Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Fers Mizuno JPX-EZ et JPX-EZ Forged 2015

Pas de changement de nom pour ce qui s’apparente à une mise à jour des fers « Game Improvment » de Mizuno, les séries JPX-EZ et JPX-EZ Forged, des clubs pour amateurs qui veulent se faire plaisir avec la marque japonaise, sans pour autant jouer des lames ou des clubs très exigeants en qualité de centrage de balle.

Des clubs EZ (easy) remasterisés

Lancés pour la première fois en 2013, les JPX-EZ s’apprêtent à faire leurs retours en 2015, selon le traditionnel calendrier de mise à jour de la marque Mizuno, à savoir, un nouveau club tous les deux ans.

Dans l’organisation de l’offre de fers Mizuno, vous avez bien d’un côté, les lames signées MP, et de l’autre, les clubs à cavités signés JPX.

Dans l’offre JPX, les 850 sont proposés pour les joueurs de 10 à 25, alors que les EZ devraient correspondre à un scope plus large, les index de 10 à 35.

De notre point de vue, la gamme EZ devrait être plutôt envisagée de 18 à 35.

Pour le concepteur Chris Voshall, interrogé à propos des nouveaux JPX-EZ « Nous essayons toujours de faire d’un club Game-Improvment, un club plus près d’un Muscleback »

Comprenez qu’en matière de fers, vous avez au moins deux grandes familles de produits, les fers à cavités, plus tolérant, plus facile à lever, pour faire de la distance même quand la vitesse de swing du joueur n’est pas très élevée, et les fers classiques ou lames, moins tolérants, plus difficiles à jouer, pour mieux travailler les trajectoires de balles, et les effets, à condition d’avoir une vitesse de swing suffisante.

La couleur est annoncée !

Bien qu’entre les JPX-EZ, et le MP-5, l’ingénieur n’ait pas employé les mêmes matériaux, les lignes directrices de conceptions des têtes ont été très similaires.

Plus que toute autre marque, Mizuno revendique, et même fait du feeling, un véritable argument de séduction vis-à-vis des golfeurs.

Depuis plusieurs saisons, l’ambition de la marque japonaise est de quitter l’étiquette de clubs pointus pour top-golfeurs qui lui colle à la peau.

Bien entendu, pas en perdant sa force, mais en augmentant son rayon d’actions ou de séductions jusqu’aux golfeurs qui jusqu’à présent ne s’imaginaient pas capable de joueur du « Mizuno ».

Ne voulant pas être prisonnière de son image, tout en réussissant à élargir sa base de clientèle, la marque nippone a donc misé sur les JPX-EZ pour réussir le difficile mélange des genres.

La première édition des JPX-EZ (sorti en 2013) avait déjà tenté un pas dans cette direction, mais sans arriver à remporter pleinement l’adhésion.

Lors de notre test, nous avions été pour le moins partagés.

En 2015, Chris Voshall et son équipe d’ingénieurs japonais ont travaillé sur le fait d’augmenter la distance sans sacrifier le feeling caractéristique éprouvé par les utilisateurs de fers Mizuno.

Ce qui est le plus frappant avec cette nouvelle ligne de clubs, c’est que Mizuno entend pousser au maximum le concept de son nouveau matériau, le Boron, déjà employé sur les nouveaux fers JPX-850. 

Les JPX-EZ arrivant toujours par deux. Découvrons les différences entre les deux modèles, forged… et non forged!

Fers JPX-EZ Forged

Une version qui cette année sera forgée dans du Boron 1025, 30% plus puissant que l’acier carbone 1025 E utilisé sur le modèle 2013.

De l’avis des ingénieurs, ce nouveau matériau permet de travailler la structure du fer de manière plus fine, et cela devrait surtout se ressentir au niveau de la face.

Objectif : augmenter la vitesse de balle à l’impact, et donc la distance !

Autre bénéfice amené par le Boron, le fait de répartir le poids du club de manière différente.

En substance, il s’agit de déplacer le poids vers le bas, et plus en profondeur pour favoriser la tolérance.

Pour ce club, la marque veut offrir un « forgé que tout le monde peut jouer. »

Pour donner un coup de pouce aux joueurs à faible vitesse de swing, a été ajoutée une cavité assez large sur les fers 4 à 7 qui ont été moulés avec un procédé CNC derrière la face. Cela permet d’abaisser le centre de gravité des fers, pour créer un angle de lancement plus haut, et moins de spin.

Des conditions qui sont unanimement reconnues par la profession comme étant celles qui permettent d’augmenter la distance.

A l’inverse, les fers 8 au pitch ont été dessinés avec une cavité différente, et plutôt destinée au contrôle des trajectoires.

Quel que soit la cavité, dans tous les cas, il s’agit du concept Power Frame, une forme de cavité dont l’objet est de « pousser » le poids à l’extérieur de la tête des fers, et plus précisément aux quatre coins.

L’idée étant à la fois d’améliorer la tolérance, mais aussi et surtout de conserver ce fameux touché propre aux fers Mizuno, car cela créé les circonstances d’un contact plus solide à l’impact.

Comme déjà dit plus haut, l’autre bénéfice de ce travail sur la cavité couplé au Boron se matérialise dans le fait de produire une face de club encore plus fine.

En revanche, nous ne sommes pas d’accord avec l’argument mis en avant par Mizuno qui consiste à dire que le système « variable face thickness » élargit le sweetspot.

Par définition, le sweetspot est un point très petit !

