Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Fers Wilson FG Tour V6, pour ceux qui frappent bien la balle…

Wilson FG Tour V6

Bien que plus discrète que les marques majeures du matériel de golf, Wilson fait tout pour bouger les lignes, pour preuve le buzz récent autour du driver Triton. Les fers FG Tour V6 sont la dernière évolution de Wilson, destinés à remplacer les fers FG Tour V4, jusqu’à présent son modèle de fers les plus populaire sur le PGA Tour.

Découvrez nos formules d'abonnements

Avec les Wilson FG Tour V6, la marque entend proposer avec cette nouvelle gamme, des fers conçus pour les meilleurs joueurs, en utilisant subtilement les technologies actuelles les plus abouties pour optimiser la distance et la précision.

On constate plusieurs différences entre les nouveaux V6 et les anciens V4. Certaines sont purement cosmétiques, mais quelques améliorations techniques pourraient apporter certains avantages au niveau des performances.

Ces évolutions auraient été particulièrement demandées par les joueurs de la marque sur le PGA Tour. Peut être une suggestion du joueur vedette de la marque, Padraig Harrington, qui a remporté le dernier Portugal Masters fin octobre 2016, en utilisant pour la première fois ces fers FG Tour V6.

À l'adresse, les fers FG Tour F6 conservent le même profil général que leurs prédécesseurs V4. La partie supérieure de la tête donnant l’impression d’être légèrement plus fine.

Wilson FG Tour V6

La série V4 incorporait 18 grammes de poids de tungstène centrés sur la semelle des fers 3 à 7. Ces poids permettaient d’abaisser le centre de gravité tout et en augmentant l'angle de lancement sans accroître le spin. Au final, des fers remarquablement tolérants.

Wilson a ajouté 2 grammes de tungstène aux poids dans les semelles des fers 3 à 7 de la série V6, pour atteindre un total de 20 grammes. Les inserts de 20 grammes dans les fers 6 et 7 sont encore centrés dans la semelle des fers V6.

Ces poids sont répartis de chaque côté, entre le talon et l’orteil sur les fers 3, 4 et 5, ce qui ajoute essentiellement plus de poids périmétrique en arrière de la cavité.

Les poids en tungstène sont mis en valeur. Plutôt que de les dissimuler, Wilson met en avant cette technologie d'une manière très visible, sans doute pour montrer que d'autres éléments technologiques sont également présents sur ses nouveaux fers.

Wilson FG Tour V6

Le poids dans la semelle joue certainement un rôle important dans la facilité de frappe des longs fers du V6. Mais le choix des shafts proposés par Wilson doit certainement contribuer pour beaucoup à ce résultat.

Wilson propose le Dynamic Gold AMT comme shaft de base pour la série V6. AMT pour Ascending Mass Technology, soit technologie de masse ascendante. Ce qui signifie que les shafts deviennent progressivement plus lourds, par incréments de 3 grammes, depuis les fers longs jusqu’aux wedges.

Les shafts des fers longs sont dans la gamme de poids de 112 à 118 grammes, ce qui avec la pondération de la semelle, les rend plus faciles pour lancer la balle plus haute et avec plus de spin, tout en produisant un angle de descente plus vertical pour aider la balle à tenir le green.

Pour les fers plus courts, les shafts deviennent plus lourds, pour aller jusqu’à un poids de 130 grammes pour le pitch et les wedges, de façon à obtenir plus de précision et de consistance de frappe.

Les shafts de poids ascendants ne sont pas une nouveauté. Ping a réintroduit ses shafts de poids ascendants cette année, en option pour les nouveaux fers série G, alors que Nippon et Aerotech offrent tous deux une technologie similaire.

Lorsque vous combinez des shafts de fer plus longs et plus légers avec des têtes de fers longs, et qui sont plus légères que des têtes de fers courts, vous obtenez un club plus facile à jouer. En ajoutant la pondération de poids dans la semelle des V6, vous obtenez alors un fer long avec un MOI qui peut rivaliser avec ceux des fers dit Game Improvement.

D’un aspect assez lourd, le design fers V4 de Wilson n’était pas vraiment apprécié. Avec les V6, Wilson revient à l'aspect plus discret et élégant des FG Tours originaux de 2010.

La finition est parfaite, et le noir et l’orange moutarde sont de retour. La cavité est satinée avec juste un soupçon de filets de couleur orange moutarde, c’est ce qui fait l’identité de la série FG Tour, avec un aspect finalement assez traditionnel.

La taille globale de la tête est relativement compacte, et il y a une masse assez importante directement derrière la zone d'impact. Depuis le FG Tour original, Wilson a réalisé un travail remarquable en créant un fer doux et forgé en acier au carbone 8620.

Les sensations sont importantes, aussi cette conception de fer devrait permettre de savoir si vous frappez la balle dans le sweet spot, ou pas. Et si vous ne centrez pas correctement, vous ne devriez pas pour autant faire trembler vos phalanges…

Les lofts des fers de cette série FG Tour F6 sont assez conventionnels, et parmi les plus élevés de ce qui est susceptible de se trouver sur le marché. Par exemple le fer 7 est un 35 degrés.

Wilson FG Tour V6

Si ces nouveaux fers sont clairement au goût de Padraig Harrington, conviennent-ils au joueur moyen ? Ces fers sont conçus pour les joueurs à faible handicap, mais ils proposent tout de même un soupçon de tolérance, ce qui peut tenter les 10 de handicap et un peu plus, qui frappent bien la balle.

La catégorie Feel est la classification de Wilson pour les fers destinés aux meilleurs joueurs. Elle comprend à la fois le FG Tour V6, et également depuis maintenant trois ans, les lames FG Tour 100.

Pour le moment, il ne semble pas y avoir de mise à niveau à l'horizon pour les lames, mais Wilson nous habitue à des cycles de production de deux ans pour le reste de sa gamme de fers, ainsi que de ses bois. On peut donc s’attendre à voir une mise à niveau de la série D200 dans les prochaines semaines de cette année.

Sur le marché des clubs de golf, la part de marché de Wilson est proche de seulement 3%, mais Wilson a enregistré une croissance des ventes au cours de ces dernières années.

Cette croissance a été faible et lente, mais elle a été stable, et la direction de Wilson dira que dans le marché du golf actuel, une croissance lente et régulière est une bonne alternative.

La croissance de Wilson peut-elle se poursuivre? Peut-elle être accélérée? Le marketing de Wilson a été traditionnellement modeste et soucieux de son budget, et leur stratégie sur le Tour est à la fois conservatrice, puisqu’ils ne dépensent pas de sommes énormes, et cohérente, ils s'en tiennent à leurs joueurs.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.