui provoque le très fort enthousiasme de son concepteur Chris Voshall, qui n’hésite pas à le qualifier d’ultime compromis entre ce qu’espère les bons joueurs, et les joueurs en quête de tolérance.

JPX-900 Tour

Troisième club de la série, le JPX-900 Tour est un fer forgé dit « Grain Flow », soit un club qui a subi un processus de forge très particulier, et propre à Mizuno.

Partant d’une longue pièce en acier (du 1025E), Mizuno réalise plusieurs opérations de forges pour exploiter le grain naturel de l’acier au mieux dans la consistance de la tête d’un club de golf.

Il s’agit clairement du club le plus classique dans l’offre Mizuno, avec un profil qui combine une face compacte et une semelle très étroite pour correspondre au besoin de maniabilité en vue de travailler des trajectoires précises.

Ces clubs seront proposés dans le commerce à partir de septembre 2016.

Des trois têtes, le JPX-900 Hot metal sera le plus abordable à tout de même 150 euros l’unité contre 165 euros l’unité pour les JPX-900 Tour et JPX-900 forged.

Après avoir pris le temps de taper chaque club, difficile de se faire une idée par rapport aux précédents JPX-850 testés, il y a déjà plus d’un an.

Simplement, à la lecture du panel de tests des clubs Mizuno, effectivement, le JPX-850 se distinguait des autres MP par une bien plus grande tolérance, et une meilleure portée de balle.

Toute la question de notre prochain test sera de vérifier si dans les faits, au-delà du toucher, il sera encore possible d’améliorer le smash factor ou si une certaine limite a été atteinte.

Des premiers tests quantitatifs menés sur le Srixon Z565, un club rival, il semble que cela soit envisageable, et cela promet une très belle compétition entre les deux marques japonaises, avec d’un côté, Srixon et sa nouvelle gamme Z, et de l'autre côté, Mizuno avec sa gamme JPX.

Affaire à suivre…

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.