Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Fers Mizuno MP-25

Ce n’est presque plus une surprise, tous les deux ans, à l’occasion du British Open de golf, la marque japonaise Mizuno profite du plus grand événement golf organisé en Europe pour lancer de nouvelles gammes de fers. En 2015, Saint-Andrews retiendra l’émergence des nouveaux MP-25 dans la plus pure tradition de la marque. Des clubs qui devraient se faire remarquer pour l'usage d'un tout nouveau matériau.

Pour l’instant, Mizuno a réussi à susciter l’intérêt des médias en laissant filtrer de très jolies photos tombées du camion, et devrait nous adresser à la fin de l’Open Britannique toutes les informations liées à ces nouveaux clubs qui sortent conjointement avec la nouvelle série de lames « maison » MP-5.

A première vue, les premiers clichés en notre possession permettent de constater que les nouveaux MP-25 vont largement s’inspirer de la dernière série JPX 850 qui avait été marqué par l’utilisation d’un tout nouveau matériau, le Boron forged.

Une promesse de performances tangibles et réalistes

Selon les ingénieurs japonais, le Boron offre une résistance 30% supérieure par rapport à l’acier 1025E traditionnellement utilisé sur les fers par l’ensemble des marques de clubs.

Plus résistant, ce matériau a donc permis sur les derniers fers JPX 850 de mettre en place une face plus fine, pour des vitesses de balles accrues, ce qui coïncide généralement avec un smash factor plus élevé, et plus de distance à vitesse de swing comparable.

Et comme aime à le répéter Adrien Peltier, directeur commercial France de Mizuno, « Les japonais ne sortent une innovation que quand elle est éprouvée. »

Concernant le Boron Forged, ce n’est rien de le dire puisqu’il aura fallu six ans à Chris Voshall et ses équipes pour mettre au point ce matériau dans le procédé de forgeage des clubs de golf.

« Cela nous a pris 6 ans depuis le début du développement du travail avec le Boron pour arriver là où nous en sommes aujourd’hui. Les performances que nous obtenons sont le résultat d’une technologie authentique, et bien plus que le simple résultat de tordre les lofts des fers ou d’utiliser des shafts plus longs. Cette technologie vous apporte la vitesse en plus dont vous avez besoin pour jouer du forgé ! »

Ajoutant « Le boron forgé vous donne le meilleur des deux mondes » faisant référence aux lames pour la pureté du contact, et les clubs à cavité pour la tolérance, et justement le fait que ces clubs demandent moins de vitesse de swing pour être utilisés efficacement.

Il est intéressant de noter dans le propos de Chris Voshall qu’il pointe du doigt certaines pratiques de concurrents qui en fait modifient les lofts ou jouent sur les shafts pour faire croire à un gain de distance.

Ce faisant, il insiste sur la réalité de l’innovation apportée par Mizuno à une époque où il ne se passe pas une semaine ou un mois sans qu’une marque ne crie « Alleluia, nous avons trouvé la formule de la potion magique ».

Pour Chris Voshall et Mizuno, pas besoin d’être tombé dans la potion magique quand vous étiez petit pour découvrir une véritable valeur ajoutée pour votre jeu de golf.

La promesse est forte, et argumentée. Nos attentes seront tout aussi élevées.

Et force est de constater que notre test du JPX-850, déjà équipée du Boron Forged avait été très concluant en faveur de Mizuno.

Entre deux fers 6, JPX 825 et JPX 830, nous avions trouvé un gain de 4mph de vitesse de balle, et quand nous avons ramené ce gain à une vitesse de swing équivalente, nous avons mesuré un gain de vitesse de balle à iso vitesse de swing de près de 4%.

4%, cela ne fait peut-être pas rêvé mais d’une part, c’est un véritable gain, et si on réfléchit sérieusement, comment croire qu’un simple club de golf puisse d’une année sur l’autre produire des gains bien plus forts ?

La communication très surestimée de certaines marques a quelque peu faussé notre jugement, et nos attentes, en nous laissant penser qu’une évolution matériel pourrait faire gagner des dizaines et des dizaines de mètres.

La réalité est toute autre. Mais cela ne veut pas pour autant dire qu’il n’existe pas de gains.

4%, ce n’est pas ronflant, mais c’est réel, et du côté de Mizuno, ce n’est pas le résultat d’un artifice tel que la fermeture des lofts ou l’augmentation de la longueur des shafts.

Dans les deux cas, ces techniques peuvent effectivement contribuer à augmenter la vitesse de swing ou réduire l’angle de lancement pour des trajectoires plus longues, mais elles ne sont pas sans contrepartie sur la tolérance.

Les MP-25 viennent remplacer les MP-15

Dans l’arsenal Mizuno, il existe plusieurs séries de fers. Les MP-15 ti Muscle innovation étaient jusqu’à présent destinés aux bons joueurs à la recherche de tolérance, par opposition aux joueurs de lames qui cherchaient surtout des clubs pour travailler les trajectoires à volonté.

Ainsi, sur le site Mizuno, on pouvait lire « La tolérance sans sacrifice », un habile jeu de mot pour faire oublier plutôt « la puissance sans sacrifier à la tolérance ».

Au moment de leurs sorties, Tetsu Kanayama évoquait le fait que les MP-15 étaient le fruit du rapprochement de deux séries mythiques chez Mizuno : la MP-59 et la MP-64.

« Il s’agit d’un club vraiment compact pour joueur d’élite, mais avec la stabilité indispensable à la réussite des coups décentrés. Même les bons joueurs ont besoin de tolérance quand c’est amené correctement. »

Pour sûr, les nouveaux MP-25 vont se positionner dans cette même continuité, à savoir offrir aux golfeurs déjà bien à l’aise avec la frappe de balle, un petit gain de vitesse avec la tolérance appréciée quand on ne juge pas comme indispensable l’usage d’une lame.

A l’époque, le MP-15 revendiquait une plus grande courbure de sa tête forgée en une seule pièce pour un contact plus solide à l’impact.

Le fait que le MP-15 était un club à cavité n’empêchait pas la légèreté avec un insert Ti plus léger de 10 grammes, et un déplacement de 38 grammes d’acier dans la partie basse de la tête pour plus de tolérance.

La principale différence entre le nouveau MP-25 et le MP-15 sera donc au niveau du matériau utilisé pendant le processus de forgeage. A l’époque, le MP-15 avait été réalisé en acier 1025E , revendiqué comme étant plus précis, et donnant un meilleur feeling…

Enfin, comme les premières photos le laissent envisager, les MP-25 ne seront pas révolutionnaires au niveau de la semelle arrondie.

Les longs fers devraient toujours être un peu plus raccourcis au niveau de la tête par rapport aux fers d’approches au sein de la même série.

En conclusion, mis à part, le matériau, les MP-25 devraient en toute logique reprendre les standards du MP-15, un club de golf déjà très apprécié par les puristes.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.