Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Fers Srixon Z585 et Z785: La possibilité de combiner précision et puissance ?

Z85 pour 2018… Les nouvelles lignes de fers Z585 et Z785 reviennent en France à l’occasion de la rentrée des classes. Simple mise à jour ou amélioration notable ? J’ai eu l’occasion de les essayer en avant-première sur le practice du Saint-Malo Golf Resort fin juillet, et depuis, au studio d’essai muni du Trackman. Cette année, Srixon semble vouloir mettre l’accent sur la possibilité de combiner les deux séries en une seule, ce qui pourrait être un gros plus, notamment pour des golfeurs entre deux classements…

Un peu d’histoire…

Quatre ans plus tôt, les fers Srixon Z545 avaient marqué un point à la faveur d’un design novateur, notamment aux niveaux des semelles VT, et un positionnement alors encore peu développé sur le marché : Les forgés tolérants avec des lofts néanmoins fermés.

Les gains de smash factor et de distances étaient notables, de même que le retour de sensations dans les mains.

Depuis, d’autres marques ont ajouté ce type de clubs à leurs gammes, comme récemment PING avec le i500 ou TaylorMade avec le P790.

Le mélange de puissance, et le retour de sensations dans les mains ont expliqué le rapide développement des ventes pour ce type de clubs.

Depuis le Z545, Srixon a proposé le Z565 en 2016, club qui se voulait une amélioration au niveau du dessin, tout en reprenant les codes du premier modèle.

Pour 2018, la marque japonaise semble procéder de la même façon avec un léger restylage de la tête.

Selon Nicolas Marchand, responsable de la communication pour le groupe en France, ces nouvelles lames se sont adoucies. « Elles sont plus accessibles pour notamment faire la part belle aux golfeurs qui n’ont pas nécessairement les capacités physiques et techniques pour jouer de tels clubs. »

Srixon met en avant une fabrication haut de gamme avec un acier forgé 1080 carbone, soit le meilleur alliage.

Cependant, c’est un autre argument qui a particulièrement retenu mon attention.

Srixon met particulièrement en avant le fait de pouvoir « comboiser » les séries Z785 et Z585, et ce, sans supplément de prix.

A noter au passage, je n’ai pas encore d’information sur la sortie des Z985, la troisième série de l’équipe Z85, celle des lames MB.

Srixon lance généralement trois séries en même temps (Forgé Tolérant, CB et MB). Moins vendue, à réserver aux golfeurs professionnels, une nouvelle série MB est sans doute moins urgente.

Il y a aussi plus de parallèle à faire entre une série de forgé tolérant, et une série CB, et donc plus de complémentarité à trouver entre Z785 et Z585.

Il s’agit de séries qui peuvent amener un golfeur à jouer du forgé, et à rouvrir les lofts.

Pour l'amour des fers forgés...

Depuis plusieurs saisons, les marques ont divisé le marché en clubs « improvment » et « player » pour espérer mieux répondre à la demande.

En France, compte tenu de l’index médian autour de 24, c’est plus naturellement les clubs moulés, et à lofts très fermés qui dominent les ventes.

A tel point que la majorité des golfeurs se détournent des clubs forgés.

La création d’une catégorie de forgé tolérant a justement permis aux marques, et Srixon en particulier, d’essayer de marier les deux mondes, pour un jour renvoyer des golfeurs vers les clubs les plus exigeants.

Les golfeurs particulièrement concernés sont en fait dans la catégorie des joueurs entre 10 et 18 d’index, des golfeurs qui commencent à avoir assez de vitesse pour jouer des clubs plus pointus, mais commettent encore des fautes de centrages difficilement rattrapables avec une CB.

Pour étayer ce propos, le test d’un fer 7 Z785 par rapport à un Z585 illustre complètement la différence de smash factor à vitesse de swing équivalente.

Dans mon cas, sur un swing d’environ 80 mph, le smash factor au fer 7 avec un shaft regular est de 1.34 avec le forgé tolérant (Z585), alors que le fer 7 (Z785) à la même vitesse ne me donne plus qu’1.30.

Concrètement cela veut dire 5 mph de vitesse de balle en moins, et en fait près de 10 mètres au carry en moins.

En matière de fers, il y a toujours eu un compromis à faire entre gains de distance, et gains de contrôle.

La tête du Z785 est ouverte à 32 degrés, et propose donc un angle d’atterrissage en même temps qu’un taux de spin légèrement supérieur.

Ces deux paramètres associés favorisent un meilleur contrôle de l’écart de distance entre le carry, et la roule.

Pour une CB, cet angle d’ouverture du loft n’est en soi pas très ouvert, en comparaison de clubs équivalents en 33 ou 34 degrés.

Pour un golfeur à un chiffre, c’est un argument important, car cela va lui garantir plus de précision autour du drapeau.

A l’inverse, le Z585 va apporter quelques mètres de plus à un golfeur qui n’aurait pas tout à fait la capacité à toucher des greens en régulation au fer 7, et à plus de 135 mètres.

Combiner les fers

La proposition de « comboiser » ou combiner les fers Z785 et Z585 présente du sens pour un golfeur qui se sentirait au milieu du gué.

Plus précisément, un golfeur pourrait opter pour des fers tolérants du numéro 3 au numéro 6, et opter pour des clubs précisions du 7 au pitch.

Si je me sers de mon cas, bien que je perde en qualité de smash factor sur un fer 7, et donc environ 10 mètres, le problème d’une série Z785 se poserait plus souvent sur les fers 3 à 6 beaucoup trop ouverts, pour ma vitesse de swing actuelle.

