Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Fers XXIO Prime

Fers XXIO Prime

Arrivés dans certains magasins de golf spécialisés fin 2016, et proscrits à la vente sur Internet, les fers Prime sont passés récemment dans nos mains pour une première revue. XXIO affiche la couleur, il s'agit d'une série haut de gamme clairement destinée aux golfeurs à la recherche d’un maximum de tolérance. Quelle efficacité réelle, et en particulier pour un senior, nous vous apportons nos premiers éléments de réponses.

Découvrez nos formules d'abonnements

Une histoire de trait de plume ?

La gamme Prime se veut toujours dans la continuité de la stratégie de XXIO depuis le début des années 2000 : favoriser la légèreté et la vitesse.

Depuis 2012, et les premiers essais de clubs sur jeudegolf.org, on a rarement, et même jamais testé des shafts graphite d’un poids inférieur à 50 grammes.

Et pour cause, nous n’avions encore jamais inclus des clubs XXIO dans notre panel. Jusqu’à présent, le fer 7 monté sur un shaft le plus léger avait été un Callaway Legacy avec un Fujkura Air Speeder de seulement 52 grammes…bien entendu, un graphite regular !

Avec le XXIO Prime, nous sommes descendus sous la barre des 50 grammes avec un graphite regular maison, le SP900 4311 (47 grammes) d’une longueur tout à fait standard (37,25 inches).

Une telle légèreté devait forcément nous interpeler, et contribuer à un poids total du club (fer 7) de 349 grammes, soit 20 grammes de moins que le précédent XXIO9.


Le Prime se range aisément dans la catégorie des clubs dit « improvment », et même « oversized ». Soit la catégorie des clubs les plus favorables aux débutants jusqu’à 24 d’index, et plus généralement, tous les golfeurs qui cherchent un club pour accentuer le décollage de la balle, et la distance.

Ces dernières années, beaucoup de marques pour ne pas dire la quasi-totalité ont joué sur deux paramètres pour séduire la clientèle : le loft plus fermé (généralement celui d’un fer 5 à la place du fer 7) et des semelles extra-larges pour compenser la fermeture du loft.

Dans le cas présent, un fer 7 Prime est fermé à 29 degrés ! C’est très fermé, et l’équivalent d’une lame 5 sur la gamme Srixon Z965.

Ceci étant, TaylorMade va encore plus loin avec son nouveau M2, fermé à 28,5 degrés.

Si on s’intéresse seulement aux clubs Oversized déjà testés sur notre site, la moyenne pour un fer 7 est plus souvent de 30,5 comme par exemple les Ping Karsten ou Gmax.

A ce stade, XXIO nous propose donc une sacrée combinaison pour faire de la distance : loft fermée, large semelle, et shaft super léger.

On peut imaginer que si les autres marques ne vont pas aussi loin, il peut y avoir une raison technologique.

Supposons qu’un shaft aussi léger nécessite une résistance fortement accrue, surtout pour un modèle graphite.

S’agissant des caractéristiques intrinsèques développées par la marque pour ce club, XXIO met en avant une face en titane élargie depuis la semelle, et dont l’objet est de mieux tenir compte des points de frappes théoriquement observés chez les amateurs, et non pas les joueurs du tour.

Le centre de gravité du club a été abaissé pour justement augmenter l’angle de lancement, un élément qui bénéficie grandement aux amateurs.

Pour y parvenir, la marque a intégré deux parties en tungstène directement dans la semelle des fers 5, 6, et 7.

Il s’agit de pièces à haute teneur en tungstène (28 grammes pour les 2).

XXIO a eu la gentillesse de nous envoyer les clubs, et en plus, des morceaux coupés pour que nous puissions visualiser les deux morceaux qui constituent cette semelle.

Notre premier essai des fers Prime

Pour cet essai, XXIO nous a envoyé deux versions de shafts graphites, regular et stiff regular.

Ci-dessus, nos résultats pour moi, et notre testeur senior avec les deux versions.

Me concernant, de manière usuelle, je swingue un fer 7 Oversized à une vitesse de swing moyenne de 82 mph. Il semblerait que j’ai swingué légèrement plus vite au bénéfice de la légèreté du shaft.

De tous les fers OS que j’ai déjà eu l’occasion de tester, j’ai produit mon meilleur smash factor avec le Prime. De même que mon ratio d’efficacité est le plus élevé avec ce club.

En cinq ans de tests, et bien que je ne sois pas le profil cible de ce club, pour l’efficacité en rapport avec la distance (degré d’efficacité), seulement un club m’a permis de faire mieux : le XXIO Forged !

En distance pure, quel que soit le type de fer 7, je porte la balle à une moyenne de 150 mètres. Avec le prime, j’ai obtenu un gain de 9 mètres.

Trois raisons à cela : vitesse de swing élevée (shaft), angle de lancement plus tendu (loft) et moins de spin (loft)…Il n’y a donc pas de mystère.

Pour le golfeur senior, on va retrouver les mêmes constats. En revanche, alors qu’il swingue en moyenne à 63 mph, il n’a pas franchement swingué plus vite avec le Prime.

Bénéfice du shaft plus léger qui n’est pas automatique pour un senior ? Ou plutôt bénéfice du swingweight en C8 adapté à un senior ?

Conséquence, la vitesse de balle générée avec le fer XXIO Prime ne sort pas non plus de son standard. Pas plus de gains sur l’angle de lancement, avec le Prime, il lance aussi à 22 degrés comme pour d’autres fers pourtant totalement différents, et par exemple, une lame Ping i200 !

Pourtant, notre senior va gagner 6 à 7 mètres par rapport à sa moyenne de distance usuelle !

Et ce au bénéfice d’un taux de spin très réduit, soit seulement 4000 tours par minute au lieu de 5000 avec d’autres types de clubs.

Pour lui avoir fait taper alternativement les fers Forged et les fers Prime, le senior a exprimé une légère préférence pour la gamme Forged, la bonne surprise de notre rédaction pour ce début d’année 2017.

En conclusion, un fer de la gamme XXIO Prime dégage une performance certaine, mais logiquement explicable.

D’un point de vue sensations, sans révéler un scoop inédit, les clubs XXIO procurent un réel plaisir de frappe.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.