Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Fers Srixon Z565

Deux ans après le retour des fers Srixon en Europe avec la très réussie gamme Z, et sans précipiter le calendrier, Srixon a revisité son offre phare, le fer Srixon Z565 remplaçant du Z545, un club à cavité qui pourra aussi bien séduire les bons joueurs que les joueurs à la recherche de tolérance. Il se trouve que je suis aussi propriétaire d’une série Z545, et donc particulièrement curieux de cette mise à jour…

Expérience personnelle des précédents fers Z545

Depuis 2012, j’ai participé aux tests de plus d’une centaine de clubs de golf. Et bien que je passe beaucoup de temps à travailler sur la rédaction de nouveaux contenus, j’admets jouer au golf quand l’occasion se présente, mais pas aussi souvent que l’on pourrait l’imaginer dans ma position.

Au moment du choix d’une nouvelle série, je suis bien entendu le premier « client » des tests organisés sur jeudegolf.org.

Au moment de choisir mes clubs, l’argument de la performance est forcément mon premier critère.

Mais comme vous sans doute, un autre critère intervient : le prix !

Et en toute transparence, la seule marque à m’avoir proposé un geste commercial sur le prix fut Srixon.

Il ne s’agit pas de faire de la pub, mais avant d’écrire ce nouveau sujet, je me sentais obligé d’expliquer en transparence ma relation avec les clubs Z545.

Sachant que comme une majorité d’entre vous dans la même position, j’ai réalisé un fitting.

A cette occasion, j’ai rallongé les shafts pour correspondre à mon gabarit.

J’en ai fini avec mon cas personnel, et comme d’habitude, cet article sera suivi dans quelques jours d’un test complet avec au moins trois profils distincts en termes de vitesses de swings.

Fers Srixon Z565 : Qu’est-ce qui change ?

Naturellement, quand un nouveau club de golf arrive. C’est la première question qu’il convient de se poser.

De l’avis de notre consultant matériel, Clément Morelle, qui a aussi pu voir et tester les nouveaux Srixon, le point positif avec cette marque consiste justement (un peu comme Ping) à ne pas tout chambouler d’une série à une autre.

L’expert exprime justement une certaine appréciation dans la cohérence de cette marque.

En déballant le carton des clubs de démo envoyés par Srixon, effectivement, nous avons constaté une certaine ressemblance entre le fer Z565 et l’ancien Z545.

Sur la cavité arrière du club, c’est un peu le jeu pour trouver les 7 différences !

Je ne dis pas qu’il n’y en a pas, mais c’est très imperceptible.

Précédemment, le Z545 était déjà considéré chez Srixon comme le club le plus maniable de la gamme des forgés, pour bien entendu combiner distance et tolérance.

En regardant de très près, effectivement, quatre arguments ressortent concernant le nouveau Z565.

Tout d’abord, la semelle V.T. qui avait été la grande innovation de la série Z lors de sa sortie a été modifiée.

De l’avis de la marque, il s’agit de la rendre plus efficace sur le gazon pour réduire la résistance à l’impact, et resserrer la dispersion dans la mesure du possible.

Objectif : Augmenter la consistance et le contrôle !

En comparant les deux têtes (Z545 et Z565), je n’ai pas réellement senti une grosse différence au niveau de l’angle du V formé sous la semelle.

Deuxième argument, pour améliorer le toucher, Srixon a modifié le traitement à chaud de sa tête, tout en utilisant un matériau S20C censé être plus doux.

De tous les arguments, c’est peut-être paradoxalement le plus visible. Notez la différence de « revêtement » au niveau du talon.

Ceci étant, pas certain que cela soit absolument décisif ou perceptible par monsieur tout le monde.

Troisième argument, la face du Z565 a été munie d’un insert SUP10 censé améliorer la vitesse de balle, et donc proposer plus de distance.

Dernier argument, sans doute le plus imperceptible, et pourtant terriblement important, les rainures ont été élargies de 5%, et usinées selon un procédé de double laser.

Objectif : Augmenter le contact, en particulier dans des conditions humides pour accroître la friction et le contrôle du spin.

En résumé, il s’agit bien d’ajustements, et d’une mise à jour des fers Z545 plutôt qu’une toute nouvelle révolution.

Dans le contexte récessif actuel du marché des équipements de golf, on comprend que l’époque n’est plus à l’esbroufe.

Inventer chaque année un club invraisemblable ne semble plus le premier objectif des marques, qui reviennent à plus de modestie concernant les innovations, et la promesse de performance.