Il est admis dans la profession qu’en-dessous de 23 degrés de loft pour un fer, il faut une vitesse de swing conséquente pour néanmoins faire bien décoller la balle.

Comme beaucoup de golfeurs dans ma catégorie, ayant goûté aux fers forgés, constatant de temps en temps qu’une CB pourrait me permettre d’être plus précis, je serais bien tenté de franchir le pas.

Sur des fers 4, 5 ou 6 en version CB Z785, des lofts de 22, 25 et 28 degrés vont être plus difficiles à manier, en comparaison des mêmes clubs en Z585 avec des lofts de 22, 24 et 27 degrés, mais surtout sur des têtes plus larges, notamment au niveau de la semelle.

Le loft n’est pas le seul élément à prendre en compte. Le dessin de la tête, et notamment le fait d’ajouter de la masse permet d’intervenir sur le centre de gravité.

Autant un pro va prendre la balle clean, et au centre de la face, autant un amateur peut avoir besoin d’un centre de gravité plus bas pour néanmoins lancer la balle. C’est la conjonction de ces deux paramètres qui rend une Z585 plus maniable qu’une Z785.

En créant un écart de loft finalement restreint entre les deux séries, la marque joue principalement sur le centre de gravité, et rend possible le fait de mélanger les deux séries.

Il ne serait pas concevable de passer d’un fer 3 de 22 degrés à un fer 4 de 28 degrés de loft.

L’écart de loft est finalement relativement faible, même si au Trackman, on va pouvoir le détecter, notamment à travers le smash factor, indicateur de la restitution de la vitesse de balle par rapport à la vitesse de swing.

Si le fait de combiner les deux séries est l’argument que j’ai le plus envie de mettre en lumière, la marque propose d’autres arguments.

De manière globale sur la nouvelle gamme Z85, le fabricant argumente une augmentation du spin versus la gamme précédente. Srixon avance un meilleur contrôle du fait de stries plus profondes.

Je n’ai pas la capacité de vérifier cet argument.

Au trackman, pour avoir testé deux fers 7 de la gamme équivalente entre 2016, et 2018, à savoir un Z565 et un Z585, j’ai trouvé un spin vraiment équivalent, autour de 5400 tours, et conforme à ce type de clubs.

Cependant, l’angle d’atterrissage a augmenté de 3 degrés en faveur du nouveau club, à vitesse de swing équivalente, et donc effectivement favorable à plus de contrôle.

Hypothèse : Une toute petite différence de grammage au niveau du manche acier regular testé, qui dans le cas de la version la plus récente, est 6 grammes plus lourd, et surtout le fait que le shaft Nippon Pro 950 GH est par nature plus favorable à une trajectoire plus tombante.

Résultat, je trouve bien une réduction de la roule entre les deux clubs de moins d’un mètre.

Pour la Z585, Srixon met en avant une construction deux pièces, et une face à épaisseur variable encerclée par une speed groove tout autour, qui grande différence avec la Z785 donnerait justement plus de vitesse de balle.

On peut imaginer que cet élément de construction agit sur le centre de gravité du club.

Beaucoup moins présent sur la Z785, cela expliquera le net écart de smash factor.

Pour un golfeur, au moment du choix, il faut bien réfléchir entre partir sur une Z585 du 4 au pitch ou une Z785 du 4 au pitch.

L’argument consistant à combiner les fers des deux séries est de nature à réduire le risque d’erreur, entre une série trop difficile ou à contrario trop puissante, et pas assez précise.

Il n’y a pas de réponse évidente à cette question. On arrive sur des choix très personnels qui demande au joueur de bien identifier ce qui pourra lui faire gagner des coups sur le parcours.

J’ajoute que ce commentaire vaut pour un golfeur entre deux classements.

A retenir en plus

Pour un golfeur ayant déjà une bonne vitesse de swing, une certaine maturité de son geste, la Z785 sera le choix à considérer versus une TaylorMade P770, une Mizuno MP-18 SC ou une Callaway Apex Pro, et les autres clubs de cette catégorie.

J’insiste sur le fait que la Z785 me paraît un peu plus fermée au niveau des lofts (fer 7 à 32 degrés) par rapport aux autres clubs équivalents.

A l’inverse, pour un golfeur au-dessus de 15, la Z585 reste un choix crédible en face de la TaylorMade P790, Callaway Rogue Pro, Mizuno MP18-MMC ou PING i500.

Dans ce cas, le loft moyen des fers de cette série est plus proche de la moyenne observée sur le marché.

S'agissant de la comparaison avec le Z765, je trouve de légers gains de smash factor, et d'efficacité avec la nouvelle version. Comme toujours, le choix du manche peut s'avérer crucial dans le résultat d'un test.

Autre point à prendre en considération, le prix de vente stable des clubs Srixon alors que l’inflation se fait sentir.

Moins de 900 euros, la série de 6 clubs acier et moins de 1000 euros la série de 6 fers Graphite, Srixon maintient un rapport qualité-prix plutôt compétitif.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Commentaires   

Avec
 
admin
0 #2 Test Ping I500admin 14-09-2018 11:39
Bonjour Ludovic,
Oui j'y travaille actuellement. Je vous tiens au courant.
Laurent
 
 
ludoviccoeugniet@free.fr
0 #1 Ping i500ludoviccoeugniet@free.fr 14-09-2018 09:34
Bonjour Laurent
Avez-vous un test prévu prochainement pour les fers Ping i500
Merci
Ludovic Coeugniet
 

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.