Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Fers TaylorMade M6 : Marier puissance et touché ?

Pour Matt Bovee, un des ingénieurs qui a participé à la conception de la nouvelle série de fers TaylorMade M6, il s’agit d’un club super-improvment qui ressemble à un club premium. Cependant, sa semelle est bien plus large rappelant, qu’il s’agit bien d’un club distance. M2, M4 et maintenant M6, les gains de distances sont-ils vraiment significatifs ? Quels sont les profils de golfeurs concernés ? Est-ce vraiment une innovation ? J’ai été le vérifier directement au siège de TaylorMade, en Californie.

« TaylorMade cherche constamment à repousser les performances qu’offrent ses fers super-improvment, afin de donner une distance et une tolérance maximum aux joueurs. Une fois de plus, notre mission est accomplie avec notre nouvelle technologie SPEED BRIDGE, laquelle permet en plus d’améliorer le son et le toucher. Avec les fers M6, frapper loin n’a jamais été aussi agréable. »

Matt Bovee est pour le moins très enthousiaste à propos de sa nouvelle trouvaille.

Une fois un fer 6 ou un fer 8 posé au sol sous vos yeux, le moins que l’on puisse dire, c’est que l’offset est important pour inspirer de la confiance aux golfeurs aux index les plus élevés.

Et pour ce profil de golfeurs, en 2019, TaylorMade veut mettre en avant sa nouvelle innovation, la Speed Bridge.

Placé le long de la profonde cavité arrière du fer, la SPEED BRIDGE des fers M6 améliore selon son concepteur, non seulement la distance, mais aussi le son et le touché.

Suite à la conférence de présentation des nouveaux fers M5 et M6, je vous propose de découvrir un article détaillé spécifiquement sur ce sujet, en suivant ce lien.

En plus de la Speed Bridge, TaylorMade propose une face ultrafine équipée de la technologie du cône inversé (ICT) et la nouvelle Speed Pocket Thru-slot, qui toutes reliées entre elles façonnent la performance de ce nouveau fer.

Le centre de gravité est revendiqué extrêmement bas et profond, ce qui a été rendu possible par l’optimisation du design et l’utilisation de technologies ayant fait leurs preuves, telles que le hosel cannelé et la découpe 360° permettant de transférer le poids situé au plus haut point du fer, vers le bas de la tête du club.

En produisant un transfert d’énergie efficace à l’impact, le centre de gravité abaissé permet d’obtenir une trajectoire élevée et pénétrante, même pour les coups décentrés frappés bas sur la face.

Je dirai surtout pénétrante à la suite du test que j’ai déjà pu mener.

Les fers M6 ont également un moment d’inertie élevé, pour une stabilité et une tolérance apportant un confort de jeu censé être remarquable.

Disponible à la vente le 15 février 2019, la série de sept clubs M6 sera proposée au prix de 999 € en acier, et 1 149 € en graphite, et en fers 4 à 9, PW, SW et LW et équipés de manches en acier KBS Max 85 (Stiff, Regular) ou de manches en graphite Fujikura’s ATMOS Orange (7S, 6R et 5A). La série M6 femmes sera quant à elle équipée de manches TaylorMade Tuned Performance.

Le hosel peut toujours être travaillé de sorte à fitter la série à un maximum de swings différents, aussi bien au niveau du lie que du loft.

Pour parler spécifiquement de performance, Matt Bovee compare le nouveau M6 au Callaway Rogue.

Il n’hésite pas à déclarer que le M6, comme le M5, surpasse le Rogue d’1.5 mp/h en vitesse de balle à l’impact.

Concrètement, cela voudrait dire 5 yards (4,5 mètres) de plus en distance moyenne, alors que sommet de trajectoire serait comparable, toujours selon l’ingénieur.

En réalité, TaylorMade a notablement fermé les lofts de ses nouveaux fers.

Au moins un degré d’écart par rapport à la première série M1. Matt Bovee argumente sur le fait que d’avoir abaissé le centre de gravité impose de fermer les lofts, pour ne surtout pas lancer trop haut.

Une habile façon de renverser la polémique avant qu’elle ne naisse.

Désormais les marques ne ferment plus les lofts pour ensuite abaisser le centre de gravité. Parce qu’elles abaissent le centre de gravité, elles ferment les lofts…

Il veut assurer que le nouveau M6 donne plus de vitesse de balle sans ballonner ou augmenter le spin, qui pour le type de clients visés, signifierait moins de distance.

Des tests auraient été menés avec le concours de golfeurs qui ne seraient pas des fans de la marque.

Finalement, le panel de consommateurs interrogés aurait largement plébiscité les M6 par rapport à d’autres clubs, d’autres marques.

Résultat qui donnerait beaucoup de confiance à TaylorMade pour la saison à venir.

Dernier argument imparable, si la marque revendique une performance supplémentaire, le prix reste inchangé par rapport au M3 et au M4.

Pour ma part, j’ai tout d’abord testé les nouveaux fers au Kingdom, le centre d’essai de la marque. J’ai alterné les coups en draw ou en fade, alors que je n’étais pas dans une « bonne journée » pour taper des coups droits.

On peut donc déjà dire que ces clubs peuvent donner des effets à la balle. C’est souvent un argument reproché aux clubs super-improvments qui donneraient moins d’effets que les lames traditionnelles.

En réalité, les clubs Super-improvments tendent surtout les trajectoires avec des lofts plus fermés, et donnent beaucoup moins de spins aux balles.

La distance est privilégiée au détriment du point d’arrêt rapide à la tombée de la balle.

Ci-dessus, le tableau des caractéristiques de la série M6 où vous pourrez constater qu’un fer 4 présente désormais un loft de 19 degrés ou qu’un fer 7 est à 28,5 degrés, ce qui commence à faire un bel écart par rapport à un fer 7 de type Cavity Back à 33 ou parfois 34 degrés, toujours pour un même fer 7.

La longueur des manches est aussi sensiblement plus longue avec par exemple 37,50 inches pour le fer 7 au lieu de 37 inches.

Ceci étant, le swing weight est annoncé en D1, ce qui laisserait penser que les fers M6 restent très maniables, et sur ce point, effectivement, je n’ai pas constaté de difficultés particulières.

Une fois dans les mains, sans être un expert, vous ne vous rendez pas compte d’avoir un club ou plus fermé ou vraiment plus long.

A suivre le test du fer M6…

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.