C’est probablement plus un problème de définition ou de traduction. Il est certes possible d’améliorer la tolérance d’une face sur les coups décentrés, mais ce n’est pas en élargissant un point microscopique.

Dernier point technique, ce club présente la semelle Triple Cut, pensée pour faciliter l’interaction avec le gazon au moment du contact entre le club et le sol. 

Objectif : Augmenter la capacité d’exclusion des débris de gazons au contact tout en limitant l'effet de traînée (meilleure pénétration dans l'air).

Pour une série comprenant huit clubs, il en coutera 999 dollars en acier, et 1099 dollars en version graphite.

A cette heure, nous n’avons pas encore les prix en euros. Les informations produits n’ont filtré que pour les Etats-Unis alors que le lancement mondial devrait intervenir autour du 18 septembre.

Ceci dit, nous avons eu ce jour la direction Mizuno France (2 septembre), et sommes déjà en train d’organiser le prochain test pour mi-septembre.

Le JPX-EZ Forged sera cranté du fer 4 au gapwedge en droitier, et en gaucher, avec en standard, le nouveau shaft True Temper XP 95.

Caractéristiques techniques du JPX-EZ Forged

 

Fers JPX-EZ

Pas de Boron sur ce fer plus simple, et moulé dans un acier classique inoxydable 17-4, oserions-nous dire basique.

Comme le Forged, cette série utilise une cavité Power Frame.

De la même façon, le poids de la tête est déporté vers les quatre coins extérieurs pour favoriser un contact de balle plus solide.

En revanche, la différence principale avec le Forged provient du Dual Max COR, un procédé technologique qui revient à créer une face plus tolérante pour des clubs les plus fermés, et plus de contrôle sur les clubs les plus ouverts.

Sans douter de la bonne foi de Mizuno qui n’est pas une marque qui promet plus qu’elle ne peut faire, on peut douter que les golfeurs à haut handicaps arrivent à percevoir parfaitement l’avantage.

A bien écouter Chris Voshall, ce dernier a pourtant vraiment insisté sur le fait que ce club se voudrait l’un des plus tolérants, et les plus faciles à jouer du marché.

Prenant le contre-pied des marques qui recherchent la performance et surtout la distance à tout prix, en jouant sur la longueur des shafts, ou la fermeture des lofts, Voshall vante le fait que tout a été dessiné pour favoriser le contrôle des trajectoires, un peu à l’image des fameuses « pockets » insérées sous la semelle, et sur la top line.

Ces « pockets » permettent d’économiser du poids pour mieux le répartir en bas et en profondeur de la tête.

Objectif : Augmenter le MOI du club, et par conséquence, favoriser une augmentation de la vitesse de balle sur les coups décentrés.

Non pas anecdotique, mais assez rare pour être souligné, la marque revendique le fait d’avoir déplacé le marquage des numéros des fers vers la « toe », à l’extrémité de la tête, toujours dans cette obsession de déplacer du poids en dehors de la face !

La structure du fer était en fait trop peu épaisse pour supporter le marquage.

Ceci étant, les différences les plus importantes avec la version Forged sont au niveau de la forme de la tête : les semelles sont plus larges, et les faces plus larges avec un offset plus important, bien entendu dans un objectif de favoriser la capacité du joueur à attraper la balle.

A nouveau Voshall ne s’économise pas pour vanter tout le travail effectué pour faire de ce fer tolérant, un club à la ligne élégante.

Et effectivement, le JPX-EZ 2015 est plus sobre, et plus dans le style Mizuno que le modèle précédent qui tranchait nettement !

Ce n’est pas la seule différence avec le JPX-EZ 2013, car le nouveau modèle a un profil plus pénétrant pour justement taper des coups avec des trajectoires plus hautes.

Tout comme le Forged, ce fer sera proposé à partir du 18 septembre avec un shaft True Temper XP95, proposé du fer 4 au sandwedge pour un prix de 799 dollars en acier, et 899 dollars en graphite, en droitier et gaucher.

Caractéristiques techniques du JPX-EZ

 

L’avis de la rédaction :

Pour évoquer les modèles 2015, il est intéressant de se replonger sur le test des versions 2013.

A l’époque, nous avions trouvé d’infimes différences entre forged et pas forged.

L’élément qui générait le plus de variation était en fait le poids du shaft !

Ci-dessous, nous illustrons trois paramètres clés pour un club : smash factor, degré d’efficacité et carry (portée en mètres avant la roule).

Le smash factor est le ratio entre la vitesse de swing et la vitesse de balle à l’impact. C’est une note de tolérance, et d’optimisation de l’utilisation d’un club.

Le degré d’efficacité est un ratio entre la vitesse de swing, et la distance générée, soit une note d’utilisation du club et de son rendement.

Le tableau pourrait paraître sévère pour les clubs Mizuno version 2013

En fait, notre panel intègre des clubs plus récents, et pas seulement des clubs de 2013, or, nous constatons que les nouveaux clubs « improvments » ont progressé, comme par exemple, les derniers Ping Gmax, concurrents directs de ces nouveaux Mizuno JPX-EZ 2015.

Et c’est bien là, l’enjeu de ces nouveaux fers pour Mizuno, placer une offre compétitive en face de PING (Gmax), de Callaway (XR), TaylorMade (Aeroburner), et Cleveland (CG Black).

Un autre test peut déjà nous mettre sur la voie. Celui des fers JPX-850 où nous avions justement trouvé un intérêt au Boron, générateur de smash factor supplémentaire…un bon signe pour les nouveaux clubs EASY de Mizuno.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.