Fers Mizuno JPX-919 Hot-Metal: Le fitting avant-tout

De manière tout à fait classique, deux ans après la sortie des fers JPX-900, Mizuno revisite sa ligne de produits destinée à séduire un public pas encore tout à fait conquis ou connaisseur de la marque. Avec la JPX-919, petite nouveauté, au lieu de présenter trois déclinaisons : Tour, Forged et Hot Metal, cette année, Mizuno ajoute une quatrième version, la Hot Metal Pro. Dans ce premier sujet, abordons les changements de la Hot Metal, la série pour « golfeur en progression », et donc l’une des plus accessibles techniquement. Peut-on espérer une amélioration technique au-delà de la question cosmétique ?

Sur le marché français, Mizuno peine à réellement décoller, et se cantonne à la neuvième position des marques qui vendent le plus de séries de fers dans l’hexagone.

La part de marché du groupe nippon reste stable, mais sous la barre des 5%. A la différence de TaylorMade ou PING, Mizuno n’a pas vraiment une gamme type M5/M6 ou G410 qui paraisse « grand public », avec un prix abordable, et surtout présente dans tous les points de ventes.

Pas ? Ce n’est pas tout à fait exact, justement quand on prend en considération la série JPX-919 Hot Metal qui pourrait boxer dans la catégorie reine des séries de fers.

Vendue autour de 880 à 990 euros la série de 6 fers, ce n’est certainement pas la série la plus coûteuse du marché, cependant, sur ce segment ultra-bataillé chaque année, et dominé par TaylorMade, Ping ou Callaway, il y a une petite centaine d’euros d’écarts qui continue à « décaler » Mizuno du cœur de la bataille tarifaire.

Surtout, depuis que Mizuno UK a décidé de diviser par deux sa présence commerciale en France, en externalisant cette mission auprès de Piguy, et en misant plus sur la vente directe via sa boutique en ligne, la marque n’a pas réellement réussi à percer ou développer ses ventes, mais au mieux, à les maintenir.

D’un point de vue financier, c’est sans doute un bon calcul. Pour le même niveau de ventes, le coût commercial est moindre, et la rentabilité meilleure.

Pourtant, on aurait pu penser que Mizuno allait décoller et pleinement profiter de l’impact des victoires de Brooks Koepka en majeurs… et avec des Clubs Mizuno JPX…

Depuis près de dix ans, il y a bien une chose qui ne change pas en France : l’image de Mizuno auprès des golfeurs.

La perception reste toujours la même : Des clubs forgés pour une élite de golfeurs.

Dans ce registre, la JPX-919 Hot Metal n’est pas en phase avec le marché.

Aux USA, Mizuno arrive pourtant à faire classer ses produits dans les listes des meilleurs produits pour les golfeurs en progression.

Si les critères de la presse américaine paraissent tirés par les cheveux pour déterminer qu’un club est meilleur qu’une autre pour une typologie de golfeurs en particulier, d’autres critères vérifiables comme la taille de la semelle, le degré d’ouverture des lofts, ou les choix de manches offerts expliquent qu’effectivement, la Hot Metal est bien une série en théorie « accessible ».

En prenant en compte le loft du fer 7 (30 degrés), on a déjà une bonne information sur le public ciblé, et les objectifs de vitesses de balles que la marque souhaitent atteindre avec cette série.

JPX-900 ou JPX-919, les lofts n’ont pas bougé. Hot Metal est toujours une série que l’on pourrait qualifier d’Improvment Standard.

Une série qui ne sort pas de l’ordinaire pour tricher outre-mesure sur les lofts pour s’adresser au gros du marché, les golfeurs d’index supérieur à 24, un peu sliceur, et en mal de distance sur le fairway.

Sans faire de suspenses, pour avoir sur mon bureau au moment d’écrire ses lignes, les deux versions, et après les avoir testés au trackman, je considère qu’il n’y a aucun changement tangible sur la performance ou la trajectoire de balle.

Le changement est véritablement cosmétique.

Si on dépasse la question de la performance, et je suis encore et toujours surpris que mes collègues britanniques arrivent à trouver des gains de distances de l’ordre de 2 ou 3 mètres, là où il ne peut y en avoir aucun, et on s’intéresse justement à la réalité du changement : La cosmétique…

Effectivement, le nouveau JPX-919 Hot Metal présente des micro-changements dont certains valorisent mieux la nouvelle version.

Tout se joue essentiellement à l’arrière de la face au niveau de la cavité creusée, et en particulier le badge. Ce dernier est plus élégant, et plus valorisant pour la nouvelle JPX-919.

