Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Nouveaux fers Titleist 718 T-MB, MB, CB, AP1, AP2, et AP3

Cela s’annonce comme l’un des événements majeurs de l’été 2017, Titleist a démarré le processus de testing des nouveaux fers 718 à l’occasion de l’Open de France de Golf. Cela augure une commercialisation très prochaine de non pas une série, mais bien l’ensemble du catalogue de la marque, allant de l’utility T-MB jusqu’à l’AP2, en passant par les lames MB et CB. A ceci près que cette année, Titleist va vous surprendre avec un nouvel ajout qui promet d’être la sensation : les fers AP3 ! Est-ce que la marque des « dedicated golfers » va enfin répondre aux offres super improvments de Callaway et TaylorMade ?

Les photos ont été savamment mises en lignes par le constructeur sur son site. En revanche, il est encore très difficile de pouvoir les approcher ou les visualiser de près.

Ci-dessus, vous trouverez pourtant notre premier visuel exclusif du sac de l’autrichien Bernd Wiesberger, vainqueur de l’Open Français en 2015. Sac qui contient justement quelques exemplaires des nouveaux fers Titleist 718.

Toujours dans la droite ligne stratégique de Titleist, ils sont en fait quatre privilégiés à pouvoir les jouer pour la première fois ce week-end. Il s’agit de Wiesberger, Jaidee, Poulter et Beef Johnston.

Ils ont pour mission de fournir les premiers feedbacks sur ces nouveaux clubs dont le lancement est très important pour Titleist, sachant que la marque n’opère que sur un calendrier de 24 mois. Autant dire que le lancement de tels clubs est un moment à ne pas rater.

Coïncidence ou clin d’œil de Steve Pelisek, président de Titleist Clubs, la procédure de testing commence cette semaine à l’occasion du Quicken Loans aux Etats-Unis pour le PGA Tour, et l’Open de France pour le marché européen.

Steve Pelisek étant un amoureux de la France, peut-être a-t-il pensé aux français, à notre bon vin et au charme de Paris ou alors le hasard du calendrier du circuit européen est tout simplement à l’origine de ce lancement privilégié ?

Quoi qu’il en soit, Titleist ayant pour axe stratégique le haut niveau avec sa pyramide d’influence, cette étape de validation sert à démontrer aux golfeurs amateurs, qui sont en fait les principaux clients de ces nouveaux clubs, et certainement plutôt les AP, que ces clubs sont joués par les meilleurs du monde.

Dans ce cas, si Poulter les joue… c’est non seulement un gage de qualité, mais aussi une incitation à ce que vous imitiez vos joueurs préférés.

La philosophie de Titleist, mais c’est aussi vrai pour d’autres marques a toujours été de considérer que si des joueurs qui dépendent de leurs clubs pour gagner leurs vies choisissent de lui faire confiance, alors vous pourriez en faire autant dans un cadre amateur.

Cette étape de testing est donc parfaitement mise en scène avec une gestion parcimonieuse de l’information. La marque sait faire monter le désir et l’attention.

C’est plutôt réussi à en juger par les très belles photos mises à disposition. Ce qui permet de constater, toujours chez cette marque, un grand classicisme et des lignes très épurées.

Pour en avoir discuté avec Josh Talge et Steve Pelisek à Carlsbad, l’objectif assumé de Titleist est de « cacher » la technologie.

Les ingénieurs de la marque ne veulent pas que les joueurs soient perturbés par la technologie.

Les clubs doivent conserver un « classic eye looking » cher aux clients habituels de la marque, alors que le tungstène ajouté dans les semelles ne doit pas être visible à l’extérieur.

L’ajout de tungstène devrait bien être le principal argument de cette nouvelle ligne excitante de produits à découvrir en magasins courant de l’automne 2017.

Et cette année, Titleist ajoute du piment avec un club mystère, le tout nouvel AP3.

Des premières informations que j’ai pu me procurer, et pas auprès de Titleist, il pourrait s’agir d’un club intercalé entre l’AP1 et l’AP2.

Spontanément, et logiquement, vous auriez pu imaginer le contraire.