Et nous, consommateurs, devons-nous espérer qu’après l’Iphone 6, l’Iphone 7 soit une nouvelle révolution ?

La publicité d’Apple ne vante-t-elle pas justement le fait qu’avec le dernier Iphone 6 rien ne change mais tout change, de sorte de nous faire admettre des changements moins spectaculaires par rapport au tout premier Iphone ?

On peut aussi admettre qu’un golfeur qui rentrerait dans un magasin de golf pourrait se lasser de voir toujours les mêmes clubs dans les rayons.

Un peu de nouveauté, et c’est un peu de curiosité qui s’éveille.

A la mode japonaise, un golfeur de 2016 se voit proposer un club aux mêmes caractéristiques que celles de 2014 à deux trois ajustements près.

Si vous n’aviez pas acheter ce club en 2014, soyez assuré qu’il présente les mêmes points forts en plus d’un léger lifting. En attendant de tester d’autres clubs, il reste l’un des achats sûrs de l’année…2016.

Si vous aviez déjà acheté ce club en 2014, renouveler votre série n’est peut-être pas indispensable à la remarque près de l’usure des rainures.

Z565 contre Z545 au trackman

La complexité d’un test pertinent revient à comparer des choses comparables. Comparer deux clubs de golf différents est déjà une première entaille avec ce principe bien légitime !

Ceci étant, je peux ci-après vous présenter un comparatif cohérent entre le fer 6 Z565 monté sur un manche Nippon Shaft NS PRO 980 GH DST en acier regular d’une longueur de 37.75 inches avec un test réalisé en février 2015 avec le Z545 monté sur un manche Nippon Shaft NS PRO 950 GH DST en acier regular de 37.25 inches.

Au passage, vous noterez qu’entre ces deux versions standards (testés en l’état de l’envoi de Srixon), on trouve une autre différence : la longueur du shaft !

Le NS PRO 980 GH DST est légèrement plus long de 0.5 inches à loft équivalent, ce qui peut jouer sur la vitesse de swing.

Pour le coup, c’est la longueur actuelle de mon fer 6 Z545, par contre monté suite au fitting sur un Project X 6.0 en acier stiff long de 37.75 inches.

Je vous fournirai aussi les données comparatives.

Ci-dessus, les résultats de mes tests extraits de notre base de données de tests incluant plusieurs autres testeurs aux profils variés.

Il ne faut pas analyser les chiffres de manière brute. En un an et demi, j’ai eu le temps de faire sensiblement progresser ma propre vitesse de swing, suite aux entrainements liés au fait de participer au panel de test.

La progression de vitesse de swing doit être pondérée pour donner un état plus précis du club dans la performance.

Quels sont les points facilement comparables ? Le loft dynamique et l’angle de décollage se tiennent quel que soit le club testé, et les résultats sont relativement logiques étant donné que le loft n’a pas été modifié entre tous les fers 6.

A l’inverse, le fait qu’entre le Z545 proposé par Srixon en standard, et le nouveau Z565, la marque ait allongé le shaft engendre bien une hausse de la vitesse de swing.

Ceci étant, entre mon fer 6 rallongé, et le nouveau Z565, on constate que ce n’est pas le seul facteur d’explication.

Entre les deux têtes, on peut constater une légère amélioration du smash factor, et du degré d’efficacité.

Les résultats ci-dessus démontrent qu’un fitting reste le maître mot pour un club de golf puisque le fait d’utiliser un shaft en stiff et plus lourd change radicalement mes propres résultats avec le Z545.

Ci-dessus, le même test pour un fer 7 entre le Z545 et le Z565 dont les résultats doivent être aussi pondérés par la différence de shaft.

Ce deuxième test illustre un point intéressant ! L’augmentation de la vitesse de balle à vitesse de swing constante observé avec le nouveau modèle !

En conclusion, n’ayant pas systématiquement des outils totalement comparables, je resterai prudent avec un a priori favorable pour le nouveau Z565.

Je réitère mon commentaire précédent. Pour un golfeur qui n’aurait pas déjà acheté une série Z565, qui serait intéressé par un club tolérant mais performant, classé entre 10 et 20 d’index, le Z565 reste une des valeurs sûres du marché.

Pour un possesseur de Z545, le choix du Z565 peut se justifier par l’envie de se faire plaisir, de renouveler sa série, ou de changer à cause de l’usure des rainures en cas de pratique intensive.

Pour l’aspect performance, d’autres tests devraient confirmer que les écarts de performances sont en relation avec les écarts d’innovations apportés, et donc relativement marginales.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.