Le dessin de la cavité est plus premium.

Le logo a été déplacé du centre vers la pointe. La mention Hot Metal n’est plus dans un badge brillant, mais directement gravé au dos du club.

Le JPX-919 est plus discret que la précédente mention JPX-900.

Toujours d’un point de vue du dessin de la cavité, cette dernière est légèrement moins creusée que sa devancière, juste au-dessus de la semelle.

Autre changement, que pour ma part, je trouve moins pertinent, sous la semelle, Mizuno n’a pas poursuivi avec un bord d’attaque sous la face qui soit plus agressif, censé faciliter le contact avec le sol.

Cette année, le bord d’attaque est plus classique, signe que c’est en réalité quasiment sans effet sur la qualité de la frappe de balle. Avant de l’écrire, je suis allé le vérifier sur gazon, et d’un club à l’autre, on ne sent absolument aucun effet du bord d’attaque sur la pénétration du club dans le sol.

Cela n’a aucun impact, mais j’aurais été tenté de le conserver, car cela m’aurait empêché de me poser la question, et finalement douter de son intérêt.

Au contraire, j’aurais pu penser que Mizuno allait jusqu’à soigner ce détail.

A part cela, la semelle est totalement identique de la version 900 à 919, et surtout pour sa dimension. Idem pour la face…. Dans ces conditions, et si les caractéristiques de la tête, comme par exemple, le lie, le loft ou l’offset sont pratiquement identiques, comment imaginer que le club puisse apporter une quelconque performance supplémentaire.

Si vous êtes l’heureux propriétaire d’une série JPX-900 Hot Metal, soyez rassuré ! Vous ne serez pas en retard d’une mise à jour s’agissant de la performance.

Les deux clubs posés au sol et sous vos yeux, la topline identique, vous ne verrez aucune différence.

En revanche, si vous considérez Mizuno pour une série abordable techniquement, la JPX-919 est donc légèrement mieux finie esthétiquement au niveau de la cavité.

Pour ma part, l’essai de la nouvelle JPX-919 Hot Metal ne présente donc pas une information nouvelle en tant que tel, à un détail près, qui lui a bien retenu mon attention : Le shaft Project X LZ (Loading Zone) Tour 6.0 de 90 grammes.

Cette année, Mizuno m’a fait le plaisir de me laisser choisir librement le manche à monter sur les clubs à tester.

Deux ans plus tôt, j’avais eu deux shafts à tester (NS Pro Modus Tour 105 stiff et regular).

Le Project X LZ Tour 6.0 est une découverte intéressante. Il s’agit d’un drôle de shaft dont l’aspect fait penser à du graphite, mais avec des propriétés très proches de l’acier.

6.0 nous indique bien qu’il s’agit d’un manche stiff. En revanche, le 90 grammes est plutôt en réalité à peser entre 80 et 87 grammes selon la longueur.

Le point d’équilibre semble plus proche du butt, ce qui donne l’impression d’être plus lourd.

Ce manche est considéré comme donnant des trajectoires MID, ce qui en soit n’est pas une information incroyable, surtout quand on se met dans la peau d’un simple golfeur amateur. Ces questions de trajectoires entre low, mid et high ne sont pas franchement très visibles à un degré près, quand la balle atteint son sommet, et sans radar pour le confirmer.

En réalité, ce manche obéit bien au principe pour lequel il a été conçu : Proposer une transition douce de l’acier vers le graphite, pour des joueurs qui utilisent habituellement de l’acier.

Cet argument est déjà beaucoup plus tangible pour un amateur. Pour du graphite, la trajectoire de balle ne sera pas si haute, et en fait, bien plus comparable à ce que de l’acier pourrait produire.

En conclusion, l’essai de la nouvelle JPX-919 Hot Metal ne révèle rien de bien nouveau concernant la tête. C’est la découverte de ce manche qui constitue la meilleure surprise.

Dernier élément à relever, Mizuno propose une nouvelle déclinaison JPX-919 Hot Metal pro pour compléter son dispositif. La version Pro présente de légères modifications des caractéristiques d’offset ou de tailles de semelles, mais pas de lofts.

C’est en réalité, la véritable « innovation » concernant le lancement des nouveaux JPX-919 : Une quatrième déclinaison supplémentaire pour élargir l’offre de fitting du fabricant Japonais. 

Restez informé

Recevez notre newsletter
(Note moyenne de 0 sur votes)

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.