L’AP3 pourrait être un club avec ou plus d’offset ou une semelle plus large ou encore un loft plus fermé mais avec un centre de gravité abaissé, et se situer en troisième dans l’offre de Titleist après l’AP1 et l’AP2.

Au contraire, il semblerait que l’AP3 se situe en intermédiaire entre AP1 qui resterait le club le plus large de la gamme, et l’AP2, toujours le club pour ceux qui veulent joueur du Titleist, mais ne se sentent pas aptes à jouer des lames types MB ou CB.

C’est d’ailleurs confirmé par la disposition et l’ordre réfléchi des clubs présentés par Titleist. Vous avez de gauche à droite l’AP1, puis l’AP3, et enfin l’AP2 devant les clubs « players ».

En résumé, et par comparaison, l’AP3 pourrait venir compléter une sorte de nouveau segment déjà occupé par le nouveau fer TaylorMade M1, un club déjà testé sur Jeudegolf.org.

Le M1 est la très bonne, si ce n’est la meilleure surprise de l’année 2017 au rayon des fers. Dans un positionnement prix raisonnable, le niveau de performance et de plaisir à l’usage combiné à un look plutôt réussi en font un club très séduisant pour les golfeurs classés autour de 18 d’index.

Ces golfeurs qui commencent à bien manier la balle et qui aimeraient jouer des bons clubs sans toutefois apprécier le manque de tolérance.

Les AP3, peut-être les EPIC Pro de Callaway, et peut-être les Titleist AP3 pourraient bien matérialiser ce nouveau positionnement.

En matière de clubs de golf, il est assez difficile de réinventer la roue. La plupart du temps, les marques recyclent leurs idées. Remarquez que cet été Callaway relance les bois Steelhead alors que Cobra a déjà remis en selle les hybrides Baffler…

Avec les M1 et les AP3, nous avons quelque chose d’à défaut de franchement nouveau, quelque chose de franchement plus frais.

Il s’agit de clubs tolérants que ne joueront pas des pros sur le Tour, en raison du niveau de spin plus faible donné à la balle en contrepartie d’un ajout de distance, mais d’un point de vue look, plus fins, et moins grossiers, vous aurez pourtant l’impression de jouer des clubs de joueurs d’élites sans en être un tout à fait.

Cette forme plus compacte rend les M1 plus agréables à regarder que les M2. Il devrait en être de même avec les AP3 versus les AP1 ?

Ceci dit, Poulter aurait mis dans son sac un fer 4 AP3 pour justement bénéficier d’un zest de tolérance en plus par rapport aux AP2 Forged qu’il utilise sur le reste de la série.

En revanche, et c’est peut-être la véritable révolution, les AP1 devraient bouger vers de véritables clubs super-improvments.

Jusqu’à cette année, il était difficile de complètement classer les AP1 dans la catégorie en vogue : Super-Improvment oversized !

La nouvelle version devrait franchement concurrencer les Callaway Big Bertha ou autre Cobra Max et Ping Gmax.

Beaucoup de « conditionnel » dans cet article, puisque vous l’aurez compris, les informations filtrent au compte-goutte.

Cependant, Titleist semble bien parti pour légèrement infléchir sa stratégie produit souvent considérée comme raide, en essayant de rester d’un côté les tenants d’une idée très classique du golf, et d’un autre côté, épouser sensiblement la tendance actuelle des clubs avec plus de tungstène dans les semelles pour monter l’angle de lancement. Allier le beau à l’utile ?

D’un point de vue commercial, sur le segment des fers, il est temps que Titleist contre ces rivaux américains, TaylorMade, Callaway et Ping, qui notamment en France ont pris une certaine avance en termes de part de marché (environ 5% du nombre de fers vendus), et justement en raison de l’explosion des offres super-improvment très adaptées aux golfeurs de plus de 24 d’index, et qui sont la majorité du contingent.

La problématique ne se pose pas dans les mêmes termes aux Etats-Unis, son premier marché, où les golfeurs sont plus athlétiques, et très suiveurs du PGA Tour.

Le choix des clubs de Justin Thomas ou Adam Scott est un élément plus impactant Outre-Atlantique.

Avec les AP1 et les AP3, Titleist veut sans doute se donner les moyens de remonter au classement des fers les plus vendus dans l’hexagone…

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.